AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234083605
Éditeur : Stock (02/05/2019)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Il était resté glissé dans la poche intérieure du vieil étui en cuir acheté sur Internet. Un tout petit répertoire, comme ceux vendus avec les recharges annuelles des agendas, daté de 1951.
A : Aragon. B : Breton, Brassaï, Braque, Balthus… J’ai feuilleté avec sidération ces pages un peu jaunies. C : Cocteau, Chagall… E : Éluard… G : Giacometti… À chaque fois, leur numéro de téléphone, souvent une adresse. L : Lacan… P : Ponge, Poulenc…
Vingt pages où ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Lune
  13 mai 2019
Le hasard?, la coïncidence?, on y croit ou pas.
Des rencontres ont parfois lieu.
Ici, un agenda dont le modèle à « l'ancienne » devait être un cadeau.
L'auteure le parcourt.
Stupéfaction et nous vibrons avec elle.
Les noms qui apparaissent sautent à nos yeux ébahis.
On se prend à rêver : Aragon, Breton, Cocteau, Chagall, Eluard… la liste est longue, évocatrice, tentante.
Quelques recherches, une authentification confirme qu'il appartenait à Dora Maar, la photographe, l'artiste peintre, l'amoureuse, la passionnée, surtout connue comme celle que Picasso aima, rejeta, peignit en « La femme qui pleure ».
Commence alors une enquête, un travail de fourmi, une biographie originale favorisée par quelques noms qui permettent à Brigitte Benkemoun de relier la propriétaire à ces adresses et numéros de téléphone qu'elle a noté en l' année 1951.
Le passé arrive en flash-back dans ce présent retrouvé. Et aujourd'hui nous découvrons : une époque, un milieu (un « village » comme dit l'auteure), des peintres, des poètes, des surréalistes et LE plus grand de tous : Picasso.
Des rapports humains contrariés, difficiles, compétitifs, la souffrance d'une femme brisée, malade qui se relèvera en cheminant dans une analyse avec Lacan et une religion quelque peu excessive.
90 ans d'une vie qui défile devant nos yeux, une femme qui intrigue et répulse parfois, un monde dans le monde, monde de souffrances, d'excès, de solitude douloureuse.
Le livre est intense et court, on le quitte à regret, on devine tant de méconnaissance de cette femme qui la souhaita elle-même, le poème qu'elle écrivit et que l'auteure nous transmet en fin de livre le dit : « Dans le secret de moi-même à moi-même secret … ».
Respectons-la comme la respecte l'auteure qui nous raconte le chemin qu'elle a entrepris pendant deux ans à partir de cet agenda que le hasard? ou la coïncidence? a porté jusqu'à elle.
Une magnifique et pudique approche qui, dans un style très agréable, nous propulse dans le monde artistique d'un XXème siècle révolu mais inscrit dans la mémoire des amateurs des Arts et des Lettres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Matatoune
  13 juin 2019
Vous aimez les enquêtes et les biographies originales… Alors » le carnet de Dora Maar » écrit par Brigitte Benkemoun est une lecture qui va vous enchanter !
Le mari de Brigitte Benkemoun perd son carnet. Uniquement disponible en occasion, elle en rachète un autre et découvre, en recevant l'envoi, un répertoire datant de 1951. Apparaissent les adresses d'Eluard, Cocteau, Douglas Cooperland et tant d'autres … Petit à petit, il devient évident que l'égérie des surréalistes en était la propriétaire.
Qui n'a pas rêvé de vivre une telle aventure ? Trouver un trésor et remonter l'histoire de son propriétaire…A la manière d'un détective racontant ses relations au fil des noms trouvés dans le carnet, Brigitte Benkemoun, journaliste devenue écrivaine, décrit la vie talentueuse d'une photographe devenue muse et compagne de Picasso pendant plus de dix ans (1937-1946). Leur rupture la laisse à jamais « la femme qui pleure »…
Elle finit sa vie en fusionnant avec Dieu n'ayant pu s'unifier à jamais avec son génie, s'isolant de plus en plus, gardant tout, refusant toute visite sous des prétextes toujours fallacieux mais continuant à peindre comme « son maître » le lui avait suggéré, avec un livre nauséeux oublié (?) dans sa bibliothèque !
Toute une longue vie décrite ainsi par petites touches qui s'assemblent, comme un puzzle, au fil des situations, des événements et des époques !
Deux ans de recherche avec des rencontres, des fausses pistes, des rendez-vous, des conversations que Brigitte Benkemoun offre, dans un langage simple, pour construire un portrait vivant, tout en nuance et délicatesse, d'une femme, sa jeunesse effacée, devenue blessée, malade, complétement esseulée, mais libre !
Ce procédé présente une galerie de personnes célèbres ou pas : allant du plombier contacté pour installer une salle de bains afin de combattre l'hygiène encore douteuse de son compagnon à celui du psychanalyste, Jacques Lacan, qui, après sa rupture avec Picasso, assurera son soutien pendant presque sept ans, après lui avoir administré des électrochocs interdits à l'époque, en passant par Brassaï, Balthus, Breton mais aussi Anne de Noailles, Jacqueline et Huguette Lamba, etc…
Avec son « carnet de Dora Maar », Brigitte Benkemoun décrit une personnalité souvent excessive, absolue et entière, qui a par son talent et son amour marqué le XXè siècle. Un livre à découvrir avec la visite de la belle exposition qui lui est consacrée au Centre Pompidou en ce début d'été!
Lien : https://vagabondageautourdes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Marech20
  14 juillet 2019
J'adore le principe : trouver par hasard (?) un carnet d'adresse, y découvrir des noms d'artistes célèbres, faire des recherches pour en déterminer le propriétaire, en l'occurrence la propriétaire, Dora Maar.
Et continuer les recherches afin d'en savoir plus sur tous les noms du carnet, et ainsi faire le portrait de cette femme, à part, et d'un monde d'artistes...
Et les portraits dressés ne sont pas forcément positifs, y compris pour l'héroïne et surtout son illustre amant, Picasso....
Commenter  J’apprécie          50
fflo
  08 juillet 2019
Brigitte Benkemoun trouve par hasard un carnet d'adresse de 1951 où les noms compilés sont en majorité liés au milieu artistique parisien de l'époque. Et quels noms! Eluard, Cocteau, Lacan, Breton, Noailles… L'auteur nous explique ses recherches qui l'amène à conclure que ce carnet appartenait à Dora Maar, photographe et peintre reconnue, «la femme qui pleure» de Picasso (une de ses maîtresses) et nous livre une biographie très originale.
Chaque chapitre correspond à un nom et à un numéro de téléphone et l'auteur essaie de replacer l'artiste dans le contexte. Certains noms sont très présents, d'autres moins et Picasso est toujours en toile de fond bien que son nom ne soit pas noté dans le carnet. Brigitte Benkemoun s'est beaucoup documentée, elle a interrogé ceux qui étaient encore vivants ou leurs descendants et lu les courriers et journaux laissés par beaucoup de ces personnages connus. Au fil des chapitres l'auteure dessine un portrait sans concession de Dora Maar, femme étrange et complexe. Elle ne l'idéalise pas comme font souvent les biographes. Elle nous donne aussi une bonne description de ce milieu artistique des années 1930 à 1960.
J'ai lu ce passionnant récit comme un roman policier, d'une seule traite et je suis enchantée d'avoir beaucoup appris sur Dora Maar que je ne connaissais pas bien.
L'auteure a montré ce carnet à la télévision mais est-ce un subterfuge ou existe-il vraiment? Aucune importance, ce qui est passionnant c'est ce qu'elle a su tirer de cette liste de noms. Et un hasard n'arrivant jamais seul il y a en ce moment une rétrospective Dora Maar au Centre Pompidou. A moins que ce ne soit une coïncidence…
#JeSuisLeCarnetDeDoraMaar #NetGalleyFrance

Lien : https://ffloladilettante.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Allily
  12 juin 2019
Hasard ou coïncidence ?
Lorsque Brigitte Benkemoun commande un nouveau carnet pour son compagnon, elle ne se doutait pas qu'elle tenait là le sujet de son nouveau livre : dissimulé dans ce carnet d'occasion, un répertoire de 1951, appartenant à Dora Maar, photographe, peintre et un temps compagne de Picasso.
Ce répertoire va lui permettre de retracer le parcours de cette artiste.
Le portrait de Dora Maar se dessine peu à peu, par touches subtiles.
Elle apparaît tour à tour forte et fragile, entière et soumise. Une personnalité complexe, dont il est difficile de dire au final si elle nous apparaît sympathique ou pas. Intrigante, par contre, c'est certain.
Le répertoire s'égrène et dévoile au fur et mesure ses secrets dans un récit sans ordre chronologique - ni alphabétique d'ailleurs - mais avec une clarté incroyable.
Au delà du portrait d'une artiste, c'est aussi le portrait d'un microcosme artistique et mondain. D'un cénacle où se côtoie Picasso, Cocteau ou encore Eluard.
D'un microcosme terriblement atypique et en même temps si classique avec ses coups bas, ses ragots et ses tromperies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (3)
LaCroix   12 juillet 2019
La découverte d’un répertoire ayant appartenu à Dora Maar est l’occasion de plonger dans la vie intime de la photographe et peintre, par ailleurs muse de Picasso.
Lire la critique sur le site : LaCroix
Lexpress   17 juin 2019
A partir du carnet d'adresses de Dora Maar, déniché par hasard, Brigitte Benkemoun mène une véritable enquête de voisinage sur la muse de Picasso. Pétillant.
Lire la critique sur le site : Lexpress
LeFigaro   29 avril 2019
Dans un livre savoureux, la journaliste Brigitte Benkemoun raconte comment, à partir d’un agenda acheté sur eBay, elle a rencontré par hasard la mythique muse de Picasso. Et en dresse un portrait éclaté.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (24) Voir plus Ajouter une citation
CalliPetriCalliPetri   16 juillet 2019
Cruelle postérité qui ne retient que la maîtresse, et enterre toute une oeuvre à l'ombre d'un géant. Cruelle mais sans appel. Qui connaît l’oeuvre de Dora Maar ? Qui se souvient qu’elle a été l’une des rares femmes photographes admises parmi les surréalistes ? Qui sait qu’elle a consacré soixante ans de sa vie à la peinture ?
Commenter  J’apprécie          00
MatatouneMatatoune   09 juin 2019
Dora et Balthus ont un autre point commun : ils se deginissent tous les deux comme des artistes chrétiens ! Ils prient tous les matins avant de commencer à peindre comme" une voie d'accès à Dieu, (...) une quête vers la Merveille" ( extrait de Mémoires de Balthus ) . Il est probablement le seul à comprendre ce qu' elle éprouve et à ne pas s 'inquiéter de ce que les autres apoelkent une"derive mystique ".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AllilyAllily   12 juin 2019
Je pourrais laisser la chance continuer à guider mes pas, feuilleter les yeux fermés, et accepter comme un défi le premier nom sur lequel mon doigt se poserait : Eluard, comme par hasard...

Mais, puisque j'ai décidé de faire parler ce carnet, il suffit peut-être de l'écouter. Il chuchote les mots de trouvaille, objet trouvé, chance ou coïncidence...Il me conduit forcément chez Breton, immense théoricien du hasard objectif.

"La trouvaille d'objet, disait-il, remplit ici rigoureusement le même office que le rêve, en ce sens qu'elle libère l'individu de scrupules affectifs paralysants, le réconforte et lui fait comprendre l'obstacle qu'il pouvait croire insurmontable est franchi."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MatatouneMatatoune   11 juin 2019
Alors, après avoir adoré ses photos, j'ai fini par aimer ses tableaux, ses paysages épurés, ses natures mortes, à la fois sombres et lumineuses , ses croquis pointillistes, et cet acharnement à poursuivre son chemin sans se soucier des critiques.
Commenter  J’apprécie          20
ChristlbouquineChristlbouquine   01 juin 2019
Elle n’est dupe de rien. Elle sait bien qu’on l’invite parce qu’elle est une légende vivante de l’art moderne et qu’on la présente toujours comme « la femme qui pleure ». Elle doit même savoir qu’on dit « la pauvre » et qu’on interdit aux autres invités de prononcer le nom de Picasso.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Brigitte Benkemoun (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brigitte Benkemoun
[EMISSION] LES COUPS DE COEUR DES LIBRAIRES 21-06-19
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du 21 juin 2019 :
Journal d'un écrivain de Virginia Woolf aux éditions 10-18 9782264030504
Le cahier de recettes de Jacky Durand aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/146941-divers-litterature-le-cahier-de-recettes.html
Ne fais confiance à personne de Paul Cleave aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/116455-polar-livres-de-poche-ne-fais-confiance-a-personne.html
Un employé modèle de Paul Cleave aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/15128-romans-un-employe-modele.html
Chez les heureux du monde de Edith Wharton, Frédéric Vitoux aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1007314&id_rubrique=1
Je suis le carnet de Dora Maar de Brigitte Benkemoun aux éditions Stock https://www.lagriffenoire.com/1001840-divers-litterature-je-suis-le-carnet-de-dora-maar.html
Mildred Pierce James M. Cain (Auteur) Livre avec un DVD aux éditions Gallimard https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1007315&id_rubrique=1
Un bref désir d'éternité de Didier le Pêcheur aux éditions JC Lattès https://www.lagriffenoire.com/136546-divers-litterature-un-bref-desir-d-eternite.html
Bad Man de Dathan Auerbach et Nathalie Peronny aux éditions Belfond https://www.lagriffenoire.com/142091-nouveautes-polar-bad-man.html
Les fantômes du vieux pays de Nathan Hill et Mathilde Bach aux éditions Folio https://www.lagriffenoire.com/122638-essai-les-fantomes-du-vieux-pays.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : agendaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
788 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre