AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070455939
Éditeur : Gallimard (16/10/2014)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 11 notes)
Résumé :
"Si je ne suis pas moi, qui le sera ?" Henry David Thoreau (1817-1862) est né et mort à Concord, un village du Massachusetts. Fils d'un modeste artisan, il poursuivit ses études à Harvard, étudia le grec et le latin, et plutôt que de tenter une carrière, revint au foyer paternel. Ses premiers textes, écrits sous le parrainage d'Emerson et de Hawthorne, le situent dans la mouvance transcendantaliste. Passionné par les antiquités pré-colombiennes, le mysticisme contem... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
glegat
  28 janvier 2020
 Tous les enfants aiment construire des cabanes.
 Bâtir en toute autonomie, dans un lieu retiré en pleine nature, un refuge pour abriter ses rêves d'aventures, est une activité à laquelle chacun d'entre nous s'est livré un jour. On peut tous évoquer avec nostalgie, le temps des cabanes ! Un temps privilégié où l'on commence à manifester un désir d'indépendance, à moins qu'il ne s'agisse d'un besoin de se protéger en construisant un nid protecteur. Quelles que soient nos motivations, celles-ci ne durent pas longtemps et nous perdons rapidement l'enthousiasme, la créativité, l'imagination et le goût de l'action qui engage à l'exploration de mondes inconnus. Pourtant certains conservent à l'âge adulte ces caractéristiques de l'enfance, Henry David Thoreau (1817-1862) en est l'exemple le plus marquant. À l'âge de 28 ans il décide de construire de ses propres mains un chalet au fond des bois et d'y vivre. Il transcende un rêve d'enfant pour découvrir et épanouir sa personnalité profonde. Il note ses pensées et observations au contact de l'élément naturel dans l'espoir de trouver sa voie. Il prend ses distances avec le monde pour mieux l'observer et le comprendre. Car cet éloignement est aussi un moyen de renforcer son attachement à une communauté dont il mesure l'importance lorsqu'il en est privé. Cette démarche est à la base d'une réflexion philosophique qui le conduira toute sa vie à ne jamais sacrifier sa liberté sur l'autel du conformisme. En décidant d'inverser l'ordre de ses prénoms dans l'état-civil, né David Henry il choisira de se faire appeler Henry David, il marque sa volonté de construire sa personnalité conformément à ses aspirations profondes et à renverser l'ordre établi.
Le récit qu'il écrira à l'issue de cette expérience ("Walden ou la vie dans les bois"), est l'occasion pour lui d'exprimer ses critiques à l'encontre du monde occidental dont il dénonce avant l'heure le consumérisme. Défenseur des droits de l'homme et de la nature, pourfendeur du capitalisme, épris de justice, Thoreau s'inscrit dans un mouvement de pensée écologiste et libertaire prônant la simplicité.
 Son parcours me fait irrésistiblement penser, par certains aspects, à celui de Sylvain Tesson lorsqu'il décide de passer six mois dans une cabane en Sibérie ou à celui de Pierre Raby, chantre de la sobriété. Thoreau est un poète, philosophe, naturaliste, à la fois retiré du monde, mais aussi engagé dans sa reconstruction. Il s'est opposé à la guerre américano-mexicaine (1846-1848), en refusant symboliquement de payer ses impôts et a été l'un des plus farouches opposants à l'esclavagisme. Comme Voltaire, Hugo ou Zola, il s'est battu pour faire triompher la justice. Ses écrits et son mode de vie en conformité avec sa pensée ont marqué son siècle et exercent encore une influence aujourd'hui parmi les libertaires, les écologistes et les partisans d'une croissance limitée. Il s'inscrit dans le mouvement transcendantaliste d'Emerson qu'il a contribué à faire émerger. Figure originale de la littérature américaine du XIXe siècle, sa pensée est encore d'une troublante actualité.
 La courte biographie rédigée par Marie Berthoumieux et Laura El Maki, qui nous présente dans un style alerte, l'essentiel de ce qu'il faut connaître de la vie d'Henry David Thoreau, est aussi une bonne introduction à ce débat d'idées.
Quelques citations de Henry David Thoreau :
"La vie m'a enseigné au moins une chose : si quelqu'un avance avec confiance en direction de ses rêves et qu'il s'efforce de mener l'existence qu'il a imaginée, il jouira d'une réussite hors du commun."
"A quoi bon avoir une maison si l'on n'a pas de planète acceptable où la mettre ?"
"Un homme est riche en fonction du nombre de choses dont il peut se passer."

Bibliographie :
"Henry David Thoreau", par Marie Berthoumieux et Laura El Makki, Gallimard, collection folio biographies (2014), 160 pages. 6 pages de photos au centre de l'ouvrage, repères chronologiques, notes et références bibliographiques.
Michel Onfray consacre plusieurs leçons de sa "contre-histoire de la philosophie" à Thoreau et au mouvement transcendantaliste d'Emerson :
volumes 11 et 12, "Le siècle du moi", éditions Frémeaux (25 CD audio).
"Walden", Henry David Thoreau, Editions Gallmeister (2017), 388 pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Luciano_Alvaro
  08 novembre 2014
"« Il faut prendre soin de bien choisir nos lectures, car les livres sont la société que nous côtoyons. Il ne faut lire que ceux qui procurent une vérité ». Les biographies sont, à ce titre, un genre que Thoreau affectionne tout particulièrement."
Partageant ce point de vue, c'est donc en la compagnie sauvage de Henry David Thoreau que j'ai parcouru les 150 pages de cette courte biographie. Courte, certes, mais suffisante car la vie de Thoreau ne fut ni longue (il décède à l'âge de 44 ans), ni contrariée par de multiples péripéties. Vivant à l'écart de la société autant qu'il lui fut possible, Thoreau, en véritable Diogène du XIXème siècle, mena une vie simple et autonome, au plus proche de la nature.
Toutefois, il ne fut pas un misanthrope, de belles amitiés ont accompagné son existence, et il participa activement à la vie intellectuelle de son siècle, notamment en s'opposant à la guerre contre le Mexique (pour laquelle il refusa de payer l'impôt et passa donc quelques jours en prison) et en militant pour l'abolition de l'esclavage. Ses écrits sont les preuves de cet engagement (mais il fit également de nombreuses conférences) et sont aujourd'hui des sources d'inspirations pour les mouvement décroissants et libertaires.
Si les auteurs de cette biographie donnent à la pensée philosophique de Thoreau toute son importance et sa portée, ils n'hésitent pas à en critiquer certains aspects, tel que son ascétisme exacerbé, et à souligner les limites concrètes de son engagement politique :
"Thoreau à l'envie tenace de prendre part à l'amélioration du monde. Mais si son dessein est ambitieux, il se concrétise modestement dans les faits. Paradoxalement, il parle assez peu de la mise en application de ses principes."
Cependant, ces engagements politiques restent des événements annexes de sa vie, car c'est dans ses longues promenades en solitaire au contact de la nature que réside la quintessence de l'existence de Thoreau et la pratique de sa philosophie.
Cette biographie permet donc de saisir l'essentiel de la vie de Henry David Thoreau, dans un style non dénué de poésie. Seul regret, l'absence d'analyse portant sur la nature exacte du mysticisme de Thoreau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Maclodge
  29 janvier 2018
J'attendais beaucoup de cette bio, mais c'est plus un mémoire ou une monographie qu'une Bio. Dans chaque chapitre il y a des tentatives maladroites, et de l'usage de ficelles un peu grosses, pour donner de la vie. Entre Bio et essaie, les auteurs n'ont pas su choisir. Je n'aurais peut être pas fais mieux qu'eux. Mais comme j'aime le personnage je vais jusqu'au bout de ma lecture.
Commenter  J’apprécie          10
London16
  21 mars 2016
La vie d'un écrivain hors du temps qui insipra les plus grands! Si ses oeuvres ne sont pas les plus accessibles, cet ouvrage nous fait découvrir H.D. Thoreau en toute simplicité. Facile à lire et très bien écrit! Une petite perle!
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
NonFiction   25 février 2015
Une biographie courte et vivante pour se familiariser avec Henry David Thoreau, penseur des plus actuels et critique de la société capitaliste.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Luciano_AlvaroLuciano_Alvaro   30 octobre 2014
Trois décisions capitales pourraient résumer la vie de Thoreau. La première fut d'inverser l'ordre de ses prénoms. La deuxième, de partir vivre dans les bois. La troisième s'accomplit un jour de l'été 1846, un an après son installation au bord du lac, lorsqu'il refuse, transgression suprême, de payer l'impôt.
Commenter  J’apprécie          70
London16London16   16 juin 2015
Vous devez prendre le monde sur vos épaules, comme Atlas, et progresser avec lui. Vous y parviendrez pour l'amour d'une idée et vous réussirez en proportion de votre dévotion à celle-ci. Il se peut que votre dos vous fasse souffrir de temps à autre, mais vous aurez la satisfaction de pouvoir faire tournoyer ou arrêter le monde à votre guise. Seuls les lâches souffrent, les héros, eux, prennent du plaisir. Après une longue journée de marche avec ce fardeau, déposez-le dans un creux, asseyez-vous, et mangez votre repas. Et soudain, vous serez dédommagé de votre effort par des pensées immortelles. La prairie où vous êtes assis se couvrira de parfums et de fleurs, et votre monde devidra une gazelle légère, au luisant pelage.

Où se trouve la "Terre inconnue", sinon dans les entreprises dans lesquelles nous n'avons pas osé nous lancer? [...] A quoi sert d'avancer sur l'ancienne route? Il y a un serpent sur ce sentier que vos pieds ont foulé. Vous devez tracer des chemins dans l'Inconnu. C'est à cela que servent votre logis et vos vêtements. Pourquoi perdez-vous votre temps à les raccommoder, alors qu'en les portant tels quels vous pourriez façonner votre chemin?

Chantons en coeur.

Henry David Thoreau
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
London16London16   16 juin 2015
L'homme est l'artisan de son propre bonheur. Qu'il se méfie quand il se plaint de la tournure des événements, car c'est son propre tempérament qu'il blâme. Si telle chose est revêche, telle autre rude ou telle autre encore abrupte, qu'il se demande si ce n'est pas de son fait. Si son apparence refroidit les coeurs, qu'il ne se plaigne pas d'un accueil revêche - s'il boite, qu'il n'aille pas grommeler parce que le chemin est rude - si ses genoux le font souffrir, qu'il n'aille pas dire que la colline est abrupte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
London16London16   14 juin 2015
Les deux frères, bien que séparés, sont comme ces chênes dont parle Thoreau dans les vers de son journal, le 8 avril 1838:

Je veux parler de deux chênes robuste qui, côte à côte,
Résistent à la tempête de l'hiver,
Et malgré vents et marées,
Croissent et font de la prairie la fierté,
Car tous deux sont forts.

Au-dessus, ils se touchent à peine mais
En remontant jusqu'à la source,
Emerveillés, vous découvrirez
Que leurs racines sont entremêlées
Inséparablement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Luciano_AlvaroLuciano_Alvaro   03 novembre 2014
Depuis longtemps, Thoreau refuse de céder à ses propres désirs, d'admettre sa sexualité, de la laisser se déployer. Jamais il ne fait mention ne serait-ce que d'un penchant charnel envers l'autre, ou envers lui-même. Sa virginité, si elle n'est pas pleinement avérée, est du moins très probable. Ses écrits, qui vont dans l'ensemble à l'encontre de tout érotisme, nous éclairent en ce sens et mettent en évidence une contradiction manifeste : comment Thoreau, qui ne vivait que par et pour son corps, et qui courait après expérience de la sensation et de la perception, a-t-il pu s'abstenir de toute activité sexuelle ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : biographieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
893 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre