AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782266156455
252 pages
Éditeur : Pocket (05/11/2007)
3.86/5   42 notes
Résumé :
Les âpres paysages des vallées de la Meuse des années 1940 sont le cadre de vie de la jeune Agathe. Tout lui promettait le pire des destins : une mère morte en couches, un père indifférent, la solitude et la haine pour tout horizon. Mais Agathe se révèle peu à peu un modèle de courage et d'intelligence. Comment vaincre une belle-mère cruelle, regagner l'amour d'un père indigne, déjouer les dangers de l'Occupation et redonner vie, avec acharnement, à la ferme familia... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 42 notes
5
2 avis
4
3 avis
3
7 avis
2
0 avis
1
0 avis

Marcelline
  24 janvier 2013
Un petit roman qui m'a rappelé les excellents moments que j'ai passés, il y a quelques années, avec Claude Michelet, Marie-Paul Armand et Christian Signol...
C'est triste à souhait, avec d'emblée le décès de la maman, Odette, au moment de la naissance de la petite Agathe.
Il y a les bons, ceux qui ont des valeurs d'honnêteté, de droiture, de courage; en face, il y a les frivoles, les collabos, les menteurs.
Peu de nuances dans les personnages, à part peut-être pour Marcel qui semble être un peu transformé par l'amour, mais qu'est-ce que ça fait du bien: finalement, c'est toujours cet Amour au sens large qui gagne!
Un roman de "terroir", comme je les aime, une fois de temps en temps, qui fait juste battre le coeur sans trop tourmenter les méninges!...
Commenter  J’apprécie          180
AUDRIT
  05 mai 2021
L'histoire bouleversante d'une enfant "Agathe" dont la mère meurt en la mettant au monde.
Le père Etienne, paysan, dépassé par cette catastrophe, ne veut pas voir le bébé et se refuse à l'approcher. Il laisse le nouveau né à sa mère Léonie qui habite juste à côté, c'est un rejet total pour lui. Léonie est une femme rustre, une paysanne qui ne sait exprimer ses sentiments mais qui néanmoins va s'occuper de cette petite et l'aimer à sa façon.
Après 4 ans de veuvage, Etienne se remarie avec "une belle intrigante" dont il a toujours été amoureux, Lili. Cette dernière s'installe, elle refuse les travaux de la ferme et rejette "l'enfant de l'autre" ; Etienne laisse faire d'autant qu'elle va lui donner deux autres enfants.
Agathe, petite fille se contente donc de sa mémé, elle observe et regarde ses demis frère et soeur grandir dans le logis de la ferme voisine, seule la cour les sépare. Son enfance déjà marquée par ce manque d'amour se poursuit tristement quand la 2ème guerre mondiale éclate. La ferme se situe non loin de Verdun dans la Meuse, l'ennemi approche à grands pas, tout le monde au village et dans les environs s'enfuit, aussi Etienne décide d'emmener les siens en zone libre. C'est l'exode, pendant leur équipée, lors d'un bombardement aérien, Agathe sauve la vie de son petit frère ; seul son père s'en aperçoit, c'est à partir de ce moment qu'il va commencer enfin à la regarder. Puis devant tant d'obstacles sur la route, il décide de revenir avec tout son petit monde à la ferme, la famille constate que les Allemands ont fait des dégâts, réquisitionnés les bêtes, les chevaux notamment. Etienne doit continuer son dur labeur de fermier et va s'investir pour aider les résistants cachés dans les bois voisins. La discrète Agathe est elle aussi mise à contribution et un jour en revenant d'une mission, elle surprend les amours de sa belle mère avec un collaborateur...
L'auteure nous embarque dans la vie de cette petite fille privée d'enfance dès sa naissance, sur fond de guerre, qui évolue dans un monde d'adultes.
Une très belle histoire.
Lien : http://jose-lire-et-le-dire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
kikou114
  28 octobre 2011
Avant la seconde guerre mondiale, Etienne, paysan de la Meuse se retrouve veuf. En effet, sa femme meurt en mettant au monde leur premier enfant, Agathe. Durant des années, il va l'ignorer la rendant responsable du décès de son épouse. C'est donc la mère d'Etienne qui l'élève tout en essayant de rapprocher le père de sa fille. Elle y arrive presque quand Lili, l'allumeuse du village, déçue de la ville fait sa réapparition' Elle « embobine » et épouse Etienne tout en éloignant de sa fille. Tout le roman nous conte les tiraillements d'Etienne entre son sentiment de culpabilité envers sa fille et Lili son épouse. Divers personnages jalonnent l'histoire, telle que Léonie la mère d'Etienne, le couple de Jules et Olga, le simple d'esprit Bébert.
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31
  11 mars 2017
Roman lu il y a quelques années, et plaisir renouvelé lors de cette nouvelle lecture grâce aux personnages touchants d'Agathe, son père Etienne et la mère de celui-ci.
Odette meurt en couche en laissant la petite Agathe seule avec son père Etienne qui a beaucoup de mal à surmonter cette épreuve. Il rejette d'emblée cette petite fille qu'il juge à tort responsable de la mort de son épouse. C'est donc la grand-mère d'Agathe qui va prendre soin d'elle durant les premières années de sa vie, et lorsque son père va se remarier avec Lili et fonder une nouvelle famille, la petite souffrira d'être "l'enfant de l'autre". Mais la guerre et le fil de la vie se chargeront de faire évoluer les choses.
Une très belle histoire, émouvante.
Commenter  J’apprécie          10
Lalivrophile
  02 juin 2013
Si certaines choses sont un peu faciles, ce livre est un bon moment passé en compagnie de personnages attachants. de plus, le décor est bien rendu.
L'histoire a certains côtés prévisibles: par exemple, on devine très vite comment se comportera Lily; mais d'autres le sont moins. En outre, Henriette Bernier n'amène pas les choses grossièrement, elle n'use pas d'énormes ficelles. de ce fait, même si, au final, le tout pouvait se prévoir, cela ne m'a pas gênée.
L'auteur dépeint bien l'ambiance d'un petit village en temps de guerre. Là encore, si on se doute de l'attitude des personnages, celle de Marcel, par exemple, ne montre pas forcément quelqu'un de sombre. J'ai apprécié la nuance apportée à ce personnage. Il n'est pas très reluisant, mais ses raisons peuvent s'expliquer.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
sld09sld09   17 juillet 2017
Pour la troisième fois au moins depuis qu'il avait commencé la traite des vaches, une douzaine de belles pies noir, Etienne interrompait son travail, traversait la cour, ôtait ses bottes à la porte de la cuisine, entrait et s'avançait jusqu'au seuil de la chambre, qu'il ne franchissait pas.Pas question de s'approcher du lit dans sa tenue de travail, veste et pantalon de coutil où s'accrochaient encore quelques brins de paille, avec ses mains qui venaient de tirer les mamelles et en gardaient l'odeur et la moiteur acide. Le souci de l'hygiène n'était pas le seul à le retenir, il y avait aussi ce mélange de pudeur, d'impuissance, de crainte qui tenait les homme éloignés de ces choses-là, du domaine des femmes : Odette, son épouse était dans les douleurs pour la naissance de leur premier enfant. Et le temps se faisait long.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31Annabelle31   11 mars 2017
Elle savait que son père se rapprochait d’elle, il lui témoignait de l’intérêt, de la confiance. Elle savait aussi qu’il se détachait de Lili. Mais elle se refusait le droit de peser dans cette espèce de balance des sentiments, de chantage à la préférence, elle ou moi.
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31Annabelle31   08 mars 2017
Mais pourquoi t’entêtes-tu à refuser ta fille ?
— Parce que je ne peux pas aimer l’enfant qui a pris la vie de sa mère Parce que je ne pourrai jamais la voir sans voir aussi Odette morte.
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31Annabelle31   08 mars 2017
La beauté, mon garçon, ce n’est pas ce qui compte le plus pour une femme. Il t’en faut une solide, qui aimera ce que tu aimes, qui saura faire ce que tu fais.
Commenter  J’apprécie          00
Annabelle31Annabelle31   08 mars 2017
Quand on se convient bien et qu’on s’entend bien, disait d’ailleurs Léonie, le reste se fait naturellement, l’amour suit.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Henriette Bernier (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henriette Bernier
"Le bon numéro" d'Henriette Bernier
autres livres classés : terroirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
288 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre