AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782344020340
264 pages
Éditeur : Glénat (15/03/2017)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Je dois emmener Zou à la montagne. En douceur. Elle a 17 ans et sa référence est le Mont-Saint-Michel… »
Les premières lignes de la première nouvelle, déclinée en cinq variations, donnent le ton : il va être question de partager l’amour de la montagne, et l’humour sera de la partie. Ainsi paré, on ira en Oisans, au mont Blanc, dans le Hoggar, en Suisse à 4000 mètres, dans le Haut Atlas, le Vercors, la Chartreuse ou le Dévoluy. On rencontrera toutes sortes ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Nastie92
  29 octobre 2017
Odette Bernezat est une drôle de dame. Dotée d'un sacré tempérament, elle est dynamique, vive et pleine d'humour.
Comme dirait ma grand-mère, c'est une "pétrolette".
Avec elle, on ne s'ennuie pas !
Claire Jaccoux écrit dans la préface : "Je l'approuve de donner du voyage, de la montagne et de l'alpinisme une vision aussi simple, alerte et confiante." C'est tout à fait ça.
Odette Bernezat enchaîne les récits au fil des chapitres et nous emmène dans ses aventures. Elle raconte les découvertes, les rencontres, les situations cocasses et tous ces petits détails qui donnent du piquant à une course banale, à une randonnée qui pourrait ne rien avoir d'exceptionnel.
C'est ce que j'ai apprécié dans ce livre : Odette Bernezat ne cherche pas à faire frémir ses lecteurs, elle n'essaie pas d'épater la galerie avec des aventures spectaculaires.
Non.
Elle raconte son quotidien, qui se suffit à lui-même pour être intéressant. Pas besoin d'en rajouter : à qui sait observer, à qui a une heureuse nature, à qui cherche toujours ce qu'il y a de positif, chaque voyage apporte son lot de surprises, ses occasions de rire ou de s'émerveiller.
Odette Bernezat m'a offert en quelques pages de nombreux voyages, et je l'en remercie ! Haute ou moyenne montagne dans les Alpes ou le Hoggar algérien, désert saharien, je l'ai suivie partout et j'ai toujours apprécié sa compagnie vivifiante.
Elle écrit en exergue :
"C'est vrai, j'invente un peu.
Je rêvasse, délire, affabule...
Ce n'est pas pour me mettre en avant,
mais juste pour vous faire sourire."
Pari réussi : Odette Bernezat est une excellente compagne d'aventures.
Un grand merci à Babelio pour son opération Masse critique et aux éditions Glénat pour l'envoi de ce livre.
Et pour le plaisir, je vous laisse en compagnie de celui qui a si bien chanté "que la montagne est belle !".
https://www.youtube.com/watch?v=cR1HNrjKwYg
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          283
jainas
  06 novembre 2017
Des histoires de montagne, Odette Bernezat en a un paquet à raconter...
Histoires d'alpinisme, de promenades, de courses manquées ou non, d'ascensions qui ne se sont pas tout à fait passées comme prévue... Histoires de rencontres aussi, parce que la montagne, c'est aussi ceux avec lesquels on la parcours : époux, guides, amis, patronnes de gites, bergers, locaux, marcheurs ou grimpeurs, initiés ou débutants... c'est qu'on en croise, du monde !
"Que la montagne est belle ! et autres nouvelles d'en haut et de là-bas" est donc un assemblage de récits et d'anecdotes très largement autobiographiques mais pas que, qui des Alpes au Hoggar algérien nous entrainent le long des vires, sur les flancs de pierre et parfois même jusqu'au sommet.
Si ces nouvelles sont toutes assez sympathiques et la lecture toujours aisée et agréable, j'ai justement parfois regretté que le côté anecdotique dilue parfois un peu le recueil, et que l'écriture reste toujours très simple dans la description de la montagne, manquant un peu de souffle littéraire alors que le sujet de la beauté montagnarde se prêtait pourtant au lyrisme...
Avec un titre pareil il y avait pourtant de quoi faire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
anais44
  04 octobre 2017
je devais le gagner à masse critique mais je ne l'ais jamais reçu donc je me le suis procurées, il est bien car il décrit la montagne avec poésie, ce qui donnne des envies de voyage! l'écriture, je penses manque d'humour! le livre est un peu trop classique à mon goût et en soit pas très original!
Commenter  J’apprécie          34

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Nastie92Nastie92   15 janvier 2018
C'est le dernier soir de l'année, mais ici, en plein cœur du Hoggar, ça ne veut rien dire. On s'en fiche. On est venu pour ça justement, parce qu'on s'en fiche.
On est venu s'isoler dans le vide du désert pour oublier l'exubérance de mon supermarché, Viv'l'vent, viv'l'vent d'hiver. Pour échapper aux papillotes, aux cadeaux, à Petit Papa Noël, à Doû-oûce nuit et aux pétards de minuit. Je n'ai dans mon groupe que des randonneurs qui veulent fuir l'excitation des fêtes de fin d'année. Ce ne sont pas forcément des gens seuls dans la vie, sans famille ou SDF de parentèle ; ce sont des gens qui veulent tout simplement être tranquilles.
Pour être tranquilles, nous sommes les rois ! Voilà dix jours que nous nomadisons sans but précis apparent, d'oued en oued et de col en col, grimpant ce que nous voulons à notre façon. Liberté totale. Non seulement on a oublié les flonflons de la fête, mais aussi les interdictions, les convenances et ce que pensera Tata si on ne lui rend pas visite le 1er janvier...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Nastie92Nastie92   22 janvier 2018
Ramrane, le guide, avait vu tous les soirs les Américains se serrer virilement la pogne, en se disant sans doute bonne nuit ou à demain... Il entreprit donc, lui aussi, par pure gentillesse, de faire le tour du groupe en serrant chaque main, chaque soir.
"Ar toufat !" disait très cérémonieusement Ramrane à chacun, ce qui veut dire tout simplement "À demain", "toufat" étant à la fois demain et le matin. Au bout de quelques jours, les Américains confièrent à l'interprète qu'ils ne comprenaient pas pourquoi Ramrane leur faisait le reproche d'être trop gras − "You are too fat" −, alors qu'il n'y avait aucune raison qu'on les juge trop gros ou trop gras. Il s'ensuivit une bonne explication pour laquelle l'interprète décupla son pouvoir de persuasion et son talent de médiateur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Nastie92Nastie92   29 octobre 2017
Je dois me méfier des mots, y compris ceux des pancartes. On m'a raconté qu'une apprentie randonneuse avait refusé de franchir un pas délicat parce que, au niveau d'un panneau, et juste à ce moment-là, un avion traversait le ciel au-dessus de sa tête... "Danger. Passage aérien !" signalait le panneau.
Commenter  J’apprécie          120
Nastie92Nastie92   03 novembre 2017
Mettez un seul homme au milieu de dix femmes et vous verrez l'ambiance se transformer. Mettez trois hommes porteurs de nouvelles fraîches au sein d'un petit groupe de bergères célibataires, et vous ne reconnaîtrez plus aucune d'entre elles.
Commenter  J’apprécie          150
anais44anais44   04 octobre 2017
je dois emmener zou à la montagne. En douceur . Ellle a 17 ans et sa référence est le mont ST/ michel
Commenter  J’apprécie          60

Video de Odette Bernezat (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Odette Bernezat
Odette et Jean-Louis Bernezat Part1. C'est toute une vie que ce livre raconte. Une vie de guide, qui après la montagne, découvre d'autres immensités. De la neige au sable, "Bernouze" transmet le bonheur des grandes explorations.
autres livres classés : hoggarVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Noms de famille et la nature

Noms; trois ont pour origine le bois, mais un quatrième est l'intrus, lequel?

Dubreuil
Bosh
Combescure♧
Wood

10 questions
97 lecteurs ont répondu
Thèmes : Noms de personnes , nature , montagnes , métier d'autrefois , animauxCréer un quiz sur ce livre