AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de Matatoune


Matatoune
  23 mai 2022
En 2019, Brigitte Benkemoun était partie à la recherche de la personnalité de Dora Maar à l'aide de son carnet. Ici, l'ex-journaliste s'attache à la plus mystérieuse et la plus cachée des maîtresses de Pablo Picasso, Marie-Thérèse Walter.
Comme point de départ de ce documentaire,
Brigitte Benkemoun prend attache d'une conversation avec une lectrice, Victoria, lors d'une séance de dédicace. Elle la conseille de s'intéresser à Jeanne, la jeune soeur de Marie – Thérèse Walter, sous entendant aussi une relation plus intime que l'histoire n'avait retenue.

Comme pour des recherches généalogiques, l'écrivaine reprend le chemin des archives en direct et aussi sur internet. On l'a suit rassemblant les documents, rencontrant les descendants mais aussi lisant et relisant les études, les témoignages, les analyses tout en ré-écoutant la seule interview durant près d'une heure. A plus de soixante ans, Marie -Thérèse révèle cette relation qui a duré dix ans et qui a donné naissance à Maya Widmaier-Picasso, la première fille de Picasso.

Pour Picasso, l'amour et la création sont liés. A chaque femme, l'exploration d'un style nouveau ou la représentation d'une nouvelle muse. Dora Maar a du supporter d'être, pour l'histoire de l'art, La femme qui pleure. Olga Khokhlova, cette femme mélancolique dans son fauteuil haut. Et Marie – Thérèse, ce visage à la beauté grecque au corps athlétique représentée de façon colorée et lumineuse. Un feu d'artifice de sensualité et d'érotisme inonde alors ses toiles.

On sait qu'ils se rencontrent à la sortie des Galeries Lafayette, le 8 janvier 1927. Elle a dix-sept ans. Il la repère, elle est avec Jeanne. Il l'aborde comme un chat, doucement, l'attirant par sa gentillesse et son sourire. de pose en pose, l'homme se transforme en ogre et devient minotaure.
Non seulement,

Brigitte Benkemoun entraîne son lecteur à sa suite dans son enquête mais aussi illustre et donne chair à cette personnalité si effacée et mystérieuse de Marie- Thérèse Walter. Car, Picasso a toujours voulu la garder précieusement pour lui. Seul son chauffeur et Brassaï, suite à un reportage photographique, connaissaient son existence, sa vie parallèle tout en attente du bon vouloir du « génie ».

Brigitte Benkemoun nous fait aimer cette jeune fille qui croit en son rêve de devenir, un jour, sa prochaine femme. Et, pourquoi pas ! Acceptant d'être cachée et utilisée pour servir les fantasmes d'un homme qui pourrait être son père, elle s'enferme presque volontairement dans cette prison dorée qu'est pour elle le château de Boigeloup. Il la veut gentille, posée et effacée en opposition à une Olga, colérique et bafouée !

Sans jugement, Brigitte Benkemoum présente l'emprise de Picasso, mais aussi montre, grâce à son art de la fiction, le refus de Marie – Thérèse de se confronter à la réalité. Comme elle n'avait certainement jamais imaginé approcher un tel génie, Picasso la transforme en « Belle au bois dormant »avec son consentement entier. La scène, très connue, d'un Picasso hilare laissant Marie-Thérèse et Dora, portant certainement les mêmes robes et peut-être les mêmes accessoires (là j'exagère certainement) se crêpaient le chignon pour se le disputer en dit assez long sur une personnalité qu'il était plus sain de ne jamais rencontrer !

Beaucoup de plaisir à suivre cette enquête autour de cette femme, si jeune, si effacée, d'une personnalité si fragile en opposition avec ce physique si affirmé. Je recommande !
Lien : https://vagabondageautourdes..
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (6)voir plus