AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Alexandra Pletnioff-Boutin (Traducteur)
EAN : 9782742760466
180 pages
Actes Sud (06/04/2006)
3.43/5   7 notes
Résumé :

Le 20 septembre 1928, entre neuf et dix heures du matin, trois événements se produisent qui marquent le début de ce récit : Alexeï Ivanovitch Shaïbine, l'un de nos nombreux héros, arrive chez les Gorbatov ; Vassia, le fils de ceux-ci, reçoit de Paris une lettre émanant de son ami Adolphe Kellerman - lettre qui contient d'importants renseignements sur son père ; et enfin, un voyageur dépenaillé se... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
brigittelascombe
  07 mars 2013
Années fin 1930.
Ilya Gorbatov, courageux et jeune travailleur agricole dans la ferme provençale de sa belle-mère Véra Krinilovna (séparée de son père, un homme "d'argent et d'affaires" russe arriviste) représente "le premier de ceux qui vivent autrement".
Alexeï Ivanovitch Shaïbine, semi-invalide, qui a subi guerre et révolution russes, qui s'est engagé dans la Légion étrangère en Afrique , revient en France (suite à la demande de Véra qu'il a passionnément aimée mais abandonnée), mais il est lui "le dernier" à refuser tout changement (même paradisiaque)qui "clôture une époque".
Vassia Gorbatov, demi-frère d'Ilya, jeune homme honnête mais idéaliste, pris entre deux feux, veut lui, quitter son nouveau statut de paysan pour rejoindre son père à Moscou.
Les derniers et les premiers est émotionnellement riche (car les destins d'Ilya, d'Alexieï et de Vassia croisent celui de Niouscha, jolie russe devenue danseuse de tango sur Paris qui les a ou les aime encore et qui les attire irrésistiblement ). Mais c'est aussi ce pan d'histoire, entre exil et adaptation,misère parisienne et dur labeur provençal salvateur, la "peur de l'avenir", la menace de nouvelles armes se profilant à l'horizon qui nous sont contés ici. Tout choix est angoissant car il engage, suggère Nina Berberova. Mais, vient ensuite le soulagement.
Les personnages, forts, sont émouvants. Compassion pleine de tendresse Véra pour Alexeï qu'elle veut sauver.Orgueil, autodestruction, entêtement et passion d'Alexeï. Détermination d'Ilya, tout sauf "simplet" pour rallier les exilés russes à ses projets agricoles. Hésitations de Vassia. Culpabilité, contradictions et modernisme de Niouscha. Chacun choisira son destin pour donner un sens à sa vie.
C'est beau. C'est russe. Comme la chanson russe d'un vieil aveugle en loques qui dirait: "Debout, homme Russe!".
Nina Berberova, écrivaine, essayiste romancière (à l'écriture sensible et fluide), exilée en France en 1925, puis aux Etats-Unis a fait paraître toute son oeuvre chez Actes Sud.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
migo
  18 février 2012
Roman typiquement russe. J'ai parfois eu l'impression de me retrouver au théatre en train de regarder "La Cerisaie"
Plusieurs personnages (il faut parfois repartir en arrière pour retrouver le nom, le surnom ou le nom de famille), une propriété dans le vaucluse, une famille qui se disloque mais qui renous les liens nécessaires à faire vivre cette exploitation.
L'utopie de regrouper une communauté russe.
Ce livre est le 1er de N. Berberova écrit en 1930, paru en russie sous la forme de feuilleton. Il a été édité en 2001 (célébration de son centenaire)
Ce n'est certainement pas le meilleur cru de l'auteur, qui, elle même ne fut pas tendre avec cette partie de son oeuvre
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe   07 mars 2013
Elle devinait en lui le soulagement qu'une décision apporte.
Commenter  J’apprécie          101
brigittelascombebrigittelascombe   07 mars 2013
Comme le passé pèse sur nous! dit-il.Le plus terrible est que nous sommes incapables de lutter contre ce poids et que petit à petit nous trouvons un certain plaisir à l'aimer.
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe   07 mars 2013
Sois sévère, on ne peut pas tout pardonner.
Commenter  J’apprécie          10
brigittelascombebrigittelascombe   07 mars 2013
Quand on travaille, nous a-t-on appris,la vie n'est pas effrayante,déclara quelqu'un.
Commenter  J’apprécie          00
brigittelascombebrigittelascombe   07 mars 2013
Tu n'as aucune curiosité pour moi dit-il,et sans curiosité,il n'y a pas d'amour.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Nina Berberova (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nina Berberova
Nina BERBEROVA – Documentaire ultime (France 3, 1992) Un documentaire en deux parties, intitulées "Le passeport rouge" et "Allègement du destin", réalisé par Dominique Rabourdin. Présence : Jean-José Marchand et Marie-Armelle Deguy.
Dans la catégorie : Littérature russeVoir plus
>Littérature des autres langues>Littératures indo-européennes>Littérature russe (472)
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus





Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
393 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre