AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Cécile Térouanne (Traducteur)
ISBN : 2742704698
Éditeur : Actes Sud (01/01/1999)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 10 notes)
Résumé :
A Rostov , Zoia Andréevna , qui a fui les bolcheviks , échoue dans une pension que les soeurs Koudélianov ont improvisée dans leur maison . La jeunesse et l'origine sociale de la réfugiée , les signes des épreuves qu'elle a traversées et l'état d'épuisement où elle se trouve suscitent en même temps la curiosité , l'inquiétude et la méfiance , car la rumeur , en ville , fait état d'une épidémie de typhus . Or Zoia Andréevna est prise de fièvres ...
Ce récit , ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
seblac
  04 mai 2016
Zoïa Andréevna est un des rares écrits de Nina Berberova ayant pour cadre la Russie. Une belle et jeune femme, Zoïa Andréevna, fuit les bolchéviks lors de la guerre civile. Son périple douloureux et inhabituel pour une femme de la bonne société l'amène à Rostov-sur-le-Don.
La révolution et la guerre permettant toujours à certains de réaliser des affaires, elle se retrouve hébergée chez trois soeurs qui louent des pièces de leur maison.
L'accueil est glacial. Par son niveau social, sa beauté, Zoïa Andréevna suscite la jalousie, l'envie, la méfiance voire une franche hostilité. Que fuit-elle ? Qui est-elle ?
Les bolcheviks se rapprochant de Rostov, la présence de la jeune semble de plus en plus embarrassante. L'heure est à la chasse aux nobles et aux bourgeois.
En plus de cela une épidémie de typhus sévit, alors quand Zoïa Andréevna est prise d'une forte fièvre, les soeurs décident de se débarrasser d'elle par tous les moyens, surtout les plus lâches, quitte à la condamner en la conduisant à l'hôpital surpeuplé de malades.
Excellant toujours dans les formes courtes, Nina Berberova aborde d'une manière différente le thème de l'exil. Cet exil qui a poussé nombre de ses concitoyens, dont elle, à un exil lointain hors de Russie.
Mais pour Zoïa Andréevna, Rostov est déjà l'exil : la méfiance, l'hostilité des autochtones en sont la preuve. Seule, livrée à elle même, elle semble partout rejetée comme un paquet encombrant.
Une nouvelle très brève mais très belle et d'une remarquable qualité en ce qui concerne l'écriture. Une récit à rapprocher des Dames de Saint Pétersbourg qui évolue dans la même période et la même thématique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Jackiedream
  22 novembre 2016
L'histoire d'une femme qui a fui les bolchéviks et loue une chambre dans une pension tenue par d'affreuses soeurs qui vont la malmener et la jalouser.
Une nouvelle que j'ai dévorée en 20 minutes à peine. J'ai beaucoup aimé : le style, l'ambiance, la façon dont sont dépeintes ces femmes détestables. Il y a un grand mystère qui entoure la jeune femme et qui rend le récit très intriguant et bouleversant.
Lien : http://lantredemesreves.blog..
Commenter  J’apprécie          280
corally4
  29 mars 2017
Ecrit la même année que « Les Dames de Saint-Pétersbourg », Nina Berberova, nous retrace l'histoire d'une jeune femme, Zoïa Andreevna, belle, et de bonne société, fuyant les bolcheviks lors de la guerre civile qui se retrouve à Rostov-sur-le-Don.
Elle y loue une chambre chez deux soeurs assez antipathiques qui profitent de cette douloureuse situation pour louer le plus possible de pièces de leur appartement.
Mais qui est Zoïa ? Pourquoi fuit-elle ? A l'air riche, de bonne famille ? Autant de questions que se posent les logeuses avec un brin de jalousie, de suspicion, et pourtant Zoïa part travailler tous les jours. Elle est leur souffre-douleur.
Et un soir, elle rentre du travail très fatiguée, avec beaucoup de fièvre ; malchance pour elle, comme le typhus règne dans la ville, pour les logeuses peu scrupuleuses c'est le bon moment pour ce débarrasser d'elle, et prennent la décision de l'envoyer à l' hôpital en sachant très bien qu'elle la condamne.
Mystérieuse Zoïa qui nous passionne et pour laquelle nous avons de la pitié devant les créatures déplaisantes des logeuses qui profitent de la situation, et même avec un écrit si court, nous pensons en savoir plus sur elle… L'exil est à nouveau abordé mais c'est dans une ville que l'intrigue se passe, et les réactions sont bien plus hostiles vis-à-vis de leurs propres concitoyens que lorsque cela passe en milieu rural.
Nina Berberova sera elle aussi poussée, pour les mêmes raisons, vers d'autres pays.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Nina Berberova (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nina Berberova
Séparation, Nina Berberova lu par Odile HOW SHING KOY
autres livres classés : exilVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La littérature russe

Lequel de ses écrivains est mort lors d'un duel ?

Tolstoï
Pouchkine
Dostoïevski

10 questions
265 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature russeCréer un quiz sur ce livre