AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2754048804
Éditeur : First (11/10/2012)
Résumé :
16 octobre 1946. À l'issue du procès de Nuremberg, le dignitaire nazi Julius Streicher monte à l'échafaud. Avant d'être pendu, il lance : « Ce sont les Juifs qui vont être contents ! C'est Pourim 1946 ! » Stupeur dans le monde. Qu'a-t-il voulu dire ? Il est établi que Streicher fait référence à une fête juive qui commémore les événements relatés dans un texte biblique vieux de deux mille ans : le « Livre d'Esther ». Mais sa déclaration n'en demeure pas moins énigmat... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Aela
  06 août 2013
Un livre qui se lit d'une seule traite! le sujet est original.
Un journaliste va faire une enquête à propos du lien entre l'exécution du nazi Julius Streicher en octobre 1946, à l'issue du procès de Nuremberg et le Livre d'Esther écrit vers l'an 300 avant JC.
En effet, juste avant d'être exécuté, Julius Streicher a déclaré: Pourim 1946.
Cette déclaration a priori étonnante va servir de départ à une enquête passionnante.
Bernard Benyamin, journaliste réputé, va mener une enquête auprès des historiens et érudits.
Leurs conclusions vont être stupéfiantes et vont lever le voile sur un livre qui occupe une place particulière dans la Bible.
Préparez-vous à quelques nuits blanches car c'est vraiment passionnant!
J'ai lu la version numérique qui est vraiment bien faite car des liens permettent de visionner des images d'archives.
Un excellent travail de recherche. Et un thriller haletant.
Commenter  J’apprécie          260
Valerie78120
  27 septembre 2016
Ce "livre" de "révélations" sur le caractère prophétique du livre d'Esther - "la prophétie la plus troublante du XXe siècle" (ou comment la Shoah, le procès de Nuremberg, le nombre de condamnés à mort, leur mode d'exécution, jusqu'au fait que la potence fut construite en bois étaient annoncés dans la Bible depuis 2000 ans ... rien que ça !) - est un vrai mystère.
Les "découvertes" des deux auteurs, délayées sur plus de 250 pages avec un suspense feint, tiennent en dix lignes à peine et il faut un nombre incalculable de voyages et de rendez-vous à Bernard Benyamin et Yohan Perez pour découvrir ce qu'ils auraient trouvé en deux clics sur internet avant la rédaction de leur ouvrage.
Mais on est content pour eux qu'ils aient pu faire passer en notes de frais auprès de leur éditeur leurs voyages en Bavière, en Suisse et en Israël.
Bref on n'apprend rien, ni sur le Livre d'Esther (lire le Wikipédia est plus instructif) ni, bien entendu, sur la Shoah ou le procès de Nuremberg.
De quelques rapprochements hasardeux et d'un petit calcul - deux additions ... - en mode poudre de perlinpinpin (il n'aurait pas fallu choisir d'autres faits et d'autres chiffres), Bernard Benyamin et Yohan Perez, apprentis prestidigitateurs, tirent un ouvrage insipide.
Le plus grand miracle de cette aventure ait qu'ils aient réussi à vendre leur pseudo décodage.
Les seuls passages à sauver de cette "enquête" sont ceux - très touchants pour le coup - consacrés par Bernard Benyamin à ses souvenirs d'enfant.
L'évocation de ses parents, de sa mère plus particulièrement, de sa disparition, des fêtes familiales de Pourim est tendre et sensible et laisse un goût de trop peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Villoteau
  27 octobre 2012
Sur le sujet en ne disant très volontairement pas grand chose du contenu du livre, on peut écouter
"Le code d'Esther et le procès de Nuremberg"
dans Au coeur de l'Histoire - Franck Ferrand sur Europe 1
http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/Au-coeur-de-l-histoire/Sons/L-INTEGRALE-Le-code-d-Esther-et-le-proces-de-Nuremberg-1276927/
Il semblerait que le livre promette des révélations prophétiques or on sait combien en la matière on peut construire tout un discours structuré à partir de faits sélectionnés.
Commenter  J’apprécie          90
Griffe
  23 décembre 2012
16 octobre 1946. À l'issue du procès de Nuremberg, le dignitaire nazi Julius Streicher monte à l'échafaud. Avant d'être pendu, il lance : «Ce sont les Juifs qui vont être contents ! C'est Pourim 1946 !» Stupeur dans le monde. Qu'a-t-il voulu dire ? Il est établi que Streicher fait référence à une fête juive qui commémore les événements relatés dans un texte biblique vieux de deux mille ans : le «Livre d'Esther». Mais sa déclaration n'en demeure pas moins énigmatique.
Ce fait historique avéré est le point de départ du Code d'Esther. Une aventure extraordinaire qui va conduire Bernard Benyamin et Yohan Perez de Nuremberg à Jérusalem, et des banques de Zurich à la prison de Landsberg, où Hitler rédigea Mein Kampf. de rencontres en révélations, ils découvriront que le Livre d'Esther recèle un message secret, et qu'il existe entre l'antique royaume perse et l'Allemagne du IIIe Reich des ressemblances défiant la raison.
Cet incroyable scénario, digne des Aventuriers de l'Arche perdue et de Dan Brown, n'a pourtant rien d'une fiction ; tous les faits relatés dans ce livre sont en effet rigoureusement authentiques. Pour percer le «code d'Esther», Bernard Benyamin et Yohan Perez ont mené une longue enquête, interrogé de nombreux érudits juifs et historiens. Au terme de leurs investigations, ils lèvent ici le voile sur la prophétie la plus troublante du XXe siècle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
loup3000
  26 novembre 2012
le discours de Aman au temps d'Ester et le discoure de Hitler sont les mes que le discoure de ben gourions chassez radiez annuler une peuple quand voient comme des cafard rien n'a changer j'étais aussi malade que vous pendant toute la lecture j'ai mis des mois pour me remettre après avoir vu les films sur les camps ,mais comme disent les rav ils n'ont riens tirés de ces horreurs va t'on avoir droit à un miracle ou être maudit à nouveau j'ai adoré votre livre mais dans mon cauchemar je vois ce bouquet de tulipe dans ce lieu glacial
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
GriffeGriffe   21 décembre 2012
Je n'ai jamais visité de camp de concentration. J'ai peur de me laisser submerger par l'émotion, d'en ressortir horrifié, et de me préparer des nuits de cauchemars...J'éprouve aussi de la pudeur, et une certaine conscience de la vanité de ma démarche: quoi que je puisse ressentir, je n'approcherai jamais la vérité de l'horreur et resterai un spectateur passif planté devant des vestiges en bois auxquels il me faudra donner vie en utilisant mon imagination. Et je n'ai pas envie d'imaginer....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ChattonChatton   29 mai 2013
"Hitler... dit-elle en secouant la tête. Si on l'avait fusillé pendant qu'on le tenait ici, rien e ce qui s'est passé par la suite ne serait survenu !"
C'est la première parole sensée que nous entendons depuis que nous sommes arrivés à Landsberg.
Commenter  J’apprécie          40
Anis0206Anis0206   09 janvier 2015
Les nazis ont commis beaucoup d’erreurs, par exemple lorsqu’ils ont envahi la Pologne au lieu de la Suisse… C’est comme habiter en face de la Banque centrale et aller braquer le kebab du coin.
Commenter  J’apprécie          30
Anis0206Anis0206   02 janvier 2015
Par-delà la provocation et le refus feint du devoir de mémoire, cette génération du « Hitler, connais pas » me redonnait confiance en l’humanité, après une matinée en enfer.
Commenter  J’apprécie          10
Anis0206Anis0206   09 janvier 2015
le succès a parfois un goût étrange.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Bernard Benyamin (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Benyamin
Après le Code d'Esther, la nouvelle enquête de Bernard Benyamin.
Allemagne, 1939. Les juifs allemands cherchent à quitter le pays pour échapper à la déportation. Lorsque le Consulat de Cuba à Hambourg met en vente des permis de débarquer assorti d?un billet sur un bateau allemand, le Saint-Louis, c?est la ruée. le 13 mai 1939, le Saint-Louis largue les amarres, destination : La Havane. Ils sont 937 à bord, persuadés d?avoir sauvé leurs vies. le 27 mai, le bateau jette l?ancre à La Havane mais personne n?est autorisé à y débarquer. Les règles ont changé? Pendant 6 jours, les négociations vont bon train. En vain. le 2 juin, le bateau quitte La Havane et fait des ronds dans l?eau au large de la Floride. Pendant ce temps, tout sera fait pour tenter de trouver asile aux Etats-Unis, au Canada, en Amérique Centrale, en Amérique du Sud? La réponse sera toujours la même : non ! Hitler peut exulter, les nazis ne sont pas les seuls à rejeter les juifs ! le 6 juin, le bateau est contraint de retourner en Europe. Il arrive à Anvers le 17, où ses passagers sont finalement accueillis par quatre pays européens : l?Angleterre, la Belgique, la France et les Pays-Bas. Trois mois plus tard, la guerre éclate, les Juifs du Saint-Louis seront déportés parmi les premiers, un tiers d?entre eux périra dans les camps de la mort? Pour raconter cette histoire, Bernard Benyamin a retrouvé une dizaine de survivants aux Etats-Unis. Il a eu accès à de nouvelles archives allemandes et américaines jusqu?alors peu exploitées. C?est un Exodus avant l?heure, le symbole de l?égoïsme des nations occidentales face à la tragédie qui se jouait alors en Europe? Un drame qui nous renvoie directement à celui des réfugiés de Méditerranée aujourd?hui.
+ Lire la suite
autres livres classés : religionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
il était Zen
Catholique

10 questions
1120 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre
.. ..