AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782501138383
368 pages
Éditeur : Marabout (26/02/2020)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 22 notes)
Résumé :
Lire le 1er avant impérativement.

Alors que l'inspectrice Charlie Lager est absorbée par une grosse affaire à Stockholm, son chef lui demande de prendre du recul car il la trouve trop impliquée et fragile. Elle décide de se rendre à Gullspang, son village natal, où son amie d'enfance est en détresse.
Resurgit alors une histoire non résolue vieille de presque 30 ans : la disparition sans trace de Francesca, une jeune fille de bonne famille. Et... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Jeanfrancoislemoine
  15 mars 2020
C'est encore avec grand plaisir que je vais sincèrement remercier Babelio et les éditions Marabout qui m'ont offert ce deuxième tome des aventures de Charlie Lager , inspectrice de police qui , pour la deuxième fois en peu de temps se retrouve à Gullspàng , la bourgade où elle a grandi .
Charlie , on a fait sa connaissance dans le roman précédent de Lina Bengsdotterer , "Annabelle" .Elle nous a séduits par son charisme , son intuition à résoudre des problèmes humains , son opiniâtreté , son envie de vivre et surtout son courage à courir après les aspects les plus sombres de son " moi intérieur " , à nous faire vivre la quête de sa propre et très compliquée histoire , son envie de savoir , plus forte encore que le risque de s'autodétruire .En effet , comme le dit la sagesse populaire , il n'est pas toujours bon de remuer " la m....." et c'est d'ailleurs ainsi que les secrets de famille restent le plus souvent enfouis ...au grand désappointement de certains qui , comme Charlie , en souffrent toute leur vie ..
C'est en se penchant sur le mal- être de son amie Susanne , en courant à son secours , que Charlie va se pencher sur la disparition , trente ans plus tôt, de Francesca .Une disparition troublante qu'on lui a curieusement cachée lors de la précédente disparition , celle d'Annabelle , dans le même village.
Linda Bengstodder avait , à mon avis , écrit avec " Annabelle " , un fort bon roman sur lequel j'ai eu l'occasion de donner mon modeste avis . Elle récidive dans ce nouvel opus , même si l'effet de surprise n'a pas le même impact .Tout est bien en place , bien huilé , les rouages ne " grincent pas " . C'est fluide , agréable, convaincant , de la belle ouvrage , certes , avec toutefois un petit quelque chose de "déjà vu " , déjà connu....
Certes , on poursuit la découverte de ce personnage tourmenté qu'est Charlie , on rêve avec elle d'une victoire sur les démons qui la hantent et la poussent à se surpasser , on lui passe ses égarements , on la soutient , plus même , on l'aime , mais on aimerait aussi la voir " sortir " de cette impasse dans laquelle la vie semble inexorablement la maintenir .Et que dire des autres personnages dont aucun ne semble vraiment en mesure de l'aider à trouver le chemin de la sérénité , du bonheur ?
C'est un beau et bon roman qui , une fois de plus , m'a tenu en haleine . Plus qu'un polar , c'est une étude psychologique qui peut parfois sembler longue , irritante , mais qui est très intelligente ...
Le thème de " la quête de ses origines " donne une vraie belle profondeur au roman à travers le personnage de Charlie .
Je ne sais pas s'il convient de rester sur le même registre dans un autre opus , ce serait peut - être trop mais , malgré certaines réticences, je crois que je ne pourrais pas apprendre que Charlie" revient " et ...rester indifférent . Car , vous verrez , Charlie , on aime bien l'accompagner , on aimerait tant qu' elle soit , enfin , heureuse....
Mais ça , hein , vous le savez , ce n'est que mon humble avis .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
Zazaboum
  10 mars 2020
J'ai beaucoup apprécié le premier volume des enquêtes de Charlie Lager qui est aussi le premier livre de Lina Bengtsdotter. Elles sont l'une et l'autre originaires de Gullspang, village qui est le coeur des enquêtes.
Sans violence excessive et sans crimes sanglants, les enquêtes s'appuient plus particulièrement sur la psychologie des personnages, impliqués ou non dans les drames.
Au fur et à mesure du déroulement de l'histoire Charlie découvre des faits sur sa vie qu'elle ignorait et que les villageois taisaient. Pour avoir vécue dans des villages, j'ai bien ressenti le poids du silence sur le passé.
Le roman ne se contente pas de chercher des réponses sur la disparition de l'adolescente mais nous décrit les faits qui ont amené cette disparition 30 ans plus tôt. En alternance il y a des chapitres sur le présent, le séjour de Charlie chez son amie désemparée et l'enquête, puis sur la vie de Rebecca et enfin son journal où elle relate tout ce qu'elle ressent !
De fait la lecture en est simplifiée et surtout la compréhension de l'histoire qui aurait pu être plus désordonnée.
Pour des premiers polars je trouve que la qualité est au rendez-vous et je vais attendre la suite avec impatience.
En fait, j'essaie maladroitement de dire que j'ai aimé, que j'apprécie Charlie, professionnelle, humaine et non pas héroïne ! A lire !
CHALLENGE MAUVAIS GENRE 2020
MASSE CRITIQUE PRIVILÉGIÉE mars 2020
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Bazart
  19 mars 2020
Dans le premier volet de la saga crée par Lina Bengtsdotter , déjà centré autour du détective Charlie Lager , on la voyait contrainte par ses supérieurs de retourner à Gullspång, la petite ville où elle s'était juré de ne jamais remettre les pieds pour enquêter sur la disparition d'une jeune fille de 17 ans, Annabelle que la police locale n'a pu retrouver.
Dans le second volet, "Francesca" qui vient de sortir en France, Charlie de retour à Stockholm, où elle doit suivre une thérapie vu les évenements angoissants de la fin d'Annabelle,
Notre Charlie est à nouveau confrontée à un passé traumatisant, vieux de 20 ans. Une amie d'enfance, Suzanne, l'appelle à l'aide et se rend à Gullspäng, la petite ville où elle a grandi auprès de sa mère Betty.
Charlie , se retrouve alors à nouveau face aux démons de sa propre enfance ; car Charlie aussi a de sombres secrets. Elle y retrouve Johan, un journaliste qui enquête sur une affaire classée car survenue depuis trente ans : la disparition de Francesca Mild fille de Rikard et Fredrika Mild, des notables de la région.survenue trente ans auparavant.


