AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de TanePistache


TanePistache
  27 juin 2017
Une lecture de vacances : la tétralogie de Juliette Benzoni, La Florentine, Fiora et le Magnifique, Fiora et le Téméraire, Fiora et le pape, Fiora et le roi de France (que son surnom, l' "Universelle Aragne", il aurait pas fait joli dans le titre...).



Un premier tome très chouette, un deuxième qui passe vraiment très bien aussi, un troisième où on commence à se dire que cette nana a une malchance incroyable et un quatrième tome où - en gros, mais y a aussi de bons moments - on attend de savoir comment ça va se terminer tout ça.



Le gros atout, c'est le contexte historique et la rencontre avec les grands personnages de l'époque, même si parfois, c'est un peu pousser mémé dans les orties. Pour une ignorante en histoire, c'est une découverte intéressante, aucune envie de vérifier la crédibilité de tout ça, je me laisse juste charmer par le vocabulaire dont je ne connais pas la moitié des mots (et vous, vous voyez ce que c'est la différence entre du cendal et de la moire ? vous savez ce que c'est un tabard ? vous connaissez les outils des différents corps de métier de la Renaissance ?)...



L'histoire pleine de rebondissements - que dis-je, où il y a sur les 3 ou 4 tomes, seulement une semaine (à tout casser) passée par la protagoniste au calme dans sa maison - donne un rythme sympa à la lecture. Que d'ailleurs, s'endormir à 3h du matin, rêver des personnages la nuit, se faire réveiller à 7h par Petit Pou, et se remettre à la lecture avec son premier café, ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé !



Le côté fleur bleue : j'ai un peu honte, mais j'aurais été déçue qu'il n'y en ait pas. C'est mignon tout plein, ça motive à passer les passages un peu chiants pour savoir enfin comment l'auteur répondra à cette terrible question "qu'est-ce qui pourrait sauver l'amour !?"*



Le style, bien agréable à lire, avec un vocabulaire varié, de belles descriptions mais heureusement pas trop non plus, l'impression de lire le Routard de la Renaissance, de l'humour, des sentiments mitigés bien présentés, de l'action - plein d'actions, tellement même qu'au bout d'un moment, on se dit que c'est un peu gratuit mais qu'au stade où on en est....! -, des chevals (important, les chevals...), du cul (mais fleuri), une galerie de personnages qu'on perd de vue, qu'on retrouve, que ça fait une grande famille chamarrée toujours là quand il le faut...



* remarquons d'abord la bande-son ridicule de l'été et ensuite la définition un peu particulière de l'amour dans ce bouquin : je couche une nuit avec quelqu'un, il est amoureux, il disparaît et je passe 2 ans de ma vie à le chercher alors qu'il sait où je suis mais ne vient pas me voir, à votre avis ça se finira comment ?

A) je le retrouve, je lui mets une grosse taloche pour lui apprendre, et je me mets à courir après quelqu'un d'autre... parce qu'en fait, ce que j'aime c'est gambader à travers les royaumes à la recherche de l'amooooour.... ça finit dans la boue des grands chemins (libérée, délivrééééée) !

B) c'est lui qui me retrouve, et en fait, oui, il m'aime, mais bon... après l'aventure, faire de la place au quotidien... la vie de chateau, l'épouse soumise, le mari qui picole pour oublier son chomage, l'élevage d'un mini-lui, etc. ça finit dans les poussières (qu'il faudrait faire d'ailleurs, parce que là, franchement, ça fait une semaine qu'on n'a pas voyagé, je commence à me sentir encoûtée !)

C) on se retrouve, on s'aime passionément et on s'entre-tue parce qu'on est bien au-delà de l'amour fleur bleue. ça finit dans le sang (parce qu'avec nos deux caractères de cochons, c'était le mieux à faire !)
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle