AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2702822576
Éditeur : Le Grand Livre du Mois (30/11/-1)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 50 notes)
Résumé :
Quatrième de couverture - De 1939 à 1945, cent dix-sept mille femmes de vingt-trois nationalités ont été rassemblées dans le camp de concentration de Ravensbrück conçu pour abriter dix mille détenues. Cent dix-sept mille femmes qui connaîtront l'abrutissement de l'humiliation permanente, de l’entassement, de la faim, du froid, de la torture physique, des épidémies, du travail forcé, du désespoir. Cent dix-sept mille femmes, mortes en sursis, hantées par les sélectio... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Sly
  29 décembre 2013
Les horreurs commises par les nazis et les personnes qui les ont aidés, n'ont eu aucune limite. Bon nombre d'entre nous connaissent Auschwitz, les déportations, les camps d'extermination et pourtant je pense que peux connaissent les camps des femmes.
Ce livre, nous délivre par le biais de manuscrits de survivantes, un témoignage de ce qui s'y est passé. Ce type de lecture est loin d'être quelque chose de plaisant à lire, mais prendre un peu de son temps pour tourner les pages, c'est rendre un hommage en souvenir des personnes qui n'ont pu en ressortir et c'est rendre hommage aux femmes qui ont survécus. C'est grâce à ses survivantes que nous connaissons la vérité des atrocités qui ont été perpétré dans les camps.
Certains auront tendance un dire un livre de plus qui traite de ce thème, mais si chaque livre écrit permet de soulager un peu de douleur à ceux qui ont connu ses horreurs, ainsi qu'à leur famille, on ne peut tenir ce genre de propos.
Ces livres servent également, je l'espère à faire en sorte que ceux qui les lisent luttent pour que ce que seul l'espèce humaine est capable de faire endurer à ces congénères ne se reproduise plus jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
akhesa
  16 décembre 2013
Ravensbrück,plaque tournante du travail des femmes,symbole de l'asservissement mais aussi de la resistance,de la foi en la victoire des femmes de l'Europe.
Heureusement qu'il y a eu des femmes,dit sexe faible,pour oser dire non au travail obligatoire pour contribuer a l'effort de guerre de la grande Allemagne.Qui ont ose dire non a l'appel,non aux conditions désastreuses d'emprisonnement;Ravensbruck est le camps des femmes courages,femmes qui ont été solidaires entre elles dans la souffrance,le partage de la nourriture,des vêtements,dans le travail et la peine.Dans ce camps a regne la tolerance religieuse et politique,et de nationalite.
Bien sur,ce camps n'est pas exemplaire,il y a eu des tortures,des massacres,des morts affreuses,des souffrances atroces,mais elles etaient commises par des femmes allemandes et non par des prisonnieres de guerre,civiles,juives ou tziganes.
A Ravensbrück,des femmes ont pu rire,chanter la messe,prier...symbole d'espoir et d'humanite
Commenter  J’apprécie          90
Hekahm
  31 août 2015
Des témoignages poignants. Nous avons tous eu connaissance des horreurs, de la cruauté et de l'injustice issus des camps de concentration nazis pendant la seconde guerre mondiale. Cet ouvrage nous livre plusieurs témoignages, inédits pour la plupart. Nous ne pouvons que saluer le courage, la ténacité, l'envie de vivre et de résister de ces femmes. Une triste mine d'informations mais qu'il ne faudra jamais oublier.
Commenter  J’apprécie          120
marishpa
  13 juin 2017
L'histoire avec un grand H celle que l'on apprend à l'école est tout autre en réalité.Les dates, les événements ne peuvent à eux seuls décrire les histoires car en réalité l'Histoire est le condensé de toutes ces histoires :ces vies qui font l'histoire,ces hommes et ces femmes de l'ombre !
Avec ce roman documentaire, Christian Bernadac nous apporte des témoignages de ces femmes qui ont vécu l'enfer du camp de Ravensbruck,le seul camp de concentration féminin.Ces femmes ,ces résistantes, ces soldates…qui ont subi la faim, le froid, les travaux forcés, les humiliations...
Des témoignages poignants de ce calvaire, réunis dans des paragraphes traitant de différents sujets : la faim, les exterminations, les travaux forcés, les réveils matinaux, les fouilles ,les coups : une vie inimaginable pourtant certaines ont gardé espoir !Une enquête qui retrace à merveille ce morceau d'Histoire avec les histoires de ces femmes qui se livrent, ouvrent leur mémoire pour ne pas oublier !
J'adore les histoires, les vies. Pour moi ce genre de livre est incontournable et devrait etre sans cesse réimprimer car son contenu est très important.
------Ces femmes partagent leur pensée, leur souffrance...leur vie---- À LIRE ABSOLUMENT POUR NE PAS OUBLIER!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
akhesa
  18 décembre 2013
Dans cet ouvrage,on parle surtout de patriotisme;de ces femmes travaillant aux différentes usines d'armement.Elles ont tout fait pour enrayer les machines,pour contrecarrer le bon fonctionnement des armes,munitions,pieces d'aviation.Certaines ont paye de leur vie ces actes de sabotage,d'autres ont permis que ces armes ne soient pas employees contre leurs compatriotes soldats.Ces armes devaient faire du mal aux soldats allemands et non pas aux soldats russes ou Français
Femmes courages,une reconnaissance de leur bravoure,ne les oublions pas
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (30) Voir plus Ajouter une citation
JcequejelisJcequejelis   02 avril 2012
Vivre en soi n'est rien
Il faut vivre en autrui
A qui puis-je être utile, agréable, aujourd'hui ?
Voilà chaque matin ce qu'il faut se dire
Et le soir quand des cieux la clarté se relève
Heureux à qui son coeur, tout bas a répondu
Grâce à mes soins j'ai vu sur une face humaine
La trace d'un plaisir ou l'oubli d'une peine
Ce jour-là je ne l'ai pas perdu.

Brice Martinez

363 - [Le Livre de poche n° 4230, p. 129]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
HekahmHekahm   30 août 2015
(Graffiti - mur des lieux d'aisance)

"Quand je viens en ces lieux, dans cet endroit charmant
Soit pour y rêvasser, soit pour du plus urgent,
Et que sur ces murs peints, je vois toutes ces virgules,
Je pense à ta moustache, O ! vaincu ridicule !
Et quand mon postérieur, sur ce siège est assis
Je trouve que ton visage a beaucoup moins d'esprit
Et qu'au lieu d'un képi, sur ta tête, saperlotte,
Ta figure serait mieux, Adolf, dans une culotte."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
ade80ade80   02 novembre 2013
Une mort exemplaire, sans éclat. J'ai vu et j'ai compris cet éclair de seconde où tout était fini mais, en revanche, je n'ai pas compris cet autre éclair qui me transperçait et qu'aujourd'hui je n'arrive pas oublier. (...) Lorsque sur cette couche infâme ma voisine est morte, une joie immense est montée en moi. Une explosion de joie. Peut-être, sans doute, le plus grand instant de bonheur de ma vie. "C'est elle qui est morte! Et moi, je vis." (...) Plusieurs de mes amies de Ravensbruck ont " ressenti" cette seconde inimaginable en voyant mourir une déportée. C'est cela, pour moi, le plus grand crime de Ravensbruckl
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ade80ade80   28 octobre 2013
Les jours, les semaines, les mois de ma déportation ont été, sans aucun doute abominables. L'expérience des camps concentrationnaires est difficile à exprimer et à faire comprendre... Seuls ceux qui l'ont vécus savent...
L'horreur et la grandeur, la déchéance et la noblesse de ce qui fut vu et vécu se combattent sans cesse dans nos souvenirs ; cependant, puisque notre pays a dû traverser une telle épreuve, je crois avoir été privilégiée d'avoir dû vivre cette épreuve, telle que je l'ai vécue, d'avoir survécu et d'êtreencore là pour vous dire que la profonde amertume des heures a été souvent compensée par le sentiment de solidarité, la découverte profonde du respect mutuel et de l'amour du prochain.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ade80ade80   09 novembre 2013
Je ne puis faire aucun commentaire sur le travail que nous avons fait en allemagne car tous les mots que je pourrais employer seraient infiniment trop doux. Je crois seulement que si nous avons survécu à toutes ces épreuves, c'est parce que nous avins lutté de toutes nos forces. Nous nous sommes acharnées à vouloir vivre, coûte que coûte, nous avons essayé de garder un moral magnifique, la revanche devait arriver et puis, surtout, Dieu nous a protégées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : seconde guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1771 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre