AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2940380007
Éditeur : Xiao Pan (01/03/2006)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Quand la bande dessinée chinoise s'éveillera, la BD européenne tremblera… En attendant, les Editions Xiao Pan nous proposent de découvrir quelques-uns des auteurs chinois de BD d'aujourd'hui. Parmi eux, Benjamin, adepte de couleurs saturées et de récits mettant en scène des personnages qui lui ressemblent dans la Chine de 2006.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
kazupanda
  11 mai 2014
La façon dont j'ai connu Benjamin n'est pas des plus glorieuses puisque j'ai découvert ses sublimes dessins dans le clip de Jena Lee. C'était en 2009. Bon, les dessins ne m'ont pas aidé à apprécié plus l'artiste et sa chanson mais quand j'ai vu la couverture de ce manhua à la médiathèque, j'ai eu envie de découvrir ce que cet auteur chinois avait fait d'autre dans sa carrière. Et quand j'ai feuilleté quelques pages sur place, j'ai été émerveillée par la beauté des images, ce qui a fini de me convaincre qu'il fallait que je lise ce manhua et que j'en sache un peu plus sur Benjamin et son univers particulier. Car oui, le style de Benjamin est non seulement un renouveau de la BD chinoise mais aussi un renouveau de la BD tout court, ne serait-ce que graphiquement parlant.
Si les illustrations de Benjamin sont effectivement hautes en couleur, ses histoires le sont un peu moins et j'ai beaucoup aimé l'association des deux. En fait, j'ai vraiment accroché à la sensibilité de cet artiste qui dépeint à la fois le milieu de la BD chinoise dans lequel il a évolué, où l'innovation et la personnalité n'ont pas lieu d'être, et ses propres expériences sentimentales en tant que dessinateur. Bien que je ne sois pas personnellement dans le même cas que lui, la première histoire de Remember m'a touchée. Intitulée "Personne n'est capable de voler. Personne n'est capable de se souvenir", cette courte histoire m'a rappelée quelques moments de ma vie où j'ai sans doute ressenti les mêmes choses que l'héroïne, Yu Xin, qui tombe amoureuse d'un jeune garçon aux talents immenses. Enfin, je ne vais pas m'étaler sur ma vie privée ici mais dans la postface de cette histoire, Benjamin a écrit : " S'il y a un lecteur assez futé pour flairé la vérité dans cette histoire, pour humer une sincérité que ma perversion n'aurait pas encore engloutie, ce sera ma plus belle récompense", et je crois que - sans prétention - j'ai réussi à entrevoir cette vérité dans le récit de Benjamin et que cette vérité m'a touchée.
La deuxième histoire, beaucoup plus courte et qui s'intitule "L'été de cette année-là" possède, encore une fois, un style graphique unique et magnifique. Et le portrait de ce garçon solitaire et passionné de dessin n'a pas manqué de me rappeler mon passé une fois de plus. Mais, allez savoir pourquoi, elle m'a un peu moins touchée alors que, paradoxalement, Benjamin dit qu'elle est plus travaillée et plus sincère que la précédente. Comme quoi, tout dépend de l'expérience et du ressenti de chacun! Quant à la fin du manhua, elle est composée des dessins et des commentaires de l'artiste et pour quelqu'un comme moi qui prête énormément d'attention au visuel, j'ai vraiment trouvé ça d'une part très beau car je suis vraiment fan de ce que fait Benjamin, mais en plus très intéressant puisque pour chaque dessin, il y a un petit commentaire qui raconte dans quelles circonstances lui est venue l'inspiration et/ou la technique employée pour obtenir ce résultat. On trouve également quelques commentaires beaucoup plus personnels de l'auteur sur sa vie privée et j'ai trouvé ça très enrichissant et intéressant. J'ai trouvé que Benjamin était un auteur très humain, très humble aussi et, pour ne rien gâcher, plutôt joli garçon!
Lien : http://kazupanda.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lunalithe
  18 février 2017
Un manhua esthétiquement très beau... Mais au contenu qui ne m'a pas convaincue. Les histoires ne sont pas toujours très claires, ça sent le travail tellement personnel que ça en est imperméable pour le lecteur.
Les personnages des histoires de Benjamin sont des égocentriques insupportables, et la lecture en devient agaçante.
Concernant la galerie, sur la deuxième moitié de l'ouvrage, l'auteur dévoile un caractère que je trouve sinistre et égocentrique, et qui m'agace au plus haut point. Ensuite, ses descriptions des dessins, où il est presque toujours mécontent de son travail me font me demander pourquoi ce recueil a été publié : s'il trouve que c'est raté, pourquoi le publier ???
Bref, sur la forme, j'ai adoré, le travail des couleurs est sensationnel. Sur le fond en revanche, je suis très déçue.
Commenter  J’apprécie          10
alouett
  25 mars 2010
2004. Chine.
Un jeune dessinateur de BD se cherche et joint difficilement les deux bouts en attendant de se faire un nom et de vivre de son Art. Difficulté à être publié, absence de reconnaissance dans son milieu artistique... il a du mal à digérer cette réalité.
Le hasard le met sur la route d'une jeune fille passionnée de BD. A son contact, elle lâche son boulot " alimentaire " et se remet au dessin. Elle s'entiche de lui, pourtant réfractaire à l'idée de faire entrer quelqu'un dans sa vie.
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CallieCallie   14 février 2012
Bien des choses à l'origine ne sont que du vide, la vie n'est qu'une tranche de temps qui ne peut être prolongée.
L'amour, la réalisation d'un livre, le renom, les choses dont chacun rêve au fond de lui,
on espère toujours les réaliser grâce à un tas de recettes bizarres, en gaspillant le plus clair de sa vie, après d'innombrables détours.
Commenter  J’apprécie          30
kazupandakazupanda   11 mai 2014
Cette BD parle de quête et de perte. De fait, on semble voir de la grandeur dans cette quête, mais à bien y regarder, il n'y a que confusion et égoïsme. Il est bien possible que le bonheur réside justement dans ce que l'on méprise et rejette.
Commenter  J’apprécie          10
kazupandakazupanda   11 mai 2014
Tu sais juste exiger des autres qu'ils te supportent... qu'ils changent pour toi. Tu exiges beaucoup des autres sans jamais rien donner en retour. Tu te bornes à attendre les mains dans les poches que les autres viennent à ton secours.
Commenter  J’apprécie          00
LunalitheLunalithe   18 février 2017
Il est bien possible que le bonheur réside dans ce que l'on méprise et rejette.
Les choses perdues le sont à jamais. La vie est aussi médiocre que ça, on ne peut ni les regretter ni les changer.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Benjamin (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Benjamin
Benjamin, alias Zhang Bin, auteur phare de la jeune génération d'artistes BD chinois dédicace et Lu Ming à l'occasion de la parution du livre « Chroniques de Pékin » aux éditions Xiao Pan.
autres livres classés : manhwaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3497 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre