AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791027900282
186 pages
Éditeur : Anacharsis (14/04/2014)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Qui fut véritablement João Bermudes ? Personne ne le sait vraiment. Menacé d'imposture, il amène pourtant, entre les lignes, à la découverte des premiers contacts entre l'Éthiopie et le royaume d'Occident, mais aussi à la lecture des mémoires falsifiées d'un aventurier de la plus belle trempe.

João Bermudes apparaît en Éthiopie en 1520, dans le bagage d’une ambassade portugaise envoyée pour contracter une alliance avec l’Éthiopie chrétienne contre les... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Astroploukos
  19 novembre 2016
D'abord, je suis passé devant à plusieurs reprises. Mis en avant sur le bord d'une étagère de mon libraire, ce petit livre rouge ne m'a pas attiré. le sous titre "Patriarche du prêtre Jean" m'est cependant resté en mémoire.
En effet, le prêtre Jean est le mythique roi chrétien d'Afrique qui était censé prendre les musulmans à revers pour aider les chrétiens à les combattre et ceci dès le moyen âge. Les récits traversant les déserts et attestant de son existence, ont poussé les Vénitiens et les Portugais à entreprendre des voyages pourtant très risqués.
Du coup, après trois ou quatre passages devant l'ouvrage, j'ai décidé de le prendre en mains.
Et là ! Surprise !
J'avais dans les mains un ouvrage improbable. La traduction d'un récit écrit en portugais par le témoin oculaire d'une expédition militaire organisée par João III pour aider le roi d'Éthiopie à repousser l'offensive ottomane sur son territoire dans les années 1550.
Il faut avouer qu'il faut un certain courage à un éditeur pour sortir un truc pareil qui n'a même pas son équivalent en portugais vu que l'ouvrage original ne se trouve même plus au Portugal et que les événements qu'ils relate doivent intéresser un nano-pourcent des historiens, alors les autres, vous pensez bien.
Mais moi, c'est mon dada l'expansion portugaise. du coup, j'ai mis le livre dans ma poche (pas donné cependant l'originalité, 19€ pour une centaine de page seulement) mais bon, quand on aime, on ne compte pas (toujours).
Je n'ai pas été déçu du tout. Non seulement la traduction moderne rend ce livre très accessible, mais le style simple de l'auteur est suffisamment particulier et pétri de candeur pour que le lecteur puisse s'attacher au récit.
En quelques mots, il s'agit de l'histoire de Joao Bermudes, un obscure portugais envoyé en Éthiopie vers 1525 pour y rester comme otage. Il réapparaît vers 1550 à Rome comme patriarche du Prêtre Jean (comprendre le roi d'Éthiopie) pour solliciter l'intervention du roi du Portugal afin de défendre les intérêts des chrétiens d'Abyssinie. le plus étonnant, c'est que ce dernier accepte de lui confier 400 arquebusiers qui, après l'escale traditionnelle à Goa en Inde, se rendent effectivement en Éthiopie et remportent des victoires fulgurantes sur les musulmans et autochtones locaux. Seule cette partie de l'aventure est comptée dans ce récit écrit par Bermudes pour se justifier et surtout prouver qu'il a bien été le Patriarche du Prêtre Jean.
Le livre, écrit en 1562 après son retour épique, est donc adressé au régent, frère évêque de Joao III, car le futur roi du Portugal, Dom Sébastien, le sombre crétin juvénile qui ira se faire massacrer au Maroc quelques années plus tard (1578) quand il aura l'âge de faire exécuter ses caprices néfastes, n'est pas encore en âge de régner et c'est tant mieux au regard de son fabuleux bilan.
Je ne conseil donc pas ce livre à tout le monde. Non pas qu'il ne soit pas intéressant, loin de là mais le sujet reste abscons et le tarif du livre dissuasif. Je part du principe que l'acheter est un acte militant pour aider les prises de risque d'éditeur qui n'hésite pas à publier ces petites perles cachées, témoignages édifiant d'un passé rocambolesque dans lequel les joueurs de jeux d'histoire aiment souvent se vautrer. C'est mon cas. Je ne regrette pas mon argent et cela renforce encore les projets qui me trottent dans la tête depuis déjà pas mal de temps.
Ma géniale imposture, Patriarche du Prêtre Jean est un livre de João Bermudes paru aux éditions Anacharsis qui se lit bien et relate des faits improbables mais réels et très exotiques.
Lien : http://vicissitudesludiques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
nathalie_MarketMarcel
  31 août 2016
Première constatation : ces 150 pages se lisent assez vite. le ton est vif, la langue est précise et on suit avec plaisir l'épopée portugaise en Éthiopie. Mais pas de poésie sur les pays lointains, le texte vise à une certaine efficacité.
C'est ensuite très intéressant parce que l'on découvre un monde. le Portugal essaie de se faire une place aux côtés de l'Espagne et Bermudes souligne tout l'intérêt qu'il y aurait à s'allier durablement avec un royaume aussi riche que celui de l'Éthiopie. La situation politique est toutefois compliquée, comme la situation religieuse : si l'Éthiopie est chrétienne, elle suit l'Église d'Orient et non celle de Rome (le désaccord porte sur la nature du Christ et sur certains rites), elle ne saurait donc se soumettre au pape. Et les Maures sont les dirigeants mamelouks d'Égypte, soutenus par les Turcs de Soliman le Magnifique – il y a aussi le roi d'Aden au Yémen qui intervient. Je n'imaginais pas qu'il y avait autant de monde en Éthiopie ! Les liaisons diplomatiques se croisent, ainsi que les intérêts des uns et des autres. Bermudes est un aventurier, rêvant de se tailler un royaume, d'être un chef militaire et religieux et donc politique, aux confins du monde, jouant sa partie entre les rois et les militaires. C'est assez impressionnant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   31 août 2016
Les Abyssins ne se contentaient pas de dire que les Portugais étaient vaillants, courageux et autres choses de cette nature, mais affirmaient qu’aucun courage humain ne pouvait être comparé à celui des Portugais, parce qu’ils semblaient être des monstres de la nature, ou que Dieu avait miraculeusement créé ces hommes pour le secourir et restaurer cet empire.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
autres livres classés : abyssinieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox