AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2953589104
Éditeur : (30/11/-1)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
La cinquantaine empâtée, le crâne chauve, une barbe châtaigne poivrée, un regard fuyant derrière des petites lunettes rondes à fine monture, tout cela donnait au juge Bigotin une allure terne. Contrairement au Procureur Phinéas, le pouvoir que détenait le Curieux ne s'affichait pas dans l'allure hautaine du personnage.

Mais sa mine aigrie et désabusée trahissait la nausée qui l'envahissait lorsqu'il faisait face à un Chargé soupçonné de crime. Il faut... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
cicou45
  24 juillet 2017
Ce livre est tout simplement une véritable bombe à retardement. on y découvre les ravages que peut faire la justice lorsque celle-ci n'est pas menée de façon cohérente et logique.
Ici, c'est le jeune Benjamin Atlan, notre protagoniste, qui en fait les frais. Surveillant dans l'internat de l'établissement du Saint-Esprit, il est accusé ainsi que trois lycéens, de viols. La présumée victime est un jeune garçon de 13 ans du nom de Fabien (appelé Bibi) Chaigne qui se plaint régulièrement de maux de ventre et angoisse à chaque retour dans l'internat où il fait ses études, l'internat étant le seul moyen qu'ont trouvé ses parents afin que Fabien ne fasse plus l'école buissonnière. Cependant, au bout d'un certain temps, Fabien commence à se plaindre auprès de ses parents en prétextant qu'il aurait été victime de viols de la part de trois surveillants et de trois lycéens. Certes, ces derniers ne sont pas des anges (loin de là) puisque l'un d'entre eux est en effet déjà connu des services de police pour des trafic de drogue mais de là à faires des attouchements sur l'un de ses camarades, il y a plus qu'un pas. Cependant, pour le policier en charge de l'affaire, l'adjudant Morales, cela ne fait aucun doute que cette dénonciation sera rapidement suivie d'une mise en examen et d'une peine de prison qui reste à déterminer. Cependant, il faut noter plusieurs faits étranges : non seulement Benjamin (Ben) est le seul surveillant à être impliqué dans cette affaire mais en plus, les accusations du plaignant varient de semaine en semaine, devenant à chaque fois plus atroces (cela peut se comprendre si il a été victime d'un choc traumatisant) mais les dates ne coïncident pas et les surveillants ne sont pas cités à chaque fois. N'y aurait-il pas quelque chose qui dérange ? Apparemment, cela n'a pas l'air de déranger le procureur de la République Pierre Phinéas mais le père de Ben qui sait son fils innocent ne l'entend pas de la même oreille !
Un roman qui dérange car il dénonces des erreurs judiciaires qui arrivent à briser la vie de celui ou ceux qui en sont les victimes mais qui est réellement bien écrit et dans lequel le lecteur se plonge sans difficultés. A découvrir et à faire découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Fandol
  02 octobre 2016
Le récit est brillamment mené et tient le lecteur en haleine jusqu'au bout. Il est bien montré les incohérences de ce type d'enquête où le ragot et le fantasme ont valeur de preuves !
On y voit également l'acharnement incroyable de quelques enquêteurs faisant tout pour qu'un jeune homme, surveillant dans un internat (Le Saint-Esprit), soit présumé coupable. Petit à petit, l'engrenage infernal se met en place et l'institution judiciaire n'est pas en reste pour aller jusqu'au bout de cette logique terrible et destructrice d'innocents. Non seulement, ce livre est très juste concernant des choses vécues et ressenties mais les auteurs ont eu le mérité de mettre en relief certaines collusions comme d'obscures compromissions qui pourraient bien expliquer comme, avec de simples paroles, on en arrive à condamner un INNOCENT »
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
cicou45cicou45   23 juillet 2017
"La mort ne lui faisait pas peur, mais l'idée de croupir vingt ans dans une cellule pour un crime qu'il n'avait pas commis, ça c'était pire que la mort !"
Commenter  J’apprécie          130
cicou45cicou45   21 juillet 2017
"Ce n'était pas une larme de faiblesse, seulement le symbole de la révolte, la seule arme de liberté qui pouvait encore combattre l'absurde."
Commenter  J’apprécie          130
cicou45cicou45   24 juillet 2017
"[...] avec ma plume pour seule arme, mot après mot, page après page, je tuerai ma douleur pour e plus porter au monde tous mes dégoûts !"
Commenter  J’apprécie          120
cicou45cicou45   22 juillet 2017
"Si, en règle générale, les détenus se défient les uns des autres, il n'en reste pas moins que dans cette misère sociale, se crée une solidarité humaine que l'on ne retrouve guère ailleurs. La pauvreté est parfois le noyau dur de la fraternité et de l'entraide."
Commenter  J’apprécie          50
cicou45cicou45   22 juillet 2017
"Mais au plus profond de l'âme et dans les pires situations, il reste toujours cette petite flamme d'espoir de la rencontre de l'intelligence et de la compréhension. C'est elle qui aide à survivre."
Commenter  J’apprécie          50
autres livres classés : injusticeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1536 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre