AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782344019733
96 pages
Éditeur : Glénat (11/09/2019)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Une fresque de SF métaphorique et somptueuse

Dans le futur, l’humanité est divisée en deux catégories. Sous terre vivent les survivants d’une prétendue apocalypse nucléaire ayant tout éradiqué à la surface. À la surface vivent les membres d’une élite décadente et immortelle, capable de réincarner leur âme dans d’autres corps humains (pour les plus riches) ou des enveloppes de robots. Les deux communautés s’ignorent mutuellement, dans un mensonge insti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Amindara
  18 janvier 2020
Bah ! Non mais… Hey ! C'est quoi cette histoire ?
Je n'avais jamais entendu parler de Nathanaëlle avant que cette BD ne fasse partie de la sélection pour le comité de lecture. Mais tout de suite, la couverture a attiré mon regard.
Nous sommes face à un scénario d'anticipation, dans lequel on peut avoir un peu de mal à se projeter au départ. Nous faisons des sauts dans le temps, en avant, en arrière, et puis, à un moment donné, on comprend tout. Et là ça devient vraiment prenant ! Nathanaëlle vit sous terre, suite à une apocalypse nucléaire qui a rendu la vie impossible à la surface. Néanmoins c'est ce que tout le monde croit. le scénario, en soi, n'a rien de vraiment original. Mais il fait partie de ce genre d'histoire que j'aime bien.
Ici, dans ce monde futuriste, les hommes ont la capacité d'être régénérés presque ad vitam aeternam, du moins à ce qu'il semblerait, mais ils changent de corps à chaque régénération. Et la conscience d'un défunt, son esprit, son âme si on peut dire, peut également être téléchargée dans un robot à sa mort, afin qu'il continue quand même à vivre. C'est le cas de Melville, le second personnage principal de cette BD.
Nous nous trouvons dans un univers futuriste intéressant. Et comme dans toutes les dystopies, le meilleur moment, c'est celui où on se rend compte que le monde n'est pas ce qu'il prétend être. Il y a de l'action, des révélations. On est bien accrochés. Jusqu'à la fin, qui arrive, et qui surprend. Parce que ce n'est pas une fin. En fait, on est laissés totalement en suspens au milieu de tout ça. Alors qu'on aurait terriblement envie d'en savoir plus. Et vous savez le pire ? C'est que ça semble être un one shot ! C'est juste horriblement frustrant ! Parce que là, clairement, on n'en est qu'au début de l'histoire ! Comment on peut juste s'arrêter là, comme ça, pouf ?
Niveau dessins, c'est un style que j'aime beaucoup. Déjà, la couverture était très belle. J'ai aimé aussi la façon de représenter ce monde futuriste, les personnages. J'ai aimé l'imagination dans leur habitat, leur façon de s'habiller. C'est un style réaliste, clair, précis, comme j'aime.
Pour conclure, cette BD aurait pu être une vraie jolie surprise. Et je l'ai appréciée, vraiment, mais elle m'a laissée tellement sur ma fin que j'en suis déçue du coup ! Elle aurait mérité une meilleure note, c'est certain, si elle avait continué plus loin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pivoine29
  25 janvier 2020
Au début, les indications m'ont gênée (quelques mois avant, comment ils se sont rencontrés), trop laborieuses. le dessin trop lisse aussi. Et puis cette situation étrange, où les humains semblent parler aux robots m'a intriguée, étonné : comment un humain peut-il considérer un robot comme son père ?
Et puis je retrouve un thème récurrent ces dernières années en bande dessinée : le monde du dessous et le monde du dessus. Des catastrophes écologiques qui rendent la vie sur terre invivable. La vie qui s'organise en dessous. Sauf que les gens du dessous finissent par s'apercevoir qu'ils ont été bernés.
En fin de compte, le dessin est sympathique et l'histoire se révèle plus complexe qu'elle n'en avait initialement l'air.
Commenter  J’apprécie          10
SdImag
  15 décembre 2019
Une dystopie loufoque et déjantée
Rencontre improbable entre deux auteurs dont les univers semblaient se situer aux antipodes l'un de l'autre, Nathanaëlle est un album jubilatoire et joyeusement barré qu'on lit avec délectation…
Dans cet album, Charles Berberian et Fred Beltran esquissent les contours d'un univers retro-futuriste follement dystopique où la population est divisée en deux : l'une vivant sous terre pour survivre à une soit-disant apocalypse qui aurait ravagé la surface; l'autre formant une élite décadente et quasi immortelle évoluant en surface… Nathanaëlle va être, bien malgré elle, le trait d'union entre ces deux mondes antinomiques…
A travers cette fable de science-fiction tragi-comique solidement charpentée, les auteurs portent un regard lucide et caustique sur les travers de nos sociétés contemporaines, soulevant bien des interrogations dont certaines restent sans réponses… La fin en queue de poisson, mais néanmoins délicieusement frustrantes, pourrait laisser espérer une suite… Mais en l'état, Nathanaëlle est un album jubilatoire, loufoque et décalé qui fait indubitablement partie de nos coups de coeur de cette fin d'année…

Lien : http://sdimag.fr/index.php?r..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
culturevsnews
  22 novembre 2019
Un titre qui ne plaira à tout le monde mais qui sait nous avoir . Avec Charles Berberian et Fred Beltran on est entre de bonne main, le graphisme très particulier et au rythme de l'aventure qui forment une narration dont il est difficile de s'extraire. On tourne les pages frénétiquement poussé par la motivation d'entrevoir ce que nous réserve la suite. Ce livre est une oeuvre graphique qui mise sur le trait de l'artiste qui suis un rythme maîtrisé . le trait affirmé révèle une personnalité façonnée par un univers qui signe d'un cligne de l'oeil par des détails disséminés çà et là. Les personnages et les décors bien fournis et la couleur bien appliquée, ni criarde, ni terne, avec des cases et des planches harmonieusement composées. A partir d'une trame anodine, l'auteur mène la chasse avec une inventivité qui trouve sa source dans les grands classiques.
Note : 9,5/10
Lien : https://culturevsnews.com/
Commenter  J’apprécie          30
silverfab
  27 novembre 2019
Une Terre futuriste où une catastrophe a rendu la surface inhabitable ; sous la surface, les survivants se sont réadaptés, les robots sont monnaie courante, et l'on peut même, une fois mort, continuer a vivre en partie sous forme de droïde utile (demandez à Melvin, devenu percolateur de luxe!).

Sauf que tout ça n'est qu'une fable inventée par une caste supérieure qui voulait occuper la planète tranquille, mais l'heure des comptes a sonné et c'est Nathanaelle, qui va relever la supercherie, même si elle doit pour ça mettre sa vie en danger !

Les auteurs de cet album de SF délirant sont loin d'être des nouveaux venus dans le paysage de la BD Franco-belge et ça se voit ; si Berberian a oeuvré dans beaucoup de genre la SF ne fait pas partie de ses domaines de prédilection ; ce n'est pas pour autant que son scénario pêche, loin de là !
... la suite et de quoi écouter en lisant: http://bobd.over-blog.com/2019/11/le-futur-est-femme/nathanaelle-vs.aquaman.html
Lien : http://bobd.over-blog.com/20..
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (5)
Bedeo   13 décembre 2019
Charles Berberian et Fred Beltran s’aventurent ensemble dans un monde rétro-futuriste le temps d’un album d’une grande maîtrise graphique.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BoDoi   03 décembre 2019
Nathanaëlle laisse une drôle d’impression. Celle de lire une histoire des années 80, tant dans le fond SF que dans la forme, très marquée Métal Hurlant. [...] Il faudrait donc prendre ce one-shot pour un exercice de style de comédie rétrofuturiste, avec un dessin au style marqué.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   25 novembre 2019
Les technologies et les modes peuvent se narguer, tout demeure parfaitement cohérent dans la cité imaginée par l’ex-compère de Philippe Dupuy. Un petit bémol, l’auteur est par moments bavard et les phylactères prennent trop leurs aises. Le coup de pinceau de Fred Baltran s’impose comme l’élément le plus impressionnant de cette bande dessinée.
Lire la critique sur le site : BDGest
SciFiUniverse   13 novembre 2019
Esthétiquement cette œuvre est un petit bijou à condition d’adhérer au style si particulier en couleur directe de Fred Beltran. Ses personnages sont très expressifs et les couleurs absolument sublimes. [...] Côté scénario, Charles Berberian nous offre un univers futuriste sombre, cynique et plein de vie.
Lire la critique sur le site : SciFiUniverse
Sceneario   13 août 2019
Une histoire passionnante servie par le sublime dessin de Fred Beltran qui se remet à la couleur directe, nous proposant des planches d'une incroyable fluidité ! Je ne saurais assez vous conseiller de vous jeter sur ce "Nathanaëlle" par Berberian et Beltran. Une très belle surprise et un album surprenant !
Lire la critique sur le site : Sceneario

Lire un extrait
Videos de Charles Berbérian (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charles Berbérian
Les mots irrésistibles d'un jeune garçon dont l'admiration pour son père, médecin, n'a d'égal que son humour. Tendre et drôle, cet album d'Arnaud Cathrine, illustré avec talent par Charles Berbérian se lit avec délectation et émotion.
autres livres classés : futurVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature sud-américaine

Quel est l'écrivain colombien associé au "réalisme magique"

Gabriel Garcia Marquez
Luis Sepulveda
Alvaro Mutis
Santiago Gamboa

10 questions
292 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaine , latino-américain , amérique du sudCréer un quiz sur ce livre