AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2262018952
Éditeur : Perrin (05/09/2002)

Note moyenne : 3.15/5 (sur 13 notes)
Résumé :

Qui était le général Franco ? Vingt ans après sa mort, Bartolomé Bennassar analyse l’étonnant destin du Caudillo. Bartolomé Bennassar a divisé son livre en deux parties : d’une part l’histoire d’une vie au fil de la chronologie, d’autre part les clefs pour comprendre Franco : les frustrations de la jeunesse ; la “ baraka ” ; le culte du moi ; le sens de la manipulation des hommes :... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
picaflor
  14 octobre 2011
Une bonne biographie de ce personnage, certes peu aimable, mais sur lequel l'auteur, grand connaisseur de l'âme espagnole et pour cause, a le mérite de présenter un essai d'analyse psychologique au fil des pages pour tenter de comprendre comment cet homme intellectuellement très médiocre en définitive, a pu faire preuve d'une aussi grande et constante habileté politique dans un environnement pour le moins difficile.
Commenter  J’apprécie          20
Turquesamelie
  03 février 2018
Une très bonne biographie de Franco qui permet d'en apprendre beaucoup sur cette personnalité forte, sa vie, le franquisme et la guerre civile. C'est vraiment très intéressant et l'auteur a le mérite d'être fort objectif. À lire pour ceux qui sont intéressés par cette période clé de l'histoire d'Espagne.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   27 août 2017
On a tout dit et tout écrit à propos de l’entrevue historique entre l’« histrion germanique » et le « charlatan latin ». Les récits fantaisistes ont fleuri à l’envi, tel celui parfaitement légendaire du retard volontaire de Franco, arrivant à Hendaye trois quarts d’heure après le train du Führer pour « déstabiliser » Hitler. Franco et Serrano eux-mêmes ont démenti : le retard fut de six minutes !
Etrange confrontation. Franco n’était plus l’homme d’Alhucemas, l’officier au corps svelte et sec, au visage émacié, recuit par les mille soleils d’Afrique. Ce petit homme rondouillard, au corps tassé, au sourire permanent, débordant d’une amabilité artificielle, à la voix de fausset, c’était donc le héros des campagnes d’Afrique, l’intrépide chef de bataillon dont les Maures chantaient la baraka et qui terrorisait d’un seul regard les légionnaires eux-mêmes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 août 2017
Les passions ne sont pas éteintes. Francisco Franco a été l’un des personnages les plus adulés et les plus détestés du XXe siècle. Il a eu ses « inconditionnels », qui se seraient fait tuer pour lui, tel Luis Carrero Blanco qui ne reconnaissait à Franco qu’un défaut, « celui de n’être pas immortel ». Beaucoup d’autres ont attendu sa mort, l’ont espérée avec une impatience fébrile, l’ont rêvée sans doute. Les historiens, fussent-ils étrangers, n’ont pas toujours réussi à échapper à ce climat de passion, quoiqu’ils s’en défendent, et d’autant moins quand ils sont espagnols.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 août 2017
« On ne comprendra rien à la situation dans l’Espagne républicaine durant les premiers mois de la guerre si on n’a pas présent à l’esprit que, pour bon nombre des “agressés”, le soulèvement militaire, sans être un fait heureux, était une conjoncture favorable que l’on pouvait et devait mettre à profit pour trancher les nœuds que les procédures normales du temps de paix n’avaient pas permis de dénouer et pour résoudre radicalement certaines questions que la République gardait en suspens. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 août 2017
« Pour éduquer il faut séduire, éveiller les sympathies, se faire aimer, et ce garçon, qui est parfaitement compétent et capable, tu le connais, est revêche et peu affable. J’ai besoin d’hommes capables de souplesse pour former l’encadrement de ce centre. » Le meneur d’hommes qui s’était révélé au Maroc n’avait pas encore cédé la place au chef quasi insensible, indifférent à la mort des autres, et la statue du Commandeur était à venir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   27 août 2017
Cependant, les discours de Churchill et les circonstances de la conquête du pouvoir par les communistes en Europe orientale annonçaient la « guerre froide ». Il suffisait d’attendre. On le sait aujourd’hui, on ne le savait pas encore : contre toutes prévisions raisonnables, Franco gagnerait son pari. Viendrait le temps où, en réécrivant l’histoire de ses intentions, il se poserait en précurseur.
Commenter  J’apprécie          10
Video de Bartolomé Bennassar (4) Voir plusAjouter une vidéo

Bartolomé Bennassar : Les rivières de ma vie
Dans une pièce de la Cité internationale universitaire de Paris dans le 14ème arrondissement, Olivier BARROT présente le livre de Bartolomé BENNASSAR "Les rivières de ma vie", qui célèbre la pêche à la ligne, à la mouche et au toc. Il en lit des extraits. . Des images filmées de façon floue illustrent le programme.
autres livres classés : espagneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
832 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre