AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B00IWVQ152
262 pages
Éditeur : La découverte/Maspero (30/11/-1)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Souvent cité par les historiens de la colonisation et du mouvement anti-esclavagiste, le Voyage à l'île de France (aujourd'hui l'île Maurice) de Bernardin de Saint-Pierre n'avait plus été réédité, sinon dans un texte fortement réduit et mutilé. Ce livre de 1773 est la première œuvre de l'auteur de Paul et Virginie, roman auquel il a fourni le paysage, le cadre général, l'esprit même. C'est aussi un document de la campagne contre l'esclavage des Noirs, d'autant plus ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
CornelioCornelio   24 janvier 2021
J'ai admiré souvent le lever et le coucher du soleil. Figurez-vous à l'horizon une belle couleur orange qui se nuance de vert, et vient se perdre au zénith dans une teinte lilas, tandis que le reste du ciel est d'un magnifique azur. Les nuages qui flottent çà et là sont d'un beau gris de perle. Quelquefois, ils se disposent en longues bandes cramoisies, de couleur ponceau et écarlate ; toutes ces teintes sont vives, tranchées et relevées de franges d'or.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CornelioCornelio   24 janvier 2021
Un soir, les nuages se dispersèrent vers l'occident sous la forme d'un vaste réseau, semblable à de la soie blanche. Lorsque le soleil vint à passer derrière, chaque maille du réseau parut relevée d'un filet d'or. L'or se changea ensuite en couleur de feu et en ponceau, et le fond du ciel se colora de teintes légères de pourpre, de vert, et de bleu céleste.
Commenter  J’apprécie          10
DaggDagg   06 août 2018
L'abbé de la Caille dit que les Portugais ont apporté les singes à l’Ile de France. Je ne suis pas de son avis ; parce que, s'ils voulaient y faire un établissement, cet animal est destructeur ; et s'ils voulaient le mettre dans l'île comme un gibier ordinaire, ils ignoraient s'il y avait des fruits qui puissent lui convenir ; que d'ailleurs sa chair est d'un goût rebutant, et que bien des Noirs même n'en veulent point manger. Cet animal ne peut avoir été apporté des côtes voisines. Celui de Madagascar, appelé maki, ne lui ressemble point ; non plus que le bavian du cap de Bonne-Espérance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DaggDagg   05 août 2018
Au reste je croirai avoir été utile aux hommes, si le faible tableau du sort des malheureux Noirs peut leur épargner un seul coup de fouet, et si les Européens qui crient en Europe contre la tyrannie et qui font de si beaux traités de morale cessent d'être aux Indes des tyrans barbares.
Commenter  J’apprécie          10
DaggDagg   06 août 2018
Quand on attrape les Noirs fugitifs, on leur coupe une oreille, et on les fouette. A la seconde désertion ils sont fouettés, on leur coupe un jarret, on les met à la chaîne. A la troisième fois ils sont pendus ; mais alors on ne les dénonce pas : les maîtres craignent de perdre leur argent.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : îlesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère