AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266022774
251 pages
Éditeur : Pocket (12/09/1999)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 13 notes)
Résumé :

" L'idée du crime ne lui causait nulle répulsion, nulle crainte, et le crime accompli, elle ne sentirait nul remords. C'était simplement une image monstrueuse entre tant d'autres, et qu'elle fût réalisée la distinguerait à peine des images monstrueuses qu'elle avait senties grouiller en elle dès l'enfance et qui remplissaient déjà ses rêves.

" Madame Alfieri ? Un volcan sous la glace ... Un personnage de roman ... Ganse le sait trop bien.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
oiseaulire
  02 août 2018
Bernanos s'est un jour avisé de s'essayer au genre policier, peut-être plus rentable quand on a famille nombreuse et qu'on vit de sa plume. Mais voilà, Bernanos ne sait faire que du Bernanos.
Grande oeuvre que ce "Mauvais Rêve", moins connue mais tout aussi sidérante que "Sous le Soleil de Satan". Le personnage sur le fil du rasoir entre sainteté et gouffre de l'enfer est cette fois un personnage féminin, madame Alfieri. Grande, grande dame.
Ce roman est composé de deux parties :
- la première partie campe le décor et présente les protagonistes. Elle ne manque pas d'intérêt même si elle semble parfois un peu "phraseuse."
Bernanos y évoque le monde sans idéal qui a survécu à la guerre des tranchées, écorche au passage le microcosme littéraire et ses idoles, Anatole France et André Gide. Il caricature la bourgeoisie, sa vaine médiocrité, ses peurs, sa suffisance.
Pourtant, même s'il tourne en dérision les groupes humains (communistes, écrivains, mondains, rentières avaricieuses, jeunes paltoquets cérébraux et sans nerfs), il ne condamne pas les individus qui les composent et qui tous luttent, souffrent et font ce qu'ils peuvent pour échapper à leur enfermement dans une médiocrité qu'ils n'ont pas créée seuls mais qui est oeuvre collective.
- La seconde partie est somptueuse, le roman atteint là son apothéose. Et l'on saura enfin qui triomphera, de l'ange ou du démon.
On peut ne pas aimer Bernanos, mais cet homme-là savait écrire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   15 avril 2015
A ce moment, dégrisée par la peur, l’absurdité de son entreprise, la certitude de l’échec lui apparurent de nouveau avec une telle force d’évidence qu’elle ferma les yeux comme sous un choc en pleine poitrine, étouffa un gémissement. Le désespoir seul avait pu l’amener jusque là — un désespoir dont elle n’avait jamais eu qu’à de rares minutes, une claire conscience — désespoir sans cause et sans objet précis, d’autant plus redoutable qu’il s’était lentement infiltré en elle, imprégnant ainsi qu’un autre poison plus subtil chaque fibre de sa chair, courant à travers ses veines avec son sang. Nulle parole n’eût pu l’exprimer, nulle image lui donner assez de réalité pour frapper son intelligence, tirer sa volonté de son engourdissement stupide. A peine se souvenait-elle de l’enchaînement des circonstances, liées entre elles par la logique délirante du rêve, qui l’avait entraînée jusque-là, et pour quel dessein elle y était venue. Le seul sentiment qui subsistât dans cette horrible défaillance de l’âme était cette sorte de curiosité professionnelle apprise à l’école du vieux Ganse. Comme à ces tournants d’un livre où l’auteur ne se sent plus maître des personnages qu’il a vu lentement se former sous ses yeux et reste simple spectateur d’un drame dont le sens vient de lui échapper tout à coup, elle eût volontiers tiré à pile ou face un dénouement, quel qu’il fût. L’angoisse qu’elle ne réussissait pas à dominer ne ressemblait d’ailleurs pas à celle de la crainte : c’était plutôt la hâte d’en finir coûte que coûte, une sorte d’impatience, si l’on peut donner ce nom à la fureur sombre, implacable, qui se fût aussi bien tournée en ce moment contre elle-même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Georges Bernanos (32) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Georges Bernanos
Dictionnaire amoureux des saints Christiane Rancé Alain Bouldouyre Plon, mars 2019 Collection Dictionnaire amoureux
Présentation des saints de la religion chrétienne. Leur histoire, leur parcours, leur rôle ainsi que leurs caractéristiques sont détaillés, de Jean-Baptiste de la Salle à Jean-Paul II en passant par Paul de Tarse, Thérèse de Lisieux ou François d'Assise. La notion de sainteté est abordée à travers le point de vue de ceux qui l'ont célébrée tels Emil Cioran, Jean Cocteau ou Georges Bernanos. ©Electre 2019
https://www.laprocure.com/dictionnaire-amoureux-saints-christiane-rance/9782259248624.html
+ Lire la suite
autres livres classés : rêvesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le journal d'un curé de campagne de Georges Bernanos

En quelle année ce roman a-t-il été publié ?

1930
1933
1934
1936

12 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : Georges BernanosCréer un quiz sur ce livre