AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253058885
124 pages
Le Livre de Poche (23/10/1991)
3.91/5   11 notes
Résumé :
Adolescent, une phrase d'André Breton m'avait frappé : la beauté absolue, écrivait-il, est indescriptible. A partir de là, au lieu de décrire des merveilles, il les reproduisait en photo
J'avais alors ressenti un malaise. Ce malaise a perduré en moi et, au fil des ans, je me disais : comment peut-on douter de sa langue ? Dans la Pierre et le Saguaro j'ai voulu donner à voir la beauté absolue, pour moi, le désert américain. Celui du Sud-Ouest, riche de deux él... >Voir plus
Que lire après La pierre et le saguaroVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Superbe petit livre dans lequel le poids de chaque mot prend un sens très fort à travers chaque monument naturel de pierre ainsi qu'au coeur des saguaros, immenses cactus sentinelles du désert. le mot bonheur revient à de nombreuses reprises et le lecteur partage celui de l'auteur en découvrant tous ces sites, extraordinaires oeuvres de la nature, en perpétuelle et lente évolution. On est loin des mégapoles et de leurs contraintes touristiques, on pénètre au coeur du désert en compagnie des grands cinéastes des années 40 et 50. On avance jusqu'à la tombe mythique du grand Cochise. Et quelle belle finale que cette inhumation nocturne d'Edward Abbey que l'auteur devait rencontrer mais la mort l'a emporté la veille du jour fixé pour leur entrevue. Un moment de plénitude malgré la tristesse sous une voûte céleste d'une brillance inouï. Une lecture donnant une sensation d'absolu pour tous les amateurs de voyage et de nature.
Commenter  J’apprécie          40
Comment peut-on écrire un livre intéressant sur les cactus candélabres et des pierres ? Voilà la question que je me suis posée en voyant ce livre dans une boîte à livres près de chez moi ,d'autant que je ne suis pas, loin de là ,une passionnée des USA. Non, ce qui m'a poussée à lire ce livre c'est le bandeau indiquant Grand prix de la langue de France 1990.
Grand bien m'en a pris car ce livre est un petit bijou. de quoi me faire oublier mes a priori.
L'auteur est passionné par le Sud-Ouest américain et ses grands déserts,au point d'y retourner très souvent et à chaque fois c'est la même émotion le même émerveillement ,qu' il réussit à nous faire ressentir à travers une langue magnifique. À la fin du livre il y a une très belle biographie très incitative. Je recommande ce livre pour la beauté de l'écriture et la passion dévorante de l'écrivain pour cette partie des USA .
Commenter  J’apprécie          30
Yves Berger est un fou d'Amérique, celle des canyons, des grands espaces, des pierres et du saguaro, ce cactus-candélabre, symbole des déserts américains. Dans cette relation de voyage, l'auteur rend un hommage passionné à cette terre promise, et à ses premiers occupants, les "peaux-rouges", se faisant poète et géologue, puisant dans la richesse de la langue française pour décrire la nature grandiose et les sentiments qu'elle suscite. A travers les yeux d'Yves Berger, le lecteur devient pèlerin et part à la découverte, ou re-découverte, de la beauté originelle de ce grand continent, délivré des hideuses verrues que sont les grandes métropoles, sillonnant les parcs nationaux, cheminant sur les sentiers poussiéreux au pied des mesas, le long des défilés, au bord des crevasses, à guetter et espérer un contact, une émotion, qui surgit tout à coup au détour d'une page. Un de mes livres de chevet depuis que je l'ai découvert.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Lors de ce voyage-là, ce jour là dans le silence et l'air chargé de l'odeur des pins et des cèdres, j'ai compris la supériorité du discours magique (ou religieux) sur le scientifique. La déesse est bien plus forte que la loi, sèche et morne. Les Navajos, comme les Indiens en général, ne se sont pas remis d'être obligés de passer d'une explication magique de l'univers à la scientifique. Ils adorent la création et font fi du créateur. Il tiennent pour outrecuidante la géomorphologie. Là où se dresse (ou s'étale) la beauté, de préférence l'absolue beauté, là est l'explication suffisante du monde.
Commenter  J’apprécie          30
où l'on arrive à travers un univers minéralisé qui est le coeur du silence, à ceci près que la voix porte à distances et qu'elle engendre un écho qui, se heurtant au cercle incorruptible des falaises, ne cesse de se répercuter, de rebondir, de sorte que j'ai cru, une fois en chair et en os dans la Vallée de la Mort, sans que sa légende eût cessé de m'occuper, que ma voix, là-bas au loin repoussée par la montagne, se brisait en une plainte...
Commenter  J’apprécie          30
Je levai d'instinct les yeux et aperçus, qui me fit chaud au coeur par ce froid vif, une grande serpe de lune dans le ciel si clouté d'étoiles et les étoiles si proches les unes des autres qu'il semblait que le ciel fût à lui tout seul une étoile qui aurait éclaté en millions de confettis blancs et brillants. Je ramenai les yeux à terre au moment où deux Blancs descendaient Edward. La jeune femme sanglotait.
Commenter  J’apprécie          20
Il n'y a pas beaucoup d'humanité dans la pierre et le saguaro. Sans doute parce que de l'Amérique septentrionalel je n'aime que la pierre , le saguaro, les Indiens morts . J'ajoute mais on le sait le ciel , la pluie , l'herbe , les étoiles,Santa fe,le roadrunner... Tout ce qui relève du céleste, du sidéral, du ligneux, du minéral et de l'animal.
Commenter  J’apprécie          20
Le propre de la merveille est le sentiment de jamais vu qu'elle donne à chaque vision d'elle.
Commenter  J’apprécie          40

Video de Yves Berger (5) Voir plusAjouter une vidéo

Yves Berger
Jacques CHANCEL s'entretient avec Yves BERGER, écrivain et directeur littéraire d'une maison d'édition : son livre : "Le Fou d'Amérique", sa passion pour l'Amérique du Nord du siècle dernier, ses voyages aux Etats-Unis, comment il a écrit ce livre. Enfant, était déjà intimidé par l'Amérique, son premier voyage en 1963, le sentiment d'espace qu'on ressent dans ce pays, le massacre des...
autres livres classés : CanyonsVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (34) Voir plus



Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
607 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre

{* *}