AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Alioushka


Alioushka
  15 février 2020
Je viens de refermer la dernière page et autant vous dire qu'écrire sur cette merveille va être un peu compliqué pour moi…
Tibo Bérard a pris des risques… mais quel hymne à la vie !! Et sans mièvrerie. Ce roman est flamboyant, intense, déchirant, lumineux.
C'est l'Histoire de Lutin (Théo), éternel optimiste et Moineau (Sarah), une femme en sursis.
Le roman s'ouvre sur l‘un des plus beau morceau de Nick Cave, « Into my arms » et se ferme sur Hey Jude des Beatles et là vous me dites…Ouah !!!!!! Et oui… Ouah !!!!
Le titre, les chapitres, la construction, des références musicales, cinématographiques, littéraires… tout y est.
Moineau va libérer son Lutin. C'est la narratrice. Elle a 42 ans. Elle est morte. Les riz de veau puis le maki ont eu raison d'elle. Ce traitre ne respecte pas les règles du jeu. le dernier souffle du vent l'emporte, le cri déchirant « je t'aime » l'aide à partir. Par son récit, elle va libérer lutin de son souvenir.
C'est l'histoire de la fugacité du bonheur, de la lutte contre l'adversité.
Faire de leur vie une vie extraordinaire voilà leur défi. Car il faudra tout faire pour gagner ce combat impossible.
Ils sont forts donc seront frappés !
Théo sème les graines de la colère, fait preuve d'un charme redoutable auquel personne ne résiste, et fait ricocher l'espoir dont il est rempli car la vie est belle (référence de lutin).
Car il faut accepter de « goûter aux couleurs éclatantes en dépit de ce gris dont le réel granit voudrait tout recouvrir ».
Et là j'entends certain(e)s d'entre vous me dire : trop triste pour moi !!! Je ne peux pas lire ce genre de roman !!
Alors oui les larmes coulent, mais les sourires se dessinent également tout au long de la lecture de ce livre.
Franchement énorme coup de coeur !!!!
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox