AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234079152
Éditeur : Stock (07/09/2016)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 22 notes)
Résumé :
L’histoire commence quand l’auteur retrouve la trace de son arrière-grand-oncle Albert sur les stèles du mémorial de la Shoah. Mais pourquoi Albert Achache a-t-il changé de nom ? Pourquoi s’appelle-t-il Achache-Roux ?
Alors, loin des certitudes et des légendes familiales qu’on se passe d’une génération l’autre, de l’Algérie française à la diaspora juive, l’auteur découvre la viecincroyablement audacieuse de cet homme qu’elle a toujours aimé, sans le connaître... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
TRIEB
  20 octobre 2016
Dans ce récit, Brigitte Benkemoun retrouve la trace de son arrière-grand-oncle Albert sur les stèles du mémorial de la Shoah. Elle est intriguée par le changement de patronyme : Albert est mentionné sous le nom d'Achache-Roux. Pourquoi ?
L'explication sera distillée au lecteur, chapitre après chapitre, chacun d'eux éclairant les différents épisodes de la vie d'Albert le Magnifique. Tout commence dans la famille Achache , née à Tlemcen, dans l'Ouest algérien .Cette ville est alors « la perle du Maghreb , la Grenade africaine » ,vieille cité hispano-mauresque capitale du Maghreb oriental et se posant en rivale de Fès, la Marocaine .Le père Younah, est commerçant ; Saada, l'épouse, veille à l'éducation de ses quatre enfants, trois garçons Ghali, Léon, Daniel , Albert… et une fille Sarah .L'Algérie de cette époque est ambivalente ; elle est marquée par des campagnes antisémites régulières, orchestrées par certains colons, elle vient aussi, par le décret Crémieux, d'accorder la citoyenneté française aux juifs d'Algérie, considérés encore comme des « Indigènes «.
Ce qui va expliquer , pour une part non négligeable, la vie d'Albert .Il est en effet difficile pour un jeune homme qui ressent très jeune, des doutes forts sur son identité sexuelle, d'assumer ses préférences au grand jour, l'état des moeurs d'alors et le degré de tolérance ne le permettant pas .En poursuivant son investigation, Brigitte Benkemoun découvre un PV d'arrestation d'Albert, arrêté pour exhibition sexuelle dans les vespasiennes : « mais perpétuer l'omerta, n'est-ce pas entretenir la honte ? Albert a probablement quitté l'Algérie pour essayer de vivre sa différence dans les limites que lui autorisait l'époque. »
Et c'est bien là le noeud de sa vie : elle évolue, favorablement grâce à des rencontres, des amitiés et amours liés avec Etienne Fleury, un diamantaire de Monte-Carlo, qui l'initie aux mécanismes du commerce des diamants, l'envoie négocier à Anvers, pour son compte .Albert est lié, très intimement, à Justin Roux, un homme beaucoup plus âgé que lui qui l'adopte officiellement comme fils, Albert ayant perdu son père très jeune.
L'époque devient dramatique dès les années trente, cruelle et apocalyptique dans les années quarante .Albert est arrêté par la Gestapo le 8novembre1943 .Il meurt dès son arrivée à Auschwitz quelques semaines plus tard. le sort d'une vie, nous suggère Brigitte Benkemoun, dépend de l'époque durant laquelle se déroule cette vie : « Il aurait fallu m'attendre, Albert .Attendre d'être juif plutôt que de « de race juive », gay au lieu de « pédéraste ».Tu aurais pu te pacser avec Etienne, te marier avec « Monsieur Roux », « J'ai eu sincèrement peur que la morale de ton histoire n'aboutisse à la condamnation de l'assimilation (…) Tu aurais eu tort d'aimer les hommes …Tort évidemment de croire en la France plus qu'en Dieu. »
Belle conclusion d'un récit qui nous tient en haleine et nous fait découvrir aussi certains aspects de la vie des années folles sur la Riviera .Brigitte Benkemoun éprouve de l'empathie et de la tendresse pour cet oncle. Elle réussit brillamment à communiquer ce ressenti au lecteur.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
shmileblik
  16 janvier 2017
Tel un archéologue, le narrateur/auteur nous amène à découvrir, strate par strate la vie Albert cet arrière grand oncle déporté pendant la seconde guerre mondiale et mort à Auschwitz.
Ce qui nous intrigue avant tout c'est son patronyme. Pourquoi a-t-il changé sur la stèle commémorative du mémorial? Une enquête s'ouvre alors, et l'on suit avec délice les recherches, l'attente des réponses, l'émotion devant une photo ou un lieu, la richesse des rencontres. Au-delà des indices concrets, réels, , c'est une fiction qui se déroule. le narrateur imagine Albert, son enfance, ses lieux de prédilections, ses amis, ses amours et peut-être ses infidélités. Qui a pu dénoncer Albert? Les suspects défilent un à un, et parallèlement la vie s'égrène.
Les citations de Camus, Modiano et autres sont délicieusement choisies. J'avoue cependant avoir parfois été lassée par la rythmique immuable de chacun des chapitres mais c'est malgré tout ce tempo qui donne envie d'en savoir toujours plus sur le Magnifique.
SP
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Lavieestunlongfleuvetranquille
  27 septembre 2016
Une belle histoire que nous raconte l'auteure.
Celle de son arrière grand oncle qu'elle fait revivre, après avoir découvert l'évolution de son nom sur le monument des déportés de Drancy.
Albert était un personnage atypique pour son époque, et sa vie nous fait voyager.
Sa fin est bien évidemment dramatique, mais l'essentiel - si je peux me permettre cette expression bien malheureuse - demeure la finesse et la nervosité de l'oeuvre.
Captivant et jubilatoire !
Commenter  J’apprécie          190
desplanches
  08 octobre 2016
Ce livre est MAGNIFIQUE comme Albert. L'émotion ne m'a pas quitté tout au long de la lecture. le va-et-vient entre l'enquêteur et son objet fonctionne parfaitement. C'est comme si elle nous prenait par la main pour nous faire partager ses découvertes, ses déceptions, ses suppositions, son cheminement de Tlemcen à Auschwitz. Merci de refaire vivre ces mondes engloutis. Merci d'avoir sauvé cet homme de l'oubli et de lui offrir la sépulture a laquelle il n'a pas eu droit.
Commenter  J’apprécie          181
JoyeuxDrille
  25 septembre 2016
Une simple recherche à propos d'un lointain oncle effacé de la mémoire familiale devient une enquête. Ses découvertes titillent la curiosité de l'auteure et la mènent dans un périple fascinant entre le quartier juif de Tlemcen et la Riviera niçoise. Autour d'Albert, apparaissent des personnages très riches, surprenants, souvent touchants. Lui (re)prend vie et son destin tragique nous bouleverse.
Lien : http://appuyezsurlatouchelec..
Commenter  J’apprécie          200
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
shmileblikshmileblik   15 janvier 2017
Tous ceux à qui j’ai raconté l’histoire d’Albert se souviennent de l’infinie solitude adolescente, la peur, le dégoût, la honte… Ils évoquent parfois les premiers attouchements : ceux dont ils se sentaient coupables, et ceux qu’ils inventaient pour se sentir moins responsables. Ils se sont longtemps forcés, menti… et, parfois, ils ont voulu mourir… Désespérés par ce « vain combat ».
Mais, les uns et les autres ont fini par trouver des réponses ou des soutiens, dans des associations, la littérature, la psychanalyse, au cinéma, ou sur internet. Un siècle plus tôt, à qui Albert pouvait-il s’adresser ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
shmileblikshmileblik   15 janvier 2017
Alors que je porte cette histoire depuis des années, sans le savoir, je me suis décidée à l’écrire à l’âge qu’ils avaient tous les deux au moment de leur mort. Cette invraisemblable concordance des temps est un miroir déformant qui subitement superpose nos visages et nos vies. Cet âge est une image, en trois dimensions : un vieux juif qui agonise à Sidi Bel-Abbès, un autre à Auschwitz, et moi, ici et maintenant, qui ne sais pas trop ce que je cherche à travers ces aïeux. Cet âge éclaire ce que nous avons en partage : l’Algérie, Oran, l’attachement viscéral à la France…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
luocineluocine   12 janvier 2017
Qui qu’il soit, il est « anor­mal », quoi qu’il dise, il est condam­na­ble. Est-​il en train de deve­nir fou, ou serait-​ce plutôt une mala­die ? Entre toutes, la plus honteuse : une perver­sion, une inver­sion, une erreur épou­van­ta­ble qui l’a fait homme … Par moments, il se force, il se blinde, espé­rant se soigner ainsi comme d’une fièvre qui finira par passer. Il réprime les pulsions et les émotions, et il se mûre en lui-​même , dans cette prison intime où les désirs sont inter­dits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
shmileblikshmileblik   15 janvier 2017
Enfin libéré, il s’efforce de marcher d’un pas léger. Mais, le cœur à toute allure, il se retourne sans cesse, craignant d’être suivi, ou reconnu. Et comment ne pas remarquer ce petit homme inquiet, rougeaud et transpirant, dans son costume fripé et sa chemise trempée ? Combien de temps a-t-il erré avant de se décider à rentrer chez lui ?
Commenter  J’apprécie          50
TRIEBTRIEB   20 octobre 2016
Tu aurais pu te pacser avec Etienne, te marier avec « Monsieur Roux », « J’ai eu sincèrement peur que la morale de ton histoire n’aboutisse à la condamnation de l’assimilation (…) Tu aurais eu tort d’aimer les hommes …Tort évidemment de croire en la France plus qu’en Dieu.
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Brigitte Benkemoun (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brigitte Benkemoun
La chronique de David Medioni - Albert le magnifique
autres livres classés : niceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Brigitte Benkemoun (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1493 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
.. ..