AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809724563
Éditeur : Editions Picquier (02/01/2020)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Au Japon, le temps du voyage s'écoule avec humilité. Des jours dans les traces de l'écrivain Akutagawa - "Vague inquiétude" seraient les derniers mots qu'il aurait prononcés avant de mourir - et avec les poètes Issa, Sôseki et Bashô pour compagnons de route. A Tokyo, ou dans les Alpes japonaises, ce pays qui laisse les arbres vivre et mourir en paix le dégèle par sa chaleur inattendue. Le pays "de la familiarité, de la complicité, de la fraternité". Ce n'est pas un ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
nath45
  05 février 2020
Ce livre invite au voyage, à la quiétude, l'auteur nous insuffle au calme, à la sérénités, à la contemplation, je rejoins l'idée qu'il se fait du Japon traditionnel, celui que j'aime aussi et que je recherche.
Un voyage aussi à travers la poésie, la littérature, entre Tokyo, les Alpes japonaise, Kamakura, l'auteur essaie de faire le deuil de son frère décédé il y a 38 ans, il en parle avec pudeur et sensibilité.
C'est un magnifique livre, une invitation à l'errance, à être présent au monde, tous nos sens sont aiguisés, j'ai beaucoup aimé cette lecture, merci à Babelio et aux Éditions Picquier pour ce beau cadeau.
Commenter  J’apprécie          200
Realita18
  02 janvier 2020
Grosse découverte et gros coup de coeur pour le dernier roman d'Alexandre Bergamini.
Ce livre a eu une réelle résonnance en moi, certaines pensées de l'auteur m'ont profondément touchée, je me suis totalement retrouvée dans ses réflexions sur nos vies, sur le fait "d'être là", "d'être pleinement présent ". Il nous entraîne dans ses pensées, nous livre quelques leçons philosophiques ça et là visibles dans des poèmes, dans des dialogues. Il ressent un certain dégoût du monde et ne se sent libre, ne se sent pleinement lui qu'au Japon.
Là-bas le temps défile différemment, chaque geste, chaque respiration est pleinement ressenti, pleinement réfléchi. Durant son récit, l'auteur nous offre en quelques pages une bulle hors du temps, où l'on peut se ballader dans une ville japonaise aux cotés d'Henri Michaux ou d'Akutagawa, où l'on peut découvrir des forêts et montagnes accompagnés de Virginia Woolf, Nicolas Bouvier et Soseki.
Cette oeuvre est un savant mélange hybride où s'entremêlent poésie, récit de voyages et introspection. L'auteur évoque à travers quelques flashbacks et pensées, la disparition de son frère, avec beaucoup de pudeur et de sensibilité.
L'année 2020 commence bien avec cette belle découverte !
Lien : https://www.labullederealita..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Realita18Realita18   02 janvier 2020
De cette place qu'il nous faut conquérir constamment en force en Occident nous avons perdu l'attention d'être ensemble, la délicatesse et la subtilité d'être au monde, la fluidité et la fraternité. Nous concevons la vie comme un droit ou une bataille, non comme un privilège ou une possibilité. Nous exigeons au lieu d'inspirer. Nous voulons ardemment et nous nous accrochons, au lieu d'expirer et de relâcher. Nous pensons que notre volonté et nos désirs impérieux nous protégeront de l'inspiration et de l'expiration. Nous ne serons protégés de rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
nath45nath45   03 février 2020
Le respect, la discrétion et la politesse ne sont pas des signes de faiblesse, mais des signes de civilisation. Cela ne fait pas des Japonais un peuple servile mais un peuple civilisé. On appelle ça le civisme, pas la soumission. (Page 29)
Commenter  J’apprécie          80
nath45nath45   04 février 2020
Vivons comme des fleurs, conscients que cela ne durera pas. La durée n’est pas la qualité de la présence. Rayonner quelques années, quelques mois, quelques heures devrait nous suffire. Fleurir et faner. Les fleurs ouvrent la voie. (Page 98)
Commenter  J’apprécie          50
nath45nath45   31 janvier 2020
La peur de se perdre dans une ville est semblable à la peur de se perdre dans la vie. Je me suis perdu depuis longtemps ; la perte est devenu un pays intime. (Page 27)
Commenter  J’apprécie          70
nath45nath45   03 février 2020
Au Japon, on panse les arbres, et on les pense. Il n’est pas rare d’avoir la chance d’observer des arbres plusieurs fois centenaires. Le Japon est-il le seul et dernier pays au monde qui laisse les arbres mourir en paix ? (Page 29)
Commenter  J’apprécie          10
Lire un extrait
Videos de Alexandre Bergamini (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandre Bergamini
Gay-Marseille a réalisé l'interview de Alexandre Bergamini écrivain de plusieurs romans : Cargo mélancolie, Retourner l'infâme, et le dernier livre Sang Damné. Alexandre Bergamini a voulu partager sa vie Avant et après avoir eu le Sida.
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
422 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre