AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782952923941
80 pages
Éditeur : Griffe d'Encre (20/10/2007)

Note moyenne : 4/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Un nain tout de métal bardé errant dans le désert, deux Loups-Garous philosophes - et une légère crise de foi -, trois femmes belles et mystérieuses, une horde de barbares à l'humour barbare et aux manières barbares, vingt-quatre cadavres presque morts et une pénurie d'allumettes...
Et bien sûr, une porte. Ouverte ou fermée, grattée, toquée ou explosée, de chêne (massif, renforcé de fer forgé) ou de frêle bouleau, elle est le pivot grinçant de ce petit conte ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Taraxacum
  07 juin 2013
Étrange petit ovni littéraire, La Porte est du genre inclassable. Je pense que certains lecteurs détesteraient, mais personnellement j'ai beaucoup accroché, une fois la première surprise passée devant le ton des plus original. Franchement, je ne saurai pas dire s'il faut le recommander ou pas: c'est l'un de ses livres qui touchera profondément un lecteur et ennuiera terriblement un autre, un étrange petit conte de désert, de loups-garous et de voyageurs perdus dans la nuit, avec de l'humour à revendre et une langue ciselé comme un chef d'oeuvre d'orfèvre.
En fait, si, je crois que c'est un livre à recommander car ceux qu'il touchera, et bien pour ceux là, cela serait bien dommage de passer à côté!
Commenter  J’apprécie          100
Cylhis
  19 février 2012
Livre d'une soixantaine de pages, concises et travaillées, comme un petit joyau précieux.
Il est des livres qui n'ont pas besoin de centaines et de centaines de pages pour s'établir, des histoires qui n'ont pas besoin de s'étaler sur une vingtaine de tomes pour vous emballer. Il leur suffit quelques mots, bien placés, bien coordonnés, percutants et précis qui referment leur main parfaite sur la vôtre, sans brusquerie ni force, mais fermement, et alors vous sentez que vous ne pourrez vous en extirper, et que vous ne le voulez même pas, de toute façon. La magie opère dès les premières lignes, pour ne plus vous lâcher. Vous enchaînez les pages en pouffant, en souriant béatement par cette facilité avec laquelle les mots viennent et entraînent les phrases, les lignes, les pages. Avant même de crier gare, c'est la fin et l'on se sent heureux d'avoir pu goûter à ce fruit exquis, succulent.
J'adore le ton et les tournures, la langue finement travaillée et percutante tout à la fois. Cela fait écho, encore une fois, à mon petit monde et l'on se sent compris, on aime partager un peu de cette manière pompeusement drôle qu'on a de s'exprimer. Bravo à l'auteur, Karim Berrouka, que je n'oublierai pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Julie_D
  24 octobre 2011
Modeste dans ses ambitions philosophiques et pourtant riche dans sa portée littéraire, La Porte est un truculent petit conte qui à choisir, préfère défaire plutôt que faire la morale.
Porté par deux délicieux personnages centraux et leur relation en dents de scie, la novella voit défiler une série de protagonistes et de situations à l'humour (noir) croissant au sein d'une construction en trois actes fort bien maitrisée et sans temps morts. En quelques pages, le récit passe d'une forme à une autre, ici avec les éléments de narration chers au théatre, là avec des allures de thriller dans la façon dont est structuré le mystère. Se dessine alors une relecture au vitriol de l'Inquisition au sein d'une tragi-comédie tour à tour burlesque et absurde. Ainsi le grand tour de force de ce petit texte polymorphe est de continuer à surprendre page après page, à ne jamais se reposer sur ses acquis et à garder le lecteur pris dans l'histoire de bout en bout.
Cerise sur le gâteau, le tout est servi par un style délectable, riche sans être lourd, précis sans être pédant, drôlatique à chaque coin de page, arrachant des éclats de rire toutes les 3 lignes. On sent là quelque chose de propre à l'auteur qui donne envie de découvrir le reste de sa prose : un amour évident - et surtout communicatif - pour le langage
Lien : http://letagere.online.fr/cr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lucile
  21 septembre 2010
Un "petit conte sans philosophie" hilarant mais pas que...
Premier loup-garou et Deuxième loup-garou cohabitent tranquillement dans leur petite chaumière à mezzanine au milieu du désert. Entre leur sortie hebdomadaire pour bouffer du curé (au sens propre!) et remplir leur garde-manger pour la semaine, ces deux-là s'occupent paisiblement en jouant aux échecs, débattant d... Lire la suite
e sujets philosophiques ou éminemment pointus (par exemple l'approche philologique de la dialectologie chez les carpes). Mais voilà, nos deux compères-pépères vont recevoir trois visites étranges, trois nuits d'affilée, soldées toutes les trois par trois départs étranges et pour le moins malpolis. S'ensuivra un procès complètement loufoque et de plus en plus surréaliste et une chute pour le moins surprenante bien que simple comme bonjour...
Et j'ai a-do-ré! Il faut dire que je suis une grande fan du loufoque, de l'absurde et du décalé aussi ne pouvais-je que me délecter à la lecture de la Porte. Je vous parle ici d'un tout petit livre d'une centaine de pages, et pourtant on a des personnages croustillants à souhait, avec des répliques dignes des Monthy Python. Pour peu qu'on ait un peu d'imagination, on voit le film ou la pièce de théâtre prendre vie sous nos yeux! Les loups-garous sont déjà assez drôles, avec leur décalage de bêtes philosophes et courtoises, leurs phrases de dix subordonnées d'affilée (j'exagère un petit peu, allez!) soudain interrompues par un rot monumental ou un juron trivial. C'est peu commun pour un loup-garou, non? Mais alors la tribu des barbares (et en particulier leur chef) ou la bande d'Inquisiteurs qui débarque à la fin, je les ai trouvés géniaux! La caricature de l'administration et de ses dénominations alambiquées au travers du Tribunal final vaut aussi son pesant de cacahuètes!
Enfin, vous l'aurez compris, ce fut un pur moment de bonheur pour moi! Je vous invite à découvrir d'urgence ce tout petit livre!
Lien : http://lameralire.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Chtitepuce
  29 mai 2013
La porte, un titre intriguant, comme dit sur la quatrième de couverture, elle est le pivot grinçant de ce petit conte férocement dégondé. J'ai donc décidé d'essayer de faire tourner mon avis autour de cette fameuse porte.
Donc cette porte en chêne massif, renforcé de fer forgé est l'entrée d'une petite maison, habitée par deux Loups-Garous. Plusieurs voyageurs viennent s'y présenter de diverses manières, parfois aussi rocambolesques les unes que les autres.
Des personnages tout droit sortis des bons romans de fantaisy, des Loups-Garous philosophes et sanguinaires, avec une sacrée crise de foie. Un nain qui ressemble à un enfant, des barbares avec un humour à couper au couteau, je dirais plutôt à écraser à la massue. Une belle palette quand on y ajoute, le Grand Inquisiteur et sa troupe dévouée, avec des noms tellement long que les malheureux n'ont plus rien de sérieux. Des personnages vraiment décalés qu'on apprécie de découvrir.
La novella est découpée en trois parties que je définirais ainsi, la première servant à installer les personnages. Au départ, on a un peu de mal à comprendre où tout cela nous mène. Dans la deuxième partie, on s'attaque au procès mené par les ecclésiastiques, les dialogues sont à mourir de rire ainsi que les différentes péripéties. La dernière nous amène bien sur le dénouement.
L'auteur utilise un vocabulaire très riche qui convient parfaitement au genre de cette novella, on rentre parfaitement dans ce petit conte complètement décalé.
Je m'étais inscrite pour ce livre car j'avais beaucoup apprécié la quatrième de couverture, je m'étais dit que j'allais bien rigoler. Et l'humour était au rendez vous, personnellement, le plus de cette novella, c'est vraiment ces dialogues riches et son humour. de plus l'auteur nous offre une petite interview à la fin.
Je remercie Accros et Mordus pour ce partenariat et bien Griffe d'Encre pour le livre, le joli marque page et la petite illustration accompagnée d'un mot.
Lien : http://www.blog-de-puce.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
CylhisCylhis   19 février 2012
Il fallait donc se rabattre sur une activité plus intellectuelle, qui ne faisait appel qu'à la cérébralité et en aucun cas à une modélisation physique de l'espace qui pût évoquer, même avec distanciation, toute forme de nourriture. Ils hésitèrent un moment entre un débat contradictoire sur la versatilité de l'empan mnémonique chez les dindons (mais cette idée fut abandonnée de peur de voir la polémique dégénérer en un pugilat où Premier Loup-Garou aurait facilement eu le dessus, pour les raisons précédemment citées) et une approche philologique de la dialectologie chez les carpes, ce qui leur sembla être un choix raisonnable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
UnpapillondanslaluneUnpapillondanslalune   23 mars 2013
La gueule barbouillée de sang, Premier Loup-Garou rugit en se frictionnant le museau. Deuxième Loup-Garou, affalé sur la table, ventre ballonné et tête renversée, le regardait, une lueur glauque illuminant d'un éclat sirupeux ses yeux mi-clos.
- J'ai les dents du fond qui baignent.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Karim Berrouka (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karim Berrouka
Avec Robert J. Bennett, Kij Johnson et Karim Berrouka
autres livres classés : loup-garouVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1510 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre