AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2735123979
Éditeur : Maison des Sciences de l'Homme (11/05/2018)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
L'ouvrage étudie ce qui est en jeu dans l'exercice de traduction, principalement du chinois vers le français, mais également, dans une moindre mesure, du français vers le chinois. Le domaine est avant tout celui de la traduction d'oeuvres littéraires contemporaines écrites en langue chinoise, mais la traduction d'oeuvres françaises en chinois est aussi envisagée. Les contributeurs sont des chercheurs, universitaires et traducteurs spécialistes, dans leur majeure par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Fuyating
  10 décembre 2018
Cet ouvrage, résulat d'un colloque tenu le 12 juin 2012 à la Bibliothèque nationale de France, est passionnant ! Il permet de soulever de nombreuses interrogations concernant la traduction et son importance comme passeur de culture, puisque les intervenants sont issus de milieux divers : l'enseignement, la librairie, la bbbliothèque, et bien sûr la traduction. Les articles sont principalement axés sur la traduction du chinois vers le français, mais nous avons également un aperçu dans l'autre sens grâce à deux intervenantes.
Se pose bien sûr la question inévitable : faut-il coller tout le temps au plus proche de la langue source (comme le préconise Berman) ou parfois adapter la traduction pour une meilleure compréhension du texte par les lecteurs de la langue cible ?
J'ai beaucoup aimé les analyses avancées par plusieurs personnes, notamment concernant la difficulté de lire un texte étranger en n'ayant pas le bagage culturel suffisant (par exemple en peinture, en textes classiques ou en médecine où les notions sont assez différentes). Il est donc parfois nécessaire de mettre des notes en bas de page ou de faire des commentaires (entre autres).
J'ai beaucoup aimé également le partage des difficultés rencontrées lors de la traduction de certains poèmes : comment peut-on réussir à avoir un rendu assez semblable tant au niveau du rythme, qu'au niveau des images et des allitérations ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
FuyatingFuyating   10 décembre 2018
Si "traduire" implique nécessairement une traduction, un "partir de" pour "aller vers", pour autant cela ne signifie pas nécessairement "trahir"; la traduction est bien un acte d'interprétation, qui implique de pouvoir se mettre à la portée de ceux qui reçoivent la traduction, mais qui ne veut pas dire cependant qu'il ne faille pas demander au lecteur de faire un effort de trajection à son tour.
(Yolainr Escande)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FuyatingFuyating   10 décembre 2018
Mais l'équivalent absolu n'est pas possible, la traduction fidèle est illusoire. Cela ne signifie pas que le traducteur peut recréer librement le texte dans la langue d'arrivée sous prétexte de l'impossible fidélité. On doit admettre qu'il y a un rapport de forces culturel entre l'auteur et le traducteur. La traduction, c'est d'abord le rapport à l'autre. Mais je ne suis pas l'autre. C'est avec mes yeux que je lis l'autre. Le rôle et l'intention du traducteur, ainsi que la pression socio-culturelle de son environnement, peuvent affecter sa stratégie.
(Lui Hui)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FuyatingFuyating   10 décembre 2018
La traduction est bien sûr un art de la contrainte. Ces contraintes résident essentiellement au niveau lexical et au niveau grammatical en raison des différences entre la langue de départ et la langue d'arrivée. Mais cette contrainte existe aussi dans la relation du traducteur avec son auteur.
(Noël Dutrait)
Commenter  J’apprécie          00
FuyatingFuyating   09 décembre 2018
On pourrait dire, sans verser dans le paradoxe, que le traducteur de textes chinois classiques traduit des ouvrages inexistants ; il les porte à l'être par son activité même de traducteur, et se fait ainsi accoucher du Néant.
(Jean Levi)
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : langue françaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
1959 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre