AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782709643726
72 pages
J.-C. Lattès (16/10/2013)
4/5   8 notes
Résumé :
« On doit oublier qu’ils sont là et continuer à vivre normalement, oublier qu’ils nous prennent en photo, oublier la honte, le désarroi, oublier que pour eux, nous sommes des chiens, pire que des chiens crevés, pire que tout, oublier que pour eux, nous sommes des vacances, une attraction, une escale. »

Juan habite un village de boue et d’ordures dans les montagnes mexicaines. Il a quinze, peut-être seize ans, et six frères qui s’appellent Juan eux aus... >Voir plus
Que lire après ArgentiqueVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Après une petite heure de lecture, c'est comme si ma journée avait pris une autre tournure.
L'auteure nous livre la réalité de la vie d'un garçon mexicain sans rien dont la seule préoccupation est de survivre.
Vivre et perdre leur dignité par rapport aux touristes: "...On ne peut qu'être là, poser sur les photos, continuer à se battre pour la mangue qui tombe par terre. On doit oublier qu'ils sont là et continuer à vivre normalement, oublier qu'ils nous prennent en photo, oublier la honte, le désarroi, oublier que pour eux nous sommes des chiens, pire que des chiens crevés, pire que tout, oublier que pour eux nous sommes des vacances,une attraction, une escale. " Page 30.

Je trouve qu'avec cet extrait, le ton est donné comme une piqûre de rappel à nous qui avons le confort et de quoi vivre.
Les mots sont justes.
J'ai été séduites par ce petit bout de vie.
Le format est aussi agréable, facile à emmener avec soi pour lire à un moment où l'envie d'un livre se pointe!!!
A découvrir.
Commenter  J’apprécie          80
J'ai reçu ce livre qui fait également partie de la collection Plein Feu en même temps qu'Une vie de petits-fours. Je remercie à nouveau les éditions JC Lattès pour ce partenariat et cette découverte.

On m'avait averti que le sujet de ce livre était loin d'être gai, je n'ai donc pas été surprise de retrouver le héros vivant dans un village miséreux, essayant de survivre à une pauvreté excessive. Habituellement, j'apprécie énormément les histoires un peu sombres mais là, je n'ai pas trop accroché. Ça se lit certes très bien, le style de l'auteur est fluide et agréable à lire; la lecture en est rapide.
Le récit se passe dans un village pauvre du Mexique. La misère y est bien dépeinte et on se sent aussi indigent que les personnages principaux.
Mais en ce qui me concerne, je me suis sentie trop en dehors de l'histoire, j'ai trouvé que la « critique » envers les touristes n'est pas assez poussée, malgré une scène un peu révoltante (lorsqu'ils offrent des livres alors que Juan aurait préféré recevoir de la nourriture), ça reste trop superficiel à mon goût.
Je crois aussi que je ne me suis pas attachée au personnage de Juan, ni même à aucun autre personnage d'ailleurs. Peut-être était-ce trop court, pas assez développé sentimentalement parlant. Je ne saurai dire mais il me manquait quelque chose pour l'apprécier à sa juste valeur.

Je ne dirai pas que j'ai passé un bon moment, ce serait d'assez mauvais goût au vu de l'histoire.
Mais ça ne m'empêche pas d'avoir quand même bien aimé cette lecture. Seule la fin me laisse un goût de pas fini, c'est un peu dommage.
Si vous appréciez les récits qui se passent en Amérique latine, Argentique ne pourra que vous plaire.
Lien : http://psylook.kimengumi.fr/..
Commenter  J’apprécie          20
Personnellement, j'ai adoré le livre. Je trouve que la critique des touristes est vraiment bien faite : si il y en avait plus cela deviendrait une caricature. J'aime la force et la rage et j'aime aussi le style que je trouve assez mature.
Je le recommande vivement. Je suis tombée amoureuse du personnage de Juan qui est fort, espiègle et dramatique.

Bref, à lire absolument !
Commenter  J’apprécie          10
C'est un texte violent, brutal, comme on prend un instantané. Ces 72 pages en font un livre-claque.
Lien : http://therewillbebooks.word..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Moi je n'avais rien. Rien d'autre qu'un peu de pain et mes souvenirs qui ne valaient rien, rien d'autre que mon grain de beauté du diable et le souvenir des portes du purgatoire, de la boue, du gris et de la douleur, rien d'autre que l'assurance qu'il n'y avait rien de pire que là d'où je venais.
Commenter  J’apprécie          40
Pedro était l'homme le plus gros du village. C'était le plus riche et le plus respecté. Il savait faire de la misère des autres sa propre fortune et c'est un talent qu'ont toujours certains hommes.
Commenter  J’apprécie          20
Ils ne comprennent pas. Mais ça ne peut pas être autrement. On ne peut pas les forcer. On ne peut qu’être là, poser sur les photos, continuer à se battre pour la mangue qui tombe par terre. On doit oublier qu’ils sont là et continuer à vivre normalement, oublier qu’ils nous prennent en photo, oublier la honte, le désarroi, oublier que pour eux nous sommes des chiens, pire que des chiens crevés, pire que tout, oublier que pour eux nous sommes des vacances, une attraction, une escale. Oublier que pour eux notre vie est un divertissement comme un autre.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Salomé Berlemont-Gilles (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Salomé Berlemont-Gilles
Arrivé en France à l'âge de 11 ans, issu d'une famille de la bourgeoisie guinéenne, Hamadi fait l'expérience du déracinement. 40 ans plus tard, entre alcool et désillusion, celui qui était l'espoir de la famille est au fond du gouffre. Sans pathos, avec une écriture sensible et poignante, Salomé Berlemont-Gilles nous raconte le sort de tous les laissés pour compte. Un livre bouleversant, magnifique et indispensable. En lice pour le Prix de la Vocation et la Bourse de la Découverte Prince Pierre de Monaco.
Le premier qui tombera de Salomé Berlemont-Gilles, aux éditions Grasset
Retrouvez l'émission intégrale sur https://www.web-tv-culture.com/emission/salome-berlemont-gilles-le-premier-qui-tombera-51853.html
+ Lire la suite
autres livres classés : mexicoVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus

Autres livres de Salomé Berlemont-Gilles (1) Voir plus

Lecteurs (13) Voir plus



Quiz Voir plus

Expressions tirées de la mythologie gréco-romaine

tomber dans les bras de Morphée, en clair, ça veut dire:

faire une mauvaise chute
tomber amoureux
tomber malade
tomber de sommeil

9 questions
1662 lecteurs ont répondu
Thèmes : mythologie grecque & romaine , expressions , culture généraleCréer un quiz sur ce livre

{* *}