AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Tom Haugomat (Autre)
EAN : 9791035206536
320 pages
Editions Thierry Magnier (16/08/2023)
4.1/5   59 notes
Résumé :
Quand son grand-frère est assassiné par les bûcherons illégaux qui ravagent la forêt amazonienne, Diana n'a qu'une idée en tête : devenir Gardienne à son tour et se battre pour sauver la forêt et ses habitants de la folie humaine. Du haut de ses 13 ans, elle saura trouver le moyen d'agir et de faire entendre sa voix. Un roman poignant et engagé, signé Nathalie Bernard.
Que lire après La gardienne de la forêtVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 59 notes
5
17 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Courrier international : « Brésil : un militant indigène défenseur de la forêt tué dans une attaque » (3/11/2019).
Voilà le point de départ de ce roman. Ce qui aurait pu être un énième fait divers a touché Nathalie Bernard qui a fait des recherches, est resté dans sa mémoire et puis alors qu'elle l'écrivait, les Landes ont connues de nombreux feux proches de sa maison l'année dernière.
La maison brûle, des hommes sont assassinés pour vouloir la sauver et leur sacrifice concerne tout le monde. Sans arbres, sans animaux que deviendra l'homme ?
C'est un récit magnifique, des peuples se battent pour un mode de vie simple si loin du notre : sommes-nous sur la même planète ?
À la mort, de Sylvio, son frère, Diana décide de prendre la relève de sauver la forêt et de venger son frère. Elle se sert d'un portable pour filmer et crier sa colère, le tout est envoyé sur les réseaux sociaux. Il faut alerter le monde sur la déforestation et les incendies qui détruisent et polluent.
Jonathan un français vient faire un documentaire et lui propose de s'exprimer en France, l'occasion est trop belle Diana part avec Vovo, son grand-père.
C'est l'occasion de voir notre monde à travers leurs yeux. Si Diana est émerveillée, Vovo est bien plus sceptique : abondance et gaspillage de nourriture, masse de déchets, rythme trépidant, qu'est-ce que ce monde
Si leurs espoirs d'obtenir de l'aide s'amenuisent bien vite. Les réseaux sociaux et les chaînes d'information font dans l'audience, le sensationnel, tel un T.G.V., un événement en cache un autre. Tout est vite oublié.
Un livre qui bouscule, qui rappelle l'impuissance des bonnes volontés, qui montre à quel point chacun doit s'y mettre plutôt que de cliquer j'aime.
Un livre qui me touche particulièrement car j'éprouve une sensibilité toute particulière vis-à-vis des arbres. Mais en Amazonie, la destruction des forêts détruit des hommes, une faune et une flore unique et mon intérêt pour la sagesse et les savoirs des peuples autochtones me les a rendus proches. Un incroyable écosystème, le poumon de la planète, nous sommes tous concernés.
La Gardienne de la forêt sort le 23 août 2023
Merci aux éditions Actes Sud Junior et Thierry Magnier
#LaGardiennedelaforêt # NetGalleyFrance
Commenter  J’apprécie          464
Chez Nathalie Bernard, la littérature ouvre des fenêtres vers d'autres horizons, éclaire le monde de perspectives d'autant plus révélatrices que décalées. Nous voilà cette fois au coeur de la forêt amazonienne, dans une nature grandiose où se joue un drame dont je ne soupçonnais pas l'ampleur. Des bûcherons illégaux pillent la forêt à un rythme exponentiel et vu la passivité des autorités, ce massacre ne rencontrerait aucune résistance si une poignée de « Gardiens » ne s'était donné pour mission de veiller sur ce poumon luxuriant.. le jour où l'un d'eux, Silvio, est abattu d'une balle de fusil, sa soeur Diana jure de reprendre sa lutte.

Mais que peut faire une jeune fille de treize ans contre une industrie armée jusqu'aux dents ?

Cette question est peut-être la plus brûlante de notre époque. Quelle justice pour protéger nos biens communs ?

Car ne vous y trompez pas – et le roman le souligne de façon saisissante – le drame de Diana est aussi le nôtre, tout se tient. D'ailleurs, nos forêts locales brûlent, elles aussi. Ces pages parviennent à dire les choses sans ambages sans pour autant s'appesantir, puisque l'histoire explore les possibilités de mobiliser à grande échelle grâce aux réseaux sociaux, interroge les ressorts de l'attention internationale, sonde les potentiels répertoires d'action juridique. Tout ça sous la forme d'un texte très fluide et moderne, où les scripts de vidéos Youtube viennent ponctuer le récit.

L'imbrication des fils narratifs – les doutes internes à la communauté, les répercussions de la mobilisation de Diana – n'a pas été complètement évidente pour moi. J'ai eu l'impression d'entrer dans une intrigue qui passait complètement à l'arrière-plan pendant presque tout le roman pour se dénouer au moment où j'avais presque oublié qu'elle existait.

Cela dit, j'ai aimé me laisser transporter par ce texte immersif que j'ai achevé avec l'impression d'avoir ouvert les yeux sur quelque chose d'important. Je suis allée lire sur Paulo Paulino Guajajara, l'homme qui a inspiré ce roman. Il était urgent de savoir.

Un roman ado qui ébranle.
Lien : http://ileauxtresors.blog/20..
Commenter  J’apprécie          477
J'ai gagné ce livre lors d‘une Opération Masse Critique et je remercie Babelio ainsi que les Editions Thierry Magnier pour l'envoi de ce livre.
Même si c'est un roman, l'histoire nous renvoie à l'actualité et principalement à la déforestation et la destruction de la forêt amazonienne.
L'auteure a assurément une très belle plume et parvient, à travers l'histoire de Diana, la jeune brésilienne, à nous plonger dans la forêt amazonienne où tout est si vivant et que l'humain persiste à détruire avec comme seule motivation l'argent et le profit .
Une lecture que je pourrais assimiler à une lecture coup de poing et qui nous oblige à regarder la réalité bien en face…

A mettre entre toutes les mains…
Commenter  J’apprécie          330
Voici mon retour de lecture sur le roman pour ados : La gardienne de la forêt de Nathalie Bernard, que j'ai eu la chance de lire en avant première.
Quand son grand-frère est assassiné par les bûcherons illégaux qui ravagent la forêt amazonienne, Diana n'a qu'une idée en tête : devenir Gardienne à son tour et se battre pour sauver la forêt et ses habitants de la folie humaine.
Du haut de ses 13 ans, elle saura trouver le moyen d'agir et de faire entendre sa voix.
La gardienne de la forêt est un magnifique roman pour tous, à partir de 13 ans.
C'est une fiction mais le point de départ est un fait réel : la mort d'un jeune homme, militant indigène défenseur de sa forêt, avait touché l'autrice. Elle a eu l'idée de se servir de ce fait tragique pour en faire un roman. Et, c'est une réussite.
Silvio faisait partie des gardiens de la forêt amazonienne, il était sur les réseaux pour faire connaitre sa cause. Il a été tué d'une balle dans la tête !
A seulement treize ans, sa soeur Diana ; en colère et choquée par la mort de Silvio ; décide de devenir à son tour gardienne de sa chère forêt. Elle va faire entendre sa voix et celle des siens pour faire prendre conscience au monde entier de l'urgence de protéger la forêt et ses habitants, aussi bien humains qu'animaux.
J'ai tout de suite apprécié le personnage de Diana. Elle est d'une tristesse infinie, surtout que la mort de Silvio est profondément injuste. Elle souffre et veut protéger les siens.
Elle est touchante, attachante, à fleur de peau et je ne l'oublierais pas de sitôt.
L'histoire est simple mais vraie, car même si c'est un roman ce n'est pas que ça. le point de départ est quand même la mort d'un jeune homme qui a touchée Nathalie Bernard en 2019.
J'ai aimé comment elle nous fait prendre conscience de l'urgence climatique, de l'urgence de protéger la forêt, les animaux.. Elle l'écrit simplement, sans grandes phrases et avec une grande justesse dans le ton.
J'ai été captivée par ma lecture, très touchée et j'ai aimé le parallèle à un moment entre les incendies qui peuvent se déclarer en forêt et un évènement en France. Mais je n'en dirais pas plus.
La gardienne de la forêt est un excellent roman que je vous invite à découvrir à votre tour et note cinq étoiles :)
Commenter  J’apprécie          250
Diana est une adolescente de treize ans qui vit dans la forêt amazonienne. Elle est jeune et a pourtant déjà vécu bien des moments difficiles. le dernier en date est la mort de son grand frère, tué alors qu'il tentait de protéger l'Amazonie des bûcherons illégaux. Il était un Gardien de la forêt. A sa mort, elle décide de devenir à son tour une Gardienne de la forêt. Mais treize ans, c'est un peu jeune pour se confronter à des hommes armés, sans foi ni loi. C'est sans connaître Diana, plus courageuse que bien des gens et motivée par le coeur, l'amour sans faille qu'elle a pour sa forêt.

Un vrai coup de coeur pour ce roman et pour Diana ! Son combat, sa détermination et même temps, son innocence, tout m'a touchée chez elle. Comment ne pas s'attacher à cette jeune fille qui n'a que des valeurs essentielles et soulignent par sa simple présence la superficialité de ce monde ? Ce roman est juste, vrai, émouvant. L'autrice aborde le thème de l'écologie de manière forte et humaine et fait des parallèles afin de parler au plus grand nombre, parce que la Terre a besoin de nous. Et surtout, nous avons besoin de la Terre.

Diana, gardienne de la forêt, tu garderas une place dans mon coeur. Tu es un exemple à suivre. Espérons que ton courage, ton envie, ta passion continuent à faire rayonner le monde. Et à le faire vivre. A nous de te suivre maintenant.

__________

~ J'ai reçu gratuitement ce service de presse numérique de la part des éditions Scrineo via NetGalley en échange d'un avis honnête~
Commenter  J’apprécie          170


critiques presse (1)
Ricochet
13 février 2024
J’ai trouvé que le long récit engagé, et pourtant touchant, manquait parfois d’un certain lyrisme qui en aurait rendu la lecture plus stimulante… mais il est difficile de faire ce reproche alors que l’autrice revendique un réalisme d’urgence tragique. Son approche est intéressante, non seulement sur la déforestation silencieuse, mais aussi sur l’ambivalence de la médiatisation des sujets écologiques lointains : on y pense et on les oublie.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
Dans cette partie encore intacte de la forêt, il respirait avec délectation les odeurs qui montaient de la terre humide. Cette fraîcheur fertilisante était possible grâce aux multitudes de feuilles de la canopée, qui protégeaient le sol de la brûlure du soleil. À la fin de leur vie, ces feuilles tombaient et, en ce décomposant, elles créaient la peau de la forêt. Cette peau que les Blancs ne cessaient d'arracher, de griffer, de brûler...
À l'instar de son père, de son grand-père et de tous ses ancêtres depuis la nuit des temps, Silvio voulait en prendre soin. C'était pour cela qu'il était devenu un Gardien. Malgré la peur, malgré l'angoisse de l'échec, malgré le peu de moyens et d'armes qu'il possédait. Il avait décidé de se battre pour sa fille, pour sa sœur et pour tous les enfants qui naîtraient ensuite.
Commenter  J’apprécie          190
Les flammes avaient couru plus vite que le jaguar, dévorant tout sur leur passage, buissons, fleurs, arbres, insectes et rongeurs. Certains mamifères et certains oiseaux avaient pu fuir, d'autres n'en avaient pas eu le temps. L'incendie s'était enfoncé profondément sous la terre, asphyxiant, puis anéantissant tout ce qui y vivait.
Jonathan les avait accompagnés sur le terrain chaque jour, emmagasinant des images, aidant, lorsqu'il ne filmait pas du mieux qu'il pouvait.
Commenter  J’apprécie          90
Vovõ se glissa dans son lit.
_ Dehors, j'ai vu de gros oiseaux gris se réfugier sous des gouttières. Il y a mille reflets sur leurs ailes. Il y en a partout quand on lève la tête.
_Quand je suis allée te chercher dehors, j'ai vu un merle, Tiens, regarde, je l'ai trouvé sur Internet pout le montrer...
Vovõ jeta un coup d'œil sur la photo, puis lui avoua dans un souffle :
_ Je suis heureux d'être venu avec toi, Di. Mais je te préviens, je ne veux plus jamais marcher sur cette terre stérile, sauf pour partir d'ici. Depuis hier, j'entends les plantes hurler là-dessous...
Commenter  J’apprécie          70
Ce qu'elle voyait n'avait rien de naturel. Sur des kilomètres et des kilomètres, la forêt avait été rasée. C'était une plaie à vif. Il n'y avait plus rien d'autre qu'une grande étendue marron de laquelle émergeaient, çà et là, des morceaux de troncs brisés et des racines retournées. Sans le couvert de la canopée, l'impitoyable soleil tombait sur le sol pour achever de le brûler. Les grandes machines étaient passées. Elles étaient venues et avaient avalé tous les arbres. Sans aucun état d'âme, les hommes qui les conduisaient avaient mangé toute la vie qui quelques jours auparavant, se déployait encore sous la verdure.
Commenter  J’apprécie          60
Le jaguar. Son frère l'avait rencontré, lors de sa toute première chasse en solitaire. En se baissant pour boire de l'eau, il s'était retrouvé nez à nez avec l'animal. Entre eux deux, il n'y avait eu que le courant de la rivière pour les séparer. Silvio avait raconté à Diana ce moment qui lui avait semblé durer une petite éternité. Ses yeux dans ceux du jaguar, son souffle harmonisé au sien, l'un et l'autre dans la même position, il avait eu le sentiment étrange de se voir dans un autre corps, jusqu'à ce que le jaguar détourne les yeux et reparte tranquillement en longeant la rive.
Commenter  J’apprécie          31

Videos de Nathalie Bernard (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nathalie Bernard
Pour une lecture qui donne envie d'aller plus loin
autres livres classés : amazonieVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (157) Voir plus



Quiz Voir plus

relevez le défi des instalectures

Pourquoi Valérie Lavigne a tel quitté son poste?

Le stress
La préssion
La retraite

5 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Keep Hope de Nathalie BernardCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..