L' héroïne, inspectrice Charlie Lager qui revient dans sa ville natale 20 ans après l'avoir quitté, fait pas mal penser à celle de " sur ma peau " de Gilyan Flynn et à la série Sharps Object qui en est adapté et qu'OCS a récemment diffusé .
L'auteur sait assurément de quoi elle parle puisqu'elle a vécu à Gullspång, petite bourgade d'à peine mille âmes, un des endroits les plus pauvres du pays qu'elle décrit formidablement bien, une cité désoeuvrée, où les jeunes connaissent le désarroi, le désespoir, alcool et drogue.
Comme dans le premier volet, auquel on pense quand même un peu trop Charlie doit faire face à ses propres démons, tout en menant son enquête, et ce retour aux sources charrie avec elle son lot d'événements enfouis et presque oubliés.
On aime le côté « borderline » du personnage, à la vie particulièrement chaotique, qui apporte du crédit et de l'intensité au récit; sombre et prenant!
Merci à Babelio et Marabout pour cette masse critique privilégiée!

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
JML38
  18 mars 2020
Je remercie Babelio et les éditions Marabout pour l'envoi de ce livre dans le cadre d'une masse critique privilégiée.

Je ne savais pas qu'il s'agissait de la deuxième enquête de l'inspectrice Charlie Lager, ce qui en soi ne devrait pas poser de problèmes, sauf si cet opus se présente comme une suite du premier. J'ai donc été un peu dérouté au début de ma lecture en découvrant que la policière suivait une thérapie en raison d'événements qui se sont déroulés quelques mois auparavant, lors d'une affaire dont il est question à de nombreuses reprises, me laissant supposer que d'importants éléments risquaient de me faire défaut pour apprécier pleinement ce roman.

Le récit démarre sur un rythme qui m'a semblé plutôt lent, le temps pour le lecteur ne la connaissant pas de découvrir Charlie, personnage complexe, avec ses états d'âme, ses problèmes professionnels et relationnels, et ses addictions diverses.

En retrouvant Johan, le journaliste responsable d'une partie de ses déboires à la brigade criminelle, elle s'intéresse à la disparition en 1989 d'une jeune fille à l'endroit même où elle a participé à la recherche d'Annabelle l'été précédent – l'affaire du premier roman de l'auteure. Étonnée de n'en avoir pas eu connaissance au moment de l'enquête, elle décide de profiter de congés, un peu imposés par sa hiérarchie, pour retourner sur les lieux qui se trouvent être l'endroit où elle a passé une partie de son enfance. Utilisant le prétexte de venir consoler une amie perturbée par le départ de son mari, elle se plonge avec l'aide de Johan dans cette vieille affaire, faisant resurgir des souvenirs oubliés depuis longtemps, ce qui ne lui attire pas que des sympathies. En parallèle, des chapitres donnent la parole à Francesca pour nous raconter les mois précédant sa disparition, et on découvre dans ces pages une jeune fille perturbée, qui se prétend incomprise, mais à qui ses parents et son médecin prêtent un sens précaire de la réalité.

Malgré les quelques manques évoqués précédemment, notamment en ce qui concerne ce que Charlie et Johan ont découvert sur leurs familles, l'histoire devient rapidement très prenante grâce à l'intrigue liée à l'affaire Francesca Mild, et aux surprises qui attendent encore Charlie concernant un passé qui ne lui a visiblement pas livré tous ses secrets.

Je me suis rapidement passionné pour cette histoire magnifiquement écrite par Lina Bengtsdotter, à la lecture particulièrement addictive. L'alternance entre la narration omnisciente et celle de la jeune disparue maintient l'intérêt du lecteur tout en lui donnant, grâce à cette dernière, de l'avance sur les enquêteurs. L'atmosphère devient de plus en plus pesante, dans une petite ville où tous les habitants semblent avoir des liens plus ou moins cachés, entre eux et avec la disparition de Francesca, l'attitude des représentants de la police locale n'étant elle-même pas très claire. le personnage de Charlie Lager est atypique, difficile à cerner, rajoutant encore un petit plus à l'intérêt du récit.

J'aurais pu mettre en stand-by « Francesca » pour commencer par « Annabelle », ce que je conseille fortement ; un manque de disponibilité du premier opus dans ma bibliothèque et le temps imparti pour poster ma chronique sur Babelio m'en ont dissuadé, ce qui au final n'a pas eu d'incidence sur mon appréciation très positive de ce superbe polar.

Je précise toutefois qu'ayant lu le premier tome depuis que j'ai commencé cette chronique, cela m'a plus perturbé de lire « Annabelle » après « Francesca » que de lire « Francesca » en premier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mjaubrycoin
  16 mars 2020
Les suédoises ont le vent en poupe et voici une nouvelle venue Lina Bengtsdotter présentée comme la révélation du polar scandinave qui est bien partie pour se positionner sur ce fructueux marché.
Les codes chers aux amateurs sont bien respectés: une héroïne un peu borderline, poursuivie par un lourd passé mais d'une ténacité à toute épreuve quand il s'agit de résoudre des crimes impunis (la spécialité de cette jeune policière parait être les disparitions de jeunes filles : Annabelle tome 1, Francesca tome 2) , une région un peu glauque où sévit pauvreté, alcoolisme, chômage...bref ce n'est pas le paradis nordique, des personnages récurrents qui circulent d'un roman à l'autre ...
Et c'est là ce qui m'a particulièrement gênée car n'ayant pas lu le premier volume et pensant naïvement que cela ne m'empêcherait nullement d'apprécier le second (ce qu'affirme d'ailleurs l'éditeur), je me suis vite trouvée débordée par des intrigues qui s'enchaînaient et faisaient référence à des éléments du premier opus, des personnages déjà présentés qui m'étaient inconnus et tous ces éléments biographiques de l'héroïne censés être déjà connus mais que je ne faisais que découvrir.
J'ai quand même réussi à saisir l'essentiel (Ouf!!) mais je ne conseillerai absolument pas au lecteur de commencer par le volume 2 !
L'intrigue est présentée de façon classique sur un double registre. D'abord le récit de la quête de Charlie l'enquêtrice revenue dans sa région natale pour soutenir son amie d'enfance plaquée par son mari (au fait je n'ai pas compris ce que celui-ci avait bien pu faire précédemment. Cela m'a semblé avoir un rapport avec un premier crime mais je n'en suis pas sûre....) et le récit de Francesca une jeune fille disparue plus de vingt ans auparavant sans qu'en enquête digne de ce nom ait été menée (et sans que sa famille n'ait d'ailleurs jamais rien demandé)
Charlie , qui est en congé forcé mais qui a bien besoin de s'occuper, se fait fort de résoudre le mystère de cette ancienne disparition qui fait écho à celle d'Annabelle (cf le tome 1) avec l'aide du journaliste Johan qu'elle parait avoir bien connu auparavant (??)
Effectivement l'enquête concernant Francesca finit bien par être résolue et de nouvelles pistes dans l'enfance et la vie privée de Charlie sont ouvertes probablement pour être exploitées dans un prochain ouvrage.
Je n'ai pas été vraiment convaincue par les passages oniriques qui permettent à Charlie de progresser dans la découverte de la vérité.
Deviendrais-je trop sévère parce que mes très (trop ?) nombreuses lectures m'amènent rarement à trouver une originalité authentique dans les romans nouvellement publiés ?
Il est certain que l'ordre de lecture des romans y est probablement pour quelque chose et que j'aurais peut-être été plus impliquée dans le récit si j"avais commencé par le commencement c'est à dire le tome 1.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
BazartBazart   19 mars 2020
Charlie revit le corps menu d' Anabelle quand on l'avait tiré des eaux noires du fleuve: elle vit le petit ami de Betty, Mattias s'enfoncer 20 ans plus tot dans la meme noirceur sans fond, elle vit deux filles tenant entre elles un petit garçon en larmes, bien plus loin dans le temps, longtemps avant sa naissance.
Commenter  J’apprécie          70
Tancrede50Tancrede50   06 juillet 2020
Les premières semaines, la chatte avait eu l’air d’aller bien. Charlie l’avait vermifugée. Sa fourrure était devenue douce et brillante, le contour saillant des côtes s’était estompé peu à peu, puis soudain elle avait refusé de se nourrir. Charlie avait remplacé les croquettes par des conserves de luxe, sans résultat. En désespoir de cause, elle l’avait emmenée chez le vétérinaire. C’était grave. La chatte était en train de mourir. Charlie avait fondu en larmes. Tout était sa faute, elle avait arraché cet animal à son milieu naturel. Pas du tout, avait répliqué le vétérinaire. Mais si elle voulait l’aider, le mieux qu’elle puisse faire était de la laisser s’endormir tranquille. Charlie l’avait supplié de la sauver. Peu importe le prix, peu importe si les chances étaient infimes. Elle était pathétique et elle s’en fichait. 'Sauve-la', avait elle imploré le vétérinaire. 'Fait tout ce qui est en ton pouvoir''. Mais le vétérinaire avait répliqué que tout ce qu’il pouvait faire prolongerait inutilement ses souffrances. Pour finir, Charlie avait renoncé. Elle l’avait autorisé à piquer Lilith. Elle était assise, le petit corps chaud posé sur ses genoux. Juste avant de fermer les yeux, Lilith avait levé la tête vers Charlie avec un regard triste, l’air de dire: 'Merci quand même d’avoir essayé'.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tancrede50Tancrede50   05 juillet 2020
J’ai tendu une main vers une pierre tombale pour contrebalancer le vertige, mais j’ai mal calculé la distance et je me suis effondrée. C’est là, par terre, que j’ai vu la rose, celle qui avait la même couleur que ma robe et que Paul avait fixée à la poche de poitrine de son smoking au début de la soirée. Je l’ai ramassée et je la leur ai montrée. - Regardez! Paul a dû venir ici. Henrik m’a regardé avec mépris. - N’importe quoi… Ton petit chéri, on ne l’a pas vu. Et c’est à peu près là que nos versions ont commencé à diverger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FuyatingFuyating   29 mars 2020
Si la vie lui avait appris une chose, c'est bien ça : ne jamais se laisser aller à penser qu'on connaissait son prochain. Même les gens les plus simples et les plus prévisibles étaient capables de choses surprenantes, en parfait désaccord avec ce qu'on croyait savoir de leur personnalité.
Commenter  J’apprécie          10
lulu8723lulu8723   17 novembre 2020
Elle me regardait avec une expression mélancolique.
-Réponds-moi, Francesca.
Je ne savais pas quoi dire, puisque je n'avais entendu aucune question.
- Quand le Seigneur ferme une porte, je suppose qu'il ouvre une fenêtre.
Pile à ce moment-là, un coup de vent s'est engouffré dans la chambre, faisant claquer le fenêtre.
-Je choisis de ne pas y voir un symbole, ai-je ajouté.
Elle m'a souri.
- Pourtant, tu devrais peut-être.
Page 61
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Lina Bengtsdotter (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lina Bengtsdotter
Découvrez la révélation du polar scandinave.
En quittant Gullspång à l'âge de 14 ans, Charlie Lager s'était juré de ne plus jamais y retourner. Mais cette petite ville perdue au coeur de la Suède, où chômage et alcool ont peu à peu érodé tout espoir d'un avenir meilleur, est aujourd'hui sous le feu des projecteurs. Annabelle, 17 ans, a disparu au cours d'une fête à laquelle elle avait pourtant interdiction de participer. Cela fait quatre jours qu'elle n'a plus donné signe de vie.
Devenue inspectrice à la brigade criminelle de Stockholm, Charlie est envoyée sur place pour enquêter. Fugue, enlèvement, suicide, meutre ? Toutes les hypothèses sont permises. Toutefois une chose est sûre : pour retrouver Annabelle, Charlie devra combattre ses vieux démons et déterrer ce qu'elle avait mis tant d'années à enfouir au plus profond d'elle-même.
Roman traduit du suédois par Anna Gibson
L'auteure, Lina Bengtsdotter est invitée à Quai du Polar du 29 au 31 mars 2019 à Lyon
+ Lire la suite
autres livres classés : disparitionVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Lina Bengtsdotter (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Annabelle" de Lina Bengtsdotter.

Quelle est la couleur de la robe d'Annabelle le jour de sa disparition ?

verte
bleue
jaune

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Annabelle de Lina BengtsdotterCréer un quiz sur ce livre

.. ..