AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266056573
Éditeur : Robert Laffont (04/02/1994)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 75 notes)
Résumé :
"Personne ne m'aime." "Je ne m'accepte pas tel que je suis." "J'ai la sensation de ne pas exister." "Rien ne va jamais comme je veux."
Que pouvons-nous contre ces pensées négatives qui nous obsèdent et nous rendent malades ? Comment nous libérer des systèmes qui nous empêchent de vivre, sans pour autant entreprendre une psychothérapie ?
Catherine Bensaïd nous propose dans ce livre formidablement tonique de découvrir l'origine de notre douleur, d'appren... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
PiertyM
  15 janvier 2015
On sort de cette lecture très léger d'autant plus que l'auteure se focalise sur l'origine de nos douleurs c'est-à-dire nos pensées. A partir de certains exemples relevant du quotidien, elle nous explique ce qui serait mieux pour moins alourdir nos pensées afin d'anéantir l'être sombre qui se cache en nous et qui se transforme le plus simplement possible en douleur et de bloquer ainsi notre développement personnel. On apprend à se découvrir, à avoir confiance en soi, à s'accepter et à s'aimer. C'est en laissant son moi s'exprimer, s'épanouir que l'on peut facilement s'épanouir en société...
Vraiment pour tuer ses doutes, ses incertitudes, voici un bon livre!
Commenter  J’apprécie          431
aliceb
  17 avril 2016
Un livre riche d'exemples et de questionnements qui s'adresse à toutes les personnes qui souhaitent comprendre l'origine de leurs souffrances, les freins à l'épanouissement. Livre facile et rapide à lire.
"Mémoires trans-générationnelle qui va influer sur chacun de nos actes : nous sommes conditionnés à répéter certains comportements identiques à ceux de nos ancêtres, à perpétuer à notre insu un mode de pensée emprunté à ceux qui nous ont précédés. Ce que nos parents nous ont communiqué est déjà la conséquence de leur propre passé: ils nous font subir ce qu'ils ont subi eux-mêmes. Et l'expérience montre que les comportements peuvent se répéter d'une génération à l'autre"
Commenter  J’apprécie          93
Hannah_Ah
  17 mai 2018
Vous voulez une injonction à effet paradoxal ? Là voici ! J'ai lu ce bouquin qui m'a été offert par ma mère alors que j'étais âgée de 12 ans et je n'en ai retiré qu'un sentiment de culpabilité : ah bah, vi, je ne m'aime pas. Foutu, c'est fini. T'es dans la mouïse ma p'tite. Et ça va durer : aujourd'hui, j'peux te le dire. Un peu comme quand on lâche à une jeune maman la phrase du Ninja périnatal qui tue: "Mais détends-toi : tu ne vois pas que tu crispes ton bébé"... ça marche, à coup sûr ! Effet garanti, merci Marceline, merci Catherine. Bon, après, c'est vraiment très loin et je devrais peut-être m'y replonger pour porter un jugement plus objectif sur le contenu de ce livre dont la lecture du titre à lui seul soulève encore un agacement amusé en moi.
Commenter  J’apprécie          20
agoura62
  05 février 2011

Commenter  J’apprécie          90
lestoile
  30 juin 2012
un livre plein de vérité que l'on oublie
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
Lea25Lea25   25 août 2012
Notre monde intérieur est sans cesse parasité par des pensées qui nous sont imposées, et qui nous donnent parfois de la vie une vision plus dramatique qu'elle ne l'est : nous interprétons à tort certains faits et gestes d'autrui, et nous allons jusqu'à nous rendre malades dans des situations qui, nous le savons bien, n'en valent pas la peine.
Commenter  J’apprécie          310
WihemeWiheme   29 décembre 2012
Pour mon père une seul chose comptait : les examens. Résultat, j'ai raté mon bac. J'avais besoin d’exister autrement que par l'intermédiaire de mes études. Obéir complètement au désir de l'autre pour soi, c'est comme la mort
Commenter  J’apprécie          200
mireille.lefustecmireille.lefustec   02 mai 2015
Pour être capable de penser l'autre, il faut être libéré d'un excès de préoccupations nous concernant, préoccupations qui ne laissent aucune place à la réflexion sur l'autre
Commenter  J’apprécie          211
Lea25Lea25   02 février 2013
Nous pouvons ainsi apprécier dans l'immédiat chaque acte pour ce qu'il est, être totalement présents, ici et maintenant, à chaque moment de notre vie: seul le désir adapté à chaque instant donne de la légèreté à nos pas, de la force à nos décisions.
Commenter  J’apprécie          130
PiertyMPiertyM   15 janvier 2015
Obéir complètement au désir de l'autre pour soi, c'est comme la mort
Commenter  J’apprécie          250
Video de Catherine Bensaïd (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Catherine Bensaïd
Catherine Bensaid, interviewée par Patrice van Eersel, en mars 2016, autour de son livre : Libre d'être une femme http://www.clubnouvellescles.com/ncles/index.php?page=catalogue/fiche&refstock=495895
>Psychologie>Psychologie appliquée>Developpement, amélioration de la personnalité (187)
autres livres classés : psychologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
275 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre