AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Pierre Ricard (II) (Préfacier, etc.)
ISBN : 2204081256
Éditeur : Le Cerf (28/01/2006)

Note moyenne : 4.7/5 (sur 10 notes)
Résumé :

" Dieu est amour: celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu en lui " (1 Jn 4, 16). Ces paroles de la Première Lettre de saint Jean expriment avec une particulière clarté ce qui fait le centre de la foi chrétienne : l'image chrétienne de Dieu, ainsi que l'image de l'homme et de son chemin, qui en découle. De plus, dans ce même verset, Jean nous offre pour ainsi dire une formule synthétique de l'existenc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Gwen21
  25 décembre 2013
En ce jour de Noël, il me semble de circonstance de vous recommander la lecture de la lettre encyclique du pape Benoît XVI, "Dieu est amour".
Je peux entendre et comprendre qu'en comparaison du "style" du pape Jean-Paul II et aujourd'hui de celui de Sa Sainteté le pape François, le "style" de Benoît XVI ait pu sembler aux Chrétiens un rien trop érudit et trop intellectuel, donc, par conséquent, pas assez accessible, mais l'écriture de cette encyclique ne s'en ressent pas du tout. Je pense d'ailleurs que l'Église a besoin de cette alternance de "styles" papaux pour grandir et évoluer de concert avec la société.
"Dieu est amour" est un message d'une grande profondeur qui touche la vérité même de la foi catholique. Très accessible, sa lecture permet de se plonger au coeur du message chrétien dans sa simplicité et son universalité. Il s'adresse à l'ensemble de l'humanité, aux croyants comme aux non-croyants, aux Chrétiens comme aux peuples d'autres confessions. Il invite à une grande écoute et à une découverte fondamentale par la compréhension du message initial du Christ.
Ce fut pour moi une révélation d'évidence dans la foi, à tel point que j'ai remplacé voilà 6 ans la lecture de l'Ancien Testament de ma célébration de mariage par un extrait de "Dieu est amour".
Il serait vraiment dommage de passer à côté de ce texte court et profond avec l'idée que Benoît XVI possède un positionnement intellectuel trop théologique. Cette encyclique prouve le contraire et témoigne de la grande conscience du pontife d'avoir eu à donner corps au besoin viscéral de proximité entre Dieu, son Église et son peuple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362
Pchabannes
  08 janvier 2009
Comme d'habitude je propose quelques passages afin de vous donner une vue rapide des thèmes ou de moments forts afin de vous faire partager mon opinion sur cet ouvrage. J'ai déjà eu l'occasion de dire que Benoit XVI est un penseur d'une extraordinaire clarté. Confirmation est donnée ici.
En moins de 80 pages, disons en 2 heures de lecture, pour trois, oui trois €uros, Sa Sainteté le Pape Benoit XVI nous fait partager la réalité de l'Amour chrétien dans toutes ses dimensions.
Dans un monde ou l'on associe parfois la vengeance au nom de Dieu c'est un message qui a une grande actualité et une signification très concrète. Cette lettre est en deux parties : d'une part l'Amour humain et son lien intrinsèque avec l'Amour de Dieu offert gratuitement à l'Homme, d'autre part l'Amour et sa pratique par l'Eglise en tant qu'institution ou organisation vivante dans le Monde.
‘'Dieu est amour : celui qui demeure dans l'amour demeure dans Dieu, et Dieu en lui'' (1 Jean 4,16)
Le français nous proposant qu‘un seul mot de vocabulaire se mélange alors l'amour filial, de son aimé(e), de son chien, de son pays ou de la galette des Rois de ce midi. Les grecs utilisent trois mots permettant de préciser leur pensée :
Eros ou le désir, Agapê ou l'accord de l'âme, le partage spirituel et Philia ou l'amitié.
Benoit XVI revient sur une question récurrente au sein de notre société postmoderne : le christianisme a-t-il détruit l'Eros ?
‘'J'aurai beau distribuer toute ma fortune aux affamés, j'aurai beau me faire brûler vif, s'il me manque l'amour, cela ne sert à rien.'' Saint Paul (1Co 13)
Prenez deux heures et 3 euros pour accroître votre compréhension des dimensions de l'Amour.
http://www.editionsducerf.fr/html/fiche/fichelivre.asp?n_liv_cerf=7104

Patrick
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
PchabannesPchabannes   08 janvier 2009

L’activité caritative chrétienne doit être indépendante de partis et d’idéologies. Elle n’est pas un moyen de changer le monde de manière idéologique et elle n’est pas au service de stratégies mondaines, mais elle est la mise en œuvre ici et maintenant de l’amour dont l’Homme a constamment besoin. L’époque moderne…est dominée par différents courants d’une philosophie de progrès, dont la forme la plus radicale est le marxisme. Une partie de la stratégie marxiste est la théorie de l’appauvrissement : celui qui, dans une situation de pouvoir injuste, soutient-elle, aide les hommes par des initiatives de charité, se met de fait au service du système d’injustice, le faisant apparaître supportable, au moins jusqu’à un certain point. Le potentiel révolutionnaire est ainsi freiné et donc le retour vers un monde meilleur est bloqué. Par conséquent la charité est contestée et attaquée comme système de conservation du statut quo. En réalité, c’est là une philosophie inhumaine. L’Homme qui vit dans le présent est sacrifié au Moloch de l’avenir- un avenir dont la réalisation effective est pour le moins douteuse. En vérité, l’humanisation du monde ne peut être promue en renonçant, pour le moment, à se comporter de manière humaine.’’
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Chadia-JChadia-J   25 novembre 2010
Cela dépend avant tout de la constitution de l’être humain, à la fois corps et âme. L’homme devient vraiment lui-même, quand le corps et l’âme se trouvent dans une profonde unité ; le défi de l’eros est vraiment surmonté lorsque cette unification est réussie. Si l’homme aspire à être seulement esprit et qu’il veuille refuser la chair comme étant un héritage simplement animal, alors l’esprit et le corps perdent leur dignité. Et si, d’autre part, il renie l’esprit et considère donc la matière, le corps, comme la réalité exclusive, il perd également sa grandeur. L’épicurien Gassendi s’adressait en plaisantant à Descartes par le salut: «Ô Âme !». Et Descartes répliquait en disant: «Ô Chair !»[3]. Mais ce n’est pas seulement l’esprit ou le corps qui aime : c’est l’homme, la personne, qui aime comme créature unifiée, dont font partie le corps et l’âme. C’est seulement lorsque les deux se fondent véritablement en une unité que l’homme devient pleinement lui-même. C’est uniquement de cette façon que l’amour – l'eros – peut mûrir, jusqu’à parvenir à sa vraie grandeur
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
PchabannesPchabannes   08 janvier 2009
‘’La doctrine sociale de l’Eglise argumente à partir de la raison et du droit naturel…Elle sait qu’il ne revient pas à l’Eglise de faire valoir elle-même politiquement cette doctrine : elle veut servir la formation des consciences dans le domaine politique et contribuer à faire grandir la perception des exigences de la justice…Cela signifie que la construction d’un ordre juste de la société et de l’Etat, par lequel est donné à chacun ce qui lui revient, est un devoir fondamental, que chaque génération doit à nouveau affronter.’’
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
PchabannesPchabannes   08 janvier 2009
‘’Si le contact avec Dieu me fait complètement défaut dans ma vie, je ne peux jamais voir en l’autre que l’autre, et je ne réussis pas à reconnaître en lui l’image divine. Si, par contre, dans ma vie, je néglige complètement l’attention à l’autre, désirant seulement être pieux, et accomplir mes devoirs religieux, alors même ma relation à Dieu se dessèche.’’

Commenter  J’apprécie          130
PchabannesPchabannes   08 janvier 2009
‘’L’Homme devient vraiment lui-même quand le corps et l’âme se trouvent en profonde unité ; Le défi de l’Eros est vraiment surmonté lorsque cette unification est réussie. Si l’Homme aspire à être seulement esprit et qu’il veut refuser la chair comme un héritage simplement animal, alors l’esprit et le corps perdent leur dignité. Et si d’autre part, il renie l’esprit et considère donc la matière, le corps, comme la réalité exclusive, il perd également sa grandeur.’’

‘’Eros et Agapê, amour descendant et ascendant, ne se laissent jamais séparer complètement l’un de l’autre.’’
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lire un extrait
Video de Benoît XVI (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Benoît XVI
Discours du Pape Benoît XVI
Dans la catégorie : DieuVoir plus
>Religion>Christianisme, Théologie chrétienne>Dieu (37)
autres livres classés : CharitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1140 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre