AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782710703617
371 pages
Sand & Tchou (15/02/1999)
3.88/5   30 notes
Résumé :

Ce livre, qui révèle les principes de base d l'Analyse transactionnelle - découverte par le Dr Eric Berne - est l'un des plus significatif et des plus importants de son oeuvre, Cette méthode d'analyse propose en effet un théorie nouvelle : la personnalité d'un individu serait composée de trois éléments, le Parent, l'Adulte, l'Enfant. Notre destin serait donc conditionné dès l'enfance, par un scén... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Mimimelie
  24 juin 2013
Le concept de base d'Eric Berne est que notre personnnalité comporterait 3 «  états du moi  » qui se formeraient dans la petite enfance et qui tour à tour se manifesteraient dans nos relations avec les autres  : l'état Enfant qui peut être capricieux, rebelle, soumis mais aussi créatif, joueur..., l'état Parent, avec lui aussi tous les attributs du parent, protecteur, réconfortant.. mais aussi exigeant, contraignant... et l'état Adulte, réfléchi, rationnel, équilibré...
Dans un psychisme «  normal  », chaque état est d'importance équivalente et occupe sa place au bon moment, les soucis surviendraient lorsque l'un ou l'autre des états empiète sur l'autre, domine par trop ou exprime que sa dimention négative... par exemples. C'est sans doute effectivement ce qui s'exprime lorsque vous vous adressez à quelqu'un pour demander une information, celui-ci vous répond comme il avait été pris en faute (comme un enfant), d'où malentendu... Pour preuves aussi peut-être ces remarques du type  : «  ne fais pas l'enfant  !», «  mais elle se prend pour qui, pour me parler comme ça, c'est pas ma mère  !»...
Et dans sa théorie, Eric Berne va même plus loin en disant que l'individu peut même se servir de ces états, les utiliser pour construire des transactions ou stratagèmes dans le but d'en tirer un bénéfice, des faveurs ou se donner des rôles, victimes, sauveteur, …. ou que sais-je  ? Certains pourraient avoir tendance à appeler ça de la perversité, et bien non  !
Il le dit lui même, ce livre se veut avant tout un manuel de psychothérapie. En fait, c'est une théorie assez séduisante, parce qu'elle est très accessible à tout un chacun, et comme toute thérapie, elle aide à prendre conscience de ses comportements, et de ses comportements erronés donc, pour les rectifier.
Comme dans toute théorie, elle a ses détracteurs, il lui est en effet souvent reproché d'être trop superficielle, et de porter davantage sur les rôles interpersonnels que sur les ressorts psychiques profonds. Quoi qu'il en soit, elle présente au moins l'avantage de valoriser la responsabilité de l'adulte autonome et de mettre l'accent sur l'acceptation et le respect d'autrui. A chacun de voir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
FecampFecamp   30 novembre 2015
Un jour, la mère de Petit Chaperon Rouge l'envoya porter à manger à sa grand-mère à travers bois et en chemin, Petit Chaperon Rouge rencontra un loup. Quel genre de mère envoie donc une petite fille dans une forêt où il y a des loups? Pourquoi n'y va-t-elle pas elle-même ou n'accompagne-t-elle pas Petit Chaperon Rouge? Si la grand-mère manque de ressources à ce point, pourquoi la mère la laisse-t-elle vivre toute seule dans une cabane isolée?
[...] La mère, à l'évidence, essaie de perdre sa fille "accidentellement".
[...] La grand-mère vit seule et ne verrouille pas sa porte, peut-être dans l'espoir qu'il se passera quelque chose d'intéressant, le genre de choses qui n'arriverait pas si elle vivait en famille.
[...] Dans cette perspective, la morale de l'histoire n'est pas que les jeunes filles innocentes doivent se tenir à l'écart des forêts où il y a des loups mais que les loups feraient bien d'éviter les jeunes filles à l'air innocent et leurs grands-mères. Bref, un loup ne devrait jamais s'aventurer seul dans la forêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MimimelieMimimelie   24 juin 2013
Dire bonjour correctement, c'est voir l'autre personne prendre conscience d'elle en tant que phénomène, se manifester à elle et se tenir prêt à ce qu'elle se manifeste à soi. Les gens qui montrent cette faculté à son plus haut degré sont peut-être les habitants des îles Fidji, car l'authentique sourire fidjien constitue l'un des rare joyaux de ce monde. Il commence lentement, éclaire tout le visage, y demeure assez longtemps pour se faire clairement reconnaître et pour reconnaître clairement, puis il s'estompe avec une secrète nostalgie. On ne le trouve égalé ailleurs que chez une mère non corrompue et son nourrisson se souriant mutuellement, ainsi que, dans les pays occidentaux, chez un certain type de personnalité ouverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
rkhettaouirkhettaoui   13 novembre 2016
Les enfants apprennent à accepter des réponses fausses. Les adolescents se la posent entre eux et interrogent leurs aînés. Les adultes l’éludent en acceptant les réponses équivoques de leurs supérieurs. De vieux philosophes avisés lui consacrent des livres sans jamais apporter de réponse. Elle contient à la fois la question primordiale de la psychologie sociale (Pourquoi les gens s’adressent-ils la parole ?) et celle de la psychiatrie sociale (Pourquoi les gens aiment-ils plaire ?). De la réponse dépendent celles aux questions posées par les Quatre Cavaliers de l’Apocalypse : guerre ou paix, famine ou abondance, maladie ou santé, mort ou vie. Si très peu de gens parviennent à répondre à cette interrogation, au cours de leur vie, il n’y a là rien de très étonnant, puisque la plupart passent leur existence sans trouver de réponse à la question immédiatement précédente : Comment fait-on pour dire bonjour ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   13 novembre 2016
C’est le besoin de sensation qui rapporte de l’argent aux propriétaires de montagnes russes, et qui rend les prisonniers capables de n’importe quoi pour éviter d’être mis au secret. Le deuxième est le besoin d’être reconnu, la recherche d’une catégorie spéciale de sensations ne pouvant être fournies que par un autre être humain ou, dans certains cas, par un autre animal. C’est ce qui fait que le lait ne suffit pas aux bébés singes ni aux nouveau-nés humains ; ils ont aussi besoin du bruit, de l’odeur, de la chaleur et du contact maternels, sans quoi ils dépérissent, tout comme les adultes quand personne ne leur dit bonjour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 novembre 2016
De nombreux patients, venant chez le psychiatre pour la première fois, se présentent et lui serrent la main au moment où il les fait entrer dans son bureau. Certains psychiatres, en fait, tendent la main les premiers. J’ai une politique différente. Si le patient tend la main de façon cordiale, je la lui serre pour éviter toute impolitesse mais d’une manière qui n’engage à rien, parce que je me demande pourquoi il se montre si cordial. S’il la tend comme s’il considérait simplement cela comme le bon usage, je lui retourne le procédé de façon telle que nous nous comprenons : cet aimable rituel ne viendra entraver en rien la tâche qui nous attend. Si sa manière de me tendre la main montre qu’il est désespéré, je la lui serre fermement, en homme qui comprend la situation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Eric Berne (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eric Berne
En complément à la lecture de l?outil 54 de la Boîte à outils du manager de managers (Dunod, 2018), les auteurs décodent un exemple de conflit interpersonnel à travers deux analyses, le triangle de Karpman et la dynamique psychologique d?Eric Berne.
--- Fiche du livre : https://www.dunod.com/boite-outils-du-manager-managers
*********************************
Retrouvez-nous sur : --- www.dunod.com --- Facebook : https://www.facebook.com/editionsdunod/ --- Twitter : https://twitter.com/DUNOD
autres livres classés : analyse transactionnelleVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
366 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre