AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 226201776X
Éditeur : Perrin (15/04/2001)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
En ces temps de ruptures, où l'Orient et l'Occident s'affrontent si souvent sur des questions de principe ou d'intérêt, les derniers chrétiens d'Orient sont sur la défensive. A leurs compatriotes musulmans qui contestent parfois leur loyauté et les comparent même aux envahisseurs que furent à leurs yeux les " croisés ", ils répondent : " Nous sommes d'Orient ! Nous étions présents sur ces terres avant le Prophète Mahomet. " Le christianisme a effectivement grandi en... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Birhacheim
  24 mai 2010
Bartolomé Bennassar est un historien reconnu de l'Espagne. J'avais commenté précédemment son excellente biographie du général Franco. Il s'est associé dans cet ouvrage édité en 1989 à son épouse Lucile pour nous livrer une enquête passionnante sur le sort des chrétiens en terre d'Islam au XVIème et au XVIIème siècle.
Pour ce faire, Bartolomé Bennassar va s'appuyer largement sur les sources de l'Inquisition chargée d'instruire et de statuer sur le retour des européens revenus en pays chrétien.
De fait, il s'agit à la fois d'une histoire:
- de la guerre de course livrée par chrétiens et barbaresques en Méditerranée et dans l'Atlantique,
- des événements à l'origine de la capture de chrétiens en mer et sur les côtes,
- des conditions de vie et de conversion à l'Islam tant en Afrique du Nord qu'à Constantinople
- ainsi que du contexte et des motivations du retour en Chrétienté.
L'ouvrage démarre sur la narration de six parcours exemplaires et il faut bien reconnaître que l'aventure est au rendez-vous.
L'ouvrage se poursuit par une analyse de l'origine géographique des captifs chrétiens: de l'Europe du sud, bien évidemment, à la Scandinavie et à l'Europe Centrale.
Les chemins qui menèrent à l'Islam furent pluriels: la capture en mer, les razzias le long des côtes et sur les îles, les faits de guerre, les désertions et le choix volontaire.
On se rend compte également du traitement particulier réservé aux enfants: rarement rendus au cours des rescates, convertis d'office et intégrés rapidement aux familles et à la vie sociale en terre d'Islam. On est d'ailleurs impressionné par le parcours souvent brillant de ces jeunes « immigrés de force » dans la société d'Alger, de Tunis, Marrakech, Salé ou même à Constantinople.
Tout au long de l'ouvrage, Bartolomé Bennassar piste les conditions des conversions à l'Islam et des reniements à la Croix. N'oubliant pas qu'il travaille à partir des sources inquisitoriales, il cherche à déterminer, derrière les mots, les motivations réelles de ces renégats pris entre Chrétienté et Islam. Car si le retour n'est pas facile ni parfois volontaire, les renégats vont devoir s'expliquer avec une justice précise, efficace et qui sait prendre son temps. D'ailleurs, on est surpris de l'utilisation très modérée de la torture et le recours systématique aux témoignages parfois lointains, de vrais enquêtes policières !
L'ouvrage s'achève sur un très beau chapitre intitulé: « rêve turc » et nostalgie chrétienne. On se rend compte que rien n'est simple dans ces destins humains. Si les rapports de l'Inquisition reportent les faits et motivations de chrétiens revenus d'Islam, les retours s'expliquent par la volonté de retrouver les siens, la nostalgie ou la Foi. Pour d'autres, le retour fut contraint et la réinsertion dans la société chrétienne se fit dans des conditions peu enviables: la chiourme sur les galères chrétiennes, les monastères, voire la mort pour les relaps et les non repentis…
Bartolomé Bennassar démontre de belle façon que les conditions d'intégration dans la société musulmane furent souvent vécues avec bonheur: vie sexuelle,mariages, accès à des postes à responsabilité dans la course, les armées, l'administration voire le pouvoir politique comme les célèbres renégats grecs: les Barberousse !
Pour résumer, un ouvrage remarquable à lire sur cette période de l'histoire commune de la Chrétienté et de l'Islam !
Lien : http://www.bir-hacheim.com/l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Birhacheim
  24 mai 2010
Bartolomé Bennassar est un historien reconnu de l'Espagne. J'avais commenté précédemment son excellente biographie du général Franco. Il s'est associé dans cet ouvrage édité en 1989 à son épouse Lucile pour nous livrer une enquête passionnante sur le sort des chrétiens en terre d'Islam au XVIème et au XVIIème siècle.
Pour ce faire, Bartolomé Bennassar va s'appuyer largement sur les sources de l'Inquisition chargée d'instruire et de statuer sur le retour des européens revenus en pays chrétien.
De fait, il s'agit à la fois d'une histoire:
- de la guerre de course livrée par chrétiens et barbaresques en Méditerranée et dans l'Atlantique,
- des événements à l'origine de la capture de chrétiens en mer et sur les côtes,
- des conditions de vie et de conversion à l'Islam tant en Afrique du Nord qu'à Constantinople
- ainsi que du contexte et des motivations du retour en Chrétienté.
L'ouvrage démarre sur la narration de six parcours exemplaires et il faut bien reconnaître que l'aventure est au rendez-vous.
L'ouvrage se poursuit par une analyse de l'origine géographique des captifs chrétiens: de l'Europe du sud, bien évidemment, à la Scandinavie et à l'Europe Centrale.
Les chemins qui menèrent à l'Islam furent pluriels: la capture en mer, les razzias le long des côtes et sur les îles, les faits de guerre, les désertions et le choix volontaire.
On se rend compte également du traitement particulier réservé aux enfants: rarement rendus au cours des rescates, convertis d'office et intégrés rapidement aux familles et à la vie sociale en terre d'Islam. On est d'ailleurs impressionné par le parcours souvent brillant de ces jeunes "immigrés de force" dans la société d'Alger, de Tunis, Marrakech, Salé ou même à Constantinople.
Tout au long de l'ouvrage, Bartolomé Bennassar piste les conditions des conversions à l'Islam et des reniements à la Croix. N'oubliant pas qu'il travaille à partir des sources inquisitoriales, il cherche à déterminer, derrière les mots, les motivations réelles de ces renégats pris entre Chrétienté et Islam. Car si le retour n'est pas facile ni parfois volontaire, les renégats vont devoir s'expliquer avec une justice précise, efficace et qui sait prendre son temps. D'ailleurs, on est surpris de l'utilisation très modérée de la torture et le recours systématique aux témoignages parfois lointains, de vrais enquêtes policières !
L'ouvrage s'achève sur un très beau chapitre intitulé: "rêve turc" et nostalgie chrétienne. On se rend compte que rien n'est simple dans ces destins humains. Si les rapports de l'Inquisition reportent les faits et motivations de chrétiens revenus d'Islam, les retours s'expliquent par la volonté de retrouver les siens, la nostalgie ou la Foi. Pour d'autres, le retour fut contraint et la réinsertion dans la société chrétienne se fit dans des conditions peu enviables: la chiourme sur les galères chrétiennes, les monastères, voire la mort pour les relaps et les non repentis...
Bartolomé Bennassar démontre de belle façon que les conditions d'intégration dans la société musulmane furent souvent vécues avec bonheur: vie sexuelle,mariages, accès à des postes à responsabilité dans la course, les armées, l'administration voire le pouvoir politique comme les célèbres renégats grecs: les Barberousse !
Pour résumer, un ouvrage remarquable à lire sur cette période de l'histoire commune de la Chrétienté et de l'Islam !
Lien : http://www.bir-hacheim.com/l..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   10 novembre 2017
Pour un vrai musulman le chrétien est sans doute un adversaire mais d’abord un croyant, un homme avec lequel on entretient la controverse qui est aussi un dialogue. Un athée est intolérable.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   10 novembre 2017
Chaque vie est un élément de démographie historique, une éducation sentimentale, une expérience professionnelle et sociale, une forme d’expression culturelle ou religieuse, en même temps qu’une approche angoissée, distraite ou confiante de la mort. Le parcours de chaque vie recoupe plusieurs générations dont chacune définit à sa manière sa participation au monde et s’inscrit plusieurs fois différemment dans la grande aventure collective sans que l’unité de la personne en soit brisée. Une vie est bien objet d’histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   10 novembre 2017
Il faut bien comprendre en effet que, pour le monde catholique de ce temps, un chrétien passé à l’islam, qui avait prononcé la formule d’adhésion à la religion de Mahomet, était coupable du délit très grave d’apostasie.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Bartolomé Bennassar (4) Voir plusAjouter une vidéo

Bartolomé Bennassar : Les rivières de ma vie
Dans une pièce de la Cité internationale universitaire de Paris dans le 14ème arrondissement, Olivier BARROT présente le livre de Bartolomé BENNASSAR "Les rivières de ma vie", qui célèbre la pêche à la ligne, à la mouche et au toc. Il en lit des extraits. . Des images filmées de façon floue illustrent le programme.
Dans la catégorie : Théologie moraleVoir plus
>Religion comparée. Autres religions>Islam et religions dérivées>Théologie morale (15)
autres livres classés : inquisitionVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1084 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre