AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782844851666
117 pages
Éditeur : Allia (27/10/2004)

Note moyenne : 2.88/5 (sur 8 notes)
Résumé :
“De quoi t’occupes-tu exactement ? – De la réification. – Je vois, c’est un travail très sérieux avec de gros livres et beaucoup de papiers sur une grande table. – Non, je me promène. Principalement, je me promène.”
Tous les chevaux du roi est le premier roman de Michèle Bernstein, à l’époque membre de l’Internationale situationniste et épouse de Guy Debord. Poupée russe, ce livre est d’abord le récit – sorte de transposition moderne, ironique et distanciée ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Fleitour
  07 juin 2018
Tous les Chevaux du Roi
à Thomas
Tous les Chevaux du Roi
Avide de trouver pépite parmi les rayonnages
D'une bibliothèque aux allures d'un autre age
J'ai déniché une perle entre Debord et Deville
Berstein mariée à Guy moquant un vaudeville.

Michèle publiait dans une jaquette bleu-roi
Sa première fiction,Tous les Chevaux du roi
La genèse du roman tient à peine debout
Il fallait de l'oseille pour joindre les deux bouts

Guy Debord ardent, féministe paresseux
Ne pouvait se résoudre à être courageux
Pour quelques sous de plus, faire bouillir la marmite,
Radical, mais sans radis, explorait tous nos mythes.

Aucun ne lui convient, Michèle perdant patience
Suggéra une fiction un récit de sa science
Elle lui dit qu'il suffit, de savoir imiter,
Les auteurs à la mode, les amours contrariés.

Guy, sur tous les bords qu'elle coupa, applaudissait
Au scénario qui lentement mûrissait
Comme l'idée d'emprunter tous les tics et les styles
A la mode soit ! "Bonjour Tristesse" en plus futile.

Mais à ce jeu des papous ou d'autres, piafferont
Sagan ne méritait un si cruel affront
Par Laclos inspiré des liaisons dangereuses
Sortit un libertin, aux mœurs sulfureuses.

Geneviève et Gilles en fol libertinage
Séduiront Carole troublée par son jeune âge.
D’œillades, en caresses ces jeux de séductions,
finiront par s'éteindre jusqu'à leur trahison.

Le spectacle est fini aucun n'a vu le plagiat
le style court et nerveux a la verve du combat
déchaîné, consommant les amours libres,
Elle sait se faire tendre, et plaire comme un livre.

Guy Debord dénonce la société du spectacle
Mis en scène par Michelle, un seul qui renâcle
Dumayet a senti la blague du potache
Mais aussi le message, le vrai toujours se cache

Ce livre pour Berstein un acte de réalisme
Quand Debord poursuit le situationnisme
Michelle s'ennuie parfois elle écrira La Nuit
Guy Debord passé 68, plongera dans l'oubli.

J'invite les lecteurs pointus en calcul de pieds, voire de pouces, de me corriger
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          223
deslivresetdesfilms
  12 juillet 2015
La première chose à laquelle j'ai pensé en refermant ce livre (après l'avoir lu d'une traite), a été, mais qui est donc cet auteur (Michèle Bernstein) qui rédige à la manière de Françoise Sagan ? J'entreprends enfin de lire la préface, car je ne sais pour quelle raison je lis toujours la préface après avoir lu le livre et je comprends que le but de l'auteur était d'imiter le style d'autres romanciers à succès. Ici Françoise Sagan à n'en pas douter.
Contrairement à l'éditeur de l'époque, qui a repéré le second degré du texte de Michèle Bernstein, je n'ai rien vu. Complètement absorbé par le style d'écriture, j'ai apprécié le livre aussi pour son histoire. Et pour ceux et celles qui ont aimé par exemple « Bonjour tristesse » de Françoise Sagan, il en sera probablement de même. L'intrigue du livre, qui n'en contient d'ailleurs pas, n'a ici que peu d'importance. Sachez tout de même que le roman de Michèle Bernstein nous dépeint le quotidien d'un couple libre (Geneviève et Gilles) qui aime s'adonner à des jeux amoureux que je qualifierais de cruels ou bien d'égoïstes. le terme égoïste me semble plus approprié. Disons que je n'aurais pas aimé jouer avec Gilles et Geneviève, mais j'aurais aimé être Gilles. Ceux et celles qui ont lu le livre comprendront de quoi je parle et j'invite les autres à le faire.
Pour conclure, je dirais que ce livre peut être apprécié pour ce qu'il est, un exercice de style des plus intéressants et à la fois pour ce qu'il n'est pas vraiment, un roman à part entière. Toujours est-il que ce roman (Tous les chevaux du roi) me fait penser tout d'un coup aux propos tenus par James Ellroy qui prétend que son style est inimitable. Aussi, je dirais que si l'écriture de Françoise Sagan est copiable, celui de James Ellroy doit l'être tout autant…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Kadjagoogoo
  24 décembre 2015
Bonsoir,
Je partage exceptionnellement avec toi une de mes publications FB, troublé que je suis par cette sidérante synchronicité ("hasard objectif") qui me fait croiser fortuitement cette vidéo et connaître ainsi l'existence de ce roman situationniste qui semble tant parler de moi, en quelque sorte, de ce que je vis actuellement : ma découverte toujours plus profonde et consciente des réalités et potentialités du polyamour ; les épiphanies discrètes et contingentes ; ne "rien faire apparemment" et pourtant...
"Ce roman est l'histoire de Gilles et des possibilités qu'il rencontre : de la fatigue qui les emporte. [...] La désinvolture n'est qu'à la surface de ce livre."
C'est fou comme tout cela fait manifestement écho à ce que j'expérimente ces derniers mois ; fascinant comme cela m'apparaît être en adéquation avec ce que je pourrais dire de l'ineffable de ma vie actuelle, que je ne saurais donc exprimer autrement : "De quoi s'occupe Gilles, qui apparemment ne fait rien ?" le postulat de ce roman providentiel est à mes yeux une manière de précipité littéraire pour une tentative d'explication dans l'inexplicable :
“De quoi t'occupes-tu exactement ? – de la réification. – Je vois, c'est un travail très sérieux avec de gros livres et beaucoup de papiers sur une grande table. – Non, je me promène. Principalement, je me promène.”
Un partage léger mieux qu'un long discours - lourd - pour nous épargner de laborieuses circonvolutions samedi, quand j'aurais voulu te dire, par souci de transparence, ce que je traverse là, dans la marge. Des choses si ténues et subtiles, dérisoires et essentielles.
Nous ferons l'amour, plutôt.
Joyeux Noël.
G.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
aleatoire
  03 juillet 2013
Ce n'eut pas été un grand dommage qu'il demeurât introuvable, ainsi le mythe eût pu s'épargner la chute.
Commenter  J’apprécie          52
michelblondeau
  30 décembre 2015
Ce très court roman (ou longue nouvelle) est un pastiche du roman psychologique qui avait du succès au début des années 1960 (le genre Françoise Sagan, grosso modo). Mais le fond est autobiographique : c'est un aperçu de la vie que menaient Michèle Bernstein et Guy Debord (ils étaient mariés en ce temps-là). D'où son intérêt spécial...
On en sait davantage maintenant sur le personnage de Debord, avec la biographie de Jean-Marie Apostolidès. Ce que raconte 'Tous les Chevaux du roi' est vrai.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
aleatoirealeatoire   02 juillet 2013
De quoi t'occupes-tu exactement ? - De la réification. - Je vois, c'est un travail très sérieux avec de gros livres et beaucoup de papiers sur une grande table. - Non, je me promène. Principalement, je me promène.
Commenter  J’apprécie          21
aleatoirealeatoire   02 juillet 2013
Je me réveille toujours plus tôt dans un lit dont je n'ai pas l'habitude.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Michele Bernstein (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michele Bernstein

Michèle Bernstein - "Tous les chevaux du roi"
Le 14 septembre 1960, Pierre DUMAYET s'entretient avec Michèle BERNSTEIN au sujet de la publication de son premier roman "Tous les chevaux du roi". Ils abordent les différents sujets dont il est question dans le roman, puis la morale des couples dont elle raconte une tranche de vie. Pierre DUMAYET mène cet entretien à bâtons rompus et termine en évoquant l'exercice de style, moyen pour la jeune femme de montrer son talent d'écrivain.
autres livres classés : amourVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Michele Bernstein (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4062 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre