AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Aude Lemoine (Traducteur)
EAN : 9782012019133
320 pages
Éditeur : Hachette (14/04/2010)
3.08/5   33 notes
Résumé :
Nonie est fan de mode depuis toujours.
Jenny est actrice et vient de jouer dans un film à succès.
Eddie, de son côté, passe sa vie à jongler entre devoirs et missions humanitaires. Son blog, de plus en plus populaire, est destiné à faire connaître les causes qu'elle défend.
Trois filles, trois amies, pour la vie.

Lorsque Crow, originaire d'Ouganda et réfugiée à Londres, entre dans leur vie, elles rassemblent leurs talents pour l'a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,08

sur 33 notes
5
2 avis
4
2 avis
3
6 avis
2
2 avis
1
0 avis

Sanguine
  21 août 2014
Parfois, il suffit d'un titre pour me donner envie de lire un livre. C'est le cas avec "La vie est un conte de filles", j'ai tellement aimé le jeu de mots qu'il fallait absolument que je connaisse l'histoire de ce roman de chick-lit. En plus, la couverture m'a beaucoup plu mais je ne l'ai découverte qu'en allant chercher ma réservation à la médiathèque. J'étais donc sûre de moi, j'allais passer un super moment lecture !

Nonie est fan de mode depuis toujours.
Jenny est actrice et vient de jouer dans un film à succès.
Eddie, de son côté, passe sa vie à jongler entre devoirs et missions humanitaires. Son blog, de plus en plus populaire, est destiné à faire connaître les causes qu'elle défend.
Trois filles, trois amies, pour la vie.
Lorsque Crow, originaire d'Ouganda et réfugiée à Londres, entre dans leur vie, elle rassemblent leurs talents pour l'aider. Crow est en effet une styliste très talentueuse, mais elle manque totalement de moyens.
Nonie, Jenny et Eddie vont faire de sa vie un vrai conte de fées !

Nous rencontrons donc trois jeunes londoniennes qui sont totalement improbables : la gosse de riche qui passe son temps à se fringuer comme un clown et dont la grand-mère possède un grenier entier de vêtements signés Chanel ou encore Dior (et qu'elle accepte même à un moment de l'histoire de voir mettre en pièce sans moufter), nous avons aussi la starlette qui vient de jouer dans le dernier film à succès et enfin la fille ultra engagée qui tient un blog que tout le pays connait ... Moué, ça existe vraiment un tel trio ?

Car voilà le souci de ce livre, c'est le réalisme ! Alors certes il est plutôt bien écrit et agréable à lire mais bon ... Franchement, une fille d'à peine 12 ans qui pond de modèles couture (et qui les coud sur sa petite machine dans une chambre minable d'un quartier pourrave de Londres ... ça vous situe le truc ?) qui sont aussi élaborés que ceux d'un Karl Lagerfeld, j'ai du mal à y croire. J'ai du mal à croire aussi que par enchantement on se retrouve à préparer un défilé à la Fashion Week alors qu'on est collégiennes, j'ai du mal à croire qu'on se retrouve DJ dans tous les défilés alors qu'on est étudiant en photographie et enfin j'ai du mal à croire au bonheur final de cette histoire.

Tout ceci est blindé d'optimisme, c'est très mignon mais c'est totalement irréaliste. Je sais bien qu'on est dans la littérature pour filles mais quand même, j'ai besoin que ça tienne un minimum d'aplomb pour apprécier ma lecture. le pompon du personnage qui tape bien sur les nerfs revient à Crow, la fameuse réfugiée ougandaise créatrice de mode. Je l'ai trouvé insupportable, elle ne s'exprime que par des haussements d'épaules, elle m'a gonflé au plus haut point !!

Bref, pas convaincue par ce roman, je ne lirai pas le tome suivant car je crois qu'il paru (ou prévu ?) ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lirado
  23 juin 2019
Complètement loufoque et hautement invraisemblable. Mais qu'est-ce qu'on rit !
La Vie est un conte de filles est bourré d'humour et bien que tout sonne justement comme un conte plus que comme une histoire plausible, on est entraîné dans ce roman 100% ados fashion. Âgées de seulement 14 ans et bien que ça paraisse incroyable, Nonie, Jenny et Edie, sont trois héroïnes qui ont une vie plus qu'hallucinante dans laquelle Nonie, qui est la narratrice, nous plonge.
Sympa et facile à lire, j'ai mis un peu de temps à être prise par l'histoire au départ mais à partir du milieu, les événements autour de Crow s'enchaînent à un rythme effréné et impossible dés lors de décrocher. Non seulement le temps file dans le livre à une allure époustouflante mais c'est aussi le cas du côté du lecteur, happé par les personnages, l'humour, le conte moderne qui est en train de se dérouler.
Crow, elle, a seulement douze ans mais un talent incomparable et équivalent aux plus grands couturiers. totalement pas crédible mais on plonge dans ce rêve avec délice le temps de la lecture, parce que nous aussi ont aimerait bien vivre son expérience. Sophia Bennett réalise nos rêves enfouis dans La Vie est un conte de filles pourrait-on dire, elle met en scène un quotidien que des milliers d'adolescentes aimeraient vivre : mode, cinéma, soirées fashion, défilé de mode, haute couture...
Alternant épisodes critiques, scènes humoristiques, déboires en matière de mode et d'amour de Jenny, et luttes humanitaires d'Edie, Nonie dévoile son quotidien agité. Elle prend un soin méticuleux à nous décrire ses vêtements excentriques car c'est elle avant tout la fan de mode ! La Vie est un conte de filles est donc un roman drôle, entrainant, qui nous met de bonne humeur et apporte beaucoup de fraicheur au quotidien. Les adolescentes seront séduites par ces quatre héroïnes très différentes qui reviendront prochainement dans un deuxième tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EmBouquineurs
  22 janvier 2014
Nonie est une fan de mode. Entre une mère ex-mannequin et un père artiste, elle baigne dedans depuis toujours. Jenny est actrice. Elle vient de jouer dans le dernier film en vogue et se retrouve tout à coup sous les projecteurs. Edie, de son côté, passe sa vie à jongler entre devoirs et missions humanitaires. Son blog, de plus en plus populaire, est destiné à faire connaître les causes qu'elle défend. Ces trois adolescentes de 14 ans sont les meilleures amies du monde, malgré leurs différences. Lorsque Crow, une fillette de 12 ans originaire d'Uganda et réfugiée à Londres, entre dans leur vie, les trois amies rassemblent leur talent pour la bonne cause. En effet, Crow, passionnée de mode, est une dessinatrice et styliste talentueuse, mais manque de moyens. Nonie, Jenny et Edie décident de l'aider à se faire connaître…
Commenter  J’apprécie          30
s0-kelly
  06 mai 2013
Pourquoi ai-je acheté ce livre ?
Pour sa couverture premièrement, c'est la seule chose qui m'a dirigé vers ce livre... Deuxièmement sa quatrième de couverture plutôt aguicheuse !
Mon avis :
Je sors de cette lecture avec un avis mitigé quoique ce roman m'ai plu et touché dans l'ensemble. J'ai trouvé que certains passage était un peu tiré par les cheveux comme à certains moments très touchants.
Elles sont trois jeunes filles de 14 ans liées par une incroyable amitié. Elles ont chacune des passions différentes, ce qui ne les empêche pas de s'entraider dans toutes circonstances. Il y a Jenny qui fait ses débuts au cinéma dans un film à succès, Eddie "le cerveau" de la bande qui passe son temps avec ses devoirs ou son blog, et enfin Nonnie une incollable sur la haute couture, elle est aussi notre narratrice dans cette histoire. C'est alors que nos trois demoiselles vont faire connaissance d'une fillette avec un look assez particulier et peu commun, répondant au nom de Crow. Il se révélera que celle-ci a des doigts d'or et un talent certain pour le stylisme dont l'avenir est très prometteur mais aussi un passé qu'elle essaye d'oublier... Les fidèles amies vont tout mettre en oeuvre pour l'aider !
Sophia Bennett a une écriture agréable et optimiste à toute épreuve. Malgré tout, elle arrive aussi à nous parler de sujets douloureux comme "les enfants invisibles" d'Ouganda. le tout dans une atmosphère très colorée et girly, ce qui peut manquer de crédibilités à certains moments.
J'ai été touchée par l'histoire difficile de Crow ainsi que le dénouement à la fin ! Malgré cela, je ne suis pas dupe. L'auteur nous fait rêver ou revivre l'intense amitié que l'on pouvait avoir à quatorze ans mais de là à nous faire croire qu'elles peuvent devenir de grandes célébrités, révolutionner le monde ou encore savoir reconnaître, voire même connaître la mode sur le bout des doigts, très peu pour moi. le language est aussi à certains moments un peu trop élevé pour des fillettes de leurs âges. Mais le meilleur reste qu'à douze ans, Crow a les talents et l'assurance d'un grand couturier...
Il ne reste pas moins un excellent moment de détente et captivant, on veut à tout prix connaître la suite. C'est pour cela que je lirais le deuxième tome parce qu'il n'y avait pas que du mauvais.
Je vous le conseille quand même si vous aimez la chick-lit, l'esprit bon enfant et le girly !
Lien : http://www.s0kellys.com/lubi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lilimarylene
  05 janvier 2013
Du rose, des froufrous, une robe, et le mot "filles" écrit en gros sur la couverture : tout est dit ! Ce roman est de la pure chick lit pour (jeunes) ados. En fait, dans ce livre, on croise des stylistes, des mannequins, des actrices,... On se croirait dans une série télé ! de quoi faire rêver un bon paquet de jeunes lectrices... L'histoire est plutôt sympathique, et se laisse lire sans déplaisir. Par contre, les personnages manquent d'épaisseur, et tout est un peu trop facile et "tout beau tout rose" pour être crédible. Un lecteur adulte ne peut que froncer les sourcils en voyant tout ce que quelques collégiennes ont été capables de faire en claquant des doigts... Mais après tout, on lit aussi ce genre d'histoires pour rêver et pour croire aux miracles, et le temps de 285 pages, on nage en plein dedans !
Un deuxième tome est paru, mais je passe mon tour. C'est sympa, mais pas assez pour en reprendre une tournée.
Lien : http://surlestracesduchat.bl..
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
EvilysangelEvilysangel   14 mai 2010
Dans un coin, la fille aux ailes de fée ( Crow ) se tient debout derrière le plus petit stand de la kermesse.
Elle a une drôle de touche. Sa tête semble disproportionnée par rapport à son corps, minuscule. Elle a le visage rond et de grandes lèvres toujours prêtes à sourire, dirait-on, malgré leur pincement continu en signe de concentration. Elle a une coup afro digne des années soixante-dix sur laquelle trônent, côte à côte, deux bonnets tricotés. Ça lui va super bien. Sa peau luit, impeccable, sans le moindre bouton. De quoi rendre Jenny folle de jalousie. Du cou au sommet de la tête, elle est superbe - une vraie chanteuse de soul. En dessous des épaules, on dirait un enfant-oiseau squelettique, exception faite de ses mains, absolument sublimes, les plus allongées et gracieuses que j'ai jamais vues.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EvilysangelEvilysangel   14 mai 2010
Je ne suis pas totalement convaincue par mon caleçon long argent même si en soi, il est superbe. Dans ma chambre, il m'amincissait et me rendait sexy, mais sous les lumières du studio, à présent, il me fait ressembler à une fusée sur le point de décoller. reste que mon top en velours est craquant. C'était une robe avant, mais je me suis débarrassée de la jupe et des manches. Vachement mieux. Quant à la touche finale, des gants en dentelle noire coupés aux bouts, c'est juste ce qu'il fallait. L'ensemble est assez cool.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EvilysangelEvilysangel   14 mai 2010
..., Edie se concentre sur tout ce qui est susceptible d'impressionner les professeurs de Harvard. Voici quelques exemples : ëtre la première dans toutes les matières, faire partie du club d'athlétisme, jouer aux échecs ou créer son propre site Internet pour promouvoir les bonnes causes et le bénévolat. Je crois que la dernière fois qu'elle a eu du temps libre remonte à l'école primaire, et encore, je ne suis pas sûre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
EvilysangelEvilysangel   14 mai 2010
Je ne crois pas que Jenny ait passé un seul bon moment pendant ce tournage. Pourtant, maintenant que c'est terminé, chaque fois qu'elle a rendez-vous avec un journaliste, elle est forcée de raconter quel privilège incroyable ça a été de tourner avec autant d'acteur talentueux et à quel point elle est impatiente que le film sorte.
Commenter  J’apprécie          10
s0-kellys0-kelly   06 mai 2013
"Les mecs, ça parle tout le temps de sport. Quand ça ne fait pas des blagues sur les nichons.Franchement, les nichons ! Y a pas moins drôle." P.100
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : modeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17305 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

.. ..