AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2841560732
Éditeur : Editions du Rouergue (24/02/1999)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Aux marches du Massif central, partagé en quatre départements (Aveyron, Lozère, Gard, Hérault), s'étend le pays des Causses, hautes terres aux vastes espaces dénudés qu'entaillent des gorges profondes aux versants escarpés et boisés, "déserts" où foisonne la vie végétale et animale.

Parmi les plus belles et les plus remarquables, Christian Bernard a choisi 400 plantes qu'il présente en détail, photo et dessin à l'appui, pour nous aider à mieux connaît... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Floccus
  25 janvier 2014

Je me suis souvent sentie découragée devant les pages de ce livre, peinant à identifier les plantes que j’avais sous le nez. Ses petites photos ne sont pas toujours parlantes, présentant un plan trop large noyé dans les herbes alentours ou au contraire n’insistant que sur un détail, fleur, feuille, en omettant le reste. Distinguer les unes des autres les ombellifères blanches dans ces conditions reste peine perdue. Les genêts et les cytises se confondent dans un déploiement de fleurs jaunes qui semblent toutes similaires.
Pourtant, repris du début, j’ai constaté que c’était un ouvrage documenté et étayé, ancré dans ce pays qui s’étend sur quatre départements : Aveyron-Lozère-Gard-Hérault. Il retrace formation géologique, apparition des arbres et implantation humaine et répond à pas mal de questions que j’ai pu me poser lors de mes escapades.
"Des bois de feuillus occupent de grandes surfaces sur les versants des Causses. Ils sont également présents sur les plateaux mais très inégalement répartis. L’essence dominante est habituellement le chêne pubescent; parfois apparaît le hêtre dans les situations fraîches. La présence de bosquets de chêne vert signale localement les sites chauds et secs. Certaines pentes, de même que les corniches dolomitiques, sont couvertes de peuplements spontanés de pin sylvestre. Par endroits, le pin noir a été introduit en plantations serrées." (27)
"Pineraies de pin sylvestre. Elles se reconnaissent à la teinte sombre, égayée de reflets bleutés, de leur feuillage, qui est formé d’aiguilles groupées par deux, et à la couleur rose saumoné du tronc des pins au voisinage de la cime. (...) ce sont souvent des bois denses et moussus.
Pineraies artificielles de pin noir d’Autriche. On les distingue des précédentes à la teinte vert sombre de leurs aiguilles et à l’écorce grisâtre des troncs jusqu’au sommet. (...) Le sous-bois des pineraies de pin noir est généralement très pauvre en espèces arbustives ou herbacées." (30)
Les différents milieux sont bien définis : paysages d’arbres (chênaies vertes, chênaies pubescentes, pineraies, hêtraies), paysages d’arbustes (landes-guarrigues, landes à buis et genévrier commun), paysages d’herbes (pelouse sèches à fétuque durette et stipe pennée, pelouses chaudes sèches à aphyllante de Montpellier, pelouses fraîches, pâturées ou fauchées, pelouses ombragées à seslérie bleue), paysages de pierre (falaises et rochers, rocailles calcaires, rocailles et arènes dolomitiques, éboulis calcaires), paysages cultivés et jardinés ou directement liés à l’activité humaine (milieux cultivés, friches, talus, bords de chemins), lieux humides (fossés humides, abord des sources et suintements sur argiles, marnes ou tufs, bord des eaux, eaux).
Bien qu’il ne soit pas d’une aide secourable pour l’identification de terrain (ou du moins, il faut recouper avec d’autres sources), ce guide permet d’affiner son regard au-delà d’une appréciation esthétique ou nonchalante et d’approfondir sa connaissance globale du terrain.


Lien : http://versautrechose.fr/blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Christian Bernard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Bernard
Contrechamp 3. Christian Bernard .Mutations du mécénat, confusion entre art et luxe, défiscalisation, concurrence entre grands acheteurs et collections publiques? L?art et l?argent n?ont jamais été deux mondes étanches, mais la période actuelle rompt certains équilibres et interroge la capacité des artistes contemporains à être autre chose que des produits spéculatifs.
autres livres classés : scienceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
294 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre