AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Cotton Malone tome 10 sur 16
EAN : 9782749147826
560 pages
Le Cherche midi (05/11/2015)
3.62/5   116 notes
Résumé :
Un employé du Trésor américain a dérobé de mystérieux documents relatifs à un secret d’État qui, s’il était révélé, risquerait de changer la face du monde. Cotton Malone, alors en mission à Venise, est sollicité pour les récupérer. Et il n’est manifestement pas le seul à vouloir mettre la main sur les fameux papiers…
Des mystères des Pères fondateurs des États-Unis jusqu’à une énigmatique entrevue clandestine entre Franklin Roosevelt et son secrétaire d’État ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
3,62

sur 116 notes
5
3 avis
4
5 avis
3
4 avis
2
4 avis
1
1 avis

Cotton Malone revient dans une nouvelle aventure, comme seul Steve Berry sait les raconter. Avec son style à 100 à l'heure, et où chaque nouveau chapitre est un bouleversement voire une révélation, Steve Berry nous invite à suivre ce jeune retraité de l'unité Magellan, qui accepte, une fois de plus de reprendre du service. Ce libraire scandinave, car Cotton n'est rien d'autre que cela officiellement, accepte de travailler comme intérimaire pour la division des services de renseignements américains.

On retrouve donc Cotton Malone à Venise à la poursuite d'un ressortissant américain, dont le seul tort (en apparence) semble d'être de ne pas avoir payé ses impôts. On apprendra ensuite, que les documents, qu'il aurait dérobés, pourraient plonger l'Amérique dans une catastrophe sans précédent. Stéphanie Nelle, la patronne de Cotton, mène une enquête plus délicate outre-Atlantique, et même si on sait que les deux sont liées, il faudra attendre quelques chapitres avant d'en savoir plus.

C'est donc dans l'histoire « contemporaine », que Steve Berry nous plonge cette fois-ci, et on se délecte des informations glanées ici et là au cours de la lecture (comme toujours Steve Berry prend un malin plaisir à nous détailler le vrai du faux en fin d'ouvrage). Une enquête fiscale pour Cotton Malone, voilà qui pourrait nous décevoir, sauf que Kim Yong Jin poursuit le même but et espère bien faire plier la première puissance économique mondiale. Kim Yong Jin, un membre de la dynastie Kim qui règne sans partage et avec cruauté sur la Corée du Nord, un des régimes les plus fermés au monde, souhaite récupérer la place qui lui est du selon lui, c'est-à-dire à la tête de son pays. Un comportement inapproprié l'a pourtant éloigné du pouvoir, puisque renié par son père qui lui a préféré un « bâtard » pour prendre les rênes du pays en main. Ce « bâtard », actuel dictateur en exercice, fera tout pour empêcher son demi-frère de parvenir à ses fins.

Nous ne dévoilerons pas plus de cette intrigue, pour vous laisser le plaisir de découvrir peu à peu les tenants et les aboutissants. Mais tout est réuni pour avoir un roman mouvementé et passionnant. Ajoutez à cela, la déception de Cotton Malone, qui vient de perdre sa chère et tendre (pour un temps peut-on se dire à un moment donné), Cassiopée Vitt celle-là même qui accompagnait Cotton dans les aventures précédentes et le roman gagne encore en intensité. Mais un autre personnage nous a captivé d'un bout à l'autre du roman : Hannah, la fille du dictateur déchu. Avant de devenir la jeune femme froide et sans empathie, qu'elle semble être, Hanah a goûté aux horreurs des camps nord-coréens, qui nous sont ici décrits dans leur plus triste expression. L'horreur sans limite pour cette petite fille, une « captive », car née dans ce camp que l'on n'ose pas appeler d'extermination et qui pourtant y ressemble étrangement. Une captive enfermée et condamnée à une mort cruelle et lente pour la simple raison d'être la fille d''une ancienne maitresse de Kim Yong Jin.

Vous le comprenez l'histoire est simple (en apparence) mais se complique au fur et à mesure des pages, mais nous avons littéralement dévoré ce roman, qui nous a maintenu en haleine d'un bout à l'autre…. Un pur délice, que je vous recommande vivement….

Commenter  J’apprécie          100

Ce roman remplit fort honnêtement son contrat : roman d'espionnage et d'action, pas difficile à lire. L'auteur maitrise toutes les ficelles du métier, et les utilise efficacement, malgré parfois une certaine lourdeur dans le rappel de détails déjà donnés plusieurs fois.

Plus que par son intrigue, ce livre amuse par son côté caricaturalement américain : il fourmille de préjugés sur les femmes, les coréens... assez réjouissants. Et le coeur même de l'intrigue est assez surprenant pour un européen : les Etats-Unis d'Amérique seraient en danger de cesser d'exister parce qu'un amendement à la constitution n'a pas été adopté dans les règles en 1913. Et cela justifie une opération des services spéciaux en Europe, pilotée par le président des Etats-Unis lui même, qui se solde par une dizaine de morts (dont un seul américain, je vous rassure). Lequel amnistie à la fin les personnes condamnés pour ne pas avoir respecté cet amendement, puisqu'il a eu vice de forme...

Très bien trouvé, également, l'utilisation de nord-coréens comme "méchants" : on reste confortablement installés dans les poncifs des romans d'espionnage de la guerre froide, il suffisait d' y penser !

Un livre idéal pour une longue attente dans un hall de gare un jour de gréve, mais guère plus.

Commenter  J’apprécie          30

Un nouveau roman de Steve berry ajouté à la liste de mes ouvrages.

Personnellement j'ai été un peu déçu de celui-ci, contrairement aux autres que j'ai lus. J'ai que très peu accroché, alors est-ce le fait que l'intrigue n'était  pas assez prenante ou alors que j'en suis a mon dixième roman de la série d'affiliés. Je vous laisserai vous faire votre avis.

Sur certain aspect le roman reste assez intéressant puisqu'on aborde sans cesse de nouveaux pays, donc de nouvelles cultures. Même si j'ai remarqué que les derniers romans sont exclusivement reliés à l'histoire des États-Unis. Bon l'auteur est américain ceci peut expliquer cela mais bon.

Dans celui-ci on passe un peu au-dessus de la culture nord-coréenne, qui réellement ni plus ni moins qu'une dictature atroce et écoeurante, orchestre par la dynastie des Kim depuis des décennies. À l'époque où nous vivons, cela est vraiment triste de voir un pays dans un état pareil, sans intervention de qui que ce soit.

L'intrigue tourne autour du 16ème amendement qui dicte les principes de l'impôt sur le revenu, et également sur une vieille dette que les États-Unis auraient contractée auprès d'Hayn Salomon.

Cotton et ses acolytes sont tout au long de l'histoire à la poursuite de ces documents pour comprendre la vérité, et éviter que ceux-ci soient utilisés et divulgués par la Chine et la Corée du Nord pour détruire les États-Unis.

Pour moi pas le meilleur livre de Mr Berry, toutefois à prendre seul sans la série. Je pense que ce roman peu intéressé un certain public.

Commenter  J’apprécie          10

Résumé : Un employé du Trésor américain a dérobé de mystérieux documents relatifs à un secret d'État qui, s'il était révélé, risquerait de changer la face du monde. Cotton Malone, alors en mission à Venise, est sollicité pour les récupérer. Et il n'est manifestement pas le seul à vouloir mettre la main sur les fameux papiers…

Des mystères des Pères fondateurs des États-Unis jusqu'à une énigmatique entrevue clandestine entre Franklin Roosevelt et son secrétaire d'État au Trésor, une nuit de 1936, en passant par les signes ésotériques cachés dans les symboles les plus connus de l'Amérique, Cotton Malone va aller de révélation en révélation…

Résumé très alléchant, je m'attendais à un thriller parsemé de touche de Da Vinci Code (version Pères fondateurs) mais pas du tout.

Ce roman a été une déception pour moi. Il n'a rien d'un thriller, c'est une sorte de film d'espionnage version livre. Ce n'est qu'une course poursuite du début à la fin. Il n'y a ni réel mystère, ni enquête, ni suspens.

Bref un roman assez plat.

Commenter  J’apprécie          20

Suite des aventures de Cotton Malone, héros récurrent des polars de Steve Berry, avec cette fois, une intrigue axée sur l'un des Pères Fondateurs de l'Amérique.

Déception ou lassitude, ce polar a bien failli me tomber des mains, non pas à cause du style (et la narration est toujours aussi trépidante !) mais à cause du sujet qui m'intéressait moins : les irrégularités autour de la signature du 16ème amendement par chacun des états, l'impôt sur le revenu supposé illégal m'ont laissée de marbre !

Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation

Pour attraper un sourire de Dame Fortune,

Faites-lui assidûment la cour.

Et amassez de l'argent par toutes les ruses,

Qu'autorise l'honneur ;

Non pas pour le cacher dans une haie,

Ou traîner une suite après vous,

Mais pour avoir le glorieux privilège

D'être indépendant.

Robert Burns

(pages 404-405)

Commenter  J’apprécie          30

Dans certains cas, des pages avait été visiblement été détachées des registres des délibérations à la lame du rasoir. Il commençait à y voir plus clair. Et les choses se compliquaient

Commenter  J’apprécie          40

Il fourra son pistolet dans sa poche revolver, la boutonna et se mit à courir. D’un bond, il s’accrocha au patin qui s’éloignait du sol.

Propulsé par ses puissants moteurs, l’appareil partit à travers le ciel noir.

Il y avait quelque chose de grisant à voler ainsi, sans protection, dans la nuit. Malone s’agrippait des deux mains pour ne pas lâcher la barre de métal sous l’effet grandissant du déplacement d’air.

Commenter  J’apprécie          10

" C'est étrange, mais vrai ; car la vérité est toujours étrange, plus étrange que la fiction "

Commenter  J’apprécie          50

Elle détestait l'expression "un monde d'hommes". Les femmes pouvaient réussir. Elle en était la preuve vivante, elle qui s'était vu confier une mission top-secret par le secrétaire au Trésor lui-même. Pour en arriver là, il suffisait de respecter les règles, d'obéir aux ordres et d'obtenir des résultats. Cela finissait toujours par payer, indépendamment de toute considération de sexe.

Commenter  J’apprécie          00

Videos de Steve Berry (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Steve Berry
Strasbourg, août 1944 : Martin Borman, conseiller spécial d'Hitler, réunit les plus grands industriels et financiers allemands. La guerre est perdue pour les nazis, il est urgent d'organiser la fuite et la dissimulation des capitaux avant que ceux-ci ne tombent dans les mains des Alliés. Berlin, 30 avril 1945 : enfermés dans le bunker depuis dix jours, Adolf Hitler et Eva Braun se donnent la mort. Biélorussie, 2021 : Cotton Malone entre en possession d'un dossier confidentiel au contenu explosif, issu des services secrets soviétiques. Si les informations qu'il contient sont avérées, c'est toute l'histoire de l'Europe depuis 1945 qu'il faut réécrire. Que s'est-il vraiment passé dans le bunker le 30 avril 1945 ? Adolf Hitler et Eva Braun y ont-ils bien trouvé la mort ? Et qu'est devenu Martin Borman, dont le cadavre n'a jamais été formellement identifié ? Autant de questions auxquelles Cotton, sur les traces de l'or nazi, va devoir répondre au péril de sa vie. Avec cette nouvelle aventure de Cotton Malone aux rebondissements incessants, Steve Berry nous emmène du Chili à la Suisse en passant par l'Afrique du Sud, et pose des questions troublantes qui vont ravir les amateurs de conspirations et d'énigmes historiques.
En savoir plus : https://bit.ly/3d5pYPb
Où nous trouver ? Facebook : https://www.facebook.com/lecherchemidi.editeur Twitter : https://twitter.com/lecherchemidi/ Instagram : https://instagram.com/cherchemidiediteur
+ Lire la suite
autres livres classés : coree du nordVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2503 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre