AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782213644493
513 pages
Fayard (26/08/2009)
3.7/5   22 notes
Résumé :
Follement épris de sa femme. Aziz n'en est pas moins un homme détaché et caustique. Seul moyen qu'il ait trouvé pour se préserver des tensions et des violences qui agitent l'Algérie. Mais lorsque sa fille de quatorze ans est enlevée, il comprend que l'ironie ne lui sera plus d'aucun secours. Entré en contact avec la famille, un étrange ravisseur menace sa victime des pires atrocités si la police est prévenue. De toute façon, qui aurait envie de s'en remettre aux aut... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
fredho
  09 février 2016
Une famille algéroise voit leur vie basculer du jour au lendemain après le rapt de leur fille Cherah âgée de 14 ans. C'est la descente aux enfers pour Aziz et Meriem les parents de la jeune fille, ainsi que pour les grands-parents Latifa et Mathieu, mère et beau-père de Meriem.
Le ravisseur va mettre à vif les nerfs de cette famille, menaçant de mutiler sa fille, Aziz devra obéir aux ordres de cet homme qui transpire la haine ; il demande au père de tuer un homme innocent en échange de la vie sauve de Cherah.
Aziz ne peut demander d'aide aux autorités algériennes qui baignent dans la corruption, il se tourne donc vers son beau-père Mathieu un français au passé douteux, ancien tortionnaire maquisard de l'armée française.
Croyant tout d'abord avoir affaire à un groupe de terroristes, le père découvre en fait que le ravisseur cherche à se venger du passé et à perpétuer le souvenir d'une horreur qui s'est déroulée il y a une cinquantaine d'années, pendant la guerre d'Algérie.
Les enfants d'aujourd'hui ne sont pas coupables des crimes de la génération précédente mais le ravisseur ne veut pas l'entendre…
Anouar Benmalek nous plonge dans un thriller tortueux où certains cherchent à expier leurs fautes, et d'autres à se sacrifier par amour, mais c'est avant tout une histoire de vengeance qui nous ramène au constat désastreux de la guerre d'Algérie, et surtout au massacre de Mélouza perpétré par le FNL.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Stemilou
  07 janvier 2010
Le roman d'Anouar Benmalek nous transporte en Algérie, cette Algérie meurtrie par tant de crimes passés et présents. Aziz, jeune employé d'un zoo, au caractère joyeux, est marié avec Meriem dont il a eu une fille Chérahzade, 15 ans.
Tout ce passe pour le mieux dans cette petite famille raccommodée, en effet le père de Meriem, Tahar, a été combattant du maquis, moudjahid, et a rencontré Mathieu, jeune français ayant déserté en lui sauvant la vie. Ce Mathieu même qui deviendra, à la mort de son ami Tahar, le deuxième mari de sa chère femme : Latifa.
Puis au détour de quelques pages, la vie si tranquille de cette famille va basculer dans ce qu'il y a de plus sombre. Cherahzade ne rentre pas de l'école, une fugue ? Pire. Aziz comprend vite que sa fille n'a pas fugué mais a été enlevée. Un peu de tout lui passe par la tête : des islamistes, ceux là même qui ont égorgé ce jeune garçon dans le bus quelques jours auparavant. Dans ce pays où règnent la corruption, les tortures, la haine et ses fanatiques, Aziz se sens perdu, que faire ? Il ne tardera pas à le savoir, car le ravisseur le connaît bien lui et sa famille, ils communiqueront par téléphone, Aziz obéira à toutes les réclamations du ravisseur notamment de ne pas prévenir la police et allant jusqu'à devenir un assassin pour libérer sa fille.
Dans la première partie du récit, le narrateur est Aziz, il nous entraine dans son malheur, et nous conte l'enlèvement de sa fille, la douleur de perdre cet être qui ne connait pas encore la vie, et ce meurtre qu'il commet à contre coeur. Etape par étape, de coup de fil en coup de fil le ravisseur prolongera cette torture psychologique avec le plaisir d'un sadique et une bonne humeur à faire vomir. Cherahzade, elle, connaitra la torture physique, le ravisseur lui coupant trois de ces doigts.

La torture, voilà le mot prédominant de ce roman. En effet, cet enlèvement n'a rien d'anodin, rien à voir avec tous ces enlèvements contre rançon, l'argent n'est pas le mobile. le mobile est la vengeance. Aziz ?, lui qui n'a jamais rien fait à personne ?, non, cet être lâche lié d'une manière improbable à un crime perpétré il y a près de cinquante ans, sera simplement l'objet, le prisonnier des caprices du ravisseur même si celui qui est visé n'est autre que son beau-père, Mathieu, ce Français demeuré en Algérie après l'indépendance.

La deuxième partie du roman passe la main à Mathieu qui devient le narrateur de sa guerre d'Algérie, la guerre de Libération, il a fait partie des DOP, les redoutables Détachements Opérationnels de Protection, unités de tortionnaires professionnels dont l'armée française s'est longtemps acharnée à nier l'existence.
La rencontre avec celui qui deviendra son ami, Tahar, va se faire dans une salle de torture, capturé trop facilement, ce maquisard, traumatisé par le massacre de Melouza, souhaitait seulement en finir avec la vie, se libérer de cette guerre et de ses crimes.
Melouza, c'est de cette tragédie dont va découler le destin de la famille d'Aziz, avec cette sensation presque visuelle de vivre avec lui ce cauchemar. Durant ce massacre, des dizaines et des dizaines d'hommes et d'adolescents seront sauvagement abattus par des maquisards les soupçonnant d'avoir sympathisés avec l'ennemi, l'armée française. Certains d'entre eux iront jusqu'à découper en morceau la famille d'une garde-champêtre : le père, la mère, la belle-fille et une petite fille prénommée Cherahzade.
Tahar ne se pardonnera jamais d'avoir laissé faire ça, lui considéré comme un héros par tous, est rongé par le remord, il se donnera la mort pour en finir avec ses démons.

Décidé à se venger, le ravisseur fera tout ce qui est en son pouvoir pour détruire cette famille, de faire payer le prix à celui qui est considéré comme l'auteur du massacre de la famille du garde-champêtre et à celui qui l'a libéré.

On entre dans ce roman par la porte de l'ironie surtout avec cette scène où le jeune garçon sur le point d'être égorgé se souci d'avantage de son pantalon blanc que de sa vie, on devient stressé puis abattu, pour en ressortir retourné par un dénouement dramatique, ému de ce destin et pris de pitié pour cet homme meurtrie d'avoir perdu sa famille. le lecteur navigue entre passé et présent, à travers le tableau d'une Algérie déchirée par tant de violence. L'auteur ne prend le parti ni de l'Algérie ni de la France, l'amitié impensable entre Tahar et Mathieu permet d'évoquer les atrocités commises par les deux camps.
Tout dans ce drame laisse le lecteur songeur et toutes ces injustices commises au nom d'une Libération, ces tortionnaires et assassins amnistiés dans le but de tourner la page, laisse rageur. Anouar Benmalek nous emporte dans son univers : l'Algérie et nous conte cette histoire présente imbriqué dans le passé, cette démarche qui fait son style ; et des personnages constamment tourmentés, marqués à vie par des blessures dont on ne guéri jamais.
Lien : http://stemilou.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
satsuko
  05 octobre 2021
Ce livre est une véritable descente en enfer, celle d'un homme, employé dans un zoo, dont la fille adolescente se voit enlevée par il ne sait qui. Rapidement, le ravisseur prend contact avec lui par téléphone, ainsi qu'avec sa femme et son beau-père. Il ne demande ni rançon, ni rien du genre, et il ne s'agit pas d'un rapt mené par un mouvement islamiste qui aurait pu reprocher à la famille une forme d'hérésie. Non, le ravisseur exige seulement des actes, de plus en plus inadmissibles, de plus en plus barbares. Impossibles à accomplir, sauf pour l'amour de son enfant.
Quel est le dessein de cet homme ? L'adolescente n'a rien de spécial, son père et sa mère non plus. le noeud du problème va se dénouer du côté de son beau-père, et de son passé. de la guerre d'Algérie, infiniment barbare et aveugle.
Et tandis que peu à peu le voile se lève sur l'identité du ravisseur et ses objectifs, la tension monte, faisant de ce récit à la fois un thriller horrifique et le portrait d'une Algérie qui est loin d'avoir pansé ses blessures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
biblio47
  19 janvier 2010
En Algérie dans les années 1990-2000, un couple de petits fonctionnaires vit en essayant de ne pas se faire remarquer dans un quartier assez pauvre d'Alger. Ils ont une fille de 15 ans qu'ils adorent.
Elle va être enlevée et un odieux chantage se met en route qui va tous les conduire en enfer. Un thriller, un témoignage de l'Algérie pendant les années de guerre et les années 2000.
Commenter  J’apprécie          10
zeropointu
  22 janvier 2012
La quatrième de couverture ne le dit pas, mais ce roman aborde un sujet bien tabou en Algérie que sont les événements de......
Lien : http://djbeltounes.wordpress..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
fredhofredho   07 février 2016
[...] qu'est-ce qui t'as pris de rester dans ce pays (Algérie) qui ne t'aime pas? J'ignore ce que tu as fait pour lui, mais tu t'es trompé dans les grandes largeurs en croyant à la fraternité et à la reconnaissance d'un peuple qui passe son temps à oublier!
Commenter  J’apprécie          150
makarymakary   16 juin 2011
À lire absolument......une histoire saisissante, on n'a pas le gout de lacher le livre tant qu'on n'a pas fini de tout lire et de savoir ce qui s'en vient....................
Commenter  J’apprécie          120
fredhofredho   08 février 2016
Les mères sont plus fortes que les pères, c'est pour ça que l'humanité a survécu.
Commenter  J’apprécie          110
l-opulence-de-la-nuitl-opulence-de-la-nuit   01 décembre 2013
Comme un soupçon de Yasmina Khadra. Ou Yasmina Khadra a-t-il un soupçon de Anouar Benmalek ? Un suspens à couper le souffle. Quelques passages un peu long mais un très bon roman.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   19 février 2015
J’ai besoin d’argent, mais vous n’ignorez rien des pesanteurs bureaucratiques, ça peut encore traîner pendant des années. Il me faut quelqu’un pour « aplanir » les difficultés auprès des services de la mairie, circonvenir les jaloux du cadastre, amadouer les chacals des impôts… enfin, ce genre de choses délicates.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Anouar Benmalek (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anouar Benmalek
Au coeur de la violence, il y aura toujours des êtres qui, dans un surgissement, opposeront à l'exil, à la terreur et au racisme, le plus beau visage de l'humanité. Anouar Benmalek "L'amour au temps des scélérats" (Emmanuelle Collas), Louis-Philippe Dalembert "Milwaukee blues" (Sabine Wespieser) et Konstantinos Tzamiotis "Point de passage" (Actes Sud). Animée par Alexia Kefalas, journaliste Interprète: Vaggelis Gikas
---
Site internet du Livre sur la Place : https://lelivresurlaplace.nancy.fr/ Facebook : https://www.facebook.com/livresurlaplace Twitter : https://twitter.com/livresurlaplace Instagram : https://www.instagram.com/lelivresurlaplace
Site internet de la Ville de Nancy : https://www.nancy.fr/ Facebook de la Ville de Nancy : https://fr-fr.facebook.com/VilledeNancy/ Twitter de la Ville de Nancy : https://twitter.com/VilledeNancy
+ Lire la suite
autres livres classés : algérieVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Anouar Benmalek

En quelle année est né Anouar Benmalek

1956
1965
1954
1958

12 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Anouar BenmalekCréer un quiz sur ce livre