AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782812933141
124 pages
Éditeur : Editions De Borée (16/05/2017)
3.68/5   17 notes
Résumé :
L'orme aux loups est un lieu-dit de vignes et de forêts, au pied de la colline de Sancerre.
Quelques années après le terrible siège de la ville protestante (1573) par les troupes du catholique duc de Bourges, une série de crimes insolites va replonger le village dans la peur. Tandis que les soupçons se portent d'abord sur un montreur d'ours italien de passage, la question se pose peu à peu de la compromission des garants du maintien de l'ordre et des détenteu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 17 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

Sagweste
  10 juillet 2017
Mon avis :
Thierry Berlanda est ce qui se rapproche le plus pour moi d'un auteur favoris, j'ai adoré sa trilogie du Prince, thriller déroutant, et plus récemment ‘Naija' qui nous emmène au coeur d'un trafic des plus immondes.
Aussi après avoir traversé un blackout de 15j sans lecture, j'ai pris le taureau par les cornes pour me remettre à lire en misant sur Thierry et bien m'en a pris. Au passage, mon chroniqueur préféré Jean Louis Rouillan en profite pour instituer une Lecture Commune, restait plus qu'à attendre que mon livre arrive !
Plongée dès les premières pages dans ce roman se déroulant au XVIème siècle, nous suivons Fondari, passant de ville en ville avec son vieux cheval et sa carriole pour le moins énigmatique. le froid lui fait s'arrêter à Sancerre pour la nuit. Mal lui en pris, son étrange cargaison va s'enfuir, tandis que la ville va être la proie de crimes tous plus violents les uns que les autres.
L'auteur nous emporte dans une enquête qui mettra en exergue plusieurs personnages tantôt flippant, tantôt guerroyant, tantôt clairvoyant. Nous sommes en 1584, les papistes se heurtent au huguenots, la peur de l'inconnu terrifie les villageois. Mais le tour de force de Thierry Berlanda n'est pas juste de nous plonger dans un polar bien alambiqué, non, il se fait caméléon, et par son phrasé, sa plume nous conte une histoire à vivre de l'intérieur, avec un langage de l'époque. Je me suis délectée de tous ces mots qui n'ont plus courts, j'ai googlelisé je ne sais combien de termes, je me suis mise à vivre avec Fondari, si vif, si attachant, m'indignant du raccourci que prennent les gens d'armes pour l'accuser.
Un vrai coup de coeur pour ce livre que j'ai dévoré en quelques heures. L'ambiance froide, les crimes monstrueux, une recherche de la vérité qui n'intéresse au fond que peu de personnes et vous serez aux premières loges pour découvrir L'Orme aux Loups.
Thierry Berlanda est donc un auteur qui bouleverse les codes, sa plume varie en fonction de ses écrits, ce qui m'avait perturbée dans Naija, s'est concrétisé et légitimé ici. Et j'en redemande ! Quelle soif de lire j'en ai retiré, un turner page captivant. Merci Thierry, je ne te le dirai jamais assez mais bravo !
Enjoy !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
pchion
  25 août 2017
Découvert un peu par hasard, ce livre est une belle surprise. L'histoire est intéressante, bien construite, suffisamment documentée et le style de l'auteur plutôt agréable. Nous sommes à Sancerre, pendant l'hiver 1584. Un montreur d'ours arrive un soir aux portes de la ville. Peu de temps après qu'il ait franchi la porte, une série de meurtres horribles a lieu à l'intérieur ou à proximité de la cité. le saltimbanque, aussitôt arrêté par les hommes du bailli, constitue un suspect facile. Mais, vous vous en doutez, sur fond de conflit politique et de guerre de religion entre catholiques et protestants, l'histoire n'est pas si simple. J'ai apprécié (même si cela parait peu réaliste) que le héros de l'histoire trouve un soutien dans la personne de Joachim, le fils du Comte. Cela ne fait pas de mal, tout compte fait, de croiser des personnages profondément humains, parmi les "grands" du monde de cette époque-là !
En résumé, j'ai lu ce livre avec plaisir, même si ce n'est pas l'événement littéraire de mon année... Intéressant et pas trop stressant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
CGalliegue
  08 juillet 2017
Après Naija, ce nouveau roman de Thierry Berlanda ravira encore les amateurs de thrillers.
C'est dans un environnement tout autre, au gré d'une synchronicité de publication de ces deux ouvrages, que nous entraîne ce virtuose du suspens.
Lors d'une enquête qui nous catapulte au Moyen Âge, l‘Orme aux loups est, comme le confirme l'auteur dans son commentaire final, bien qu'historique, une fiction et tous les ingrédients d'une enquête policière sont présents.
« Véritable course contre la montre, ce roman policier historique vous plongera dans un univers médiéval effrayant et drolatique » précise la quatrième de couv' .

Fondari, voyageur haut en couleurs et montreur d'ours, est pour tout ce petit monde installé près des collines de Sancerre, le coupable indubitable accompagné de son effrayante bête, d'une soudaine succession de meurtres.
Dans les méandres de l'enquête engagée pour la résoudre, Thierry Berlanda nous immerge au coeur du Haut Berry en l'an de grâce 1584.
Avec talent, il pousse le réalisme en maniant avec un naturel inouï le langage de l'époque.
Ce qui peut surprendre dans les premières pages, devient une nécessité absolue pour que ce voyage dans le temps soit parfait.
Quand j'ai eu l'occasion et le plaisir d'évoquer avec lui cet effet de style, il m'a répondu avec l'humilité qui le caractérise, s'être « follement amusé » à écrire de la sorte.
Toutefois, quand on est malgré soi emporté par cette aisance d'écriture avec un vocabulaire désuet et souvent oublié, on prend la mesure de l'exercice.
Fondari, le désigné coupable dira :
– Mes voyages m'ont au moins appris que ce qui paraît ceci est plus souvent cela, et que si l'on doit douter de ce qui semble faux, on doit autant douter de ce qui semble vrai.
C'est donc bien au-delà d'une énigme policière que Thierry Berlanda nous entraîne.
Il saisira aussi l'occasion de faire une fine analyse de la notion de pouvoir en place et de l'usage qui peut en être fait, intemporel sujet !
N'hésitez pas à le suivre du côté de l'Orme aux loups, car les bêtes sauvages ne sont pas toujours celles que l'on pense.
Lien : https://latoileciree.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
manue14
  27 mars 2018
L'histoire est assez intéressante. Elle se déroule sur une courte période, sans doute quelques jours, ce qui permet d'avoir un aperçu assez rapide de la vie à cette époque.
On y découvre des habitants, des mentalités assez proches de la nôtre en général. Qui ne se méfie pas de l'étranger qui arrive dans un village, ou de celui un peu différent… ici l'étranger veut aider mais il est tout de suite jugé… On ne le laisse pas s'exprimer…
L'auteur, à travers ce roman, nous fait passer un message assez fort selon moi.
Les idées sont intéressantes et assez bien approfondies dans l'ensemble.
Les chapitres sont courts, et les points de vue, toujours externes, s'alternent bien. On a envie d'en savoir plus et de découvrir la vérité.
J'ai apprécié l'aspect médiéval de la ville. Par contre j'aurais voulu avoir plus de détails concernant les coutumes, la vie quotidienne…
L'enquête est mise un peu au second plan mais jamais complètement oubliée… Au final elle se mélange assez bien avec le quotidien des personnages.
Le style de l'auteur est fluide, et se lit assez facilement.
Tous les personnages ont plus ou moins une place importante. Au final il n'y en a pas un seul qui est mis en avant mais plutôt toute une communauté.
En ce qui concerne les descriptions malheureusement elles sont assez sommaires… J'ai eu des difficultés à m'imaginer les lieux, les personnages et ce qu'ils pouvaient ressentir. Je pense que l'auteur aurait du plus approfondir ces descriptions. Cela aurait peut-être rendu l'histoire plus véridique (même si tout n'est que fiction!).
Ce qui est aussi appréciable c'est que ce n'est pas un simple roman policier donc même ceux qui n'aiment pas ce genre de livre peuvent le lire pour l'aspect historique.
La fin est dans la lignée du roman, elle m'a par contre touchée… L'auteur nous donne une dernière leçon de vie tout en simplicité.
En résumé, un roman qui plaira aux lecteurs qui aiment les histoires d'une autre époque mais avec peu de descriptions.
Lien : https://fais-moi-peur.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Anaisseriallectrice
  12 juillet 2017
Tout ce que que je peux vous dire sur ce livre, c'est que je n'ai été inspirée ni durant ma lecture, ni pendant la rédaction de ma chronique! J'ai toujours besoin de me justifier profondément quand je n'ai pas accroché à un ouvrage, parce que je ne m'interdis aucune critique sur mon blog, même négative, mais que je veux toujours rester objective et sans jugement de valeur parce que je respecte trop le travail que produit un auteur pour le mépriser. Si ça ne m'a pas convenu à moi, ça pourrait convenir à d'autres, mais je vous explique ici pourquoi je n'ai pas réussi à accrocher.

[Ça ne passe pas…]
Je ne suis habituellement pas forcément très fan des thrillers historiques (peut-on le considérer comme tel d'ailleurs, sous prétexte qu'il se déroule dans un temps ancien?), mais la 4è de couverture m'a interpellée, elle avait tout pour me plaire, et je me suis dit pourquoi ne pas essayer de sortir de ce que j'ai l'habitude de lire normalement, à savoir des thrillers très contemporains. L'histoire se déroule au 16è siècle, le langage soutenu utilisé par l'auteur dans la totalité du livre m'a littéralement laissé en plan sur le bord de la route, parce que j'ai eu l'impression de lire plutôt un roman de pure littérature française qu'un thriller en lui-même! Cela n'est pas une question de compréhension du texte, je l'ai compris, c'est simplement que je recherche un style plus simple dans mes lectures histoire de me vider la tête. J'en ai déjà parlé, après des études littéraires, j'ai fait une overdose totale de littérature, et tout ce qui s'en rapproche a tendance à me faire fuir. Je n'étais donc pas le bon public cible pour lire ce type de roman bien qu'il soit estampillé « polar ».
Si je reconnais les qualités d'écriture de l'auteur, indéniablement d'un point de vue littéraire je n'ai rien à dire de négatif, je n'ai cependant pas réussi à retrouver ce qui fait que j'aime le genre du thriller habituellement : rebondissements, tensions narratives, enquête de terrain, suspens etc. La 4è de couverture évoque une course contre la montre…. Je ne l'ai pas ressenti tel quel. C'est un autre registre de thriller, auquel je ne suis pas habituée, et force est de constater que je n'ai pas réussi à prendre du recul par rapport à ce que je lis d'habitude et à m'ouvrir à quelque chose de différent.
Je ne remets absolument pas en cause les qualités narratives de l'auteur, le livre peut trouver son public et il conviendra très certainement à un public plus ouvert que moi. D'ailleurs je pense qu'à l'époque où j'avalais quantité d'ouvrages littéraires pour mes cours et ma culture personnelle, ce livre aurait certainement plus retenu mon attention que maintenant où je reste très cloisonnée dans le genre qui me fait vibrer depuis environ 7 ans.
Je ne peux donc ni conseiller, ni déconseiller ce livre. Je peux juste dire qu'il peut trouver son public parce qu'il possède des qualités littéraires incontestables.
Lien : https://anaisseriallectrice...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
collectifpolarcollectifpolar   11 janvier 2020
Fondari fixa son convoi à l’anneau d’un pignon aveugle, à l’écart, afin de ne pas apeurer la dizaine de chevaux alignés contre le mur de l’auberge où il avait projeté de souper. Comme il en approchait, une rumeur joyeuse l’enveloppa, mais dès qu’il eut franchi le seuil, loin d’enfler, elle se dissipa. Les bateliers et les charbonniers qui se réchauffaient en lapant un brouet au pain noir, les maquignons ripaillant au retour de la foire de Sancoins, le barbier chirurgien qui avait la réputation d’exceller dans son premier métier mais pas dans le second, et jusqu’au rimailleur tirant des vers sans charme de son gosier rincé à la piquette, tous firent silence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ArtzUrArtzUr   31 décembre 2019
Le visage de Joachim avait pâli, ce qu'on n'aurait guère cru possible, au-delà de son apparence ordinaire. Son ton et aussi son élocution changèrent.
- Ton ours, articula-t-il péniblement, il me revient en tête qu'en ce moment même mon père et Lacramont sont en route pour le tuer.
- Pour le tuer ?
Fondari se leva et se mit à tourner nerveusement sous la charpente.
- C'est impossible. Il faut à toute force que je sorte maintenant et que j'empêche ce qui va arriver.
Joachim secoua tristement la tête.
-Je comprends que tu sois malheureux, mon ami. J'accepte même que tu sois révolté. Cette bête est ton compagnon depuis longtemps, et sans elle tu n'auras plus de quoi vivre à ta façon.
Fondari arrêta net sont tournoiement et regarda son protecteur avec étonnement.
- Monseigneur, si je suis malheureux et révolté, ce n'est que parce que j'ai soin de vous, que j'enrage d'être retenu ici et interdit d'agir pour votre bien.
- Je comprends mal. Que veux tu dire ?
- Vous m'avez bien dit que votre ^ère, le comte, et son piquenaire pénétraient dans les bois à la minute où nous nous parlons ?
- Oui, assurément ils y sont en ce moment.
Fondari se tut quelques secondes et frappa à petits coups son front contre une échantignole.
- Alors oui, monseigneur, je suis malheureux. Mais c'est pour vous que je le suis, car vous n'avez plus de père...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   11 janvier 2020
Il se défit de ceux qui l’empoignaient et avança de quelques pas dans la direction où il avait attaché sa charrette une heure plus tôt.
Son cheval, les yeux agrandis par la peur, secouait les lambeaux de son harnais et du tombereau éventré, dont la litière était éparpillée dans la neige.
Fondari parut épouvanté.
– Il s’est échappé !
– Toi, tu ne t’échapperas pas, asséna le brigadier en pressant les autres à la manœuvre.
Agrippé par dix mains, Fondari ne tenta pas de résister. Sous les yeux incrédules de sa protégée, que tout espoir avait de nouveau quittée, il se laissa mener à travers les ruelles, les poignets menottés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
collectifpolarcollectifpolar   11 janvier 2020
Il lui sourit.
– Allons déjà à l’endroit où votre enfant a disparu.
La bienveillante fermeté de Fondari lui entrouvrit le cœur. Un peu apaisée, elle l’écoutait sans méfiance malgré le rugueux accent qui bosselait ses mots. Il lui parlait comme aux animaux pour les apprivoiser, et bientôt la paysanne le fut à peu près.
– Je veux bien.
– Je connais les loups. Nombreux ceux qui rôdent mais moins ceux qui tuent, et je n’en connais pas qui emportent leur proie. Allons, votre fille est peut-être encore bien en vie, à vous appeler. Et si elle ne l’est plus, je jure que les fauves ne pourront pas se repaître d’elle. Venez, ne tardons pas !
Elle protesta faiblement.
– Mais c’est que je les ai vus, les loups.
– Pas tant que moi.
Fondari lui sourit de nouveau, avec bonté, puis l’entraîna à l’extérieur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
collectifpolarcollectifpolar   11 janvier 2020
Le voyageur et son équipage pénétrèrent dans le bourg à l’heure des premiers flambeaux. Quelques habitants formaient encore de petites grappes à l’angle des ruelles ou sur les places, les visages allumés par le reflet des torches au fronteau des échoppes. Leurs bavardages diminuèrent au passage du chariot, au point que l’on n’entendit bientôt plus dans la ville que le crissement des roues de bois cerclées de fer sur le pavé, à peine amorti par la neige. Chacun s’écartait des nouveaux venus avec méfiance. Des femmes se détournaient pour échapper à l’odeur de la bête ou à son œil assurément maléfique, d’autres fustigeaient leurs enfants trop curieux d’apercevoir le monstre écrasant sa truffe sur les interstices du haquet, d’autres encore bâclaient un signe de croix en se repliant dans leurs bauges.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Thierry Berlanda (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Thierry Berlanda
Polars Urbains - enquêteur du Club VIP de BePolar - a rencontré l'auteur Thierry Berlanda, à l'occasion de la sortie de son techno-thriller "Cerro Rico" aux Éditions du Rocher.
© Polars Urbains - Juin 2019
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "L'orme aux loups" de Thierry Berlanda.

A quelle saison se déroule le début du roman ?

printemps
été
automne
hiver

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : L'orme aux loups de Thierry BerlandaCréer un quiz sur ce livre

.. ..