AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 236812134X
Éditeur : Charleston (17/02/2017)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Aida Palmer est médium et donne un spectacle sur la scène du Gris-Gris, l'illustre bar clandestin du quartier chinois. Toutefois, sa capacité à faire venir (et renvoyer) les morts est plus qu'un simple numéro. Winter Magnusson est un contrebandier reconnu. Plus à l'aise avec les revolvers qu'avec les fantômes, il est la cible récente d'un sort malveillant qui fait de lui un aimant à esprits. Alors que l'assistance surnaturelle d'Aida est requise pour bannir les reve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
OphelieCurado
  17 novembre 2018
Le moins qu'on puisse dire, c'est que l'auteure a su immerger le lecteur dans son histoire ! On pourrait presque croire qu'elle a connu les années folles dont elle parle ! Dès les premières lignes, les décors sont réalistes, des bas-fonds de la ville aux luxueux décors des grands hôtels. Les tenues des personnages, de la robe coupe droite à franges en passant par les costumes trois pièces des hommes, l'élégance est de rigueur. Les voitures de l'époque, le swing, les soirées cocktails, la Prohibition et l'effervescence des années folles, le lecteur s'éloigne de son confort pour rejoindre un autre pays, un autre temps, d'autres moeurs. L'auteure est soucieuse des moindres détails qui nous raccrochent à l'époque - des préservatifs au couteau caché dans la jarretière, en passant par la montre à gousset. Un oeil expert qui procure des frissons de plaisir au lecteur, véritablement transcendé par sa lecture ! de ce côté-là, Jenn Bennett fournit un travail remarquable, réaliste et crédible qui démontre un talent particulier pour les romans historiques. Bravo !
Bien entendu, la trame de l'histoire tourne principalement autour du surnaturel. Notre héros, Winter Magnusson, un contrebandier séduisant, est poursuivi par d'étranges fantômes que seule Aida Palmer, la célèbre médium, est capable de voir et de faire disparaître. Étrangement, il n'y a pas trop de surnaturel ni d'esprits, ce qui permet de maintenir l'histoire dans la romance historique et non pas dans de la science-fiction pure. Ce sont de brèves apparitions, par-ci, par-là, qui viennent rythmer le récit et apporter juste ce qu'il faut de frissons.
À cette magie noire se mêlent les traditions chinoises, puisque le quartier chinois de San Francisco a une place importante dans ce roman. Entre culture orientale, croyances, coutumes et traditions, la cohabitation avec le modèle occidental et américain est parfois difficile. Les bonnes personnes ne sont pas toujours celles que l'on pense inoffensives et le lecteur apprendra à se méfier au fil de sa lecture. Cette touche exotique et spirituelle donne d'ailleurs tout son charme au roman. Nous sommes immergés dans les quartiers malfamés de la ville, partant aux côtés de nos héros, à la recherche du mauvais oeil et tentant de résoudre les énigmes semées sur leur chemin. Il y a donc juste ce qu'il faut de surnaturel pour que l'histoire reste crédible et addictive. Une belle réussite !
Le style d'écriture de Jenn Bennett est aussi à souligner. Les esprits amers est très bien écrit. L'auteure prend son temps pour décrire les détails qui lui semblent importants. C'est donc littéraire pour un roman contemporain, donc plaisant à lire. On sent le travail de fond et de forme qu'il y a derrière, aussi bien sur les recherches historiques afin de ne pas faire de faux-raccords, que pour la profondeur des personnages et les différents fils conducteurs de l'histoire. Il y a du rythme, de nombreux rebondissements et lorsque le lecteur pense avoir trouvé la solution de l'énigme, l'auteure arrive encore à le surprendre. C'est tout à fait délectable ! le récit va de surprise en surprise, jusqu'au dénouement digne d'un film. Il est donc évident que Jenn Bennett est une auteure remarquable, investie dans son travail et qui donne envie de lire ses autres ouvrages.
Malheureusement, cette romance érotique ne peut se dépêtrer de quelques clichés. Winter est un colosse bronzé et musclé, réunion de tous les détails qui constituent le fantasme de la femme ordinaire. de ce côté-là, Jenn Bennett n'hésite pas à en rajouter une couche, ce qui, au bout d'un moment, est un peu ridicule... Aida, qui incarnait au début de l'histoire une femme à poigne, qui ne se laisse pas manipuler, n'a que faire des hommes et incarne déjà la femme indépendante et moderne, se transformera en vierge effarouchée dans les bras de Winter. Là aussi, on frôle le cliché, ce qui dénature les personnages en les transformant en héros de romans Harlequin. Dommage, car ce n'est pas forcément ce que le lecteur recherchait...
Les esprits amers (Tome 1/Au coeur des années folles) de Jenn Bennett est un très bon roman historique. L'immersion dans les années 20 est d'un réalisme à couper le souffle, ce qui met en avant le talent littéraire et historique de l'auteure. Porté par une écriture travaillée, ce roman introduit habilement des petites touches de surnaturel, assez crédibles pour transporter le lecteur dans un monde inquiétant, spirituel et mystique. Les héros ont chacun leur personnalité, ce qui apporte du poids à l'histoire. La relation tout d'abord érotique, puis sentimentale entre la médium, Aida Palmer et le contrebandier Winter Magnusson, est originale et souligne l'audace de l'auteure. Une lecture addictive qui procure de nombreux frissons au lecteur, désireux de découvrir qui est le responsable de ses apparitions fantomatiques, autant que le dénouement de cette histoire érotique pour le moins excitante. Un très bon roman historico-érotique qui nous donne envie de dévorer la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Beli_LivreSaVie
  13 avril 2017
Ce premier tome de la série Au coeur des années folles fut ma première lecture en tant que lectrices Charleston 2017. L'idée de lire une romance qui se passait dans les années folles me plaisait bien car c'est une période riche et pleine de possibilités.
Winter Magnusson est contrebandier de père en fils et se voit confronter aux mystères de la magie noire. Empoisonné et hanté par des fantômes, il fait alors appel à Aida Palmer, qui exerce en tant que médium dans un bar le Gris-Gris. Elle va l'aider à vaincre ses fantômes et ils vont se retrouver ainsi confronter aux menaces qui pèsent sur Winter. L'action se situe dans les années folles, où la contrebande régit une partie des affaires des villes. Winter et Aida vont devoir faire face à une attirance qu'ils n'arrivent pas à ignorer, le tout sur un fond d'intrigues, de prise de pouvoir et de magie.
Les personnages présentés ont un fort caractère, Aida est une femme qui s'affirme, qui n'a pas peur d'être confrontée aux autres. Face à la prestance et la façon imposante qu'a d'être Winter, elle ne faiblit pas, ce malgré sa petite taille comparée à lui, elle lui tient tête et assume ses opinions. Entre eux deux, au début c'est explosif, Winter a du mal à prendre au sérieux tout ceci mais il se rendra vite compte qu'elle est la seule à pouvoir l'aider. L'attraction exercée entre eux prend ensuite le pas sur les hésitations et ils succomberont alors même que le danger rôde autour d'eux. Cependant la part d'érotisme dans leur romance est assez importante, elle prend parfois trop de place face à l'intrigue qui semble être oubliée par moments pour revenir d'un coup. Nos personnages sont tous deux, échaudées par l'amour, ne souhaitant pas s'investir dans une relation. D'un commun accord ils décident de profiter d'une période courte pour vivre une relation basée sur le plaisir mais ils vont devoir faire face à la naissance des sentiments qui vont être confrontés à la raison qui leur interdit d'y céder.
Le contraste flagrant entre la présence imposante de Winter tant physiquement que dans sa façon d'agir avec la fragilité physique de Aida et cette part d'elle qui vit solitaire depuis toujours est très important. On a alors l'impression d'avoir deux personnages qui ne semblent pas être fait l'un pour l'autre : sur ce point, j'aurai souhaité que leur personnalité soit plus approfondie, nous avons un peu de mal à s'approprier telle ou telle personnalité. Il est difficile de s'attacher à eux. Nous nous sentons réellement spectateur sans forcément être concernée par ce qu'ils vivent, maintenant une certaine distance qui ne nous permet pas d'apprécier leur histoire comme il se doit. L'alchimie entre eux semble pourtant prédominer sur le reste et c'est ainsi qu'ils vont se laisser tenter l'un par l'autre.
Quand j'ai commencé ma lecture, je ne savais pas du tout dans quelle direction l'auteure souhaitait nous emmener. C'est un début qui offrait de multiples possibilités, j'étais assez perplexe de savoir ce qu'elle allait nous proposer. Dès le début, elle nous propulse dans ce monde de fantômes, de voyance et de magie, je ne m'attendais pas à ce que cela prenne tant d'importance. Et pourtant la Nouvelle-Orléans s'y porte avec ses quartiers où le vaudou domine, donc rien d'étonnant à ce qu'il s'agisse de surnaturel.
L'annonce des années folles m'a enthousiasmée car j'aime beaucoup les particularités de ces années et elles sont rarement traitées dans les romances. Mais je trouve qu'elles ne ressortent que très peu, le roman aurait pu se situer à une autre période que l'on n'aurait pas vu la différence – les seuls éléments qui rappellent cette période, ce sont la contrebande et les bars clandestins. Cela manque d'exubérance, de détails sur les décors, les costumes, même si on en a quelques uns concernant ceux de notre héroïne. Sur ce point-là, ma curiosité n'a pas été satisfaite.
Je pense que la part de surnaturel dans l'histoire n'est pas trop ma tasse de thé, je dirai même qu'elle m'a peut être un peu dérangée. Sans cela, je pense que je me serai plus intéressée aux personnages, à l'époque. Une histoire qui ne m'a pas vraiment convaincue.
Lien : http://www.livresavie.com/au..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BenedicteBiblio
  20 mars 2017
Sorti le mois dernier, Les esprits amers constitue le premier roman que j'ai eu l'occasion de découvrir en tant que Lectrice Charleston 2017 (pour la collection Diva). C'est dire si j'avais hâte de vous en parler ! Les Années folles. le spiritisme. Rien qu'à sa quatrième de couverture, ce livre avait déjà de solides arguments pour me plaire. Si j'accroche moins au registre érotique en littérature, cela ne me dérange pas tant que l'intrigue n'est pas reléguée au second plan. Avec ce roman, j'ai donc plongé avec délice dans le San Francisco des années 20. J'ai de même réussi à m'attacher à Aida, notre héroïne, qui se montre aussi forte qu'indépendante. J'ai maintenant hâte de découvrir la suite de cette saga (la sortie du deuxième tome est programmée pour le mois de juillet).
Comme j'ai aimé me plonger dans cette ambiance Années folles ! Il s'agit tout simplement d'une de mes périodes historiques favorites. Les moeurs de l'époque, la coupe à la garçonne (tout un symbole du début de l'émancipation féminine), les robes de soirées flamboyantes et la mode d'antan… Je n'ai eu aucun mal à me les représenter via les descriptions de Jenn Bennett. J'apprécie aussi beaucoup tout ce qui tourne autour des fantômes, du surnaturel. Aida étant médium, elle est en mesure de sentir les esprits et de communiquer avec eux (ou en tout cas de les aider à passer dans l'au-delà). Mais c'est aussi le surnaturel qui sera à l'origine de tout (ou presque) : la rencontre entre Aida et Winter. Si j'ai apprécié rencontrer une héroïne qui ne manque pas de piquant (tant elle se montre volontaire et indépendante), je vous avoue avoir ressenti un petit bémol avec le personnage de Winter Magnusson. Figure sombre et torturée, j'ai en effet parfois trouvé notre contrebandier un brin caricatural. Je me suis même parfois sentie agacée par ses actes et ses réflexions, ce qui est bien dommage. Concernant l'aspect romance, si l'on sait très bien dès le départ où l'auteure souhaite nous emmener, j'ai apprécié que l'histoire d'amour ne prenne pas toute la place. L'intrigue surnaturelle est bel et bien là. Aida et Winter recherchent le sorcier responsable de la malédiction. Winter est en effet poursuivi par de curieux fantômes liés à son passé…
Passionnée, voire tumultueuse, la relation tissée entre nos deux héros évolue au gré de l'intrigue (et se trouve émaillée de disputes et de retrouvailles). Si les passages érotiques ont rarement ma préférence dans un roman, surtout lorsqu'ils prennent toute la place et excluent la possibilité d'une intrigue, je n'ai pas été gênée plus que ça avec Les esprits amers. Ce roman flirte en effet tout autant avec le surnaturel, de même qu'avec le roman d'aventures (il y a de l'action, des bagarres, du suspens). Plutôt intéressant ! Notre duo d'enquêteurs se retrouve ainsi à fouiner dans les affaires, souvent frauduleuses et liées au commerce de contrebande, du quartier chinois.
En résumé, Les esprits amers présente une intrigue originale (une histoire d'amour mêlée à une pointe de surnaturel) et des personnages hauts en couleur (Aida en tête), et ce malgré quelques longueurs. J'ai eu plus de mal à m'attacher au personnage de Winter ou encore à celui de Bo. Même si je n'ai pas eu de coup de coeur, je reconnais avoir apprécié ce voyage dans les années 20, aussi divertissant que rafraîchissant.
Lien : https://labibliothequedebene..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MademoiselleMaeve
  19 février 2017
Les esprits amers a été ma première lecture en tant que Lectrice Charleston 2017. J'ai commencé ce roman de Jenn Bennett sans résumé, sans rien, c'était une vraie plongée dans l'inconnu.
J'ai été un peu déroutée au départ par le côté surnaturel de l'histoire, je ne m'y attendais pas – il y avait pourtant le mot « esprits » dans le titre, mais ça n'a pas fait tilt (ce que je peux être naïve parfois !). Puis par son côté érotique, là non plus je ne m'y attendais pas, et là le titre ne pouvait pas me mettre la puce à l'oreille !
Au-delà des clichés que l'on peut retrouver dans les romans de ce genre, l'histoire est intéressante. Aida est loin de la midinette qui tombe en pâmoison devant le seigneur de la ville. Et j'aime beaucoup les années folles. J'ai donc beaucoup aimé y être transportée durant cette lecture.
Le duo Aida-Winter m'a étrangement fait penser à un autre duo de détectives Cormoran Strike-Robin Ellacot de Robert Galbraith (alias J.K. Rowling), les siestes crapuleuses et câlins dans les taxis en moins.
Je ne dirais pas que j'ai adoré – parce que ce n'est pas ce que je choisis de lire habituellement – mais j'ai trouvé que c'était assez plaisant, le style est bon et l'intrigue intéressante. Quelques clichés, certes, mais on les oublie parce qu'Aida est un personnage vraiment intrigant. Un second tome de la saga Les années folles sortira en avril, il mettra en scène d'autres personnages qu'Aida et Winter. Je vous en reparlerai certainement, j'imagine bien que j'aurai à le lire.
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
DrunkennessBooks
  06 mai 2017
Le résumé de ce livre m'a immédiatement intrigué. J'aimais bien cette idée de mélanger surnaturel et romance, le tout en pleine prohibition à San Francisco.
Aida Palmer est médium. Elle peut donc entrer en contact avec l'esprit des défunts pour communiquer avec eux. Et la jeune femme est suffisamment douée pour pouvoir vivre de son talent. Elle voyage de ville en ville pour se produire dans des bars (clandestins). C'est d'ailleurs grâce à ça qu'elle va faire la connaissance de Winter Magnusson, l'un des contrebandiers les plus importants de San Francisco. Ce dernier est victime d'un sort qui fait de lui un aimant à fantômes. Les capacités surnaturelles d'Aida ne seront pas de trop pour venir à bout de ces revenants et découvrir qui en a après le contrebandier. Si nos héros sont très vite attirés l'un par l'autre, ils ont chacun un passé compliqué, et assez tragique, qui va rapidement se mettre en travers de leur relation.
S'il y a bien une chose que j'ai adoré dans ce roman, c'est la manière dont l'auteur, Jenn Bennett, arrive à retranscrire l'ambiance des années folles et la prohibition. Les descriptions du quartier chinois, la contrebande d'alcool, les descentes dans les hôtels, les robes d'Aida… Bref, on s'y croirait !!
L'histoire d'amour entre Aida et Winter occupe une très grande place dans le roman. Trop peut-être… En effet, j'aurais préféré que le côté surnaturel de l'intrigue soit davantage mis en avant comme le laissait présager la première partie du livre. Les dons d'Aida et l'enquête sur le sorcier ayant jeté la malédiction à Winter s'y prêtaient pourtant plutôt bien. Mais, j'ai trouvé que le spiritisme était rapidement relégué au second plan, au profit de l'histoire d'amour. Heureusement, l'histoire reprend vite du poil de la bête et louche même du côté de l'aventure.
Le roman est entrainant et agréable à lire avec des personnages beaucoup plus travaillés que ce que l'on trouve souvent dans la littérature sentimentale. Je pense que le passé de nos deux héros y est pour beaucoup. Winter et Aida n'ont pas été épargnés par la vie et cela se ressent dans leurs choix, leur attitude. Cela permet aussi de donner plus d'épaisseur à leur caractère.
Leur relation, très passionnée, donne lieu à pas mal de passages érotiques. le vocabulaire un peu cru m'a parfois gêné car il était, pour moi, sans justification réelle et ne correspondait pas du tout à l'ambiance du livre. Mais cela ne m'a pas empêché d'apprécier ma lecture dans l'ensemble.
J'ai beaucoup apprécié Aida, dès les premières pages. C'est une jeune femme attachante et indépendante qui a une sacrée force de caractère. Magnusson, lui, est un personnage plus sombre, plus tourmenté qui verse parfois dans la caricature.

Dans l'ensemble Les Esprits Amers est une romance sympathique et entrainante qui nous plonge au coeur des années 20 tout en jouant sur les genres, entre surnaturel et romance. Si je n'ai pas eu de coup de coeur je vous conseille néanmoins cette lecture des plus sympathiques !
Lien : http://drunkennessbooks.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BenedicteBiblioBenedicteBiblio   20 mars 2017
Les doigts tendus d’Aida Palmer agrippèrent le médaillon d’or pendu à son cou au moment où le tramway s’arrêta près de Gris-Gris. Il était presque minuit, et Velma l’avait fait venir au bar clandestin de North Beach alors que c’était son soir de congé, sans lui donner d’explications. Un millier de raisons possibles tournoyaient dans la tête d’Aida. Aucune d’elles n’était positive.
– Eh bien ! Sam, marmonna-t-elle au médaillon, je crois que j’ai peut-être fait une bêtise. Si tu étais ici, tu me dirais probablement d’y faire face, alors, advienne que pourra.
Elle posa un petit baiser sur le bijou puis descendit sur le trottoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Concours : Gagnez la Bande dessinée La cellule Prométhée, Tome 1 : l'escouade 126

Quelle héroïne célèbre évoluait dans un Paris du début du 20 ème siècle peuplé de "monstres et d'êtres étranges" ?

Adèle blanc-sec
Bécassine
Laureline
Mélusine

10 questions
54 lecteurs ont répondu
Thèmes : ésotérisme , bande dessinée , paranormalCréer un quiz sur ce livre