AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782259217286
480 pages
Éditeur : Plon (11/10/2012)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.77/5 (sur 46 notes)
Résumé :
Le 21 juin 1627, François de Montmorency-Bouteville est décapité en place de Grève pour avoir violé vingt-huit fois les édits royaux interdisant le duel. Il laisse une jeuné épouse de vingt ans, deux petites filles de deux ans et un petit garçon à naître. Ce serait la misère si la princesse Charlotte de Condé, leur cousine, ne se chargeait d'élever les enfants selon leur rang. Chez elle Isabelle, la cadette des filles, va s'éprendre très tôt du duc d'Enghien, futur ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Symphonia2
  07 juillet 2018
J'ai toujours aimé les romans de Juliette Benzoni qui sont toujours très bien documentés. Ce premier volume est très réussi car dynamique et riche en actions! La Fronde est une période de l'histoire assez importante, complexe et qui m'a toujours intriguée.

En fait, l'amour que porte Isabelle à son cousin n'est pas forcément au premier plan. Au contraire, on voit beaucoup les histoires de cour, les manipulations et complots politiques. le plus compliqué c'est finalement de suivre les multiples trahisons entre tous les personnages impliqués (si nombreux!). A l'époque on trahit ses amis comme on change de vêtements. Ce qui m'a surprise également c'est l'image des hommes de cette époque, incapable d'être fidèles, en amour comme en politique. A croire qu'ils n'étaient faits que pour guerroyer, trahir et visiter des courtisanes.
Le premier tome est vraiment captivant, d'autant plus que pour une fois, Juliette Benzoni a choisi une héroïne qui a vraiment existé.
Commenter  J’apprécie          12
brinvilliers
  01 décembre 2013
Isabelle de Montmorency perd très jeune son père, décapité en place de grève. Elle est recueilli avec sa famille par Charlotte de Condé, elle liera une amitié indéfectible avec elle. Isabelle tombe amoureuse du duc d' Enghien, celui-ci ne la voie pas, amoureux fou qu'il est de Mlle de Vigean ; de plus une relation ambigue lie le duc avec sa soeur Anne-Geneviève, future duchesse de Longueville et grande ennemie d'Isabelle. Isabelle sert de facade au Duc afin que de cacher sa liaison; le temps passe Isabelle épouse Gaspard de Coligny, dont elle aura un fils. Son époux disparait très tôt et elle retrouve avec grand plaisir Charlotte de Condé. Mais c'est compter l'animosité de la fille de celle-ci qui est Anne Geneviève. La cabale fait rage, chacun doit prendre son parti, le roi ou de Mazarin. Comme à son habitude Juliette Benzoni nous emmène dans une fresque historique avec ardeur et savoir pour notre plus grand plaisir.
Commenter  J’apprécie          11
adeline881
  15 septembre 2014
Un bon roman de Juliette Benzoni très documenté. Sur fond d'histoire d'amour passionnée, l'auteur nous relate la Fronde des Princes.
Isabelle l'héroïne du roman tente de préserver l'honneur de sa famille, quand on est née Montmorrency, l'honneur compte beaucoup. Dans les affres de la Fronde, elle doit se battre contre les inclinations de son coeur. Jusqu'au bout Isabelle sera fidèle à ses convictions servir son Roi. Elle tente par tous les moyens de faire revenir à la raison, son cousin Condé et son frère.
Commenter  J’apprécie          30
LadyMel
  18 janvier 2017
Quel plaisir de démarrer un nouveau Juliette Benzoni !
La première partie de "La guerre des Duchesses" nous plonge dans la Fronde, au temps de Louis XIV et nous permet de découvrir des acteurs très importants de l'époque mais souvent peu connus : la maison de Condé et la maison de Montmorency. La duchesse de Châtillon voit son histoire romancée, mais c'est fait avec beaucoup de grâce et des respect pour la réalité historique.
Du début à la fin, les personnages sont fouillés, avec une évolution psychologique intéressante et cohérente. L'entrée dans le roman se fait de façon facile et le style de Juliette Benzoni parachève le plaisir de cette lecture.
Ce cycle couvrant une période historique sur laquelle Juliette Benzoni a déjà écrit, on retrouve de petites anecdotes qui nous rappellent les cycles précédents (en particulier "Secret d'Etat" et "Marie des intrigues").
Commenter  J’apprécie          00
delfiflo
  15 octobre 2013
J'ai passé un agréable moment de lecture et j'ai hâte de lire la suite. Juliette Benzoni nous raconte l'histoire d'Isabelle de Montmorency et de sa famille. On suit les intrigues de cour qui mène à la Fronde, mais aussi les intrigues de coeur entre aristocrates. Bref, on se cultive et on lit quand même une histoire d'amour.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   14 octobre 2016
Il n’avait pourtant rien du héros de ses rêves avec son visage osseux auquel un immense nez en lame de couteau prolongeant un front vaste mais fuyant conférait une ressemblance avec un loup. Sous la masse de cheveux bruns désordonnés, comme la moustache et la barbe naissantes, la peau du visage semblait collée à l’ossature. En outre, si sa taille était bien prise et ses gestes pleins d’élégance, il n’était pas très grand. Une honnête moyenne – à dix-sept ans, il pouvait grandir encore ! –, mais Isabelle oublia tout cela en rencontrant son regard ! Il possédait des yeux magnifiques, d’un bleu profond que traversaient les éclairs d’une vive intelligence et, même si la denture projetait les lèvres en avant, le sourire pouvait être charmant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brinvilliersbrinvilliers   30 novembre 2013
- je n'y vois aucun inconvénient, mais écoutez bien ceci car je ne le répèterai pas :moi aussi, un jour, je serais duchesse......et peut-être même princesse!
- de quoi, mon Dieu.
- l'avenir nous le dira! Voulez-vous parier. Les Anglais adorent cela, à ce qu'il paraît!
- pourquoi pas. Et que parions nous?
- Disons.... une discrétion?
- je suis d'accord, mais encore conviendrait-il de fixer une lilite dans le temps? Voulez-vous dix ans? Cela semble raisonnable.
- je vois que nous nous entendons! nous sommes le 11 février 1641. Si le 11 février 1651, je ne suis paw duchesse, je vous donnerai.....ce que vous voudrez!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
adeline881adeline881   15 septembre 2014
Elle prétend vouloir accoucher devant tout Paris comme les Reines devant la Cour ! Et si c'est un fils, elle l'appellera Paris. Cette pauvre malheureuse devient folle ! Il lui faut sa ration d'acclamation quotidienne
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   14 octobre 2016
Ma fille Anne-Geneviève a la beauté d’un ange… encore que je ne sois pas certaine qu’elle en soit un malgré sa piété. Mon fils Enghien3 est franchement laid… Mais il est des laideurs qui subjuguent et son œil est celui d’un aigle. Il sera, je pense, un grand homme de guerre. Il est digne d’une princesse et son père veut le marier à la nièce d’un ministre qui a sur les mains le sang de votre époux et celui de mon frère chéri !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   14 octobre 2016
Quoi de pire, en effet, que le devoir conjugal accompli non seulement sans amour mais en plus avec répulsion !
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Juliette Benzoni (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Juliette Benzoni
Secrets d'histoire
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'univers de Juliette Benzoni

Le Gerfaut

Arnaud
Louis
Gilles
Blaise

10 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Juliette BenzoniCréer un quiz sur ce livre