AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Michel Bernanos (Autre)Sébastien Lapaque (Autre)
EAN : 9782379411120
224 pages
L'Arbre vengeur (07/01/2021)
4.42/5   13 notes
Résumé :
Au cœur de l'Amazonie, deux pirogues remontent le fleuve. deux personnages au-delà de Manaos vivent ensemble des épreuves sans cesse renaissantes dans un monde animal et végétal aux proportions gignatesques : confrontation entre l'homme et la forêt vierge, divinité dont le règne est intemporel et redoutable.

La souveraineté de la nature à travers des rites fantastiques, où passé et présent irréel se conjuguent, s'impose aux héros à leur arrivée chez l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
ODP31
  28 juillet 2022
Dans la famille Bernanos, je voudrais le fils.
Fervent catholique, Papa Georges n'a pas fait que râler, se désespérer avec brio des temps modernes, défendre la liberté, la monarchie et les combats spirituels des curés de campagne. Il s'est aussi efforcé de perpétuer cette espèce qui le désespérait tant et qui n'est pas composée que d'enfants de choeur.
Comme Papa, Michel à la bougeotte. Il a suivi son père lors de son exil en Amérique du Sud avant de rejoindre la France libre et de participer au débarquement en Normandie.
Fasciné par le Brésil, poète et auteur de romans policiers et fantastiques, Michel Bernanos a écrit cet excellent roman d'aventures qui se déroule au milieu de la forêt amazonienne. Sortez les machettes et lisez ce roman sous une moustiquaire.
La déforestation fait déjà des ravages à l'époque (alors que les tables de jardin en teck n'étaient pas encore à la mode !) et un gros malin a abattu un arbre sacré. Plus aucun autochtone ne veut depuis approcher la forêt maudite mais il faut toujours compter sur la cupidité de certains hommes pour braver les superstitions. Un jeune botaniste qui vient d'Europe se fait piéger et il est contraint de partir en stage d'oxygénation dans le poumon de la Terre avec un chercheur qui veut retrouver une civilisation perdue… et pas franchement pacifique.
Au menu, pirogues pour ramer, anacondas pour serpenter, piranhas pour animer les baignades, chutes d'eau pour la séance rafting, araignées comme animaux de compagnie, dîners Koh-Lanta, maladies tropicales faute de Covid, sacrifices humains à la plancha et repos du guerrier avec une beauté sortie d'un pub pour Tahiti douche.
Derrière cette synthèse à peine caricaturale, une histoire haletante et un propos en avance sur son temps (roman écrit en 1960) qui fait de la nature un personnage vivant qui se défend contre son principal envahisseur : le bipède à poil rasé.
Ce qui distingue ce roman d'un énième « Allan Quatermain et le temple perdu ou… contre les cannibales qui entre nous, auraient pu bouffer Richard Chamberlain pour épargner les hommes de la série Les oiseux se cachent pour mourir d'ennui » (un peu long comme titre !) ou de l'extraordinaire « A la poursuite du diamant vert », c'est la psychologie tourmentée du héros dont les fièvres de toutes sortes apportent une atmosphère onirique très réussie au récit. Autre différence, Michal Bernanos décrit de façon réaliste des lieux qu'il connait puisqu'il a aussi travaillé à Manaus dans l'exploitation des hévéas. ll est donc loin dans ses descriptions de la jungle de mes clichés et références cinématographiques douteuses, même si l'action nécessita une certaine concentration de bestioles peu fréquentables.
Lecture divertissante d'un roman méconnu qui mériterait plus qu'un murmure de postérité.
Je vais mettre ma tenue d'explorateur (surtout le bermuda beige de gardien de zoo) et partir à la recherche d'autres titres de cet auteur disparu en 1964 dans une autre forêt, celle de Fontainebleau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          743
dell
  18 avril 2022
En tombant sur ce livre par hasard j'ai découvert que le fils du grand Bernanos est aussi écrivain, quelle belle surprise !
La présentation de Michel Bernanos dans la préface de S. Lapague m'a plongé dans l'étonnement, j'ai découvert la vie reculée de Michel, enfant, dans l'immensité des paysages du Brésil et une éducation de laquelle ont été retirées le plus possible les ancrages sociétaux. C'est un bel éclairage sur ce que peut -être une "autre" vie et bien sûr sur le roman à suivre, le murmure des Dieux.
On plonge tout de suite dans une intrigue policière digne des plus grands mafieux mais pour s'en éloigner aussi vite, on prend le chemin de la jungle où même le terrible Dr Gomès ne fait pas loi. C'est là toute la force du roman, le souffle puissant de la nature face à laquelle l'homme est minuscule, Bernanos donne à la jungle, à tous les éléments naturels une force divine. Et même quand l'homme détrône l'arbre sacré, des générations et des générations sont marquées par l'acte fatal.
Quel étonnante contemporanéité que le murmure des Dieux où aujourd'hui rendre à la nature son caractère divin est devenu essentiel, lire ce roman ne peut que nous remettre à notre simple d'homme dans un monde où tout à une juste place. Une lecture engagée ? un roman avant-gardiste ? en 2022 sans le moindre doute !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Letourneurac
  31 mai 2022
Un vrai coup de coeur. Michel Bernanos nous embarque en pirogue en plein coeur de la forêt amazonienne, dans son Brésil qu'il aimait tant et dont il a parcouru les contrées. le talent de poète de l'auteur transporte son lecteur au pays de l'Arbre-Dieu à la recherche d'un Trésor bien caché chez les indiens d'Amazonie victimes des ravages de la déforestation, le tout agrémenté d'aventures mortelles et d'une histoire d'amour impossible.
Lien : https://michelbernanos.com
Commenter  J’apprécie          30
TmbM
  29 avril 2021
C'est une oeuvre d'une fascinante beauté et dont le fastueux décor, magnifié par une plume proche de la prose poétique, donne le sentiment que le temps a cessé de s'y écouler, que la vie y est différente. Paradoxalement, la nature est à la fois oppressante et d'une grande sérénité. Certaines des scènes qui s'y déroulent dégagent une ambiance organique et invitent à développer une conscience viscérale et une philosophie de l'instinct. Jusqu'à une chute piquante...
'L'article complet sur Touchez mon blog, Monseigneur...
Lien : https://touchezmonblog.blogs..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ODP31ODP31   28 juillet 2022
Le petit port, avec ses quelques maisons sur pilotis et son ponton lui servant de quai, prenait à leurs yeux l'aspect d'une capitale. Des hommes les saluèrent de la main. Ils débarquèrent entourés du respect qu'inspirent les gens venant de loin à ceux qui ne s'éloignent jamais de chez eux.
(page 101)
Commenter  J’apprécie          320
LetourneuracLetourneurac   31 mai 2022
L'ARBRE GEANT FREMISSAIT sous les coups de hache. A coté du colosse végétal, les hommes à la peau sombre, luisante de sueur, ressemblaient à des miniatures mouvantes. [...] La grande forêt pris le deuil. Les bruits les plus fantastiques se mirent à courir : on avait tué l'Arbre-Dieu.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : amérique du sudVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
680 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre