AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253079330
480 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (07/04/2021)
4.07/5   61 notes
Résumé :
Lire le 1er avant impérativement.

Alors que l'inspectrice Charlie Lager est absorbée par une grosse affaire à Stockholm, son chef lui demande de prendre du recul car il la trouve trop impliquée et fragile. Elle décide de se rendre à Gullspang, son village natal, où son amie d'enfance est en détresse.
Resurgit alors une histoire non résolue vieille de presque 30 ans : la disparition sans trace de Francesca, une jeune fille de bonne famille. Et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 61 notes
5
18 avis
4
17 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

tutesvuquandtaslu
  18 mai 2021
J'ai lu Francesca de Lina Bengtsdotter dans le cadre du Prix des lecteurs 2021 catégorie polar chez Livredepoche
Charlie est de retour dans sa ville d'enfance.
Cette nouvelle visite se passera-t-elle mieux que la précédente ? Rien est moins sûr.
A Gullspång, il y a 30 ans, une jeune fille a disparu. Francesca n'allait pas bien mais était-elle dépressive ? Francesca parlait trop. Quelqu'un a-t-il souhaité la faire taire ?
Charlie Lager, flic bloquée dans ses malheureux souvenirs d'enfance, essaie tant bien que mal de sortir la tête de l'eau et d'aller de l'avant.
Malheureusement, l'appel à l'aide d'une vieille amie et les prémices d'une enquête lancée par un ami journaliste vont la faire replonger la tête la première sur les traces de sa mère femme haut perchée, perdue dans son esprit et enfant tueuse.
La vie de Francesca, sa famille et ses proches, rien ne va.
Son meilleur ami est mort. Suicide ?
C'est l'avis général mais Francesca en est persuadée, ils'agit d'un meurtre. Paul n'aurait jamais mis fin à ses jours. Certains garçons, élèves de leur internat, ne sont pas au dessus de tout soupçon.
Trente ans plus tard, Charlie va devoir une nouvelle fois utiliser tout son flair et son talent pour rendre justice à cette jeune fille et par là-même, de nouveau fouiller dans ses souvenirs d'enfance et le passé de sa mère.
Un style sans fioriture, une écriture simple et belle, j'ai de nouveau beaucoup apprécié la plume de cette auteure et ne peut que vous la recommander chaudement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          610
Jeanfrancoislemoine
  15 mars 2020
C'est encore avec grand plaisir que je vais sincèrement remercier Babelio et les éditions Marabout qui m'ont offert ce deuxième tome des aventures de Charlie Lager , inspectrice de police qui , pour la deuxième fois en peu de temps se retrouve à Gullspàng , la bourgade où elle a grandi .
Charlie , on a fait sa connaissance dans le roman précédent de Lina Bengsdotterer , "Annabelle" .Elle nous a séduits par son charisme , son intuition à résoudre des problèmes humains , son opiniâtreté , son envie de vivre et surtout son courage à courir après les aspects les plus sombres de son " moi intérieur " , à nous faire vivre la quête de sa propre et très compliquée histoire , son envie de savoir , plus forte encore que le risque de s'autodétruire .En effet , comme le dit la sagesse populaire , il n'est pas toujours bon de remuer " la m....." et c'est d'ailleurs ainsi que les secrets de famille restent le plus souvent enfouis ...au grand désappointement de certains qui , comme Charlie , en souffrent toute leur vie ..
C'est en se penchant sur le mal- être de son amie Susanne , en courant à son secours , que Charlie va se pencher sur la disparition , trente ans plus tôt, de Francesca .Une disparition troublante qu'on lui a curieusement cachée lors de la précédente disparition , celle d'Annabelle , dans le même village.
Linda Bengstodder avait , à mon avis , écrit avec " Annabelle " , un fort bon roman sur lequel j'ai eu l'occasion de donner mon modeste avis . Elle récidive dans ce nouvel opus , même si l'effet de surprise n'a pas le même impact .Tout est bien en place , bien huilé , les rouages ne " grincent pas " . C'est fluide , agréable, convaincant , de la belle ouvrage , certes , avec toutefois un petit quelque chose de "déjà vu " , déjà connu....
Certes , on poursuit la découverte de ce personnage tourmenté qu'est Charlie , on rêve avec elle d'une victoire sur les démons qui la hantent et la poussent à se surpasser , on lui passe ses égarements , on la soutient , plus même , on l'aime , mais on aimerait aussi la voir " sortir " de cette impasse dans laquelle la vie semble inexorablement la maintenir .Et que dire des autres personnages dont aucun ne semble vraiment en mesure de l'aider à trouver le chemin de la sérénité , du bonheur ?
C'est un beau et bon roman qui , une fois de plus , m'a tenu en haleine . Plus qu'un polar , c'est une étude psychologique qui peut parfois sembler longue , irritante , mais qui est très intelligente ...
Le thème de " la quête de ses origines " donne une vraie belle profondeur au roman à travers le personnage de Charlie .
Je ne sais pas s'il convient de rester sur le même registre dans un autre opus , ce serait peut - être trop mais , malgré certaines réticences, je crois que je ne pourrais pas apprendre que Charlie" revient " et ...rester indifférent . Car , vous verrez , Charlie , on aime bien l'accompagner , on aimerait tant qu' elle soit , enfin , heureuse....
Mais ça , hein , vous le savez , ce n'est que mon humble avis .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
musemania
  10 janvier 2021
Il est des séries dont les livres peuvent être lus indépendamment les uns des autres. Pourtant, dans le cas présent de la série initiée par Lina Bengtsdotter avec « Annabelle », je ne peux que vous conseiller de les lire impérativement dans l'ordre. Je dirais que c'est bien plus qu'une série que cette auteure suédoise a mis en place mais bien une suite. C'est pourquoi c'est essentiel de se plonger d'abord dans « Annabelle » avant de débuter « Francesca ».
Il y a un an, grâce au Prix des Lecteurs du Livre de Poche, j'avais découvert la plume ingénieuse de l'auteure suédoise, Lina Bengtsdotter avec « Annabelle ». Comme vous devez maintenant le savoir, puisque je vous rabâche très souvent les oreilles (enfin les yeux pour être correcte) avec ça : je suis une très grande amatrice de littérature noire venant du Nord. Il suffit de regarder mon bilan annuel ou mes coups de coeur de littérature étrangère pour constater que les pays nordiques sont fort représentés.
« Annabelle » avait su à l'époque me conquérir très vite par cette enquête sur la disparition d'une jeune fille, la prénommée Annabelle du titre éponyme (voici le lien de ma chronique en piqûre de rappel : https://www.musemaniasbooks.be/2020/03/31/annabelle-de-lina-bengtsdotter-thriller/ ). Ce polar faisait d'ailleurs partie de mes coups de coeur 2020 publié il y a peu de temps sur Instagram.
J'avais donc hâte de repartir enquêter en compagnie de Charline Lager, inspectrice à Stockholm, personnage fortement torturé au passé trouble. Elle revient à nouveau dans son bled natal où elle retrouve petit à petit certains éléments de son passé. Alors qu'elle y était retournée pour venir en aide à une amie d'enfance, Suzanne, elle ne peut s'empêcher d'essayer de faire la lumière sur une autre disparition de jeune fille survenue près de 30 ans auparavant, Francesca.
Mais quel suspens !! On retrouve les mêmes éléments que j'avais adoré dans le premier tome : une disparition mystérieuse, plein de secrets enfouis, des habitants qui en savent beaucoup plus que ce qu'ils veulent bien dire,… Toute l'atmosphère froide et angoissante mise en place par la plume de Lina Bengtsdotter dans son premier opus se retrouve ici mais de façon encore plus savamment travaillée.
C'est une lecture addictive qui risque de vous emporter dès les premières pages. le chapitre final conclut le livre par une apothéose, qui m'a remuée les tripes! Dès la dernière page tournée, c'est un vide abyssal que j'ai ressenti. En tant que lecteur, vous avez certainement déjà ressenti ce genre de sentiment après avoir terminé la lecture d'un livre que vous avez adoré : comme l'impression de ne pas pouvoir trouver un livre qui vous plaira autant, la peur de commencer un autre livre qui n'aura pas la même richesse que celui que vous venez de terminer. Vous voilà donc prévenu pour ce thriller magistral !
Je remercie infiniment les éditions Marabout pour l'envoi de ce livre, coup de coeur!
Lien : https://www.musemaniasbooks...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
Brooklyn_by_the_sea
  03 juin 2021
Qu'est-ce que j'aime Charlie Lager ! Dans "Annabelle", j'avais déjà craqué sur son côté "badass" qui ose tout -et surtout, céder aux tentations. C'est donc avec plaisir que je l'ai retrouvée dans le second volume de cette série.
Et de nouveau, on repart avec elle à Gullspang, la ville natale qu'elle avait été si heureuse de quitter, tellement plouc, tellement lugubre -oui mais, ville natale quand même, avec tout ce que ça implique d'amour-haine compliqué à gérer. Elle y retrouve sa grande amie qui ne va pas bien du tout, et décide d'enquêter sur une affaire mal classée remontant à 30 ans : la disparition d'une adolescente un peu déglinguée prénommée Francesca.
Difficile d'être objective avec un roman centré autour d'un personnage aussi fort que Charlie, le genre de nana qui n'a besoin de personne, ne lâche rien, ne fuit pas ses responsabilités, cultive l'amitié, et envoie bouler les hommes sans leur laisser croire qu'ils sont plus malins qu'elle. Mais malgré son assurance, elle trimballe des plaies mal cicatrisées et entretient un noeud de doutes, et c'est cette ambivalence qui la rend si attachante. Avec elle, Lina Bengtsdotter a créé l'un des personnages féminins les plus passionnants que j'aie jamais rencontrés.
L'intrigue tient la route, alterne entre la période actuelle (de l'enquête) et les années '80 (de la disparition). On retrouve l'ambiance des petites villes qui survivent autour de la seule usine existante et qui proposent des soirées-concerts-bitures en guise d'animations, sans que jamais l'auteur ne tombe dans le jugement ; j'y ai même vu une forme d'hommage à ces existences difficiles (dans la vraie vie, Bengtsdotter a vécu à Gullspang).
Même si c'est (encore) un roman policier suédois, il offre un belle lecture dépaysante, par son point de vue atypique de l'histoire et des personnages. Un peu de fraîcheur qui dépoussière le genre, voilà qui fait du bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          274
Patience82
  29 mai 2021
Livre lu dans le cadre du prix des lecteurs du Livre de Poche.
Un an après les évènements qui se sont déroulés dans Annabelle, on retrouve de nouveau Charlie Lager. Elle est rappelée dans son village d'enfance. Cette fois, c'est Susanne, son amie avec qui elle a renoué lors du tome précédent, qui a besoin d'aide, conséquence directe de l'enquête sur la disparition d'Annabelle.
Je suis très contente d'avoir pris le temps de lire le premier tome de cette série avant car, même si l'enquête porte sur une autre disparition, les références aux évènements sont nombreux et beaucoup de choses ne peuvent se comprendre correctement que si vous avez lu le début. Ca aide à comprendre les réactions de Charlie et les relations entre les personnages.
Donc, dans ce nouvel opus, l'enquête porte sur une disparition qui date de 30 ans, qui reste entourée de mystère. Charlie va déterrer ce cold case et va, au passage, faire de nouvelles découvertes sur elle-même, sa mère, son passé.
La construction reste identique au roman précédent, c'est-à-dire un récit qui se déroule sur 3 lignes temporelles, qui s'éclairent les unes les autres au fur et à mesure que l'enquête avance. On pourrait croire que je me serais lassée de ce style, que ça ferait un peu trop redite, mais non. Malgré ce mode identique, j'ai encore une fois apprécié l'histoire, les personnages et le style. La fin m'a encore surprise et j'attendrai la suite avec plaisir et impatience.
Lien : https://www.facebook.com/Les..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
BazartBazart   19 mars 2020
Charlie revit le corps menu d' Anabelle quand on l'avait tiré des eaux noires du fleuve: elle vit le petit ami de Betty, Mattias s'enfoncer 20 ans plus tot dans la meme noirceur sans fond, elle vit deux filles tenant entre elles un petit garçon en larmes, bien plus loin dans le temps, longtemps avant sa naissance.
Commenter  J’apprécie          70
NatachaMNEANatachaMNEA   13 mars 2021
- Ah ? C'est un peu désolant, je trouve, de ne pas aimer l'été...
- Qu'est-ce que ça a de désolant ? L'été n'est pas la seule saison, si ? Alors c'est encore plus désolant de ne vivre que pour celle-là. Et si l'on doit être affligé dès qu'il n'y a pas de soleil, combien reste-t-il de jours où l'on peut encore se réjouir, si tant est que ce soit l'objectif ?
Commenter  J’apprécie          50
christinebeaussonchristinebeausson   14 juillet 2021
Un Suédois, un Français et un Russe, en mission d'exploration dans la jungle, se font capturer par des cannibales qui les plongent dans une marmite d'eau bouillante. Le Suédois se met à rire.
Qu'est ce qu'il y a ? Demande le Russe. On se fait cuire vivants, et toi, tu rigoles ?
Oui, dit le Suédois, parce que j'ai pissé dans la soupe.
Commenter  J’apprécie          40
Tancrede50Tancrede50   06 juillet 2020
Les premières semaines, la chatte avait eu l’air d’aller bien. Charlie l’avait vermifugée. Sa fourrure était devenue douce et brillante, le contour saillant des côtes s’était estompé peu à peu, puis soudain elle avait refusé de se nourrir. Charlie avait remplacé les croquettes par des conserves de luxe, sans résultat. En désespoir de cause, elle l’avait emmenée chez le vétérinaire. C’était grave. La chatte était en train de mourir. Charlie avait fondu en larmes. Tout était sa faute, elle avait arraché cet animal à son milieu naturel. Pas du tout, avait répliqué le vétérinaire. Mais si elle voulait l’aider, le mieux qu’elle puisse faire était de la laisser s’endormir tranquille. Charlie l’avait supplié de la sauver. Peu importe le prix, peu importe si les chances étaient infimes. Elle était pathétique et elle s’en fichait. 'Sauve-la', avait elle imploré le vétérinaire. 'Fait tout ce qui est en ton pouvoir''. Mais le vétérinaire avait répliqué que tout ce qu’il pouvait faire prolongerait inutilement ses souffrances. Pour finir, Charlie avait renoncé. Elle l’avait autorisé à piquer Lilith. Elle était assise, le petit corps chaud posé sur ses genoux. Juste avant de fermer les yeux, Lilith avait levé la tête vers Charlie avec un regard triste, l’air de dire: 'Merci quand même d’avoir essayé'.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tancrede50Tancrede50   05 juillet 2020
J’ai tendu une main vers une pierre tombale pour contrebalancer le vertige, mais j’ai mal calculé la distance et je me suis effondrée. C’est là, par terre, que j’ai vu la rose, celle qui avait la même couleur que ma robe et que Paul avait fixée à la poche de poitrine de son smoking au début de la soirée. Je l’ai ramassée et je la leur ai montrée. - Regardez! Paul a dû venir ici. Henrik m’a regardé avec mépris. - N’importe quoi… Ton petit chéri, on ne l’a pas vu. Et c’est à peu près là que nos versions ont commencé à diverger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Lina Bengtsdotter (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lina Bengtsdotter
Découvrez la révélation du polar scandinave.
En quittant Gullspång à l'âge de 14 ans, Charlie Lager s'était juré de ne plus jamais y retourner. Mais cette petite ville perdue au coeur de la Suède, où chômage et alcool ont peu à peu érodé tout espoir d'un avenir meilleur, est aujourd'hui sous le feu des projecteurs. Annabelle, 17 ans, a disparu au cours d'une fête à laquelle elle avait pourtant interdiction de participer. Cela fait quatre jours qu'elle n'a plus donné signe de vie.
Devenue inspectrice à la brigade criminelle de Stockholm, Charlie est envoyée sur place pour enquêter. Fugue, enlèvement, suicide, meutre ? Toutes les hypothèses sont permises. Toutefois une chose est sûre : pour retrouver Annabelle, Charlie devra combattre ses vieux démons et déterrer ce qu'elle avait mis tant d'années à enfouir au plus profond d'elle-même.
Roman traduit du suédois par Anna Gibson
L'auteure, Lina Bengtsdotter est invitée à Quai du Polar du 29 au 31 mars 2019 à Lyon
+ Lire la suite
autres livres classés : policier suédoisVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Lina Bengtsdotter (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Annabelle" de Lina Bengtsdotter.

Quelle est la couleur de la robe d'Annabelle le jour de sa disparition ?

verte
bleue
jaune

10 questions
1 lecteurs ont répondu
Thème : Annabelle de Lina BengtsdotterCréer un quiz sur ce livre

.. ..