AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Françoise Smith (Traducteur)
ISBN : 2749108594
Éditeur : Le Cherche midi (01/03/2007)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 353 notes)
Résumé :
L’auteur du Troisième Secret nous offre, avec ce thriller ésotérique remarquablement conçu, un roman riche en détails historiques, qui développe une étonnante hypothèse quand à la vraie nature du fameux trésor des Templiers.

1118, Jérusalem, Terre sainte. Neuf chevaliers créent un ordre militaire, les « Pauvres Chevaliers du Christ ». Le roi Baudoin II de Jérusalem leur cède pour résidence une partie de son palais, bâti sur les ruines du Temple de Sal... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  02 août 2012
"Parfait pour les amateurs de thrillers comme pour les passionnés d'histoire. Une intrigue fabuleuse", disait la critique. Et je ne lui donne pas tort...
Les personnes qui me connaissent bien savent que certains ingrédients, dans un roman, me font saliver plus que d'autres.
Comme me dit toujours une amie : "Toi, tant que tu as une intrigue avec des cadavres, des Templiers, des Cathares, de l'Histoire et des Francs-maçons, tu ne te sens plus. Je ne parlerai même pas du fait si, en prime, ils ajoutent Sherlock Holmes, des vampires et autres bestioles".
Elle a bien raison ! J'aime ça. Chacun ses vices (et ses boulons).
Non, je vous rassure d'avance, tous les ingrédients cités au-dessus ne sont pas mis dans ce roman, et heureusement, sinon, il serait indigeste !
Histoire, Templiers, religion, action et complots : ce n'est déjà pas si mal, non ? Sans oublier le fameux trésor des Templier qui a tout d'un mystère ou d'une légende.
Légende ou pas, chasse au Dahu ou pas, ce mystérieux trésor a fait couler beaucoup d'encre et génère toujours de nombreux questionnements et hypothèses.
Dans ce roman d'aventures où la cause de l'ordre des «Pauvres Chevaliers du Christ» est présentée au lecteur, Steve Berry nous propose donc, en plat de résistance, une interprétation tout à fait intéressante de cette chasse au trésor et, en fin de compte, de la teneur même du trésor.
Voilà pour un p'tit aperçu de la carte...
Le menu me plaisait et je me suis installée à table pour savourer ce cocktail de saveurs qui me donnait plus qu'envie.
Non, ce ne fut pas l'indigestion, mais plutôt le bon gueuleton et j'ai re-signé pour la suite de ses romans. La cuisine me plaît, alors je fais toute la carte.
Le cuisinier Berry m'a bien scotché à sa table... heu, à son roman.
Ici, on commence sur les chapeaux de roue dès les amuses-gueules : un superbe prologue où Jacques de Molay, Grand Maître de l'Ordre du Temple, est soumis à la question.
Nous sommes en 1307 et la question n'a rien à voir avec celle dite "d'un champion". On peut même dire qu'il a flambé sept ans plus tard.
Et pour les cancres du fond de la classe, je conseille le moteur de recherche, si vous ne voyez pas de quoi je veux parler.
Ensuite, profitant du fait que les amuses-bouches m'avaient déjà bien préparé au repas, je suis passée à l'entrée.
Direction Copenhague (capitale du Danemark pour les cancres du fond) où j'ai fait connaissance avec Cotton Malone (porter un prénom pareil, ce n'est pas coton, coton ! *rires* Cinq ans que je rêve de le faire, ce jeu de mot) et Stéphanie Nelle.
Pas de chance, un pique-assiette, un invité ô combien indésirable, qui, avant même que j'ai digéré, nous offrira une course-poursuite à l'issue tragique et étrange.
A peine le temps de reprendre mon souffle que l'on retourne directement dans l'action. Oulà, ils vont me faire transpirer, eux, avec toute cette action !
Pour la pièce maîtresse du repas, nous commencerons par suivre les personnages en parallèle, chacun de leur côté, avant de les voir se réunir lentement jusqu'aux révélations finales.
Les révélations, c'est le dessert, et il a tout d'une bombe (glacée)… Explosif !
Mais revenons sur les savoureux ingrédients que l'auteur nous a fait mijoter en cuisine.
Que vous sachiez aussi comment le tout fut servi.
Niveau cuisson de l'Histoire : le chef-coq Berry a fait un travail de recherche incomparable sur les Templiers et leur histoire, ainsi que sur Béranger Saunière et ce qui l'a entouré.
Le tout est servi à bonne température, sans que L Histoire ne colle au fond de la casserole.
Les moindres détails historiques réels sont utilisés et respectés. Ils sont servis aussi sans exagération : un scénario historico/ésotérique brassé avec tant de savoir se doit d'être dégusté avec sagesse.
La fin du livre comporte même un petit plus : des notes de l'auteur qui font le point sur ce qui est avéré (certificat A.O.C), ce qui est supposé/supposable et ce qui est totalement inventé.
Toujours appréciable un petit geste du cuistot sur l'origine des ingrédients utilisés en cuisine. Ils ne sont pas tous originaires de l'usine du sieur Tricatel ! ("L'aile ou la cuisse" pour les retardataires du fond).
Ce qui fait tout la différence avec un certain auteur de ma connaissance que je ne citerai pas (Dan Brown pour ceux du fond qui ne suivent toujours pas) qui nous présentait presque tout comme réel et avéré, ce qui était loin d'être vrai.
L'intrigue de Berry est aussi prenante que celle de Brown, mais Berry y gagne déjà plus en crédibilité et sérieux que Brown. Surtout niveau du personnage principal. Nous avons évité aussi le tapage médiatique...
Au niveau du service en salle, heu, de l'histoire : c'est rythmé, plein de suspense, bien mené et même si les grands classiques du genre sont présents, cela se laisse déguster avec plaisir.
Ben oui, le héros n'est pas une mauviette, mais un érudit de haut niveau rompu au combat (mais contrairement à Langdon, de Brown, ici, c'est "normal", il fut agent sur le terrain et pas prof).
L'organisation secrète est dirigée par un salaud ambitieux (qui veut devenir calife à la place du calife ? Non, pas vraiment), nous avons du traître dans le menu et des énigmes au kilo… Il y en a un peu plus, je vous l'laisse ?
Bref, des ingrédients classiques, vous me direz. Certes, mais je vous rétorquerai que la cuisson et l'assaisonnement sont très importants et que Berry maîtrisait son sujet.
Résultat : un plat très digeste qui remplit bien son rôle. Je me suis resservie !
Le cuistot nous sert donc une intrigue efficace, nous renvoyant aux fondements même de l'Église, ses idées sont explosives et donneront aux plus croyants des lecteurs du livre de quoi polémiquer à la prochaine réunion des grenouilles de bénitier.
Quant à l'ultime révélation... Elle ne changera pas la face du monde, mais votre façon de voir le monde et la religion chrétienne. Parce que, si elle était vraie, elle pourrait bien changer le cours de l'histoire.
Tout à son honneur, l'auteur évite de sombrer dans le sensationnalisme, restant à l'intérieur de la fiction.
C'est ce mélange habile entre les évènements réels, les arrangés et les imaginés qui nous offre un thriller de haute gastronomie pour tout lecteur qui apprécie le genre historique/ésotérique, plein de complots et de secrets.
Le style de l'auteur est fluide, efficace, il évite les longueurs indigestes et vous accroche rapidement. Vous voudrez toujours en savoir plus et vous vous poserez régulièrement des questions.
Si vous êtes amateur de ce genre de gastronomie, je conseille chaudement. Si vous ne l'êtes pas, je ne puis que vous conseiller de vous mettre à d'autres cuisines et de les goûter toutes.
L'Héritage des Templiers est un thriller qui se respecte.
Une critique de presse disait aussi : "L'histoire religieuse telle qu'elle est envisagée dans Da Vinci Code paraît bien pâle comparée à la façon dont elle est appréhendée ici. Avec ce thriller vif et saisissant, Steve Berry porte le genre à sa perfection."
Dois-je en ajouter ou ceux du fond on tout compris ?
Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
akhesa
  25 septembre 2013
Avec ce roman,pas le temps de souffler ni de respirer;on nest directement dans l'action.On commence par suivre les personnages en parallele,chacun de leur cote,avant de les voir se reunir lentement jusqu'aux fracassantes révélations finales.Et force est de constater qu'elles sont explosives.
