AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782091202679
95 pages
Nathan (10/01/1992)
2.67/5   3 notes
Résumé :
Gafi le fantôme, c'est une cascade d'histoires drôles ou tendres, de gags, d'aventures fabuleuses, de contes qui mettent en scène quatre enfants de six ans, un chat et un petit fantôme.
Ce fantôme, tout à la fois bonhomme, gentil, taquin, naïf et malin s'ingénie à mettre un peu de piment, de douceur ou de fantaisie dans la vie quotidienne de la joyeuse bande d'amis.
Gafi le fantôme, c'est le plaisir de lire par le plaisir de rire car lire et rire sont ... >Voir plus
Que lire après Gafi : méthode de lecture. Cycle des apprentissages fondamentauxVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Tralala, c'est moi Gafi.
Apprendre à lire à un enfant, c'est lui faire un cadeau, un merveilleux cadeau : c'est lui ouvrir tellement de portes, l'accès à tellement de livres de toutes sortes. L'accès au savoir, à la culture, à une vie pleine. Comme l'a si bien dit Jules Renard : "Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux". Mais attention, ce cadeau peut être empoisonné. Un enfant qui a mal appris à lire restera handicapé à vie : quand on a du mal à déchiffrer, quand on a du mal à comprendre ce que l'on lit, on ne peut éprouver aucun plaisir à cette activité. Lire peut même devenir une véritable torture. À partir de là, le jeune "lecteur" est condamné à une scolarité médiocre, éprouvant des difficultés dans toutes les matières, puisque toutes ont besoin de la maîtrise de la lecture.
Je ne me place pas dans une querelle dogmatique, opposant de façon stérile partisans de telle ou telle méthode. Je fonde mon jugement sur mon expérience personnelle, sur de longues heures passées à chercher et lire des articles sur internet, à discuter avec des orthophonistes et des enseignants de cette classe magique qu'est le CP. Ma conclusion est sans appel et vous paraîtra peut-être abrupte, mais j'assume complètement ce que j'écris : toute méthode de lecture globale, semi-globale ou autre méthode non syllabique devrait être totalement interdite. Oui, interdite. Et tant pis pour la sacro-sainte liberté pédagogique. Au même titre que le proclame le dicton "notre liberté s'arrête là où commence celle des autres", j'affirme haut et fort que la liberté pédagogique s'arrête là où commence l'intérêt des élèves. Et l'intérêt des élèves est d'apprendre à lire correctement, et non pas de servir de cobayes à tous les autoproclamés pédagogues.
Est-il préférable qu'un enfant mette un certain temps à bien apprendre à lire, d'une façon qui fera de lui un bon lecteur, ou qu'on lui donne rapidement accès à des textes qui lui donneront l'illusion de savoir lire, alors qu'il ne saura que répéter des phrases toutes faites, et aura du mal à lire un mot qu'il n'a jamais appris ? La réponse à cette question est évidente. J'opte sans hésitation aucune pour un apprentissage plus long, mais plus sûr et de qualité incomparable à long terme. Du sérieux qui a fait ses preuves contre du pseudo-ludique qui a aussi fait ses preuves... mais de façon négative.
Le problème est que l'on est dans une société du "tout, tout de suite" pour reprendre l'excellent titre du livre de Morgan Sportès. Internet entretenant et confortant cette illusion que nous pouvons tout avoir en un clin d'oeil.
Alors, plutôt que de faire une étude méthodique, mais qui demande un peu de patience, d'apprendre des syllabes au fur et à mesure, d'accepter de ne lire que des mots uniquement formés de celles que l'on a apprises, on préfère lire en vrac des mots, voire des phrases entières que les enfants vont apprendre et "recracher" sans être capables de lire correctement le moindre petit mot nouveau. Un peu comme si l'on voulait étudier le solfège en démarrant par l'apprentissage d'une symphonie de Beethoven. Je n'ai rien contre les symphonies de Beethoven, bien au contraire, mais il me semble que commencer par lire les notes dans les différentes clefs et apprendre les rythmes me permettra de comprendre et d'apprécier bien mieux la partition.

Après ces généralités, venons-en à cette méthode Gafi. Non que je veuille spécialement m'acharner sur ce livre en particulier, mais parmi les méthodes globales ou dites semi-globales, je la connais particulièrement bien puisqu'un de mes enfants en a été victime.
Première leçon, première page, voilà ce qu'on apprend à "lire" : "Tralala, c'est moi Gafi". C'est fort, non ? Vous imaginez un enfant de CP, apprenti lecteur et à qui on met cette phrase sous le nez ? Il n'a pas d'autre choix que de l'apprendre par coeur. L'auteur dit que sa méthode n'est pas globale, j'ai du mal à le croire ! Ah oui, sur la page d'en face, il donne à lire, comme pour se racheter "la lala lalala". C'est ce qu'il appelle dans la double page de présentation "faire des gammes". Mais attention, il précise bien qu'il s'agit d'un "passage obligé pour certains enfants, occasionnel pour d'autres", c'est même écrit en gras. Ainsi certains enfants n'auraient pas besoin de ces exercices qui sont les seuls qui lui apprennent correctement les syllabes... bravo !
L'un de mes enfants, doté d'une excellente mémoire a subi cette méthode. le problème est qu'il réussissait parfaitement à faire illusion : il "lisait" les textes parfaitement, je ne m'inquiétais de rien. Jusqu'au jour où il a fallu se mettre à écrire et apprendre l'orthographe (attention, très légèrement puisque ce n'est plus à la mode dans l'éducation nationale... mais ceci est un autre débat). Et là, catastrophe ! Le bazar total. Eh oui, mon petit minou ne maîtrisait ni les sons, ni les syllabes et écrivait tout d'une façon plus que fantaisiste. Car c'est un fait avéré : un mauvais apprentissage de la lecture, non content de produire de mauvais lecteurs, produira des enfants incapables d'orthographier correctement. C'est tout à fait logique : comment bien écrire si l'on n'a pas appris les syllabes de base, si l'on n'a pas appris à analyser, décomposer un mot, mais que l'on n'a fait que deviner, déchiffrer des mots et des phrases de façon approximative ?
Alors, je pousse un gros coup de gueule. Arrêtons de massacrer les élèves. Les évaluations en sixième montrent que chaque année une nombre effarant d'enfants arrivent dans cette classe sans maitriser correctement la lecture, c'est scandaleux ! Et ces élèves vont traîner ce handicap comme un boulet tout au long de leur scolarité, et même tout au long de leur vie. Mon fils s'en est sorti parce qu'ayant vu le problème, je me suis attelée avec lui à tout reprendre à la base, à tout revoir de façon systématique et structurée. Aujourd'hui, il est en première, et tout va bien pour lui : c'est un très bon lecteur, qui lit rapidement et efficacement, et qui écrit tout à fait correctement. Mais il en a fallu du temps pour réparer les dégâts. Et tous les enfants n'ont pas cette chance : j'ai le sentiment qu'à l'heure actuelle, un enfant a besoin pour s'en sortir d'avoir des parents très présents et attentifs, ou d'avoir la chance d'être dans une bonne école privée dans laquelle les élucubrations à la mode ne sont pas encore entrées... bref, notre pauvre système public est devenu bien inégalitaire, n'en déplaise à tous les idéologues qui arpentent les couloirs du ministère ou des rectorats. Et certains s'étonneront de voir exploser le nombre de consultations chez les orthophonistes ? Pas moi. Depuis quelques décennies, le nombre d'enfants dyslexiques a augmenté de façon très significative : rien d'étonnant. Il y a toujours année après année la même proportion de vrais dyslexiques, dont les difficultés sont bien réelles, mais pour le reste, il s'agit de "faux" dyslexiques, victimes de mauvaises méthodes d'apprentissage.
Pour conclure : pour mon petit dernier, n'ayant aucune envie de revivre la même expérience qu'avec mon autre fils, j'ai pris les devants et je lui ai appris moi-même à lire, avec une bonne méthode syllabique (il en existe tout un tas sur le marché). En quelques mois, il a su lire parfaitement. Il est devenu un lecteur passionné, et maintenant, élève de sixième, il a une excellent maîtrise de l'orthographe. Tralala, il sait lire et écrire !

Commenter  J’apprécie          2012

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Il s'agit là de faire maîtriser, pour mieux le dépasser, le codage phonographique qui gère les relations entre le code oral et le code écrit. La technique de lecture proposée vise, quant à elle, la mise en place des premiers gestes mentaux du lecteur efficace (...)

Gammes de syllabes ou de combinaisons de syllabes.
Elles sont toujours proposées en binômes et jouent résolument les oppositions ou les proximités phoniques et graphiques, les rimes et les rythmes. Elles constituent un entraînement à la maîtrise de la combinatoire.

(Du pur madame Jargonos !)

Commenter  J’apprécie          120

Videos de Alain Bentolila (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Bentolila
Attention !!! Nouvel horaire pour l'émission "Le coup de coeur des libraires" sur les Ondes de Sud Radio. Valérie Expert et Gérard Collard vous donnent rendez-vous chaque samedi à 14h00 pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • • Peindre la pluie en couleurs de Aurélie Tramier aux éditios Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/peindre-la-pluie-en-couleurs.html • Bien-Aimée de Aurélie Tramier aux éditions Hachette Fiction https://www.lagriffenoire.com/bien-aimee.html • L'art de "trumper": Ou comment la politique de Donald Trump a contaminé le monde de Anne Toulouse aux éditions du Rocher https://www.lagriffenoire.com/l-art-de-trumper-ou-comment-la-politique-de-donald-trump-a-contamine-le-monde.html • La Maison aux sortilèges de Emilia Hart et Alice Delarbre aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/la-maison-aux-sortileges.html • Une femme debout de Catherine Bardon aux éditions Les Escales https://www.lagriffenoire.com/une-femme-debout.html • La Fille de l'ogre de Catherine Bardon aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/la-fille-de-l-ogre-1.html • Les Déracinés de Catherine Bardon aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/les-deracines.html • Les filles peuvent le faire aussi / Les garçons peuvent le faire aussi de Sophie Gourion et Isabelle Maroger aux éditions Gründ Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/les-filles-peuvent-le-faire-aussi-les-garcons-peuvent-le-faire-aussi.html • L'Inconnue du portrait de Camille de Peretti aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/l-inconnue-du-portrait.html • Melody de Martin Suter aux éditions Phébus https://www.lagriffenoire.com/melody.html • Pour que chantent les montagnes de Phan Que Mai Nguyen aux éditions Points https://www.lagriffenoire.com/pour-que-chantent-les-montagnes-1.html • Là où fleurissent les cendres de Nguyen Phan Que Mai et Sarah Tardy aux éditions Charleston https://www.lagriffenoire.com/la-ou-fleurissent-les-cendres.html • Parler sexe: Comment informer nos ados de Israël Nisand aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/parler-sexe-comment-informer-nos-ados.html • le prisonnier de B.A. Paris aux éditions Hugo Thriller https://www.lagriffenoire.com/prisonniere-2.html • Neil Armstrong et Iouri Gagarine: Deux vies, un rêve de
+ Lire la suite
autres livres classés : fantômesVoir plus
Les plus populaires : autre Voir plus


Lecteurs (9) Voir plus



Quiz Voir plus

Des mangas célèbres

Un manga de Natsuki Takaya ?

Fruits Basket
Vegetables Basket

10 questions
767 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre

{* *}