AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2917770236
Éditeur : Rue de l'échiquier (05/05/2011)

Note moyenne : 4/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Le biomimétisme est une approche scientifique révolutionnaire qui consiste à imiter les plus belles inventions de la nature - l'efficacité énergétique de la photosynthèse, la solidité du corail, la résistance des fils de soie de l'araignée, les propriétés adhésives des filaments de la moule - pour les adapter au service de l'homme. Dans Biomimétisme (Quand la nature inspire des innovations durables) - le livre qui a rendu cette théorie populaire à travers le monde -... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Apikrus
  09 juillet 2017
De cet ouvrage je n'avais d'abord décodé que le titre, omettant à tort de m'arrêter à son sous-titre. Ce dernier explicite pourtant le propos de manière importante. Je m'attendais donc à une sorte de catalogue d'inventions inspirées de la nature, de la forme d'ailes d'avions copiées sur celles d'oiseaux, au scratch imitant les crochets de fruits de bardane…

Le propos de l'ouvrage va bien au-delà, il est surtout prospectif et insiste sur l'efficacité des « créations » issues de l'évolution naturelle, notamment en matière de durabilité. Et pour cause : les processus de sélection naturelle tendent à éliminer, à plus ou moins long terme, tout ce qui ne répond pas à ce critère de pérennité. Ainsi, l'avenir des systèmes agricoles productivistes destructeurs du sol est nécessairement limité. le « Dust Bowl » (dont les effets ont inspiré Steinbeck dans « Les raisins de la colère ») qui suivit « le Grand Labour » est en une illustration, même si là-bas, la leçon ne semble pas avoir été retenue par la plupart des représentants de l'agro-business.
Les thématiques abordées dans cet essai sont variées : production de nourriture, d'énergie, fabrication de matériaux, comment se soigner, et comment stocker nos connaissances.
A chaque fois l'auteur présente des équipes de scientifiques qui travaillent sur le sujet, et leurs pistes de réflexion. Chaque recherche, aussi pointue soit-elle, est présentée dans un contexte général permettant d'en percevoir tout l'intérêt. L'interdisciplinarité est pratiquée par la plupart de ces chercheurs, indispensable compte tenu de leur grand degré de spécialisation.

A une époque où le concept de « développement durable » devient un objectif (du moins dans l'affichage politique, à défaut de décisions permettant d'y parvenir), ce livre est clairement dans l'air du temps. Je le qualifierais cependant de visionnaire tant il est tourné vers l'avenir et en raison de son approche holistique.