Du cote historique,Steve Berry a fait un travail de recherche impressionnant sur les Templiers ainsi que sur Béranger Sauniere et Rennes-le château.Les moindres détails reels sont utilises et respectes.Au niveau du recit,c'est rythme,tendu,pleins de suspens,tous les ingrédients sont réunis pour passer un tres agreable moment de lecture.Steve Berry deploie une intrigue efficace,renvoyant aux fondements meme de l'eglise avec des idees innovantes,choquantes qui feront polemiques
Bonne lecture
Commenter  J’apprécie          240
Lucile-
  11 janvier 2013
Je viens de tourner la dernière page de ce livre que l'on m'avait offert et dont je ne connaissais l'auteur que de nom sans jamais m'être plongée dans son univers et j'en suis agréablement satisfaite.
La trame tourne autour d'un bon nombre de mystères de notre Histoire et mêle habilement fiction et faits avérés. de la légende du trésor des Templiers jusqu'à leur réelle histoire et fin tragique en passant par l'énigme de l'abbé Saunière devenu riche du jour au lendemain, une intrigue se forme et se teinte de religion nous proposant une solution fictionnelle à toutes ces questions et dévoilant des secrets jamais révélés à l'humanité ; tout ceci se déroulant dans une ambiance Cathare, région magnifique que j'ai eu le plaisir de visiter. Je fus donc particulièrement heureuse de pouvoir parcourir de nouveau ces villages médiévaux par la pensée et l'imagination.
L'intrigue est bien ficelée et nous tient en haleine jusqu'à la dernière page. Je dirais simplement qu'elle est un petit longue au démarrage mais une fois que la machine est en route, il est difficile de s'en défaire ! le style de l'auteur est simple et néanmoins agréable et, étant donné la complexité des faits historiques et de l'action, la simplicité de l'écriture est la bienvenue.
Un bon moment de lecture donc, à la fois instructif et divertissant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Erine6
  27 octobre 2011
Pour rappel, j'ai découvert Steve Berry il a quelques mois déjà dans la Prophétie Charlemagne, j'étais tombée sous le charme de sa plume, son imagination, les détails et les recherches historiques très précises menés par l'auteur. Une fois de plus, la magie a encore opéré sur moi, j'ai adoré. Nous retrouvons Cotton Malone, je vous précise que Steve Berry utilise ce personnage de manière récurrente dans ses livres et La Prophétie Charlemagne est un livre plus récent que celui-ci donc nous sommes des mois voire des années en arrière par rapport à la 1ère intrigue (c'est le 1er livre de la Série Malone merci Lone).
Différentes périodes de l'Histoire sont entremêlés dans l'intrigue comme dans chacun des romans de Berry, ici l'histoire des Templiers avec la célèbre quête pour récupérer le trésor des Templiers ainsi que les recherches faites à différentes époques pour le retrouver dans un petit coin français, Rennes-le-Château. Malone par un curieux hasard fut vite impliqué dans cette affaire, ainsi que son ancienne chef liée à Rennes-le-Château par son défunt mari. Fait étonnant dans ce roman, les faits les dépassent, surprenant pour un ex-agent et une agent encore en fonction, en effet, ils prennent un peu en « cours » une étrange voire sombre affaire avec des « ennemis » de taille qui sont prêts à tout pour parvenir à leurs fins, soit acquérir certains documents leur permettant de recouvrer ce fameux trésor. Un véritable chassé croisé va débuter puis peu à peu le lecteur mais aussi nos personnages principaux apprennent des informations cruciales à cette énigme, on voit sous nos yeux la clé du mystère se dévoiler, fait très appréciable, nous lecteurs ne somment pas mis de côté. Et alors, cette fin c'est le summum de ce roman, l'auteur m'a agréablement surprise mais je n'en dirais pas plus bien sûr (chut).
Cependant, je reprocherais encore le côté sombre, qui fait plus d'une victime mais aussi les parties longuement détaillés sur l'histoire religieuse et surtout se rapportant à la Bible, je ne suis pas très attachée à cet aspect, cela peut passer comme dans la Prophétie où le religieux était plus mêlé de façon à se confondre dans l'intrigue, ici on entre dans des explications plus longues et pesantes du moins c'est mon ressenti.
De nombreux personnages composent le roman, certains très antipathiques, cyniques, l'auteur a eu la main lourde sur la "noirceur" de certains et j'avoue que j'ai du mal avec la version moderne du Templiers qui n'hésite pas à tuer ces victimes. Il va jouer avec des paradoxes," une musulmane contre les chrétiens" et un déchaînement vu d'avances sur certains à priori qu'ont certaines personnes sur les musulmans (par rapport à L Histoire et des faits d'actualité) mais heureusement certaines répliques sont vite parées et la tension va redescendre et cette association va même être fructueuse.
On découvre Stéphanie, enfin du moins je l'ai découverte, je ne sais pas si elle faisait partie des tomes précédents, c'est une femme à fleur de peau sous sa carapace, elle a un dur passé familial, ce thème est clé dans l'Héritage des Templiers, elle est en quelque sorte « brisée » par les choix qu'elle a fait autrefois et la quête menée pour retrouver le trésor va tout raviver. J'ai apprécié le travail fait sur ce personnage et ce thème, je pense que Steve Berry essaye toujours de l'ancrer dans ses romans (dans la Prophétie c'est aussi un thème phare).
En bref, aucune déception, la plume de l'auteur a son petit truc qui fait qu'on s'attache même si on constate vite un certain fonctionnement de sa part dans l'écriture de ses livres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Janelle2
  22 octobre 2018
Cotton Malone, ex-agent de terrain pour le gouvernement américain, a pris sa retraite et s'est installé à Copenhague en tant que libraire. Ayant rendez-vous avec son ancienne patronne, Stéphanie, de passage en ville pour un voyage privé, il surprend un voleur qui tente de dérober le sac de celle-ci. Fonçant à la poursuite du malfaiteur, il est sur le point de le rattraper quand celui-ci préfère se jeter du haut d'une tour plutôt que d'être attrapé. Ce ne sera que la première fois que Cotton aidera Stéphanie malgré elle, alors qu'elle se trouve mêlée à une quête commencée par son mari bien des années auparavant et visant à retrouver le trésor des templiers.
Cette recherche va nous mener du Danemark au sud de la France. Elle va nous faire coutoyer l'ordre survivant des templiers. Nos héros vont devoir résoudre une énigme sur la base des indices laissés par l'abbé Saunière de Rennes-le-Château il y a plus d'un siècle.
Steve Berry s'est appuyé sur des faits historiques en nous proposant quelques aménagements qu'il nous explique à la fin de son livre.
Nous avons un livre savamment dosé entre suspense, action, relations familiales difficiles, voyage et faits historiques.
Sans être emportée, j'ai passé un bon moment de lecture. Après ce premier opus, Je lirai certainement le deuxième épisode de la série des Cotton Malone pour découvrir un peu plus le personnage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          122
Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
lagarriguefredericlagarriguefrederic   09 juin 2019
Citation tirée de la partie "Note de l'auteur":

L'un de ces commentaires, attribué au pape Léon X, a plus particulièrement retenu mon attention.[...] Ce commentaire est court, simple, et pour le moins étrange dans la bouche du chef de l'Eglise catholique romaine.
C'est de là que jaillit l'étincelle à l'origine de ce roman.
"On sait de temps immémorial combien cette fable du Christ nous a été profitable."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
VanceVance   11 avril 2010
Mais les soldats du Christ combattent en pleine sécurité les combats de leur Seigneur, car ils n’ont point à craindre d’offenser Dieu en tuant un ennemi et ils ne courent aucun danger, s’ils sont tués eux-mêmes, puisque c’est pour Jésus-Christ qu’ils donnent ou reçoivent le coup de la mort, et que, non seulement ils n’offensent point Dieu, mais encore, ils s’acquièrent une grande gloire : en effet, s’ils tuent, c’est pour le Seigneur, et s’ils sont tués, le Seigneur est pour eux ; mais si la mort de l’ennemi le venge et lui est agréable, il lui est bien plus agréable encore de se donner à son soldat pour le consoler. Ainsi le chevalier du Christ donne la mort en pleine sécurité et la reçoit dans une sécurité plus grande encore. Ce n’est pas en vain qu’il porte l’épée ; il est le ministre de Dieu, et il l’a reçue pour exécuter ses vengeances, en punissant ceux qui font de mauvaises actions et en récompensant ceux qui en font de bonnes. Lors donc qu’il tue un malfaiteur, il n’est point homicide mais malicide, si je puis m’exprimer ainsi ; il exécute à la lettre les vengeances du Christ sur ceux qui font le mal, et s’acquiert le titre de défenseur des chrétiens. Vient-il à succomber lui-même, on ne peut dire qu’il a péri, au contraire, il s’est sauvé.

Bernard de Clairvaux, Eloge de la Nouvelle Chevalerie, ch. III, 4
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
KhalyaKhalya   04 mars 2018
Cotton Malone remarqua le couteau au moment même où il apercevait Stéphanie Nelle. Il était confortablement installé à la terrasse du café Nikolaj. Par cette douce après-midi d’été, la Højbro Plads, fameuse place danoise qui s’étendait sous ses yeux, grouillait de monde. Comme d’habitude, il régnait une atmosphère survoltée dans le café qui ne désemplissait pas, et il attendait Stéphanie depuis une demi-heure.

C’était une femme frêle, âgée d’une soixantaine d’années – bien qu’elle n’ait jamais confirmé cette information. Quant aux fichiers personnels du ministère de la Justice que Malone avait consultés un jour, ils ne comportaient que la malicieuse mention « non communiquée » dans l’espace réservé à sa date de naissance. Des reflets argentés jouaient dans ses cheveux bruns, et dans son regard marron transparaissaient à la fois la compassion de l’humaniste et la fougue du procureur. Deux présidents avaient tenté de la nommer ministre de la Justice, mais elle avait décliné leur offre. Un ancien ministre de la Justice avait exercé des pressions pour lui faire perdre sa place – surtout après qu’elle eut été engagée par le FBI pour enquêter sur son compte –, mais la Maison Blanche avait refusé d’en entendre parler puisque Stéphanie Nelle faisait preuve, entre autres qualités, d’une honnêteté scrupuleuse.

Par contraste, l’homme au couteau était petit, replet, avait le visage étroit et les cheveux coupés en brosse, les traits caractéristiques des Européens de l’Est. Son air hagard, accablé, inquiétait Malone plus que la lame étincelante de son arme ; il portait une tenue décontractée, un jeans et un blouson rouge sang.

Malone se leva sans quitter Stéphanie des yeux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
raynald66raynald66   20 octobre 2015
Pense aux millions d'êtres humains massacrés au nom du Christ ressuscité.
Pendant la croisade contre les albigeois elle seule, 15000 hommes, femmes et enfants ont été brûlés vifs pour avoir simplement refusé d'admettre le principe de la crucifixion. L'inquisition en a massacré des milliers d'autres.
Les croisades en terre sainte ont coûté la vie à des centaines de millions
d'êtres humains
Commenter  J’apprécie          100
VanceVance   11 avril 2010
Si un chevalier séculier, ou tout autre homme, veut s'en aller de la masse de perdition et abandonner ce siècle et choisir la vie commune du Temple, ne vous pressez pas trop pour le recevoir. Car ainsi le dit messire saint Paul : probate spiritus si ex Deo sunt, c'est-à-dire "Éprouvez l'esprit pour voir s'il vient de Dieu.

Pour que la compagnie des frères lui soit donnée, que la règle soit lue devant lui et s'il veut obéir à ses commandements, s'il plaît au maître et aux frères de le recevoir, qu'il montre sa volonté et son désir aux frères assemblés en chapitre et devant tous et qu'il fasse sa demande avec courage.

Règle de l’Ordre du Temple, version française primitive, article 55.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Steve Berry (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Steve Berry
2000. Officier de marine, Cotton Malone est recruté par le ministère de la Justice pour récupérer au fond des mers une pièce de collection extrêmement rare. Celle-ci doit servir de monnaie d?échange pour obtenir d?un ancien opérationnel de la CIA des dossiers secrets relatifs aux agissements occultes du FBI dans les années 1960.
Alors que se dessine l?implication d?une branche clandestine du FBI dans un assassinat qui, en 1968, a bouleversé l?histoire, Malone est engagé dans une quête périlleuse, semée d?intrigues et de complots. Au centre de la toile, la figure d?Edgar J. Hoover, dont les secrets sont aussi nombreux qu?inavouables. Dans cette douzième aventure, Cotton Malone se remémore la création de la division Magellan, branche secrète du ministère de la Justice, et sa première enquête au sein de celle-ci. Les nombreux fans de Steve Berry ne seront pas déçus !
En savoir plus : https://bit.ly/2CGPHgc
Où nous trouver ? Facebook : https://www.facebook.com/lecherchemidi.editeur Twitter : https://twitter.com/lecherchemidi Instagram : https://instagram.com/cherche_midi_editeur_ Pinterest : https://fr.pinterest.com/lecherchemidi
+ Lire la suite
autres livres classés : templiersVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1647 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..