AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La Florentine, Tome 1 : Fiora et le Magnifique (6)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
Gwen21
  28 septembre 2012
Adolescente, j'ai développé une passion dévorante pour les sagas de Juliette Benzoni, particulièrement pour les romans introuvables à l'époque (je parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître), avant que Pocket comprenne l'énorme potentiel contenu dans l'oeuvre de Juliette Benzoni.

Aujourd'hui, quinze ans après, j'ai davantage de recul sur l'oeuvre globale de l'auteur et je dois reconnaître que ce n'est pas de la grande littérature. Cependant, je laisse mes 5 étoiles en souvenir des heures passées à dévorer la série des Fiora qui m'a emmenée dans son tourbillon d'aventures, d'intrigues, de romances et de personnages historiques. C'est sans aucun doute en grande partie grâce à Benzoni si j'ai dirigé mes études vers l'Histoire, je lui dois cela. C'est elle qui a éveillé ma passion pour la lecture, ma curiosité pour l'Histoire, ma sensibilité pour le romanesque. Dans ces conditions, je n'envisage pas une seconde de renier ce que furent mes sentiments d'alors...
Commenter  J’apprécie          141
TanePistache
  27 juin 2017
Une lecture de vacances : la tétralogie de Juliette Benzoni, La Florentine, Fiora et le Magnifique, Fiora et le Téméraire, Fiora et le pape, Fiora et le roi de France (que son surnom, l' "Universelle Aragne", il aurait pas fait joli dans le titre...).



Un premier tome très chouette, un deuxième qui passe vraiment très bien aussi, un troisième où on commence à se dire que cette nana a une malchance incroyable et un quatrième tome où - en gros, mais y a aussi de bons moments - on attend de savoir comment ça va se terminer tout ça.



Le gros atout, c'est le contexte historique et la rencontre avec les grands personnages de l'époque, même si parfois, c'est un peu pousser mémé dans les orties. Pour une ignorante en histoire, c'est une découverte intéressante, aucune envie de vérifier la crédibilité de tout ça, je me laisse juste charmer par le vocabulaire dont je ne connais pas la moitié des mots (et vous, vous voyez ce que c'est la différence entre du cendal et de la moire ? vous savez ce que c'est un tabard ? vous connaissez les outils des différents corps de métier de la Renaissance ?)...



L'histoire pleine de rebondissements - que dis-je, où il y a sur les 3 ou 4 tomes, seulement une semaine (à tout casser) passée par la protagoniste au calme dans sa maison - donne un rythme sympa à la lecture. Que d'ailleurs, s'endormir à 3h du matin, rêver des personnages la nuit, se faire réveiller à 7h par Petit Pou, et se remettre à la lecture avec son premier café, ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé !



Le côté fleur bleue : j'ai un peu honte, mais j'aurais été déçue qu'il n'y en ait pas. C'est mignon tout plein, ça motive à passer les passages un peu chiants pour savoir enfin comment l'auteur répondra à cette terrible question "qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour !?"*



Le style, bien agréable à lire, avec un vocabulaire varié, de belles descriptions mais heureusement pas trop non plus, l'impression de lire le Routard de la Renaissance, de l'humour, des sentiments mitigés bien présentés, de l'action - plein d'actions, tellement même qu'au bout d'un moment, on se dit que c'est un peu gratuit mais qu'au stade où on en est....! -, des chevals (important, les chevals...), du cul (mais fleuri), une galerie de personnages qu'on perd de vue, qu'on retrouve, que ça fait une grande famille chamarrée toujours là quand il le faut...



* remarquons d'abord la bande-son ridicule de l'été et ensuite la définition un peu particulière de l'amour dans ce bouquin : je couche une nuit avec quelqu'un, il est amoureux, il disparaît et je passe 2 ans de ma vie à le chercher alors qu'il sait où je suis mais ne vient pas me voir, à votre avis ça se finira comment ?

A) je le retrouve, je lui mets une grosse taloche pour lui apprendre, et je me mets à courir après quelqu'un d'autre... parce qu'en fait, ce que j'aime c'est gambader à travers les royaumes à la recherche de l'amooooour.... ça finit dans la boue des grands chemins (libérée, délivrééééée) !

B) c'est lui qui me retrouve, et en fait, oui, il m'aime, mais bon... après l'aventure, faire de la place au quotidien... la vie de chateau, l'épouse soumise, le mari qui picole pour oublier son chomage, l'élevage d'un mini-lui, etc. ça finit dans les poussières (qu'il faudrait faire d'ailleurs, parce que là, franchement, ça fait une semaine qu'on n'a pas voyagé, je commence à me sentir encoûtée !)

C) on se retrouve, on s'aime passionément et on s'entre-tue parce qu'on est bien au-delà de l'amour fleur bleue. ça finit dans le sang (parce qu'avec nos deux caractères de cochons, c'était le mieux à faire !)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesChroniquesdEmilie
  12 mai 2013
Un peu d'histoire, une écriture très agréable. Voici son univers et j'adore cet univers. Juliette nous plonge au XVème siècle dans le monde de Florence en Italie où les fantômes du passé resurgissent. Dans ce monde, il y a Fiora, une jeune femme de 17 ans qui doit faire face à son passé. Ce premier tome est un appel à lire les autres tomes car plus les pages défilent, plus la curiosité est présente. A lire pour les amateurs d'histoire
Lien : http://leschroniquesdemilie...
Commenter  J’apprécie          20
Ackerman
  08 novembre 2016
Je pensais pourvoir me plonger avec délices dans l'Italie de la Renaissance que j'adore, mais à mon grand désespoir je me suis retrouvée dans un mauvais roman à l'eau de rose. Je me suis ennuyée à mourir. J'ai réussi à finir le tome 1 parce que je n'avais rien d'autre sous la main à ce moment-là, mais je n'ai jamais pu venir à bout du tome 2, encore plus niais. La stupide histoire d'amour et les clichés sont au centre du roman, et non L Histoire.
Je n'appréciais déjà pas tellement Juliette Benzoni, mais j'avais voulu lui laisser une seconde chance... Je ne reviendrai définitivement pas vers cette auteure.
Commenter  J’apprécie          01
Antipode
  25 novembre 2015
Superbe ... Je partais en Toscane en vacances ... Je suis passée par certains endroits si bien décrits que je les ai reconnus !
Commenter  J’apprécie          00
Nirade
  23 juillet 2015
On peut vraiment affirmer que Juliette Benzoni est la reine du roman historique.
Les reconstitutions historiques sont précises et minutieuses, dans chaque livre l'auteur met en scène une héroïne qui nous fait découvrir au travers de palpitantes aventures une partie d'histoire de France ou d'Italie.
Dans ce premier livre ‘'FLORA ET LE MAGNIFIQUE'' on découvre la première partie de la vie de Flora, née d'un inceste à Dijon et sauvée d'une mort certaine par un riche marchand Florentin qui assiste à l'exécution de ses parents. Il va la ramener à Florence et l'élever comme sa fille. le livre se termine par le mariage, l'enlèvement de l'héroïne qui va se retrouver livrée à elle-même et va devoir mener une dure bataille contre l'adversité qui se déchaîne contre elle.
Dans cet opus mouvementé et émouvant, l'auteur nous permet de nous évader et découvrir la Florence de l'époque Laurent de Médicis.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

L'univers de Juliette Benzoni

Le Gerfaut

Arnaud
Louis
Gilles
Blaise

10 questions
27 lecteurs ont répondu
Thème : Juliette BenzoniCréer un quiz sur ce livre