AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226422330
664 pages
Éditeur : Albin Michel (18/01/2017)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 12 notes)
Résumé :
« Les Territoires perdus de la République » dénonçait déjà en 2004 l'école des banlieues rongées par le communautarisme, l'antisémitisme et le sexisme. Ce sont maintenant de véritables territoires interdits de la République. Enseignants, infirmières, assistantes sociales, maires, formateurs, policiers témoignent.La nouvelle enquête de Georges Bensoussan révèle la réalité et les enjeux de ce sectarisme qui met chaque jour un peu plus en péril notre démocratie.« Aujou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
RShaka
  17 février 2019
Un livre intéressant car donnant des versions différentes des versions officielles en ce qui concerne l'islamisation de la France, hélas certains intervenants sont très politisés et cela se ressent dans leurs propos, ce qui discréditent un peu l'ouvrage, sans pour autant en retirer le message de fond qui reste d'actualité.
Commenter  J’apprécie          20
SergeTailler
  27 juin 2019
Courageux et intelligent ....comme ce qu'Elisabeth Badinter écrit en général.
Elle a ouvert la voie à d'autres analyses qui commencent à pleuvoir en librairie dont le fabuleux Inch Allah de Deravet et L'homme
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
lrntvlrntv   26 juillet 2020
Je remarque que les gens ont peur. C’est là une réalité indéniable. « Maintenant, me disent certains patients, on ne peut plus rien dire. » De peur de se faire accuser de « racistes », d’« islamophobes », de « xénophobes ». Certains ont peur tout court, de cette peur que l’on peut ressentir dans un État totalitaire. « Si je dis ce que je pense, je me fais tuer/décapiter/blacklister. » Va-t-on s’inscrire dans le monde cauchemardé de George Orwell où l’on n’osera plus parler, de peur d’être éliminé ou mis au pilori par une société qui juge les propos de plus en plus sommairement, sans aucune analyse ? Cette peur n’épargne personne dans les quartiers où je travaille, elle conduit à l’autocensure, cette même autocensure que l’on retrouve dans les discours politiques, consensuels et formatés, cette autocensure qui anesthésie la presse où les sujets abordés sont les mêmes : « Il y a des méchants partout. Il ne faut pas stigmatiser ni faire d’amalgame. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lrntvlrntv   26 juillet 2020
Sur l’abandon socio-culturel et le vide politique s’est installé, consciencieusement et méthodiquement, un mouvement politico-religieux qui offrait un modèle alternatif : une contre-société. L’islam politique des Frères musulmans et des salafistes de toute obédience, tous nourris pour une grande part au lait de l’idéologie wahhabite, s’est installé massivement dans quelques quartiers de l’espace public et privé, s’imposant à terme comme l’interlocuteur de certains élus locaux dépassés ou indifférents. Leur présence a fait partir ceux qui le pouvaient. Ceux qui ne le peuvent pas doivent s’adapter aux codes sociaux imposés par cette nouvelle minorité. Quant à nos concitoyens de confession musulmane qui ne partagent pas leur vision de l’humanité, ils doivent supporter, le plus souvent en silence, la pression sociale exercée sur eux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lrntvlrntv   26 juillet 2020
La France sait accueillir des populations étrangères, elle l’a fait à toutes les époques et, pour ne parler que de la République, les vagues migratoires furent nombreuses et diverses depuis 1870. Mais la France républicaine ne sait pas accueillir des communautés, elle n’a pas fondé son modèle démocratique sur le principe d’une coexistence de différentes communautés voire d’une ségrégation d’État. Elle a fondé son existence sur le principe du partage d’un intérêt commun supérieur aux intérêts particuliers, sur la liberté individuelle qui reconnaît tout au citoyen et rien au fidèle, sinon sa liberté de culte, qu’il doit exercer dans la discrétion et le respect de l’ordre public.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lrntvlrntv   26 juillet 2020
Ce n’est pas en invoquant le « pas d’amalgame » sur un ton vindicatif – comme l’a fait immédiatement le gouvernement lors des attentats de janvier 2015 – qu’on empêchera les citoyens de réfléchir et d’exprimer une peur légitime face à l’islam radical. Depuis quand avoir peur d’une menace réelle est-elle du racisme ? Le racisme relève du fantasme, d’affabulations complotistes, de paranoïa collective. La peur est une réaction saine face au danger. C’est aux politiques responsables d’accompagner les citoyens pour se déprendre de leur peur, de réfléchir et d’agir pour avancer ensemble. On en est loin, compte tenu du discours culpabilisateur asséné quotidiennement aux Français.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lrntvlrntv   26 juillet 2020
Lorsque la fusillade contre l’Hyper Cacher a eu lieu, une excitation s’est produite immédiatement autour d’Israël et des « intérêts juifs ». Le « coup monté » était évident : c’était là une opération du gouvernement français et du Mossad contre les musulmans. Les gens étaient électriques, comme surexcités. L’idée que la guerre était imminente, était dans tous les esprits. Guerre de qui contre qui ? Je n’ai pas eu de réponse. Sur l’objectif du Mossad non plus d’ailleurs. En revanche, il était clair pour tous que les intérêts des musulmans étaient mis en danger et que tous ces événements étaient organisés sciemment pour leur nuire. À les entendre, ils étaient les victimes de ces attentats.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Georges Bensoussan (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges Bensoussan
« Les Territoires perdus de la République » dénonçait déjà en 2004 l?école des banlieues rongées par le communautarisme, l?antisémitisme et le sexisme. Ce sont maintenant de véritables territoires interdits de la République. Enseignants, infirmières, assistantes sociales, maires, formateurs, policiers témoignent. La nouvelle enquête de Georges Bensoussan révèle la réalité et les enjeux de ce sectarisme qui met chaque jour un peu plus en péril notre démocratie.
http://www.albin-michel.fr/ouvrages/une-france-soumise-9782226396068
autres livres classés : républiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
175 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre