AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714475191
Éditeur : Belfond (07/09/2017)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Audacieux et original, un premier roman qui nous entraîne dans un voyage rocambolesque, du Prague des années trente au Los Angeles de nos jours. Histoire d'une amitié improbable entre un enfant aux rêves plein la tête et un vieil homme perdu, une ?uvre lumineuse, pleine d'émotion, de drôlerie et d'une irrésistible tendresse.Prague, 1934. Mosche Goldenhirsch, fils de rabbin, mène une existence bien triste et bien monotone. Sa mère adorée vient de mourir et les relati... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
AudreyT
  24 septembre 2017
****
Je tiens avant tout à remercier Babelio et les éditions Belfond sans qui je n'aurais certainement jamais eu ce livre entre les mains... Et cela aurait été vraiment dommage !!
Max et Mosche étaient faits pour se rencontrer. A quelques années d'intervalles, ces deux jeunes garçons vont tout mettre en oeuvre pour réaliser leur rêve. Ils vont se battre, seuls face au monde des adultes, et avancer coûte que coûte...
Mosche est un jeune garçon juif qui décide de quitter son foyer à quinze ans pour vivre dans un cirque et devenir magicien. Pour l'amour de Julia, il va braver la haine des SS et cette terrible guerre. Max quant à lui ne veut pas croire que ses parents vont divorcer et va tenter de retrouver le grand Zabbatini qui promet une formule magique pour un amour éternel. Et voilà nos deux compères sur le chemin du destin...
Je ne m'attendais à rien en ouvrant ce roman. Gagné lors d'une masse critique, je n'en avais pas entendu parler et j'ai décidé de me laisser porter. Et ce fut une rencontre magique... J'ai succombé moi aussi au charme du mentaliste et je me suis pris à croire avec Max à la magie. J'ai voyagé de Prague à Los Angeles, les yeux brillants et le souffle court. J'ai partagé la solitude de ces deux garçons mais j'ai souri lorsqu'ils se sont enfin donné la main...
Ce roman est une réussite !!! Il est touchant, émouvant, rythmé et très bien écrit. Il nous rappelle que nos rêves ne sont pas qu'idéalistes et qu'il faut parfois juste y croire un peu plus fort pour qu'ils nous réchauffent le coeur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362
Stelphique
  25 septembre 2017
Ce que j'ai ressenti:…Douceur d'un tour de piste magique…
"Malgré les preuves accablantes du contraire, Max tenait bon: il croyait à l'impossible."
Si je ne devais ne choisir qu'un mot pour vous parler de ce livre, je dirai: Douceur. le miel d'une belle histoire, la magie d'une rencontre intergénérationnelle, le plaisir de croire encore à l'illusion de nos rêves….Max, c'est un gamin touchant qui voit le monde encore avec ses yeux d'enfant, se nourrit d'imaginaire et croit en l'impossible pour éviter une dure réalité. Mosche était un grand magicien, mais son présent est obscurci par la vieillesse et un sentiment de désespoir. le destin va les faire se rencontrer, et le choc est pour le moins explosif!
"Notre monde, dit-il, est un lieu magique! Seul un voile très fin nous sépare des rêves qui sommeillent en notre for intérieur."
Asseyez vous, prenez place dans les gradins, le Cirque magique va vous en mettre plein la vue! J'ai toujours adoré cette ambiance toute particulière de chapiteaux, l'euphorie du spectacle, les tours de pistes qui s'enchaînent…Ici, on passe en coulisses pour tenter de dévoiler les petits secrets des magiciens, et même si on ne saura pas leurs astuces, on comprend ce qui fait leur passion pour cette discipline…Enchantée par cette atmosphère de jeux et lumières, tours de mains et jeux de cartes, princesse dissimulée dans une malle avec double fond, et représentation théâtrale clownesque… L'auteur a su recréer la magie du cirque, leurs petites chamailleries, leurs idéaux dans ses pages avec beaucoup de justesse et c'est un plaisir de profiter de ce dynamisme communicatif de la piste du Cirque Magique.
« Bienvenue au plus grand spectacle du monde, claironna l'homme. N'ayez plus confiance en rien, mesdames et messieurs, car vos yeux vont vous mentir. Tout ce que vous allez voir ici est réel, mais rien n'est vrai. »
S'il est vrai, que nous avons beaucoup de douceur et quelques jolis moments cousus de fils blancs, l'auteur aborde des thèmes profonds et plutôt bouleversants cachés par la poudre aux yeux de l'illusion. Derrière le rideau d'étoiles scintillantes se cachent toute la douleur de la Shoah, les ravages d'une extermination injuste, l'horreur des camps de concentration. Ce n'est plus simplement un vieil homme et un enfant qui s'entraident, mais deux personnages qui concilient devoir de mémoire et espoir d'un monde meilleur, en se tendant juste la main.
"Mais, pour ce qui était des mésaventures, le destin avait des réserves presque inépuisables."
En conclusion, j'ai été touchée par ce duo de personnages candides et la manière dont l'auteur a su maîtriser, malgré la tragédie sur fond d'Histoire, la pureté de l'innocence. La grande illusion d'un rêve ou le rêve de la grande illusion, Max et Mosche vous les offriront le temps de cette lecture.
Ma note Plaisir de Lecture 8/10
Remerciements:
Je tiens à remercier chaleureusement le site Babélio ainsi que les éditions Belfond pour l'envoi de ce livre! Ce fût une douce lecture !

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          354
book-en-stock
  10 septembre 2017
L'histoire de deux enfants nés à deux époques différentes qui vont pourtant croiser leur destin.
Mosche est né à Prague au début du XXe siècle, fils de rabbin qui perd tôt sa mère. Il va se faire engager dans un cirque comme apprenti magicien, oubliant ses origines il deviendra très connu à Berlin, jusqu' à ce qu'il rejoigne les camps de concentration.
Max est un garçon du XXIe siècle plein de rêves qui vit à Los Angeles. Son père est juif, sa grand-mère a connu les camps. Le jour où ses parents lui annoncent leur intention de divorcer son monde s'écroule. Sur un vieux vinyle de son père, il découvre un magicien qui connaît le sortilège de l'amour éternel. Il n'aura de cesse de rencontrer ce magicien dans l'espoir de réunir ses parents.
Mon sentiment est très mitigé après la lecture de ce roman. Au vu de la couverture et du résumé, je pensais pénétrer l'univers du cirque or il se réduit ici aux tours de magie et d'illusion. Qu'à cela ne tienne, ce côté-là est plutôt bien détaillé. Je pensais également en apprendre davantage sur Prague au début du XXe siècle mais les événements historiques sont survolés. le texte comporte beaucoup de sous-entendus et également un certain humour implicite qui n'était pas toujours évident pour moi. On sent que l'auteur s'amuse avec ses personnages. Peut-être veut-il dédramatiser certains passages en choisissant un ton plus détaché ? Pour ma part cela m'a mise mal à l'aise.
Les personnages sont juifs, il y a donc de nombreuses références et beaucoup de vocabulaire lié à leurs coutumes, à leurs croyances. Quand on méconnait, comme c'est mon cas, cette culture-là, il est difficile de tout comprendre, on sent que quelque chose nous échappe. Je regrette donc que le texte n'ait pas été plus à la portée de tout un chacun pour être pleinement apprécié. Trop de mots non traduits gênent la lecture et la compréhension.
Les deux histoires s'entremêlent un chapitre sur deux. Si j'ai aimé l'histoire de Mosche qui devient le grand magicien renommé, l'histoire du petit Max m'a agacée. Ce qui devait passer sans doute pour de l'humour a sonné pour moi comme un manque de crédibilité. Je ne vois pas très bien le but recherché par l'auteur. J'ai eu l'impression de lire une histoire tragique entrecoupée d'une grotesque farce (notamment les dialogues entre les parents de Max).
D'où cet avis très mitigé : j'ai aimé des passages, j'en ai détesté d'autres.
Je remercie les éditions Belfond pour l'envoi de ce roman, ainsi que Babelio pour ma sélection à cette Masse Critique privilégiée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
ninoule69
  01 octobre 2017
En lisant une présentation de cet ouvrage par Belfond, l'éditeur, je découvre que c'est un premier roman. Ce qui ne manque pas de m'impressionner. Dès le début, il nous plonge alternativement dans deux univers différents à plus de cinquante années de distance. D'un côté, on suit le parcours de Mosche, fils de rabbin, qui est déjà en soi un être et conséquemment un personnage de roman original, vivant initialement à Prague, comme fils de rabbin, devenu rabbin lui-même et celui de Max, enfant, pris dans la tourmente du divorce de ses parents. Comme le lecteur fait leur connaissance pendant plus de quarante pages alternativement, une tension se crée et bien sûr le lecteur veut savoir ce que ces deux personnages que rien ne relie vraiment en apparence, ont à voir l'un avec l'autre. Notre lecteur ne peut pas savoir au départ qu'un objet, un disque vinyle, est en quelque sorte le déclencheur de tout. Original, surprenant, drôle aussi parfois, fort en émotions par ailleurs !
Merci aux éditions Belfond et à Babelio pour m'avoir comblée et surprise au gré d'une opération Masse Critique impromptue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
coquinnette1974
  28 octobre 2017
Max et la grande illusion de Emanuel Bergmann est un très joli roman, découvert grâce aux éditions Belfond et au site Net Galley.
Quelle jolie découverte :)
Un jeune garçon de presque 11 ans, Max, est perturbé par le divorce de ses parents. Il découvre un disque, celui du Grand Zabbatini, un magicien qui sait faire le sortilège de l'amour éternel. Max décide de le retrouver pour qu'il le fasse à ses parents et les empêche de divorcer pour de bon...
Nous découvrons parallèlement à l'histoire de Max celle de Mosche Goldenhirsch, fils de rabbin, et futur Grand Zabbatini. Un jeune homme qui quitte son existence morne, triste, pour devenir un magicien célèbre.
L'histoire en elle-même est assez simple, mais en fait pas tant que ça :) Mosche est un jeune garçon puis un homme complexe. Quand nous le rencontrons en même temps que Max c'est devenu un vieil homme aigri. Et pourtant, il va accepter d'aider le jeune garçon.
Max quand à lui est forcément touchant, à ne pas vouloir que ses parents divorcent et à souhaiter que le fameux sortilège de l'amour éternel fonctionne.
J'ai tout aimé dans ce livre, bien écrit et captivant. Nous ne sommes pas perdus entre les passages sur Mosche, ceux sur Max... Et il y a bien plus de rebondissements que je ne l'aurais imaginé, avec une fin qui m'a beaucoup plu.
Bref, une réussite que ce joli roman, qui mérite bien cinq étoiles et qui est à découvrir :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
BazartBazart   14 novembre 2017
Grace à son turban richement décoré et à ses tuniques flottantes, il était aux yeux de tous un gentilhomme perse, un personnage tout droit sorti des Mille et Une Nuits, un pur descendant des Aryens. Personne ne se doutait qu’en vérité il était le fils d’un rabbin. Protégé par le tissu de mensonge de sa nouvelle identité, il assistait aux représailles de plus en plus violentes contre les juifs sans être touché par elles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
StelphiqueStelphique   25 septembre 2017
"Bienvenue au plus grand spectacle du monde, claironna l'homme. N'ayez plus confiance en rien, mesdames et messieurs, car vos yeux vont vous mentir. Tout ce que vous allez voir ici est réel, mais rien n'est vrai."
Commenter  J’apprécie          210
-Olivier--Olivier-   03 octobre 2017
Qu'est-ce que l'amour ? demanda Zabbatini.
L'amour, c'est quand on ressent ce que pense l'autre. Quand on sait les secrets que cache son coeur. L'amour, c'est quand on connaît l'âme de l'autre mieux que la sienne. L'amour n'est pas une illusion. C'est la chose la plus vraie au monde. Notre raison de vivre. Il existe ou il n'existe pas. Nous pouvons seulement en faire l'expérience. Nous ne pouvons pas le fabriquer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
StelphiqueStelphique   01 septembre 2017
Ses mots ensoleillaient l'obscurité de l'existence comme la lueur d'une bougie.
Commenter  J’apprécie          190
NadaelNadael   29 septembre 2017
« Harry fouilla ses poches. « Ça marche, un portable? ». Zabbatini hocha la tête d’un air paternaliste ; à vrai dire, il aurait aimé que ce soit un objet plus romantique. Lorsqu’il avait commencé à montrer ce tour, à Berlin, les objets qu’on lui présentait étaient bien plus jolis. À l’époque, les gens possédaient encore des montres à gousset sur lesquelles étaient gravées des mots affectueux que l’on pouvait lire à voix haute, ils avaient des boutons de manchette et des épingles de cravate à leurs initiales, ou encore des mouchoirs aux broderies sophistiquées. Le monde était moins impersonnel. Et aujourd’hui? Aujourd’hui, tout le monde avait le même téléphone, de la même marque, et pourtant ils se prenaient pour des individualistes. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Emanuel Bergmann (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Emanuel Bergmann
Emanuel Bergmann : « La vie est dure mais les rêves sont doux » Première partie de notre rencontre avec Emanuel Bergmann pour la sortie de son livre « Max et la grande illusion » disponible aux Éditions Belfond.
autres livres classés : cirqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Emanuel Bergmann (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1061 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre
. .