AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782070402953
135 pages
Gallimard (04/11/1997)
3.74/5   25 notes
Résumé :
" Le temps qu'on dit passé s'attardait encore, au milieu de ce siècle, dans les petites villes enfouies au cœur du pays.
Sa lumière morte, son air éteint, ses drames anachroniques, sa misère, ses tenaces noirceurs encombraient la vie de chaque jour. L'heure qui montait au cadran de l'histoire hésitait, au loin. Quinze années durant, peut-être, la nuit mérovingienne, le regard d'une dame du roi François, les catins et les roués de la Régence, le spectre d'un m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Rimbounours
  08 octobre 2021
Je dois bien avouer, à mon grand désarroi, que je ne trouve aucun intérêt à ce livre si ce n'est sa langue, riche et poétique. Pour moi, il ne s'agit pas d'un roman, puisqu'il n'y a pas d'histoire ; ni vraiment de poésie, vu le format de l'oeuvre. Pierre Bergounioux nous livre un texte indéchiffrable où se mêle les souvenirs d'enfance du narrateur avec des réflexions de philosophie de comptoir, le tout sans qu'on comprenne vraiment de qui on parle. J'ai tout lu par respect, mais je n'ai rien compris.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
balooobalooo   05 juin 2010
Le temps qu'on dit passé s'attardait encore, au milieu de ce siècle, dans les petites villes enfouies au coeur du pays. Sa lumière morte, son air éteint, ses drames anachroniques, sa misère, ses tenaces noirceurs encombraient la vie de chaque jour. L'heure qui montait au cadran de l'histoire hésitait, au loin. Quinze années durant, peut-être, la nuit mérovingienne, le regard d'une dame du temps du roi François, les catins et les roués de la Régence, le spectre d'un maréchal d'Empire assassiné hantèrent le paysage immobile. Une clarté soudaine, insolite et verte, les éclipsa un beau soir, sans retour, et l'instant qui nous était destiné, le présent, a fait son entrée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
balooobalooo   05 juin 2010
Et aujourd'hui encore, lorsqu'on a traversé l'éternité du plateau, son royaume de brandes et de tourbières, d'ajonc et de genêt, et qu'on descend dans ces parages, ce n'est pas de cent lieues qu'on s'est éloigné de Paris, mais de cinquante et cent ans, quand Paris gardait des allures de sous-préfecture et que la moindre sous-préfecture se donnait, dans la campagne, un petit air de Paris.
Commenter  J’apprécie          100
AntineaMCSAntineaMCS   22 décembre 2020
Ce n'est peut-être pas une vie que d'en disputer les instants au passé, aux choses, aux hommes faits, de n'avoir ni paix ni cesse que dans les images sans répondant qu'on tire des livres ou de l'ennui ou alors dans l'indifférence, l'inexistence qu'on trouve après avoir laissé son être en gage dans un regard de grès.
Commenter  J’apprécie          30
Gurney_HaleckGurney_Haleck   07 août 2019
On s’est perdu dans l’éblouissement doré, frissonnant, d’un matin de septembre, à dix-sept ans, et les mois, les années se sont mis à fuir, soudain, comme si l’immobilité infinie des origines avait absorbé l’élément de lenteur qu’on trouve au fond du temps, l’essence précieuse, légèrement persistante, parfois, de la durée. Mais on ne peut vivre sous la Régence et les Valois, passer des soirs entiers, pétrifié, en marge des heures, avoir dix siècles d’âge à dix ans et vouloir que le présent s’attarde quand il a fini par venir ou que --ça revient au même --on s’en est allé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
6L206L20   22 mai 2020
La lumière insuffisante, infusée de rouge, n'avait pas l'air sortie de l'ampoule mais attardée d'un âge très ancien, restée prisonnière
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Pierre Bergounioux (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Bergounioux
Lecture de Jean-Marie Gleize: une création originale inspirée par
Une série de créations littéraires originales inspirées par les collections de la BIS. Ce cycle est proposé par la Maison des écrivains et de la littérature (Mel) en partenariat avec la BIS. Un mois avant la restitution, l'écrivain est invité à choisir un élément dans les fonds de la BIS. Lors de la rencontre publique, « le livre en question » est dévoilé.
Saison 4 / 2020 : Linda Lê, Arno Bertina, Muriel Pic, Jean-Marie Gleize, Jean-Christophe Bailly.
Chaque saison donne lieu à la publication d'un livre aux éditions de la Sorbonne "Des écrivains à la bibliothèque de la Sorbonne": * saison 1 : Pierre Bergounioux, Marianne Alphant, Arlette Farge et Eugène Durif paru en septembre 2018. * saison 2 : Jacques Rebotier, Marie Cosnay, Claudine Galea et Fanny Taillandier, paru en septembre 2019. * saison 3 : Hubert Haddad, Line Amselem, Christian Prigent, Mona Ozouf, Laure Murat, publication prévue en septembre 2020.
+ Lire la suite
autres livres classés : récitsVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2949 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre