AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365409849
Éditeur : Sharon Kena (19/01/2016)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Cassandra Chemin, c’est elle. « Cassy » pour les intimes. « Sissi » pour les suicidaires.

À peine sortie de l’école, cette jeune diplômée se fait embaucher par une grande boîte de communication Parisienne : Creativ’Things. Et comme si ce n’était pas assez, on la propulse directement Manager !

Sauf que quand on doit diriger deux services, l’un géré par un coléreux et l’autre par un profiteur, les choses peuvent rapidement prendre une tou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Neeneeson
  06 mars 2018
Je voulais remercier Kévin de la page Palace of Book, d'avoir organisé cette lecture commune qui m'a permise de découvrir un nouveau roman coup de coeur ainsi qu'une romancière formidable qui a pris le temps de répondre à toute nos questions et de papoter avec nous à propos du roman.
C'était une lecture totalement rafraîchissante qui nous envoie une bouffée d'air frais. J'ai adoré le personnage principal qui s'appelle Cassy. Elle a un caractère bien trempé et un humour à mourir de rire ! Elle m'a beaucoup fait penser à Deb dans la série Drop Dead Diva qui au passage est j'e série à regarder absolument ! Fou rire assuré. Comme je l'ai dit l'héroïne est vraiment une invention géniale, on aimerait tous être cette fille tellement sûre d'elle et en même temps pas trop mais qui ne va le montrer à personne (sauf à nous lecteur, car l'auteure vz prendre un malin plaisir a faire parler la conscience de Cassy ce qui m'a provoqué plus d'un fou rire).
L'histoire est très basique, une femme qui décroche un nouveau job et qui va devoir faire ses preuves au sein d'une société où les hommes aiment bien commander. Mais cette histoire est embellie grâce au personnage de Cassy. C'est a ce moment là qu'on se rend compte qu'un personnage bien recherché peut faire toute la différence. On veut tous une Cassy dans sa vie !!!
Sa relation avec Anthony Tellier est tellement chou et à la fois tellement délirante. Sa relation est complètement à son image. La fille d'Anthony est à mourir de rire, on voit que c'est une petite fille de 6 ans qui est plus intelligente que ce qu'on peut croire.
Ce roman m'a captivé dès la première phrase, le style d'écriture de la romancière est tellement agréable a lire. J'en veut encore !!!
C'est de la très bonne chick lit, moi qui d'habitude n'aime pas trop quand c'est trop fleur bleue et bien la je n'ai pas été déçue au contraire.
Et puis de l'humour encore et toujours de l'humour, quel bon remède contre la vie ! Ce roman est vraiment au dessus de ce que j'attends d'un roman de ce genre, bravo. Il faut savoir rire de beaucoup de situations, cela résous pas mal de problèmes ou en tout cas cela les atténue. Une très bonne leçon de vie.
En conclusion je ne peux que vous conseiller de sauter sur ce roman pour le dévorer tout cru. Attention je ne serais pas responsable de toutes les indigestion au papier ! Une journée sans rire est une journée perdue (Charlie Chaplin).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Natoche75
  12 février 2016
Ayant déjà lu plusieurs livres de cette auteure et appréciant la façon dont elle écrit, c'est sans aucune hésitation que je me suis lancée dans cette lecture. J'ai complètement dévoré ce livre, il n'aura pas tenu la journée.
Cassandra est un personnage qui m'a tout de suite été sympathique, elle est drôle, a du répondant et elle est ronde, et ça fait du bien de lire un livre où l'héroïne ne fait pas une taille 36. Cette histoire m'a carrément décomplexée.
Tout juste diplômée, elle va se voir offrir un poste dans une grande entreprise, un poste de manager. Au début elle croit à une blague, mais forçait de constater que le poste est bien à elle, elle va se faire ou du moins essayer de se faire une place dans cette entreprise. Ça ne va pas être très simple : les équipes sont principalement composées d'hommes pas forcement sympathiques. Mais n'oublions pas que Cassandra est pleine de repartie, toutes plus drôles et tellement bien lancées.
Anthony pensait obtenir le poste de Cassandra, il est furieux que ce qu'il convoitait, est été donné à celle-ci. Il ne va pas se montrer très aimable envers la jeune femme, qui va pourtant faire du bon travail. Mais un jour Cassandra va aider notre beau jaloux et il va bien devoir se rendre compte qu'elle n'est pas la « sorcière » qu'il imaginait.
Je ne peux vraiment pas en dire plus, car on arrive rapidement à des points importants dans le récit et je vous gâcherai le plaisir de découvrir l'histoire.
J'ai vraiment beaucoup aimé lire ce livre, et pour une fois Rachel Berthelot ne m'a pas fait pleurer, ni hurler de frustration, ce qui je l'avoue m'a fait un peu peur quand j'ai débuté ma lecture.
Les personnages sont attachants, Cassandra est rafraichissante, on s'identifie facilement à elle, elle pourrait très bien faire partie de mes amies. Elle parait tellement confiante, pourtant quand on entend comment sa petite voix intérieure parle d'elle, elle ne mâche pas ses mots, mais ça n'empêche pas notre héroïne d'avancer, de vivre et de faire ce qu'elle aime.
Anthony, lui, est plutôt taciturne voir grincheux, bel homme, il n'est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds, on le découvre petit a petit et on apprend à l'apprécier, on fait des découvertes sur lui qui vont rapidement le rendre plus sympathique.
Ce roman n'est qu'à une voix, celle de Cassandra, on ne perd pourtant rien, on comprend rapidement ce qu'il se passe ou ce que les autres personnages peuvent penser, tout est bien décrit et on se fond facilement dans le paysage.
Si vous voulez passer un bon moment ce livre est fait pour vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Gren57
  16 mars 2016
Je suis Rachel Berthelot depuis un bon moment sur les réseaux sociaux, mais je n'avais encore jamais sauté le pas. Regrettable erreur! J'ai beaucoup apprécié ce petit roman et compte bien aller lire d'autres de ses textes!
« Pas toujours sur le droit chemin » est l'histoire de Cassy, une jeune femme au caractère bien trempée, aux formes plus que généreuses, qui vient de finir ses loooongues études. Elle décroche son premier boulot, et pas n'importe lequel! La voilà propulsée Manager, à la tête de deux services dont les chefs ne sont pas vraiment très accueillants… Il y a Sylvain Delmotte, plutôt rentre-dedans, ex-camarade de lycée dont la jeune fille ne garde aucun souvenir. Et puis il y a Anthony Tellier, qui débarque dans son bureau, le premier jour, pour lui reprocher d'avoir décroché le poste qu'il convoitait. Ajoutons à cela un côté très machiste, et c'est la combinaison idéale pour commencer un nouveau boulot! Mais Cassy n'est pas du genre à se laisser faire et c'est tant mieux pour le lecteur car les choses vont prendre une tournure totalement inattendue, pour notre plus grand plaisir!
Le gros point fort de ce (trop) court roman est l'humour. Cassy est vraiment très drôle, avec une répartie géniale! J'ai immédiatement aimé son personnage. Elle est une femme forte (et pas seulement parce qu'elle ne fait pas une taille 36!) comme je les apprécie. Elle est drôle, a la répartie facile et cela lui sert vraiment bien dans cet univers machiste dans lequel elle va se retrouver propulsée. C'est la bonne copine qu'on aimerait avoir!
Le fait qu'elle soit la narratrice est une très bonne idée car on peut ainsi avoir accès à ses réflexions et surtout à sa petite voix intérieure qui m'a arraché beaucoup de sourires.
J'ai beaucoup apprécié le personnage d'Amélie, une petite fille qui sait très bien comment manipuler les adultes! Elle est adorable malgré son côté « Je mène mon monde à la baguette ». Je me suis dit que, moi aussi, j'aurais certainement craqué et cédé aussi facilement.
J'ai moins apprécié les personnages masculins. Sûrement mon côté « J'ai-envie-d'étriper-les-mecs-vraiment-trop-macho »! Sylvain est à baffer. Insupportable, ego surdimensionné, manipulateur et j'en passe. Anthony m'a énervé dès son entrée dans le bureau de Cassy et il semble dans un premier temps être du même genre que son collègue, mais tout va basculer avec l'intervention de sa fille, la fameuse Amélie.
Outre l'humour, c'est aussi une jolie romance. Bon, j'ai eu un peu plus de mal à adhérer car je n'ai pas trouvé ça très réaliste. C'est vraiment très rapide, et je n'ai pas vraiment compris ce revirement de situation. Étonnant, inattendu et je ne suis même pas sûre que même Cassy y ait compris quoi que ce soit! :) Je pense qu'avec quelques pages en plus, la romance aurait pu se faire en douceur, en prenant bien le temps de s'installer sans me perturber. J'avoue que j'ai beaucoup aimé cette histoire dans son ensemble et passer plus de temps avec la demoiselle dans ses aventures amoureuses et professionnelles ne m'aurait pas déplu. ^^
Je n'ai quand même pas boudé mon plaisir car elle n'est pas du genre à tomber amoureuse sans réfléchir et sans se poser un tas de questions sur le pourquoi du comment. Et tout ce processus est vraiment intéressant à suivre. J'ai beaucoup aimé voir l'évolution des sentiments de Cassy.
C'est aussi un texte qui traite de divers sujets de société: l'apparence avec l'embonpoint de Cassy, la femme dans un monde professionnel majoritairement masculin et hostile, etc. Des sujets bien intéressants, traités avec humour et légèreté.
J'ai passé un très bon moment de lecture avec ce court roman plein de pep's, de fraîcheur et d'humour.
Pour conclure, je dirais simplement que ce roman m'a vraiment donné envie de partir à la découverte de cette auteur à la plume efficace, juste et agréable.
Lien : https://lepetitmondedegren.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
nathlie93100
  26 février 2016
Je ne connaissais pas l'auteure avant d'ouvrir ce livre et je ne savais donc pas du tout à quoi m'attendre. Pas toujours sur le droit Chemin est donc le premier livre que je lis de Rachel Berthelot et je peux déjà vous dire qu'il m'a énormément fait rire!
On suit donc le personnage de Cassandra Chemin, qui, après avoir terminé ses études, se voit devenir Manager dans une agence de communication Parisienne : Creativ'Things. Elle doit réussir à gérer deux pôles de cette agence, dont les chefs respectifs ne se supportent pas et lui en feront voir de toutes les couleurs. Commence alors une plongée dans le monde du travail assez tumultueuse pour notre héroïne.
Cassandra est une jeune femme qui se fiche de son apparence. En effet, elle est enrobée et ne se prive pas pour jouer avec les mots : elle crée un grand nombre de jeux de mots pour notre plus grand plaisir! C'est un personnage qui ne se prend pas au sérieux et j'aime beaucoup cet aspect de sa personnalité. Un autre aspect de sa personnalité que j'aime beaucoup : elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, ce qui crée beaucoup de situations amusantes.
Cassandra va devoir apprendre à travailler avec Anthony Tellier, un homme toujours en colère qui ne semble pas vraiment l'apprécier. Mais on découvre qu'il est en réalité très sérieux et papa-poule avec sa fille Amélie. On rencontre aussi Alexis, un homme qui dit avoir été au lycée avec Cassandra mais dont celle-ci ne se souviens pas. Je dois dire que j'ai eu énormément de mal à supporter ce personnage qui me sortait par les yeux (excusez mon expression).
Je dois ajouter une mention spéciale pour Amélie. Cette petite est vraiment très intelligente et tient ici un rôle entremetteuse. Elle m'a à la fois beaucoup fait rire et émue.
Lire ce roman a été pour moi comme prendre une bouffée d'air frais! le style d'écriture de l'auteure et l'humour omniprésent m'ont tout simplement captivée. Les situations rocambolesques s'enchaînent vraiment très bien m'ont beaucoup fait rire. Tout s'enchaîne et, avant qu'on ne s'en rende compte, on arrive à la fin de notre lecture.
Mais, dans le même temps, ce roman nous propose aussi une critique de la hiérarchie dans les sociétés. En effet, celles-ci ont souvent des employés sexistes qui ne respectent pas les femmes. On peut aussi voir que la jalousie est omniprésente. Au travers de tous les détails qui nous sont donnés, je peux vous dire que l'auteure maîtrise très bien son sujet!

En conclusion, ce roman à été très belle découverte pour moi. Grâce à cette lecture, j'ai eu l'occasion de découvrir une super auteure française! L'héroïne, le style d'écriture de l'auteure et l'humour omniprésent se marient à la perfection pour nous proposer ce roman haut en couleur. Je me pose néanmoins une question : y aura-t-il un autre tome centré sur les personnages d'Andy et D Alexis? Ce « couple » à l'air vraiment intéressant! Vous l'aurez compris : ce livre est à lire absolument, vous ne le regretterais pas!
Lien : http://reveuseeveillee.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Stella62
  20 avril 2018
Cassandra, à peine diplômée se fait embaucher comme manager chez Créativ'things. Elle va devoir gérer deux pôles : le marketing et le graphisme. Chose qui ne sera pas si aisée et source de quelques tensions, notamment quand les deux chefs de service ne sont pas en accord et cherchent la petite bête ! Mais rapidement, elle réussira à voir clair dans les choses, sauf que certaines vont prendre une tournure à laquelle elle ne s'attendait pas..
J'avais depuis un bon moment envie de découvrir ce titre de Rachel Berthelot, et après l'avoir refermé, je ne suis aucunement déçue. L'intrigue, un tant soit peu originale, est bien menée. Dès le début de ma lecture, je me suis laissée emporter par l'histoire qui est addictive avec une plume pleine d'humour. Certes, niveau émotionnel, on n'atteint pas les sensations fortes, mais le récit est frais et plein de pep's.
Je me suis très rapidement attachée aux personnages. Cassandra est une jeune femme qui sort fraîchement de l'école, prête à décrocher son premier poste dans une grande entreprise. Si durant des années, côté physique, elle sort des standards, elle n'en est pas moins fière de ce qu'elle est. Qui plus est, elle a une belle force de caractère et n'est pas prête à se laisser marcher sur les pieds. D'ailleurs, comme on dit « qui s'y frotte, s'y pique ». Côté relationnel, par contre, elle est un peu moins sûre d'elle, mais on l'aime telle qu'elle est...
Anthony Tellier est le chef du service marketing. Ce dernier, à la première rencontre, est quelque peu colérique, et on se surprend par la suite à l'apprécier. En effet, on apprend à le connaître, et on s'aperçoit qu'au final, cette irritation n'est pas spécifiquement dirigée envers Cassy. C'est également un père célibataire qui a une petite fille de six ans qui mérite d'être connue.
Sylvain Delmotte, chef du pôle graphisme. Ce dernier au premier abord est une connaissance « perdue » de la jeune datant du lycée, pourtant, il ne lui a pas fait grande impression. Au premier abord, il semble sympathique, mais très vite, on s'aperçoit qu'il n'est qu'un vil manipulateur, et petit à petit, je me suis surprise à le détester.
Les protagonistes secondaires sont intéressants et mon petit doigt me dit que ces derniers auront, pour certains, je pense, leur propre histoire.
En bref : j'ai passé un très bon moment avec cette lecture. Une histoire légère et pleine de pep's, idéale pour se vider la tête. Une romance « doudou » qui fait du bien au moral !
Lien : https://stellasbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
LiliMatolineLiliMatoline   04 mai 2018

Chapitre 3 :

« — J’arrive pas à le croire.
Je me déride enfin.
— À qui ai-je l’honneur ?
Il n’a toujours pas bougé, et me fixe avec une animosité sans pareille. Je crois que je ne vais pas rester calme très longtemps...
— Anthony Tellier. Et vous êtes ?


— Dans mon bureau, et je vous prierais de toquer la prochaine fois.
Je contourne mon secrétaire pour lui tendre la main, il hésite avant de la serrer vigoureusement. Il veut quoi là, me briser le poignet ? Je feins l’indifférence en répondant :
— Cassandra Chemin.
— Vous postulez pour être le nouveau Manager ? continue-t-il en me lâchant.
— La nouvelle Manager, oui...
— Désolé pour vous, mais je pense avoir le poste. Je ne sais pas pourquoi on vous a emmenée ici, ça doit être une erreur.
— Je vous arrête tout de suite, M. Tellier, il n’y a aucune erreur. J’ai signé mon contrat ce matin même.
Je suis à nouveau mitraillée par ses pupilles entourées d’iris sûrement plus sombres que la normale. Il jette un œil aux dossiers posés sur mon bureau et réprime ce que je devine être une grossièreté. Bizarrement, je me sens gonflée à bloc. Sa colère me revitalise. J’ai conscience que ma seule arme ici est mon répondant, mais je ne suis pas en reste de ce côté-là...
— Cinq, soupire-t-il.
— Je vous demande pardon ?
— Cinq ! Ça fait »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliMatolineLiliMatoline   04 mai 2018
Chapitre 4 :
« Silence de plusieurs secondes.
— D’accord. Bien que cela vous surprenne, je souhaite que nous nous appelions par nos prénoms. Vous constituez deux services, mais nous formons une même équipe...
— Je refuse qu’on me tutoie, me coupe Tellier. Nous sommes collègues, pas copains de classe !
Ça m’aurait étonnée qu’il ne l’ouvre pas c’lui-là. Je croise mes bras et reprends mon explication.
— Il ne s’agit pas de tutoiement... J’ai déjà entendu parler de vos chamailleries dignes des cours de maternelles, alors n’essayez pas de jouer aux élèves modèles à présent.
Je fixe tour à tour Anthony et Sylvain.
— Mais peut-être devrais-je organiser un séjour dans un de ces camps militaires... Un sergent saura mieux que moi vous ré-enseigner la stratégie d’entreprise et l’esprit d’équipe. C’est très à la mode, vous savez. Ça permet de motiver à nouveau les troupes ! Ça vous dirait ?
Mon sourire trahit ma satisfaction de les voir aussi paniqués à cette idée. Seuls Tellier et Delmotte me paraissent prêts à cette éventualité, sans doute pour se prouver l’un à l’autre leurs capacités respectives. Deux coqs dans la basse-cour.»

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
RevesetimaginesRevesetimagines   14 février 2016
Je ne suis pas de ces filles qui se trouvent jolies. Personnellement, quand je regarde dans mon miroir, c’est généralement pour ne pas me crever l’œil avec mon crayon – et je dis ça parce que j’en sui parfaitement capable. Oui, je me maquille souvent en dormant encore à moitié. Je ne dis pas que j’évite mon reflet, puisque de toute façon il s’impose à moi très naturellement, mais simplement que je ne passe pas des heures à me contempler façon Narcisse… D’ailleurs, quand je croise certaines de mes consœurs, je me dis que l’Histoire a dû masculiniser Narcissa. Devant une vitrine, dans le rétroviseur ou le miroir de poche qui est « l’accessoire indispensable » du sac à main ; je me demande comment il est possible de passer autant de temps à s’admirer !
Tu dis ça parce que t’es grosse.
Ah, j’oubliais. Je vous présente ma conscience, une sorte de Jiminy Cricket qui n’me lâche pas d’une semelle et qui a « un peu » tendance à me taper sur le système. Et que les choses soient claires, je en suis pas grosse, seulement bien en chair.
Mouais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ValHou57ValHou57   25 mai 2018
Nous prenons l’ascenseur, chacune adossée à une paroi transparente. L'air renfrogné de l'enfant me laisse penser qu'elle est déjà venue ici : rien ne semble l'impressionner. Même moi, je suis encore émerveillée par ce qu'il y a autour nous! Bon ok, c'est peut-être moi la gosse sur ce coup-là. Une fois dans mon bureau, elle se déride enfin. Elle fait rapidement le tour en sifflotant, observant sur chaque meuble le moindre objet (qui a seulement une chance sur trente de m'appartenir). Amusée, je la laisse faire, sans pour autant la quitter des yeux, Bah qui? Je suis une adulte responsable! Au bout d'une minute, Amélie laisse tomber son sac sur mon tapis (oui, je me le suis bien approprié celui-mà). Elle s'installe en tailleur et termine sa barre de chocolat. Décidée à jouer la carte de la nounou-de-remplacement-trop-top, j'attrape un dossier sur mon bureau et viens m'asseoir près d'elle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ValHou57ValHou57   25 mai 2018
Je ne suis pas un de ces filles qui se trouvent jolies. Personnellement, quand je regarde dans mon miroir, c'est généralement pour ne pas me crever l’œil avec mon crayon - et je dis ça parce que j'en suis parfaitement capable. Oui, je me maquille souvent en dormant encore à moitié. Je ne dis pas que j'évite mon reflet, puisque de toute façon il s'impose à moi très naturellement, mais simplement que je ne passe pas des heures à me contempler faon Narcisse... D'ailleurs, quand je croise certaines de mes consœurs, je me dis que l'Histoire a dû masculiniser Narcissa. Devant une vitrine, dans le rétroviseur ou le miroir de poche qui est "l'accessoire indispensable" du sac à main; je me demande comment il est possible de passer autant de temps à s'admirer!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La Chick lit vous a-t-elle séduit?

Que signifie le terme de "chick lit" ?

littérature de jeunettes
littérature de femmelettes
littérature de poulettes
littérature de belettes

12 questions
131 lecteurs ont répondu
Thèmes : chick litCréer un quiz sur ce livre