Cet ouvrage est particulièrement intéressant, mais il est dommage que certains passages y soient trop techniques pour le « grand public » auquel j'appartiens (les passages les plus ardus peuvent être survolés sans nuire à la compréhension du propos global).
• Merci à Babelio et aux éditions Ecopoche !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
odin062
  23 juin 2017
« Biomimétisme » est un livre pionnier sur le sujet, écrit par Janine M. Benyus. Je connais le principe du biomimétisme, étant professeur de Biologie, mais je n'avais pas connaissance de ce livre qui mériterait pourtant à être connu ! Je remercie les éditions Rue de l'Echiquier et Babelio pour cette belle découverte !
Alors c'est quoi le biomimétisme ? L'idée évidente (mais pas pour tout le monde) de s'inspirer des miracles d'ingénierie de la nature pour produire notre nourriture, notre énergie, nos matériaux… et ce, en étant plus efficace et respectueux de la nature ! Une belle utopie vous allez me dire ! Non… Un espoir et une réalité dans un monde sans lobbying.
Ce livre apporte d'ailleurs beaucoup d'espoir car il montre que cela est très concret, réalisable et réalisé. Il se divise en différentes parties :
- Les modes d'agriculture lié à l'alimentation mondiale
- La production d'énergie liée à la photosynthèse
- La production de matériaux en pensant aux toiles d'araignée
- La recherche de remède à la manière des chimpanzés pour mieux se soigner
- le stockage des connaissances à la mode moléculaire
- La gestion des affaires et profits à la manière d'un écosystème naturel
Le menu est alléchant non ? Mais vous allez me dire, c'est un peu lourd non ? Et bien c'est toute la prouesse de cette auteure. le livre est d'une facilité de lecture déconcertante. On suit une aventure et non une démonstration scientifique. Bon, je ne vous cache pas que certains passages sont corsés mais la pédagogie instaurée ici est finement menée.
Bon vous l'aurez compris, ce livre est une bombe qui n'est pas sans rappelé de « Printemps Silencieux » de Rachel Carson. Il n'y a pas à dire, les femmes sont les pionnières dans le domaine de l'écologie scientifique !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
TelKines
  23 juin 2017
Merci à la Masse Critique et aux éditions Rue de l'Echiquier pour l'envoi de ce livre.
Donc, voilà je suis venu à bout de ce pavé de 500 pages ! Oui un sacré pavé intéressant à lire, compliqué à certains moments aussi. Cet essai a été publié en 1998 aux Etats-Unis et n'a été traduit en France qu'en 2007, puis réédité en cette année 2017. Alors certaines infos, descriptions (je pense au passage sur les ordinateurs et aux Mo de mémoire) font quelque peu datées. de plus, je pense que certaines explications ont peut-être été mises plus ou moins en oeuvre ou ont largement progressées depuis ces 20 années (du moins je l'espère).
Il s'agit donc d'un livre sur le biomimétisme : l'étude de l'imitation de la nature, de la vie. Eh oui à force de détruire notre unique planète, de pomper les ressources fossiles, de consommer à mort et de détruire la moindre parcelle naturelle/sauvage/primitive, depuis quelques années/décennies, certains scientifiques se sont penchés sur la question de penser à imiter le vivant sans à avoir à épuiser des ressources limitées. Ainsi l'auteure nous narre, non sans des touches d'humour, ses rencontres avec plusieurs scientifiques qui réfléchissent sur les techniques à employer pour sauvegarder notre planète. Ou pour apprendre de la faune et flore : comment certains animaux parviennent à se médicamenter à l'aide de certaines plantes et les avantages que nous, les Hommes, pouvons tirer de ses connaissances animales (et humaines car n'oublions pas que des peuples « primitifs » ont eu la bonne idée d'étudier comment se soigner des animaux) ; comment aussi changer nos méthodes agricoles pour éviter un appauvrissement rapide de la terre arable dû à ces engrais (pétro-)chimiques (merci Monsanto, BASF, etc.) et faire de la polyculture ! (méthode qui, je crois, commence à refaire petit à petit sa place). Et d'autres réflexions, qui pour certaines semblent tellement logiques que c'est à se demander pourquoi ne pas y avoir pensé/mis en pratique plus tôt (si ce n'est la co…… humaine).
On ressent que Janine Benuys est réellement intéressée, immergée dans ces réflexions qu'elle se plaît à raconter et à mettre en avant. La lecture en est plus sympathique. Cependant mes connaissances en chimie, biologie ou autre matière n'étant pas toujours d'un très bon niveau, cela n'a pas toujours été simple de visualiser les propos des scientifiques. Cela est resté parfois abstrait. Mais, je me répète, ce livre est très intéressant à lire. Et apporte aussi un bon témoignage sur l'agriculture, les sciences, les études de scientifiques américains. Il apporte aussi un petite touche d'optimisme qui est la bienvenue !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sec
  28 mars 2017
Je n'ai pas vraiment apprécié ce livre, malgré que le sujet de l'écologie me tient à coeur. Pour moi cet ouvrage est certes très intéressant mais je trouve que les explications reste assez difficile à comprendre.
Commenter  J’apprécie          10
scienceenlivre
  18 novembre 2017
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
TelKinesTelKines   28 mai 2017
Qu'un homme torse nu, paré de dents de jaguar et de plumes de hibou, orne les pages du New Yorker n'est certes pas ordinaire, mais nous ne vivons pas une époque ordinaire. A l'époque où j'écrivais ce livre, Moi, un chef indien huaorani dont le nom signifie "rêve", a fait le voyage jusqu'à Washington pour défendre son Amazonie natale contre les forages pétroliers. Durant les auditions, il rugissait comme un jaguar, montrant à une salle pleine de journalistes blasés d'où l'on tirait la vraie force et la pleine signification d'une expression telle que : "terre natale".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
TelKinesTelKines   01 juin 2017
Si l'âge de la Terre était une année calendaire et que nous étions à un instant de la Saint-Sylvestre, nous serions apparus quinze petites minutes avant minuit, et les soixante dernières secondes auraient suffi pour voir défiler la totalité de notre histoire. Heureusement pour nous, nos compagnons - le formidable réseau de plantes, d'animaux et de microbes avec qui nous partageons notre planète - ont, de leur côté, patiemment perfectionné leur technique depuis mars, et pour la première bactérie, depuis 3,8 milliards d'années.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
TelKinesTelKines   15 juin 2017
" [...] Les Etats-Unis affichent un surplus de céréales chaque année, depuis les années 1930, et 80% de nos céréales ne nourrissent pas des hommes mais du bétail " (nous donnons du grain à nos vaches pour "les finir", c'est-à-dire pour marbrer leur viande de cette graisse qui bouche les artères de ceux qui les mangent.).
Commenter  J’apprécie          10
TelKinesTelKines   15 juin 2017
Le plastique dérivé de produits pétro-chimiques [...] restera pour ainsi dire éternellement dans une décharge. Cette "sur-ingénierie" est notre plus grand péché ; nous ne sommes peut-être pas éternels, mais nous faisons vraiment tout pour que nos déchets le soient.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : écologieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
49 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre