AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369144434
384 pages
Éditeur : Libretto (14/03/2019)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 66 notes)
Résumé :
" Belphégor est un mystère. Le mystère le plus troublant que l'on puisse imaginer et dont nous n'avons pas le droit de soulever, même légèrement, le voile... Qu'il nous suffise de dire que l'auteur de Judex, Cœur de Française, Surcouf et de tant d'autres récits justement célèbres n'a peut-être pas encore écrit un roman plus captivant, plus original et mieux digne de conquérir les suffrages de nos lecteurs ! "

Belphégor était présenté ainsi dans Le Pet... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
BazaR
  07 décembre 2019
J'étais encore un peu petit – vu que j'attendais dans les limbes de naître – quand le feuilleton Belphégor faisait fureur sur nos écrans noir et blanc (il parait même que le président Charles de Gaulle ne ratait pas un seul volet). Pourtant il est resté dans ma mémoire, à travers des scènes captées ici et là, comme quelque chose de légendaire. Je n'ai donc pas hésité quand j'ai appris la réédition du palpitant roman-feuilleton qui paraissait dans les feuilles du Petit Parisien en 1927.
Je m'attendais à quelque chose de mi-policier, mi-fantastique. J'en ai été pour mes frais de moitié. En effet, il n'y a rien dans ce roman qui ressorte du domaine du fantastique. L'aura de surnaturel qui entoure ce fantôme du Louvre voleur et assassin tient surtout au talent du malfaiteur et de son équipe. Les détectives, journalistes et policiers qui essaient de l'attraper ont dû oublier de lire La Reine Margot d'Alexandre Dumas, Quoi qu'il en soit ça fonctionne plutôt bien et, pourvu que l'on choisisse de se prendre au jeu, la petite sensation qui amène à envisager les esprits errants devant des faits inexplicables au premier abord est bien là.
Tout ne m'a pas convaincu. La galerie de portraits plutôt colorée qui s'agite dans ce roman est assez déséquilibrée. Les seuls qui tirent vraiment leurs billes sont le roi des détectives Chantecoq, la poétesse Simone Desroches – seul personnage féminin véritablement solide – et le bossu Lüchner. J'ai été déçu par le peu d'exploitation qu'Arthur Bernède fait du journaliste Jacques Bellegarde, qui pourtant démarre comme un reporter aussi doué que Tintin. de même Colette, la fille de Chantecoq, donne au début l'impression de devoir servir à autre chose que de potiche ; espoir vite déçu. Je ne parle même pas de l'inspecteur Ménardier, qui semble incapable du moindre raisonnement et suit aveuglément les billets anonymes qui le mènent par le bout du nez.
Mais ceux qui sont là pour jouer les seconds rôles assument à merveille : l'amoureux éconduit Maurice de Thouars, l'homme à la salopette, le gardien du Louvre Gautrais et sa cuisinière d'épouse Marie-Jeanne, et surtout les humoristiques baron et baronne Papillon. Ça surjoue souvent un peu comme au théâtre et ce n'est pas si désagréable.
L'auteur maintient parfaitement le rythme agrémenté de rebondissements, comme il se doit quand on publie dans un journal. Quelque soient les défauts de l'histoire, c'est prenant. Belphégor et sa clique d'un côté et Chantecoq de l'autre (ce dernier ressemble à un Arsène Lupin du côté de la loi) se renvoient la balle comme à Roland Garros (en étouffant au passage les autres personnages de premier plan, je l'ai déjà dit). L'ambiance début 20ème siècle, le mystère du Louvre, l'intervention d'un secret venu du fond du temps des guerres de religion, et le bas-les-masques final accrochent leur lecteur. Ce n'est pas une suite de péripéties mal cousues ensemble ; Bernède a dû penser les grands traits de son histoire dès le début.
Je n'ai plus qu'à retrouver sur la toile l'adaptation de 1965 (la plus récente ne m'intéresse pas), et probablement détruire au passage l'aura de légende qui survit en moi depuis mon enfance. Est-ce une bonne idée ? Je sais déjà qui est Belphégor.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
MARCUS36
  07 mars 2019
Je connaissais le feuilleton, souvenir de ma tendre jeunesse, mais j'ignorais totalement que c'était un roman et encore moins l'auteur, Arthur BERNEDE. Quant au détour des rayons de ma médiathèque je suis tombé dessus ( sans me faire de mal au cas où cela pourrait vous rassurer ) je l'ai emprunté sans m'interroger, nostalgie quand tu nous tiens.
Autant vous prévenir, je suis très subjectif quant à mon appréciation qui tient plus de l'affectif, mais quand même.
Alors Belphégor, beaucoup de lecteurs de ma génération et d'autres aussi se souviennent de cette série avec Juliette Gréco dans le rôle-titre, ce fantôme qui hante les galeries du Louvre, pourquoi? véritable fantôme ou personne déguisée?
J'ai adoré ce livre, je me suis attaché aux différents personnages. J'ai découvert la plume d'Arthur Bernède, auteur prolifique de tous genres, écrivain populiste à la lecture facile mais pas simpliste. Ce roman mi-fantastique, mi-policier est un roman populaire.
C'est une oeuvre à l'écriture de l'époque entre-deux guerres qui est détaillée presque à l'extrême dont on pourrait croire que cela nuit à la surprise, pas du tout. Il y a tant de personnages, on se pose des questions, on imagine tout et pourtant. Une seule question reste:

QUI EST BELPHEGOR?
Pour tous les lecteurs de ma génération ou celles d'avant et d'après, lisez ce livre ne serait-ce que par nostalgie ou passer un bon moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          1317
melusine1701
  20 mars 2011
Bienvenu dans la littérature policière légère et sans prise de tête. Prenez un lieu mythique: le Louvre. Une histoire qui flirte avec le fantastique. Un jeune et beau reporter aux histoire de coeur embrouillées (trop séduisant, ce brave homme!), héroïque, accusé à tort, bref: romanesque à tous points de vue. Une jolie fille, bien sûr. Une police un peu bête qui fonce sagement dans tous les pièges que lui tend le criminel. Et surtout, une bonne dose de second degré pour avaler tous ces clichés. Et vous passerez un excellent moment: rythme effréné, retournement de situation, faux semblants, on est plus dans le vaudeville façon Arsène Lupin que dans le polar. Et ça marche! le personnage de Belphégor est furieusement bien construit, complexe et insaisissable, et l'on sait qu'on l'a sous les yeux depuis le début sans arriver à mettre le doigt dessus. On se prête volontiers au jeu de l'élimination des suspects ("ça ne peut pas être lui, ni lui..."), presque dans la joie et la bonne humeur pourtant: oui bon, il y a eu un mort au début, mais il fallait bien ça pour déclencher une enquête, et pour le reste, Belphégor est surtout bon à terroriser les bonnes femmes et les bons bourgeois en mal de sensation forte. Tout le sel de ce roman est ce va-et-vient entre un roman de gare, quasiment un roman pour enfant avec des accents eau-de-rose, et une intrigue diablement efficace qu'on ne peut pas s'empêcher de suivre.
Un excellent moment de lecture!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
temps-de-livres
  12 février 2015
Il y a un fantôme au Louvre. Jacques Bellegarde, rédacteur réputé du Petit Parisien décide de mener l'enquête. Si le fantôme semble insaisissable, dans l'ombre, quelqu'un surveille les protagonistes.
Quand on parle de Belphégor, on pense surtout à l'adaptation télévisuelle des années 60. En fait, le roman d'Arthur Bernède est plus ancien. Publié en 1927, sous forme de feuilleton, puis de roman, il fut adapté cette même année par Henri Desfontaines.
Dans le style percutant, Belphégor est une lecture recommandable. de nombreux pièges attendant le lecteur pour qu'il ne se doute pas de l'identité du criminel. le style feuilletonesque fonctionne complètement avec ses chapitres courts, son suspens haletant. Mais, nous sommes en 1927 et les personnages sont un peu désuet. La vraie surprise, c'est l'identité du héros. Tout porte à croire que c'est Jacques Bellegarde, mais il est régulièrement sauvé par Chantecoq, « le roi des détectives ». Ce dernier, en héros cocardier, déjoue tous les tours de Belphégor. Que l'on parle de chimie, d'enquête, de lutte… Chantecoq aura le dernier mot. Il est suivi de sa fille unique, Colette, qui n'est pas du genre à se laisser faire. Quant à l'identité de Belphégor, c'est une véritable surprise. On ne s'attend pas au dénouement, même si quelques indices nous mettent sur la piste. Autour de ces héros, l'auteur dresse des portraits forts peu réjouissants. Une dame de compagnie aussi froide qu'un glacier, un bossu aussi machiavélique que travailleur, un soupirant qui n'en finit plus de soupirer et des antiquaires dépeints comme des sots. La description de ces derniers est à hurler de rire. Arthur Bernède avait une plume acérée et n'hésitait pas à s'en servir.
Si le personnage de Chantecoq ne fonctionne plus en 2015, l'écriture se révèle vite addictive. Les évènements s'enchaînent, le lecteur veut savoir ce qui se passe. Si l'ensemble se révèle être un roman policier, l'ambiance est fantastique : mystère, trésor, passage secret sont monnaie courante dans ce bijou d'écriture.
Adapté plusieurs fois, on en retiendra trois. Celle de la télévision est la plus connue. Claude Barma signe un scénario qui s'éloigne du roman policier pour plonger dans l'ésotérisme. Bellegarde (Yves Rénier) devient un jeune étudiant qui mène l'enquête en compagnie de la fille du commissaire. Quant à Juliette Gréco, je vous laisse deviner son rôle.
Les deux suivantes sont diffusées en avril 2001, à une semaine d'intervalle. La première est une série d'animation en 26 épisodes. Belphégor est un criminel poursuivi par Jacques Bellegarde et Sarah. Ils sont accompagnés du commissaire Ménardier. Les histoires sont originales. C'est l'auteur Frédéric Bézian (Docteur Radar, tueur de savant /Des Soldats d'honneur ) qui se chargera de la charte graphique.
La seconde est une adaptation cinématographique de Jean-Paul Salomé (Arsène Lupin/Je Fais le Mort). Malgré des effets spéciaux sympathiques, des acteurs connus (Sophie Marceau, Frédéric Diefenthal, Michel Serrault), l'ensemble ne prend pas. C' est surjoué, l'enquête part dans tous les sens, bref… A oublier.
Redécouvrir le roman original de Belphégor permet de renouer avec la source originelle. Haletant et désuet. Malgré ses défauts, il reste un nom près de 90 ans après : Belphégor Dommage quand on sait que son auteur, créateur de Judex, est presque oublié.
Lien : https://tempsdelivresdotcom...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Salyna
  20 juillet 2013
De Belphégor, je ne connaissais que le film (très médiocre) avec Sophie Marceau.
J'étais donc très curieuse de lire ce livre, d'autant plus qu'on m'avait dit que le livre n'avait rien à voir avec le film (ou la mini série TV dont ma mère me parlait). Et en effet, c'est bien différent et tellement bien ! Exit le fantôme d'origine égyptienne, Belphégor était un démon de la culture chrétienne.
Un mystérieux fantôme hante donc le Louvre autour de la statue de Belphégor. Après le meurtre d'un gardien, l'affaire est prise aux sérieuses. La police, un jeune journaliste et un détective privé assisté de sa fille.
J'ai adoré ! C'est un parfait livre policier à la française : un grand détective indépendant contre la police. J'ai beaucoup aimé le personnage de Chantecoq, et beaucoup sa fille Colette ! Dommage qu'elle devienne niaise au fur et à mesure qu'avance l'intrigue. On s'immerge rapidement dans le roman et on a envie de découvrir ce que veut ce mystérieux fantôme, et surtout son identité ! Les relations entre les personnages sont bien faites et tout coule ! le mystère de dévoile peu à peu jusqu'au dénouement final !
Un très bon livre à lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (1)
Telerama   31 mai 2019
Un roman-feuilleton qui se lit avec le même plaisir que les aventures de Rouletabille et d’Arsène Lupin.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
BazaRBazaR   01 décembre 2019
Jacques Bellegarde, le brillant rédacteur du Petit Parisien, que ses reportages en France et à l'étranger avaient rendu presque célèbre, appartenait, en effet, à cette race de journalistes qui parlent peu, agissent beaucoup et pensent davantage. Se méfiant de son imagination, qu'il avait très vive, procédant beaucoup plus par analyse que par synthèse, très prudent dans ses déductions, et conservant toujours, dans l'exercice de ses délicates fonctions, un parfait bon sens, en même temps qu'une entière maîtrise de lui-même, il avait pour principe de ne jamais s'emballer et d'étudier à fond tous ses sujets.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
BazaRBazaR   05 décembre 2019
La baronne Papillon se précipita dans le salon, clamant, avec des larmes dans la voix :
— Alors, notre chère Simone ne va pas... ?
Le baron Papillon s'approchait à son tour, et, avec le regard vide de ceux qui sont pleins d'eux-mêmes et le ton déclamatoire de ces gens superficiels qui s'efforcent de masquer leur insensibilité de profonds égoïstes, il demanda :
— Au moins, notre pauvre amie n'est pas en danger ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
BazaRBazaR   06 décembre 2019
Saisissant l'appareil téléphonique qui se trouvait à portée de main, Colette voulut le décrocher. Elle n'en eut pas le temps. L'homme à la salopette, tirant un revolver de sa poche, le braqua vers elle. Il lança d'une voix menaçante:
— Haut les mains ou je fais aboyer mon rigolo !
Commenter  J’apprécie          83
Wendat69Wendat69   15 juin 2019
-Monsieur le conservateur, annonça-t-il, on vient de découvrir ici des traces suspectes.
Et il désigna le socle de la statue de Belphégor, dieu des Moabites, dont le masque grimaçant, déconcertant, énigmatique semblait contempler en ricanant les humains qui l'entouraient.
Commenter  J’apprécie          80
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   10 mars 2016
Aussitôt, et nous verrons par la suite combien il avait deviné juste, il s'était dit que cette affaire, qui débutait d'une façon si étrange, était appelée à un grand retentissement...et il s'était mis en tête d'élucider ce troublant mystère, en marge de la police.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Arthur Bernède (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Bernède
Chaque vendredi matin, Valérie Expert vous donne rendez-vous avec Gérard Collard pour leurs coups de c?ur... Voici les références des livres présentés dans l'émission du 17 mai 2019 :
Pénis d'orteil de Rieko Matsuura aux éditions Picquier Poche https://www.lagriffenoire.com/17154-litterature-japonaise-penis-d-orteil.html
Inventer les couleurs de Gilles Paris et Aline Zalko aux éditions Giboulées https://www.lagriffenoire.com/143819-romans-pour-enfants-inventer-les-couleurs.html
Autobiographie d'une courgette de Gilles Paris aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/24168-poche-autobiographie-d-une-courgette.html
Coiffeur pour monstres de Alexandre Lacroix et Eglantine Ceulemans aux éditions Père Castor 9782081428546
Luca de Franck Thilliez aux éditions Fleuve Noir https://www.lagriffenoire.com/1002492-nouveautes-polar-luca.html
La Chambre des morts de Franck Thilliez aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/21416-poche-la-chambre-des-morts.html
Les carnets de cuisine De Toulouse Lautrec: S'encanailler à Paris de Muriel Lacroix aux éditions Chêne 9782812316333 sortie de 22 mai 2019
Pourquoi écrire ? de Philip Roth aux éditions Folio 9782072798054
Le tonneau magique de Bernard Malamud et Josée Kamoun aux éditions Rivages https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=1003630&id_rubrique=1
Le vol de la Joconde: roman de Dan Franck aux éditions Grasset https://www.lagriffenoire.com/142646-romans-historiques-le-vol-de-la-joconde---roman.html
100 grands films pour les petits de Lydia Boukhrief et Nicolas Boukhrief aux éditions Gründ https://www.lagriffenoire.com/1002341-livre-sur-le-cinema-100-grands-films-pour-les-petits.html
Belphégor de Arthur Bernède aux éditions Libretto https://www.lagriffenoire.com/144846-divers-litterature-belphegor.html
Écouter le noir sous la direction d'Yvan Fauth aux éditions Belfond 9782714481894
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..