AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791026819646
144 pages
Éditeur : Urban Comics Editions (27/09/2019)
3.9/5   21 notes
Résumé :
Le Joker rit. Il vient tout juste d'être libéré de l'asile d'Arkham. Pourtant, le célèbre baron du crime est loin d'être euphorique. En son absence, les fripouilles de son petit gang se sont partagé son territoire avant de revendre leur part pour une bouchée de pain. Mais aujourd'hui, le patron est de retour en ville, bien décidé à récupérer ce qui lui appartient. Entraînant dans son sillage le loyal Johnny Frost, la sanglante parade du clown farceur pour la reconqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  29 septembre 2020
On est dans une interprétation sombre et originale. Hélas, certains personnages sonnent creux et l'histoire n'a pas su m'intéresser. Les graphismes ne sont pas à mon goût cependant, j'étais assez admirative du travail des auteurs et de la dynamique des planches. Hélas, cela ne suffit pas à contrebalancer le récit...
Commenter  J’apprécie          151
Jipi
  09 février 2020
Etre un illuminé dans un monde en pleine détresse ne peut être que salutaire pour un esprit ne désirant pas quitter le monde de l'enfance.
Seulement voila violences, indifférences et moqueries répétées ne font que métamorphoser un esprit aux comportements inquiétants mais encore inoffensif en une créature dangereuse, incohérente et imprévisible se nourrissant de toutes ses extravagances.
Une boite de Pandore formatée par un environnement indifférent, carriériste ou brutal accentuant quotidiennement ses possibilités en s'éparpillant dans un délire urbain de plus en plus incontrôlable faisant d'un être lassé de subir le nouvel emblème d'une société débridée sans aucune retenue.
Un univers devenu l'image d'une particule élémentaire libérée de tous concepts cohérents ou tout se déroule subitement et spontanément sans aucune logique ni préméditation dans un rire presque démoniaque, dont certaines vibrations à peine perceptibles, ne dissimulent que des sanglots d'impuissances devant un tel effondrement.
« J'irai comme un cheval fou ».
Un être naguère souffreteux et anodin devient un nouveau roi, une machine de guerre, un juge itinérant se mettant constamment en scène.
Appliquant des pénalités instantanées distribuées ça et la au coup par coup dans un délire soudain poussé à son maximum.
Terrorisant une société amorphe uniquement sous l'emprise de sa tristesse environnante, de son agressivité quasi permanente et de ses récupérations médiatiques.
Le royaume de l'euphorie démentielle et de l'émeute spontanée que l'on consomme avec délice jusqu'à la dernière goutte.
Le monde de demain que nous vivons certainement chaque jour s'en nous en apercevoir.
That life.
Joker Tod Phillips 2019.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Erik_
  01 septembre 2020
J'ai franchement bien aimé cette lecture qui se focalise sur un personnage quasi-culte de la série Batman. Nous découvrons un Joker aussi fou et inquiétant qui a marqué le dernier film sorti au cinéma Batman Dark Knight. Il est prêt à prendre sa vengeance en mettant Gotham à feu et à sang. Il devra tout d'abord reprendre le pouvoir qu'on lui a usurpé. le combat sera très rude.
C'était intéressant de placer le point de vue par rapport à un homme du Joker qui va apprendre à le connaître. Johnny Frost va avoir un vrai rôle à jouer. Batman par contre sera totalement mis à l'arrière plan. Je trouve que tout ces choix donnent de l'intérêt à l'ensemble.
On ne saura pas pourquoi on a libéré le Joker de l'asile d'Arkham. Cette question reviendra souvent et restera sans réponse. Mais qu'importe. L'essentiel n'est pas là.
J'ai également bien apprécié ce dessin au trait assez précis. Les décors ainsi que les personnages sont vraiment réussis. Cela en devient presque réaliste ! Bref, c'est à mon avis l'un des titres les plus marquants à ce jour de la série des Batman.
Par ailleurs, pour la petite histoire personnelle, j'ai eu l'occasion de rencontrer le dessinateur lors d'un festival de bd. Je n'ai pas pû obtenir de dédicace mais j'ai pu admirer l'auteur au travail. Il est franchement doué. Je pense que s'il est au service d'une bonne histoire, c'est pari gagné pour la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Catilina38
  16 mars 2020
Album hautement réputé qui développe le mythe moderne du Joker en prolongeant Killing Joke par un one-shot uniquement dédié à la Némésis de Batman, Joker est un monument! Étonnamment, très peu d'éditions de cet ouvrage sont sorties avec seulement une réédition en 2013 agrémentée d'un cahier graphique et une ressortie sous les couleurs du Black Label plus récemment. Cet album de dix ans déjà n'a absolument pas pris une ride et semble avoir fortement inspiré le Dark Knight de Christopher Nolan bien que les deux créations aient été réalisées en même temps. le film Suicide Squad reprend le personnage du narrateur de l'album. Enfin, évidemment, le très récent succès du film Joker emprunte certains éléments psychologiques et le grand réalisme du projet.
Asile d'Arkham, Gotham city. le portail s'ouvre. Une ombre apparaît. le Joker vient d'être relâché. le prince a perdu son royaume et compte bien le reconquérir. Pour cela il doit rendre visite aux plus grande criminels de Gotham, sa façon: barbare et démente. Lorsque le Chevalier noir est absent le crime se répand. Joker est le prince du crime et voici ce qu'il se passe lorsqu'il n'affronte par son alter-ego...
La couverture de cet album, hautement provocatrice est inscrite dans la veine trash des Arkham Asylum et Killing Joke en donnant naissance quelques années plus tard au Deuil de la famille de Snyder et Capullo. Cette seule image, ultra-réaliste tout en gardant l'esthétique d'un dessin BD est un chef d'oeuvre qui dit le projet dans sa totalité. L'album doit évidemment beaucoup à Lee Bremejo, passé par Wildstorm avant de lancer 100 bullets avec son comparse Azzarello où il se situe dans la lignée directe de Frank Miller. Son dessin évolue ensuite vers une ligne plus réaliste, naviguant entre du Eduardo Risso et tirant vers Alex Ross. le risque de ce style graphique est l'aspect figé du photoréalisme... défaut que n'a jamais Bermejo, qui parvient dans Joker à associer un vrai talent de mise en scène en mode polar noir, esthétique BD dans les encrages très dentelés et le mouvement. La colorisation de Patricia Mulvihill est absolument parfaite avant que Bermejo passe en couleurs directes sur le dernier Batman: Damned. [...]
Lire la suite sur le blog:
Lien : https://etagereimaginaire.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Walex
  23 mai 2021
Un aperçu de la folie du Joker présentée au plus près sous les yeux de son nouvel homme de main, un petit malfrat très commun et sans doute trop ambitieux. C'est violent, percutant, et rudement bien mené. Je ne saurais que conseiller ce livre pour les fans du célèbre vilain.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
WalexWalex   01 novembre 2020
Ne t'excuse jamais pour ce dont tu as l'air.
Commenter  J’apprécie          40
Erik_Erik_   02 septembre 2020
Toi, tu refuses de me tuer par principe. Et moi, je refuse de te tuer parce que tu es tellement amusant.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Lee Bermejo (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lee Bermejo
Welcome to the DC Comics Art Academy, a series of art tutorials recorded at Comic-Cons featuring many of the gifted and unique artists working for DC today. In today's installment, Lee Bermejo, the artist behind Joker, Luthor and Suiciders, draws the Clown Prince of Crime himself—the Joker! In the process, he discusses his early days as an artist at WildStorm, who his favorite DC character is and what book he recommends to artists who'd like to draw comics.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Comics : Les héros de Marvel

Elle peut se dématérialiser, et ainsi traverser les objets solides, les murs, les plafonds ... Il s'agit bien sûr de ...

Kate Winslet
Kitty Pryde
Hello Kitty
Katy Perry

10 questions
203 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , super-hérosCréer un quiz sur ce livre