AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782265005082
212 pages
Fleuve Editions (30/11/-1)
3.3/5   5 notes
Résumé :
C'est de l'anticipation... très proche.
L'Homme n'existera plus, ou si peu, dans la société à venir dans dix ou vingt ans. Les rares individualistes seront broyés par les projecteurs laser ou par d'archaïques mitrailleuses, pour avoir tenté de s'opposer au règne de la machine et à la suprématie d'une classe de technocrates.
Ce récit retrace l'histoire de l'un de ces fanatiques de liberté.
Et il se termine mal, pour le fanatique...... >Voir plus
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   25 septembre 2016
Cette terreur de l’anarchie, cette prétention des technocrates à tout coordonner, à guider l’humanité vers le Progrès (comme si le Progrès matériel était un but en lui-même !) nous ont conduits où nous en sommes. On tue l’Homme comme on le tuait aux temps lointains de l’esclavage ! On prétend faire de lui un Dieu sans défauts… et en réalité on le massacre. Oh, pas physiquement : nous n’en sommes plus là ! Mais mentalement. On en fait un troupeau moutonnier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   25 septembre 2016
Les choses vont si vite ! Il y a trente, quarante ans, tout allait de travers. Des gens mouraient de faim, d’autres s’empiffraient. Tous les vingt ou trente ans, une guerre pour des prétextes de sotte susceptibilité nationale. Des démocraties qui vacillaient dans leur pourriture, des dictatures qui se débattaient dans l’horreur. Cela criait sa douleur parfois, hurlait à la mort, se rebiffait, avait des élans d’enthousiasme pour des motifs puérils, des crises de colère injustifiées…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 septembre 2016
Malgré l’imminence de la catastrophe qui menaçait la ville, la Confédération, et même l’avenir de la civilisation européenne, il ne prenait plus garde à rien depuis qu’Helen s’était assise près de lui.
Il ne l’avait pas rencontrée depuis trois jours ! Autant dire un siècle ! Chaque fois qu’il était près d’elle, c’était la même chose : il perdait son self-contrôle. Lui, un ingénieur-chef !
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 septembre 2016
Une telle masse passive ne pouvait mettre en échec une telle organisation. D’un côté les instincts de désordre (liberté excessive égale anarchie, c’est-à-dire destruction du système social) de l'autre cet homme rude, parfaitement équilibré, solidement assis derrière cette table presque nue. Mais cet homme avait à sa disposition toutes les polices et toutes les forces armées de l’Europe.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   25 septembre 2016
Le mécontentement s’accroît, la révolte générale peut éclater. Les hommes ne supporteront pas longtemps leurs chaînes : plus leur niveau de vie s’élève, plus ils rêvent de liberté. Le Comité, pressé par la masse» peut être balayé. Emeutes, destructions, bouleverseront l’Europe. Ce ne seront plus vingt, mais cent années en arrière !
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : science-fictionVoir plus





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
4180 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre